Momo's Medical History

Momo’s Medical History T1 : a la recherche de l’immortalité

Le genre du road-trip dans le monde du manga m’a toujours fasciné. Si c’est un style qui, il y a quelques années, pouvait me laisser de marbre, j’ai finalement pu comprendre à quel point c’était un terreau propice pour traiter d’énormément de sujets différents. On peut ainsi autant parler de l’instant présent, du voyage en lui-même ou bien utiliser le but de ce périple pour amener à bien d’autres récits. C’est sur ce dernier point que je vais revenir aujourd’hui avec le manga que je vous présente : Momo’s Medical History. Cette nouveauté nous vient tout droit du catalogue de Panini et me faisait de l’œil depuis son annonce. Après tout, l’idée de mêler médecine et voyage est une excellente proposition tant cela peut créer une histoire aussi touchante qu’importante dans ce qu’elle traite. Et j’ai finalement pu découvrir le premier volume de cette courte série qui s’est rapidement transformée en une incroyable surprise à plus d’un niveau. Une introduction qui frappe un grand coup d’entrée de jeu et qui va nous tenir en haleine tout du long. Préparez-vous donc à partir à la recherche d’un traité pouvant tout guérir, même la mort.

Un voyage pour une légende

Ce qui intrigue directement quand on se penche sur le synopsis de Momo’s Medical History est le fait que l’on se dirige clairement vers un road-trip ayant pour thème la médecine. Une combinaison très prometteuse étant donné que le titre ne cherche pas uniquement à nous faire suivre la quête de ce jeune garçon. Cette intrigue sert de fil rouge, mais elle va être entremêlée de nombreuses sous-intrigues venant transformer chaque arrêt de notre héros en une consultation différente. Débute alors une aventure qui ne se limite pas à la recherche de ce fameux traité, mais à montrer l’importance de la médecine dans un monde qui a encore du mal à croire en ça.

Bien des maladies

Il y a énormément de choses qui ont retenu mon attention à la lecture de ce premier tome de Momo’s Medical History. Pour commencer, je trouve que l’on a devant nous un personnage principal fort captivant autant par le fait qu’il donne l’impression d’être un simple petit garçon et la réalité qu’il est un médecin particulièrement expérimenté et dévoué. Avec son caractère bien trempé et ses réactions assez hilarantes, il vient briser le sérieux de cette quête par moments pour nous offrir une petite dose de légèreté. Mais surtout, il va nous en mettre plein la vue dès lors qu’il étale ses connaissances par rapport à sa profession. Et là, on touche à quelque chose de très important, car rares sont les œuvres qui cherchent à concilier médecine et road-trip. Finalement, au même titre qu’un médecin de campagne, Momo va utiliser cette fameuse quête pour aller d’une région à l’autre et faire face aux différents cas pouvant se présenter à lui. Et c’est sur cette approche que je trouve que le manga frappe un énorme coup, car on utilise ici avec brio la notion de voyage pour transformer chaque escale de notre héros en une consultation de sa part. Et là encore, on peut souligner la diversité des diverses affaires dans laquelle notre protagoniste va être impliqué. Des chapitres où son sens de l’analyse, ses connaissances et sa morale sont confrontés à des patients ou leur entourage qui sont loin d’être ouverts à la médecine. De ce fait, le titre ne va pas uniquement se présenter comme une épopée pour trouver un traité capable de vaincre même la mort.

Il est aussi question d’opposition entre les vies que peuvent sauver un médecin et les dogmes dans lesquels certains se renferment. Un monde qui résonne comme un passé où soigner des gens était synonyme de religion ou bien propre à la royauté et non à l’aide d’une tierce personne avec ses remèdes et opérations. Ainsi, Momo doit autant faire face à la complexité de sa quête personnelle que de cette méfiance que les gens ont à son égard dès lors qu’il décide d’entrer en jeu. Et c’est là aussi où le titre interpelle, car on est face à un protagoniste qui sait pertinemment où est sa place et aussi à quoi il doit se confronter s’il décide de venir en aide à quelqu’un. Et chaque histoire qui nous est contée au fil des arrêts de notre talentueux médecin va ainsi nous confronter à la terrible vérité pouvant exister sur ces terres. Entre de vieilles traditions pouvant conduire à la mort d’innocentes personnes, des craintes liées à des superstitions qui n’ont nulle raison d’être. De ce fait, on va autant être captivé par la recherche de ce traité légendaire dont on ne sait finalement rien que par toutes ces petites histoires qui vont toutes avoir un message important à nous transmettre. Pouvant à la fois être porteuses d’espoir ou bien nous confronter à ce qu’il y a de pire chez l’être humain, ce récit est une fenêtre ouverte sur la difficulté que pouvait avoir la médecine à s’implanter dans un monde où l’homme ne peut tolérer ce qu’il ne connaît pas. Un voyage qui ne peut donc laisser de marbre tant ses thèmes peuvent résonner fortement en chacun de nous.

