Anonyme-!-Vol.-2

Anonyme ! tome 2 : le cauchemar continue

Il y a des séries qui réussissent en un seul tome à nous tenir en haleine et surtout à nous faire des expériences incroyables. Des récits parvenant à traiter de sujets forts et difficiles tout en nous faisant vivre un véritable ascenseur émotionnel. Sur ce plan-là, il y a un titre récent qui s’est largement démarqué à nos yeux. Une saga qui a fait ses débuts dans le catalogue de Soleil Manga et qui vient tout juste de voir son deuxième tome débarqué en librairie. Ce manga n’est autre qu’Anonyme qui nous avait mis une immense claque lors de notre premier contact avec lui. En nous offrant un contexte aussi violent que dérangeant, cette histoire était parvenu à nous serrer le coeur devant le quotidien détruit de cet adolescent et de sa famille suite aux accusations portées à son égard. Après avoir commis l’irréparable, on le suivait dans cette chute au fond des abîmes dont il ne pouvait ressortir. Un ouvrage qui avait mis la barre très haute, mais dont sa suite va atteindre un autre sommet. On espère donc que vous êtes prêts et que vous avez l’estomac bien accroché, car on retourne suivre cet adolescent dont sa vie est devenue un véritable cauchemar.

Tenter de se reconstruire

Anonyme - vérité

A la recherche de la vérité.

Anonyme, scénarisé par Chikara Kimizuka et dessiné par Yen Hioka, nous avait laissés alors que Takashi faisait de son mieux pour se reconstruire suite à l’incident qui a provoqué le désespoir sur toute sa famille. Dans l’unique but de sauver Sasaki pour qui il était profondément épris, il n’a pas hésité un seul instant à la défendre contre leur professeur qui abusait d’elle. A grands coups de batte, ce dernier finit par rendre l’âme et le jeune homme se dénonça en omettant consciemment la raison de son geste. Devenu un monstre aux yeux de tous, il dû vivre quelques temps dans un centre pour jeunes avant de pouvoir finalement réintégrer le monde sous une nouvelle identité. Si la peur est toujours présente que l’on découvre qui il est vraiment et que le cauchemar continue, il parvient malgré tout à reprendre goût à la vie. L’étudiant va même profiter de nombreux moments de rires et de joie en compagnie de ses nouveaux amis et de celle qui semble avoir un faible pour lui. Malheureusement, le passé finit toujours par refaire surface et c’est via divers posts sur internet que la vérité va éclater. Un mystérieux informateur semble l’observer de près et prend un malin plaisir à se faire passer pour lui sur le web en dénonçant tout ce qu’il a commis et en y exprimant du plaisir.

Il n’en faut pas plus pour mettre le feu aux poudres et que Takashi redevienne un véritable pestiféré dans son entourage. Ses camarades de classe l’insultent, le craignent et parle dans son dos tandis que son crime va aussi déteindre sur sa famille. Alors que sa soeur a décidé de couper totalement les ponts, ne pouvant plus supporter toute cette pression, sa mère essaye tant bien que mal de tenir pour ne pas inquiéter son fils. Cependant, rien ne semble pouvoir arrêter ce déferlement de haine qui s’abat sur eux. L’ironie de la situation va aller jusqu’à la rencontre entre Takashi et celle à cause de qui il en est là. En effet, Sasaki va réapparaître devant lui. Encore profondément amoureux d’elle, le jeune homme parvient à trouver un peu de réconfort auprès de celle qui est la seule à connaître la raison de son geste. Il se dit qu’il pourrait bien surmonter cela s’il pouvait rester avec elle. Si cette dernière fait de son mieux pour se rapprocher de lui et soulager sa conscience, elle ne peut s’empêcher d’éprouver des sentiments pour un autre garçon. Si son souhait de se rapprocher de lui est sincère, les sévices qu’elle a subi ne font que la rebuter au premier contact d’un garçon. Tous les deux sont encore loin de se douter que tout cela n’est que le prélude à un futur encore plus effroyable. Il revient maintenant à eux de faire le bon choix.

