Berserk of Gluttony-Vol.-1

Berserk of Gluttony tome 1 : le guerrier à l’appétit grandissant

Il est toujours intéressant de se pencher sur une même histoire, mais racontée à travers différents formats. Cela permet de mieux comprendre les contraintes propres à ces derniers et surtout de vivre des aventures normalement identiques, mais pouvant offrir des ressentis uniques. C’est pour ça qu’aujourd’hui on a décidé de se pencher sur la version manga de Berserk of Gluttony, édité chez Mahô éditions qui avait déjà sorti le premier tome du light novel. Disponible aussi sur Mangas.io, ce volume introductif était l’occasion rêvée de pouvoir faire un parallèle entre le récit original et cette version. Reprenant avec brio l’histoire et tout ce qui gravite autour, la série va aussi apporter des éléments qui vont nous faire ressentir quelque chose de bien spécifique propre au périple de ce jeune garçon. Une adaptation va donc nous ramener aux origines de cette aventure où la faim d’un homme va le conduire sur une pente dangereuse où chaque jour est un calvaire. La puissance a toujours un prix, mais celui-ci pourrait bien être trop grand pour ses épaules. L’heure est donc venue de retrouver la gloutonnerie incarnée !

Le calvaire d’un garde

Berserk of Gluttony, scénarisé par Ichika Isshiki et dessiné par Daisuke Takino, nous plonge dans un monde de fantasy où les compétences font tout. Chacun naît avec des capacités particulières qui lui permettent de se hisser plus ou moins haut dans la hiérarchie sociale. C’est ainsi que l’aristocratie toise le peuple qui ne pourra jamais se hisser à leur niveau malgré tous leurs efforts. Un régime qui semble avoir trouvé un équilibre, mais qui provoque aussi bon nombre d’inégalités pour ceux qui ne sortent pas du lot. Martyrisé, humilié et même abusé à mort par les gens de la haute société, ils sont condamnés à subir ça sans broncher. C’est le cas de Fate Graphite, un jeune garde du château qui ne possède que la “Gloutonnerie”, une compétence semblant inutile. Il est donc forcé à accomplir son devoir tout en subissant les mauvais traitements de ses supérieurs et se contentant d’un salaire de misère. Il se doute pertinemment qu’il ne vivra pas longtemps dans ce royaume qui n’a que faire d’une petite âme comme lui. Une désillusion dans laquelle il s’est enfermé et dont il parvient seulement à s’extirper quand Roxy Hart apparaît devant lui. Cette dernière est une noble qui va à contresens de ses semblables en ayant de l’empathie pour ceux qui ne peuvent se défendre tout seul. Prenant son rôle de chevalier très au sérieux, elle dédie sa vie à aider les autres et surtout à mettre un terme aux injustices qui peuvent avoir lieu devant elle.

Cependant, cette situation n’allait pas durer plus longtemps. Suite à une intrusion nocturne, Fate va réussir à prévenir Roxy. S’occupant d’un fuyard, il parvient à l’abattre et va alors comprendre en quoi consiste réellement sa compétence. Il bascule alors dans un tout autre quotidien où la faim est omniprésente. Son pouvoir le pousse à dévorer les âmes des défunts et de s’approprier leurs statistiques. Tout le monde pourrait croire qu’il s’agit d’une faculté hors du commun, mais il s’agit en vérité d’une épée à double tranchant. A partir du moment où il a goûté à la saveur d’une âme, Fate est emporté dans une spirale infernale le condamnant à chasser éternellement pour subsister. S’il décide de ne plus satisfaire cette soif, la folie le guette et il pourrait alors s’en prendre au premier venu. Ainsi débute son nouveau quotidien où il est déterminé à entreprendre cette route difficile si cela lui confère la puissance nécessaire pour protéger les êtres qui lui sont chers. La question qui reste maintenant en suspens est de savoir s’il tiendra le coup ou s’il finira par devenir ce qu’il redoute tant. Chaque journée compte à présent et pourrait bien être sa dernière en tant qu’être humain conscient de ce qu’il fait. Ce monde s’apprête à connaître de grands bouleversements alors que ce péché capital va donner vie à un être pouvant surpasser tous les autres. Les rôles vont maintenant s’inverser !