C’est donc à travers tout ça que Momo’s Medical History nous propose un périple captivant où la médecine se confronte à bien des obstacles. Si l’on sait que l’aventure sera courte, cela n’empêche en rien ce premier volume de créer tous les éléments parfaits pour nous faire voyager au sein de ce monde. Une œuvre qui ne s’arrête pas uniquement à son synopsis initial pour nous tenir en haleine afin de nous proposer une aventure qui soit mémorable à plus d’un titre. On se demande alors jusqu’où ce jeune médecin parviendra à aller et s’il parviendra à s’occuper de chaque cas qui croisera sa route.

Momo’s Medical History fait sa prescription

Je trouve que Momo’s Medical History nous délivre un premier acte réussi du début jusqu’à la fin. En effet, on est face à une histoire qui s’axe autour d’une recherche bien précise et qui ne va pourtant pas être la principale raison pour laquelle on accroche à l’histoire. Si elle joue un rôle prépondérant dans la construction de l’intrigue principale et de tout ce qui est lié à celle-ci ainsi qu’à l’écriture de Momo, le véritable attrait de cette lecture vient de ce parfait mélange entre voyage et consultation médicale. Il faut savoir qu’à la base, ce thème est loin d’être celui qui peut séduire tant cela évoque forcément des choses qui peuvent résonner en chacun de nous. Mais ici, on couple tout ça à un road-trip qui nous donne un sentiment d’évasion et où chaque arrêt est l’occasion de vivre une nouvelle aventure. Et on va passer par bien des émotions tout au long de cette introduction. On peut autant rire qu’être ému ou bien ressentir de la colère envers tous ces personnages qui vont croiser la route de notre jeune médecin. De même, je trouve que le titre fait aussi preuve d’une certaine précision et connaissance en matière médicale permettant de rendre l’ensemble encore plus concret et pertinent. Nous ne sommes pas uniquement dans un monde fantastique où la médecine commence tout juste à apparaître. Il s’agit aussi d’un excellent reflet fictif d’une période révolue de l’Histoire où l’on pouvait imaginer que le meilleur moyen pour guérir reposait plus sur des croyances et idéologies que sur des méthodes qui n’avaient pas encore été popularisées.

C’est donc, vous l’aurez compris en lisant ces quelques lignes, un immense coup de cœur que j’ai ressenti pour ce premier volume de Momo’s Medical History. Une œuvre qui se montre très intelligente dans ce qu’elle veut raconter et dans la manière de le faire. En plus de ça, on sait que l’on part pour une courte épopée qui est prévue en trois volumes et je suis donc curieux de voir comment vont se dérouler les deux tomes restants. Mais rien qu’avec son traitement de la médecine, son invitation au voyage, les rencontres que l’on fait et les thèmes abordés, cet ouvrage a déjà largement eu de quoi nous occuper. Je trouve d’ailleurs que ce titre aborde avec beaucoup de justesse la question du deuil et du refus que l’on peut connaître à la perte d’un être cher de ne plus jamais le revoir. Cette course “chimérique” pour obtenir le Traité d’Apis est autant un moyen pour ce jeune garçon de se raccrocher à ce passé qu’il ne peut balayer que de conserver le souvenir de cet ami pourtant disparu. Si vous cherchez une oeuvre qui vous donnera un sentiment d’évasion tout en vous faisant découvrir une approche intéressante de la médecine alors cette série peut potentiellement vous séduire. A présent, j’ai pas mal de questions qui me viennent à l’esprit suite à tout ça. Est-ce que Momo parviendra à trouver cet objet qui n’est pourtant qu’un mythe ? Va-t-il réellement réveiller son ami de son repos éternel ou bien accepter de tourner la page ? Quelles autres maladies va-t-il découvrir durant ces prochaines escapades ? Parviendra-t-il à montrer l’importance de son métier au reste du monde ? Je serais en tout cas de la partie pour l’accompagner de nouveau dans son périple.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre ressenti ainsi que votre avis concernant ce premier volume de Momo’s Medical History. Trouvez-vous que l’idée de ce road-trip est prometteuse et peut amener à traiter de nombreux sujets ? Est-ce que vous appréciez l’écriture de notre jeune médecin et de sa quête personnelle ? Le titre parvient-il, selon vous, à proposer des escales donnant lieu à des affaires uniques et propices à mettre l’humain en avant ? L’idée d’utiliser la médecine comme thème principal et en la confrontant aux dogmes de ce monde est-elle pertinente pour vous ? Qu’attendez-vous pour la suite de la licence ? Je reste à votre disposition pour échanger, discuter et débattre autour de ce sujet.

© 2022 Naomoto Sanba / Asano Non, Hakusensha

One Comment

  • DocteurChips dit :

    J’ai directement pensé à ça quand tu as parlé des mythes et des croyance que rencontre le personnage durant son périple. C’est super intéressant d’aborder un road trip avec un médecin de ce point de vue là. Ça fait d’ailleurs poser la question si le livre qui décris comment ramener les morts à la vie n’aborde pas également une croyance populaire d’un ancien temps. Merci de ta review en tout cas, ça me permet de confirmer mon futur achat et de mieux voir de quoi parle la série.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *