Silver Wolf,-Blood,-Bone-Vol.-12-2

Silver Wolf tome 12 : l’importance d’une vie humaine

Il y a des séries qui méritent largement le coup d’œil, mais qui ne sont pas forcément celles dont on parle le plus. Des licences qui durent dans le temps et que l’on aime aborder au départ, mais aussi à certains instants clé de leur scénario. Cela permet de voir si un conte parvient à transformer ses promesses en réalité et surtout à observer s’il dépasse nos attentes. Dans cette catégorie, il y a le titre dont on va parler aujourd’hui et qui nous provient tout droit du catalogue de Kurokawa. Il s’agit de Silver Wolf dont le douzième tome est arrivé il y a quelques jours. Si vous nous suivez depuis un moment, vous savez tout le bien que l’on pense de cette série. Avec ce nouvel ouvrage, la licence va montrer de quoi elle est capable autant dans la forme que dans le fond. Une lecture qui regorge d’informations pertinentes, de combats spectaculaires et surtout d’une thématique rarement aussi bien traitée. Que cela soit chez nos amis ou chez l’adversaire, on est littéralement saisi par ce conflit dont les enjeux ne font que grandir au fil des cases. L’heure est donc venue de retrouver notre chasseur de vampires qui va avoir fort à faire.

Une confrontation ancestrale

Silver Wolf - rencontre

Un affrontement dantesque.

Silver Wolf, scénarisé par Tatsukazu Konda et dessiné par Shimeji Yukiyama, s’était arrêté alors qu’un terrible combat venait d’éclater entre Faust et l’ancien roi des vampires. Ayevis avait été jusqu’à faire perdre la raison à son lieutenant le plus fidèle pour qu’il occupe les compagnons de son opposant. Le souverain actuel des êtres de la nuit ne pouvait accepter que son prédécesseur ose se comporter ainsi envers son peuple. Le sol se mit à vibrer au vu de la puissance dégagée par ces deux combattants extraordinaires. Malheureusement, l’ancien dirigeant finit par prendre l’ascendant au vu de ses pouvoirs et surtout de sa plus grande expérience. Déterminé à s’occuper de cet enfant qui allait naître du ventre de la femme de Faust, tout semblait être au plus mal. Cependant, cet adversaire redoutable ne s’attendait pas à tomber aussi rapidement sur celui qui avait contribué à l’extermination de sa race. Le Silver Wolf, Hans Vahpet, venait de faire son apparition devant sa personne. Même s’il ne s’agissait que d’un vulgaire humain, Ayevis savait pertinemment qu’il ne fallait pas le prendre à la légère. Le temps avait beau avoir affaibli le corps de cet ennemi mortel, le buveur de sang était le mieux placé pour savoir que l’âge pouvait aussi être un formidable moteur pour l’être humain. C’est souvent en voyant la mort se rapprocher que l’homme peut faire preuve de ressources insoupçonnées et surtout d’une grande ingéniosité. Le second acte de cet affrontement allait être bien plus compliqué que prévu.

De son côté, Grim semblait prendre un malin plaisir à observer tout ça. Son plan semblait impossible à empêcher tant il avait des coups d’avance sur ses opposants. A ses yeux, l’heure se rapprochait pour lui de lever le rideau sur sa pièce maîtresse. Alors que toute son attention est portée vers le vieux chasseur de vampire, son sourire inquiétant pourrait bien cacher de nouvelles menaces pour celui-ci. Il observe alors de loin le combat qui fait rage et qui pourrait bien donner naissance à la plus improbable des alliances. Au vu de la puissance de l’ancien roi de la nuit, Hans et Faust vont devoir oublier, pendant quelques instants, leur haine respective envers l’autre afin d’espérer venir à bout de cet opposant. Ce duo improbable s’apprête à faire des étincelles, mais Ayevis n’a pas dit son dernier mot. Un silence de mort envahit cette forêt qui s’apprête à servir de scène pour un affrontement d’une envergure démesurée. Tous les acteurs convergent vers le même endroit pour assister à ce qui pourrait bien être l’avènement d’une nouvelle ère ou l’annihilation de tout espoir. Le chasseur et les deux souverains sont sur le point de se lancer dans une dernière valse mortelle dont un seul groupe pourra ressortir vainqueur. Voilà un conflit qui va faire ressortir toute la force que peut dégager une vie dont le temps est compté dès la naissance. L’immortalité face à la mortalité. Le jour contre la nuit. Le passé qui s’oppose au futur. L’avenir est sur le point de s’écrire dans une mare de sang !

Silver Wolf n’a eu de cesse d’enrichir son univers et surtout de proposer un conflit qui va autant être épique aux yeux du lecteur que représentatif de cette haine qui a longtemps nourri ce monde. Les humains et les vampires se retrouvent une fois de plus pour ce qui semble être une dernière danse mortelle. Cependant, ce tome va une fois de plus nous prouver à quel point l’auteur ne s’arrête pas juste à créer un spectacle explosif. Il y a toujours une grande richesse d’écriture qui se cache derrière chaque parole, chaque geste, mais aussi chaque individu présent sur scène.

Un récit toujours aussi profond

On avait déjà pu entrevoir dans les premiers tomes de Silver Wolf de nombreuses thématiques intéressantes. Cela pouvait autant être sur le temps qui passe, l’expérience, la vieillesse, la vie et la mort. Des sujets qui sont rarement traités dans ce genre de récit et qui permettent de donner une dimension plus mature surtout grâce à son personnage central. Après nous avoir délivré de multiples combats dantesques, l’auteur nous réserve ici une confrontation au sommet qui brille autant par son ingéniosité que par son écriture. En effet, en se faisant se confronter le premier roi des vampires et notre vieux chasseur, un élément va ressortir à travers chacun de leur coup. Celui qui nous était présenté comme un monstre sans cœur n’ayant eu aucun mal à manipuler son entourage montre un visage bien plus inquiet et presque tragique. Cela s’explique autant par les capacités de son adversaire que par ce qui motive ce dernier. En fait, on prend conscience à quel point le statut de buveur de sang pèse sur les épaules de cet être ayant vécu bien trop longtemps à son goût. Tout ce qui l’animait autrefois s’est finalement peu à peu effacé pour ne devenir que de vagues souvenirs. Il se présente bien plus comme un corps éternel surpuissant, mais ayant perdu son âme. A ses yeux, le principal atout des humains est justement le fait que leur existence est courte. Ce duel va donc être bien plus symbolique qu’une simple victoire contre un monstre redoutable.

En s’attardant sur cette opposition des espèces et surtout en confrontant la mortalité à l’immortalité propre à chaque camp, l’auteur va montrer que le premier est bien plus précieux que ce que laisse miroiter le second. C’est en vivant chaque jour comme si c’était le dernier que l’Humanité peut se surpasser et continuer d’évoluer là où les vampires ont fini par stagner, et même décliner. On est donc dans une volonté de travailler cet aspect qui est au final la plus grande différence entre ces deux peuples. Cela permet de transformer un duel épique en une lutte encore plus grande. Tout cela n’est en plus que la toute première partie de cet acte qui va ensuite prendre des proportions encore plus imposantes. Même dans l’évolution des relations, le mangaka fait encore des merveilles. Il n’est pas question ici de devenir ami du jour au lendemain entre ces ennemis de toujours. Pourtant, on sent cette volonté de construire un avenir meilleur qui ne se limite pas uniquement à faire couler le sang de l’autre. On est alors témoin de ce combat interne propre à tous ces individus que l’on suit et qui sont tiraillés entre les chaînes de leur passé et l’avenir des futures générations. Sans oublier tout ce qui est en train de se préparer pour la suite. Le lecteur est tout simplement tenu en haleine dès lors que la seconde partie de ce tome débute. La vie et la mort continuent alors de s’entrechoquer pour un avenir aussi sombre que déchirant. Un passage qui sera parvenu à symboliser à la perfection la valeur de la vie humaine.

Notre Silver Wolf ne semble pas du tout prêt à faiblir. Bien au contraire, tout le sujet du manga revient en force dans ces quelques pages affichant de très nombreux niveaux de lecture. On apprécie aussi de voir l’évolution qu’il peut y avoir chez nos protagonistes, mais aussi tous ceux qui gravitent autour d’eux. Tous les ingrédients sont là pour nous amuser, nous en mettre plein les yeux, mais aussi pour utiliser ce contexte fantastique afin de rappeler l’importance d’une vie. Chaque minute que l’on passe dans ce monde nous rappelle notre propre vulnérabilité qui n’est pas une faiblesse, mais une force permettant d’avancer constamment.

Silver Wolf sublime son sujet

SIlver Wolf - combat

Un vampire qui saigne.

Ce douzième volume de Silver Wolf fut un véritable régal pour nous. En seulement quelques pages, le mangaka parvient à condenser tout ce qui a fait la force de sa série jusqu’ici sans que cela n’empiète sur le rythme. Bien au contraire, on est littéralement emporté par tout ce qui se passe et tout s’accélère à tel point que l’on est surpris en voyant déjà que l’on arrive aux dernières cases. Une œuvre qui parvient à allier puissance dans les combats, charge émotionnelle et thématique philosophique sans qu’aucune des trois parties ne soit laissée en arrière. Tous avancent conjointement et cela donne naissance à un récit qui nous fait oublier tout le reste pour nous concentrer sur le périple de Hans. En plus de ça, il faut aussi reconnaître que ce tome nous fait aller de surprise en surprise. Les événements qui se passent durant cet acte vont avoir des répercussions incroyables autant sur les acteurs présents sur scène que sur l’avenir de ce monde. Il est sans cesse question ici de se battre pour pouvoir construire un futur dénué de cette haine qui ronge les deux camps. Un véritable travail d’orfèvre sur la profondeur des personnages qui ne sont absolument pas manichéens et font juste de leur mieux pour faire ce qui leur semble juste. Un conte fantastique qui pourtant pose des problèmes bien réels sur la table et va concentrer toute notre attention sur la beauté de la vie. Un pur plaisir que de voir cette série rester toujours aussi constante dans l’excellence et parvient même à monter encore en puissance.

Cela fait déjà douze volumes que le Silver Wolf nous en met plein la vue dans son combat contre Grim. Un affrontement qui nous a fait passer par de nombreuses étapes permettant de construire un environnement bluffant. On n’est pas uniquement dans le simple récit opposant humains et vampires. C’est une licence qui utilise cette toile de fond pour nous divertir, mais aussi et surtout pour nous faire réfléchir à des thèmes universels et parfaitement implantés dans cette trame narrative. On ne peut que vous recommander de découvrir ce fabuleux manga qui saura capter toute votre attention. Que vous aimiez les récits fantastiques mettant en scène les fameux êtres de la nuit ou que vous souhaitiez vous plonger dans une œuvre sans cesse surprenante alors vous trouverez sûrement votre bonheur ici. Il est presque impossible, en lisant cette partie, de ne pas se poser une foule de questions au vu de ce qui se prépare pour la suite. Est-ce qu’il est vraiment possible pour les hommes et les vampires de travailler ensemble ? Quel est le véritable plan de Grim ? Celui-ci va-t-il continuer à avoir un coup d’avance sur tout le monde ? Sommes-nous à l’aube d’une nouvelle ère pour cet univers qui s’apprête à voir ses fondements se briser ? Quel futur attend notre chasseur de vampires alors qu’il s’apprête à faire face à son plus grand défi ? On a du mal à contenir notre impatience de vouloir mettre la main sur la suite. Il va cependant falloir attendre pour cela.

N’hésitez pas à nous partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti concernant ce douzième volume de Silver Wolf. Appréciez-vous toujours autant ce récit ? Trouvez-vous qu’il y a un très bon travail fait au niveau de l’écriture des divers personnages ? Avez-vous été surpris par ce qui est proposé dans ce nouvel acte ? Pensez-vous que l’on aura le droit à quelque chose de grandiose pour le prochain combat ? Avez-vous été touché par le profond message véhiculé tout au long de cette lecture ? Est-ce que vous pensez que l’on pourra avoir un dénouement heureux ? Qu’attendez-vous pour la suite de la licence ? On reste à votre disposition pour pouvoir échanger, discuter et débattre autour de ce sujet 🙂

© 2015 Konda Tatsukazu / Yukiyama Shimeji, Shogakukan

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.