Le combat que va mener notre jeune héros est l’élément central de Berserk of Gluttony. On va alors être témoin de plusieurs évolutions importantes rien que dans ce premier volume qui sert avant tout à poser des bases rapides, mais solides. On plonge ainsi rapidement dans l’action tandis que l’on prend conscience du pouvoir qui émane de cet individu, mais aussi de la contrepartie de tout ça. C’est justement en nous concentrant sur cette faim grandissante que le récit va réussir à capter notre attention concernant le futur du protagoniste et ce qu’il pourrait commettre dans le pire des cas.

Berserk of Glutonny - faim

Un destin condamné

Tout d’abord, il est important de noter la différence fondamentale que l’on a pu avoir entre le light novel et le manga Berserk of Gluttony. Ce dernier rentre bien plus vite dans l’intrigue principale de par son format qui se veut autant visuel que littéraire. On nous plonge donc rapidement au cœur de l’action afin de comprendre l’enfer que s’apprête à vivre Fate suite à la compréhension de son pouvoir. En plus d’être porté par un dessin particulièrement efficace et soulignant habilement les préoccupations du héros, ce premier volume va surtout être l’occasion de se pencher sur ce bouleversement de sa vie. Tout est pensé pour que l’on ait de l’empathie à l’égard de ce protagoniste qui est obligé de subir la foudre de ses supérieurs sans pouvoir rien faire juste à cause de sa naissance. Une situation qui ne peut que résonner en nous et éveiller notre envie de le voir bousculer ce système qui ne fait que créer de la souffrance en enrichissant les plus privilégiés. Cette première partie est créée pour que l’on ait ce désir de le voir évoluer ce qui arrive finalement assez vite. On entre à ce moment précis dans le cœur du récit à savoir le combat quotidien de Fate pour rester sain d’esprit. Là aussi, tout est réfléchi pour avoir une construction qui fonctionne sans pour autant que l’on s’attarde trop longtemps sur certains détails. En fait, quand on le voit utiliser sa “gloutonnerie” pour la première fois, cela éveille une certaine joie de la part du lecteur qui entrevoit le potentiel de ce garçon.

Il est en réalité un être à part qui peut progresser bien au-delà des limites humaines et bascule donc du jour au lendemain de simple garde à un combattant aguerri. Cela provoque un sentiment de grandeur et de satisfaction chez le lecteur qui se dit qu’enfin il tient sa revanche. Là encore, l’histoire va prendre une toute autre tournure en nous montrant le contrecoup de l’utilisation de cette compétence. On bascule alors d’une certaine excitation à une profonde inquiétude pour Fate. Le prix du pouvoir l’oblige à une vie entière de combats sous peine de finir par succomber à ses pulsions. L’aspect transformation de ce dernier est fidèlement retranscrit dans ce premier volume qui nous fait comprendre à quel point il peut être dangereux pour son entourage, mais aussi pour lui-même. La série sait comment attirer l’attention du lecteur en lui faisant miroiter un chemin empli de lumière avant de l’embarquer férocement dans une quête sombre et à la finalité décrite déjà comme tragique. Un récit qui repose donc énormément sur l’écriture de son personnage central dans ce premier acte. C’est par lui que se raconte l’intrigue et surtout pour lequel on va avoir le plus d’affect tout en craignant au plus profond de nous d’assister à la conclusion de son aventure. Une crainte grandissante qui rend cette épopée encore plus captivante tant on est hypnotisé par le sinistre destin qui semble attendre Fate. Une introduction qui a su créer un protagoniste qui vogue à la frontière du bien et du mal dont sa seule détermination pourra décider du chemin qu’il prendra.

En s’attardant sur ce premier volume de Berserk of Gluttony, on est avant tout plongé dans une œuvre qui va se construire autour d’une idée de base originale et surtout sinistre. On est sans cesse à se demander si oui ou non il finira par réussir à lutter contre cette gloutonnerie ou bien devenir l’esclave de cette dernière. Un destin qui semble déjà brisé et qui nous captive tant il y a de possibilités dans le déroulement futur de l’histoire. Une œuvre qui désire nous montrer rapidement l’enfer que s’apprête à vivre ce garçon devenu l’agent d’un des sept péchés capitaux.

Berserk of Gluttony entame sa moisson

Berserk of Glutonny - FateBerserk of Gluttony en manga est une bonne porte d’entrée pour découvrir cet univers aussi remarquable que obscur. Porté par un protagoniste soigné et pour lequel on a un rapide attachement, cette introduction sait comment assurer le spectacle tout en nous projetant vers la suite du récit. De ce fait, on est autant captivé par l’étalage de talent de Fate que par le sinistre horizon qui semble se dessiner au loin pour lui. Tiraillé entre sa faim insatiable et son désir de protéger celle qu’il aime, tout est fait de manière à ce que la balance puisse chavirer d’un instant à l’autre. En dehors de ça, le titre se permet aussi une bonne dose d’action fort divertissante et permettant d’assurer un spectacle ayant un rôle bien précis. Celui-ci doit autant servir de preuve du potentiel grandissant de notre jeune ami que montrer qu’il ne s’agit que des prémices de ce qui nous attend. On jette un œil à ce monde dont on ne sait au final que peu de chose tant on est pour l’instant cantonné aux murs de la ville. Le lecteur lui-même se retrouve donc à être hésitant entre son désir d’explorer ces vastes contrées et d’assister au quotidien complexe de ce garçon. Un très bon premier jet qui donne envie de découvrir la suite et qui nous laisse avec de nombreuses promesses que l’on espère voir se réaliser. Cette aventure se présente comme classique au départ avant de nous surprendre totalement pour bifurquer vers un conte aussi ténébreux que prenant.

Il est génial de voir un éditeur proposer les différents formats sous lesquels peut être traitée une licence, car cela permet de poser un regard sur tout un tas de petits détails importants. Là où le light novel peut se permettre de prendre son temps et de décrire plus en profondeur chaque acte, ce manga va privilégier l’action, mais aussi la plongée du lecteur dans le dilemme de Fate. Deux œuvres racontant la même histoire, mais avec une construction différente. Berserk of Gluttony en manga se présente comme un très bon divertissement qui plaira aux fans d’heroic-fantasy, mais cherchant aussi une fiction plus brutale et psychologique. On ne voit clairement pas le temps passé quand on se jette dans cette épopée qui ne fait que débuter à l’égard de cet apôtre de la gloutonnerie. Les possibilités sont maintenant nombreuses pour la progression de ce dernier et de la voie qu’il décidera d’entreprendre. Bien sûr, son voyage éveille en nous de multiples questions que l’on ne peut chasser de notre esprit. Parviendra-t-il à garder la raison ou finira-t-il par devenir l’outil de sa propre compétence ? Comment évoluera sa relation avec Roxy notamment avec cette épée de Damoclès au-dessus de sa tête ? Jusqu’où pourra-t-il progresser en dévorant les âmes de ses victimes ? Est-ce que son pouvoir ne cacherait-il pas autre chose ? Et qu’en est-il de son arme ? Tant d’interrogations qui nourrissent notre désir de se jeter sur le prochain volume de cette saga.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti concernant ce premier volume de Berserk of Gluttony. Avez-vous apprécié le chemin que prend cette sombre histoire ? Trouvez-vous que l’on peut avoir un développement intéressant de notre protagoniste ? Est-ce qu’il est parvenu à offrir une sorte d’empathie par rapport au destin infernal qui l’attend ? Pensez-vous qu’il y a suffisamment de matière pour raconter un scénario qui peut surprendre et surtout prendre des chemins inattendus ? Qu’attendez-vous pour la suite de la licence ? On reste à votre disposition pour échanger, discuter et débattre autour de ce sujet.

© 2018 Takino Daisuke, Micro Magazine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.