Si le premier volume d’Anonyme avait déjà clairement donné le ton, cette suite va offrir encore plus d’obstacles à ce jeune garçon. Comme si tout ce qu’il avait vécu ne suffisait pas, le maigre espoir qu’il pouvait encore avoir fini par s’évaporer totalement au vu de tout ce qu’il va vivre dans ces pages. En plus de cela, ce second tome va aussi nous proposer des tonnes de surprises en matière d’intrigue, mais aussi de narration. On va alors comprendre que cette fiction va dépeindre un monde où chacun souhaite profiter de la faiblesse des autres. Le malaise va alors continuer tandis que l’on contemple fébrilement chaque case.

Une incroyable descente aux enfers

Si l’on croyait que le premier volume d’Anonyme avait su nous donner pleinement le sentiment d’injustice que subissait le personnage principal, ce n’est rien face à ce qu’il y a dans cette lecture. Les drames s’enchaînent à une vitesse folle et soulignent parfaitement cette spirale sans fin qui semble engloutir nos amis dans ce passé qui ne les lâche jamais. Cependant, il ne s’agit pas uniquement ici de faire une surenchère au niveau des situations étouffantes et terrifiantes. Tout est pensé afin que l’action monte crescendo et que ce malaise qui nous assaille s’amplifie à chaque page. D’ailleurs, on remarque à quel point il y a un formidable travail fait au niveau des regards des différents acteurs de cette pièce qui permet de souligner cette incompréhension, mais aussi cette sournoiserie qui anime quelques individus. C’est au fil de ces cases que l’on finit par ouvrir les yeux sur le fait que personne ne semble digne de confiance. Les accolades et les quelques réconforts deviennent alors de véritables coups de poignards qui redoublent d’intensité au fur et à mesure que l’on réunit les différentes pièces du puzzle. D’ailleurs, en parlant de mystères, cette lecture va être une mine d’informations concernant ce qu’il s’est passé à l’époque de ce crime effroyable. Il suffit alors de comprendre ce qu’il y a eu pour que notre vision de ce récit change totalement. Les injustices sont alors encore plus profondes et notre empathie à l’égard de ce jeune garçon redouble d’intensité.

Le travail réalisé par l’auteur au niveau des rebondissements, mais aussi des manigances qui ont lieu en coulisses est remarquable. Notre souffle se fait court à chaque nouveau détail révélé et l’on a cette sensation de suffoquer en même temps que notre ami dès lors qu’il comprend que rien ne pourra le sauver. En plus de cela, on sent pleinement que le mangaka souhaite étouffer la moindre parcelle de lumière dans son oeuvre afin de montrer l’aspect impitoyable de tous ces événements. Il n’y a qu’à voir une seule scène pour voir à quel point la paranoïa est à son maximum et que la confiance n’est plus que de l’histoire ancienne. La peur, le harcèlement, la mort et la souffrance englobent le protagoniste qui essaie tant bien que mal de se débattre. Même les quelques moments de répits finissent par se transformer en une simple pause avant que l’enfer ne revienne chercher sa chère victime. Un enchaînement de malheur qui se répercute directement sur le lecteur qui ne peut qu’avoir pitié pour cette âme qui a tout simplement voulu protéger la personne qu’il aimait. La reconstruction tant désirée semble à présent bien loin et l’on a vraiment cette sensation que tout cela n’a pour unique but que de satisfaire les caprices d’un individu ayant trouvé son nouveau jouet. Voilà un tome qui sublime cette aura funeste qui se dégage de ces dessins et qui s’empare de nous avec une force quasiment implacable. Une expérience littéraire tout simplement bouleversante.

Anonyme fait inéluctablement partie de cette catégorie de lectures qui ne nous épargne rien. On a constamment la boule au ventre tandis que l’on avance au sein de ces pages où chaque nouveau dessin nous fait frissonner. On va même partager la souffrance de cet étudiant qui ne mérite absolument pas tout ce harcèlement qui se transforme presque comme un jeu pour ceux qui l’entourent. On se rend compte alors à quel point un tel événement peut détruire quelqu’un surtout quand les apparences peuvent être trompeuses. Un second acte qui fait tomber de nombreux masques et nous tient en haleine.

Anonyme ne nous épargne rien

Anonyme - souvenir

Le souvenir persiste.

On ne s’en est rendu compte que bien après cette lecture, mais ce second volume d’Anonyme est d’une richesse incroyable. Que cela soit par l’évolution des personnages, la progression de l’intrigue ou même les éléments que l’on nous donne, on est sans cesse interpellé par ce qui se passe devant nous. Cette déferlante d’informations va être combinée par une ambiance absolument unique qui nous prend aux tripes dès la première seconde et qui perdure encore quelques minutes après avoir tourné la dernière page. C’est justement à cet effet que l’on éprouve qui transforme cette simple lecture en une aventure hors du commun. Si les événements s’enchaînent sans nous laisser le temps de respirer, on a toujours le droit à une profonde sincérité dans les propos tenus au sein de ce manga. Chaque action, réaction, paroles, et même comportement est entouré d’un réalisme qui accentue cet effroi qui nous accompagne. Comme si l’auteur avait souhaité montrer ce qu’il pouvait y avoir de pire chez l’être humain dans un tel contexte. Un récit qui brille par son écriture intelligente, l’effet qu’il a sur nous et surtout la profondeur de ses personnages. Ce combat a beau sembler être totalement perdu pour ce duo, il y a toujours cette volonté de voir comment tout cela se terminera. L’angoisse qui sommeille en nous va alors se coupler à une curiosité exacerbée par le contenu de cette série.

Vous l’aurez donc aisément compris au vu de ses quelques lignes, mais on a tout simplement adoré ce second volume d’Anonyme. Si notre première escapade avait déjà été un immense coup de coeur, cette suite nous conforte dans l’idée qu’on a devant nous une des lectures les plus oppressantes et captivantes qui soit de cette année. Bien évidemment, il faut avoir le coeur bien accroché non pas pour des scènes particulièrement violentes, mais surtout pour l’ampleur psychologique que prend ce titre. Au fil des cases, notre esprit est autant happé par cette lutte constante que par le message que souhaite véhiculer le mangaka. Une petite pépite à ne pas mettre entre toutes les mains et dont on espère que la qualité sera au rendez-vous pour les deux derniers tomes. Il va sans dire, on ne peut quitter Takashi sans avoir une myriade de questions en tête. La détresse de ce jeune homme parviendra-t-elle à se faire entendre ? Est-ce que tout le monde est déterminé à lui en faire voir de toutes les couleurs ? La vérité finira-t-elle par éclater au grand jour ? La personne se cachant derrière ces publications finira-t-elle par dévoiler son objectif final ? En tout cas, on ne peut qu’espérer que la lumière puisse finalement déchirer ce ciel obscur qui se tient au-dessus de leur tête. L’histoire de ces adolescents n’est pas prête d’être oubliée par ceux qui les accompagnent dans cette épopée tragique.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti concernant ce second volume d’Anonyme. Avez-vous éprouvé une profonde tristesse à l’égard du personnage principal ? Les différents rebondissements sont-ils parvenus à vous surprendre ? Comment pensez-vous que tout cela va finir ? Est-ce que vous croyez qu’il y a encore une chance que tout cela s’arrange ? Jusqu’à quel point croyez-vous que cet adolescent va sombrer dans le désespoir ? Qu’attendez-vous pour la suite de cette licence ? On reste à votre disposition pour pouvoir échanger, discuter et débattre autour de ce sujet. 🙂

© 2017 Hioka Yen / Kimizuka Chikara, Square Enix

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *