Chroniques des 7 cités-Vol.-1

Chroniques des 7 cités tome 1 : tout est une question de stratégie

Il y a un genre spécifique dans le monde du manga que l’on apprécie énormément et qui pourtant n’est pas très répandu. Cela concerne les séries qui abordent, de manière différente, l’art de la guerre et tout ce qui touche à la géopolitique. Souvent, on est époustouflé par la manière dont les artistes donnent vie à ces forces qui luttent bec et ongles pour venir à bout de leur opposant. Heureusement, on a pu découvrir récemment une licence inédite qui emprunte cette voie et qui nous vient tout droit de Noeve Grafx. Il s’agit de “Chroniques des 7 cités” dont le premier volume est sorti il y a quelques jours. En nous amenant sur Terre suite à de terribles événements, on nous montre sept forces qui se dégagent et cherchent à imposer leur suprématie sur ces contrées. Très intrigué par ce que cette histoire pouvait amener en matière de développement et aussi de batailles, on s’est jeté sur cette introduction. Le résultat fut à la hauteur de nos attentes au vu de tous les points forts qui constituent l’âme de cette série. L’heure est donc venue d’assister à un bouleversement de taille entre ces puissances !

Une planète divisée en sept

Chroniques des Sept Cites T01 01Chronique des 7 cités, scénarisé par Yoshiki Tanaka et dessiné par Ikumi Fukuda, nous emmène sur Terre et plus précisément en 2088. C’est à cette période que la planète va connaître un terrible bouleversement. Son axe bascule de 90° et cela entraîne une succession de catastrophes naturelles détruisant en grande partie la société telle qu’on la connaît. L’Humanité est alors au bord de l’extinction et s’apprête à connaître ses derniers jours. Heureusement, quelques survivants ayant émigré sur la surface de la Lune échappent à ce qui sera appelé le “Grand Renversement”. C’est finalement au bout de trois ans que les cataclysmes prennent fin et que la planète bleue semble de nouveau propice à la vie. C’est donc à ce moment que les quelques rescapés décident de descendre de leur abri lunaire pour repeupler ce monde en ruine. Ils bâtirent sept cités et les années passèrent tandis que ces dernières continuèrent de s’étendre. A présent, les descendants de ces nouveaux colonisateurs de la Terre doivent cohabiter, même si c’est une mission loin d’être facile. Chaque force désire étendre son emprise sur ces terres et les conflits sont multiples. Il suffit d’un rien pour qu’un conflit éclate et cause des dégâts majeurs. La paix et l’harmonie sont des rêves illusoires qui ne peuvent contribuer au développement de ces puissances. Les ambitions, le besoin de ressources et la rancune sont autant de raisons pour ces gens de prendre les armes afin de s’attaquer à leurs voisins. 

C’est un immense échiquier qui se dresse à la surface de cette planète où sept joueurs cherchent à évincer leurs concurrents. Chaque gouvernement doit alors redoubler d’efforts, de stratégies et de manigances pour prendre le pas sur les autres personnes assises à cette table. Cependant, les feux de la guerre ne sont jamais loin et c’est à ce moment précis que certains individus sortent du lot. Officiers de talents, préfets et stratèges expriment tout leur art au cœur de ces batailles qui ne font que bousculer l’équilibre précaire des sept royaumes. La question que tout le monde se pose à présent est de savoir qui parviendra à surprendre ses adversaires et à se hisser au sommet. La voie de la conquête est parsemée d’embûches et il vaut mieux parfois laisser la place au dialogue plutôt que de foncer tête baissée dans une mêlée destructrice. Une nouvelle page s’apprête à se tourner concernant les chroniques de ces peuples qui semblent coincés dans une impasse. Les génies s’élèvent tandis que le commun des mortels subit toute cette colère. La quiétude n’est plus qu’un lointain souvenir tandis que la Terre est une fois de plus secouée. Malheureusement, la nature n’y est pour rien cette fois et c’est l’être humain qui montre toute la dangerosité de sa nature. Le plus grand danger pour l’homme n’est autre que sa propre main et le futur pourrait bien le prouver. L’équilibre des sept cités est sur le point de se briser et seuls les vainqueurs peuvent écrire l’Histoire.

Avec ce synopsis, on se rend rapidement compte où souhaite nous amener ce premier volume des Chroniques des 7 cités. Avec son approche très politique et stratégique, le récit désire nous plonger au cœur de la gestion de ces divers camps qui font tout pour étendre leurs frontières. Un contexte palpitant pour tous ceux désireux de voir un manga utilisant à merveille tout ce qui touche à l’art militaire et des ruses pouvant changer le cours d’une guerre. Ce périple affiche dès le départ ses ambitions, mais surtout la richesse de son contenu où le futur se décide autant sur le champ de bataille qu’au travers d’un bureau.

Géopolitique et art militaire

Quand on s’attarde un tant soit peu sur ce premier volume de Chroniques des 7 cités, on se rend compte de ce que le titre souhaite avant tout mettre en avant. Dès les premières pages, on se retrouve empêtré dans des manigances politiques et un jeu de pouvoir qui s’organisent autour des factions se partageant ce monde. Si l’on peut être intrigué par l’histoire tournant autour de leur venue sur Terre et aussi du passé de ces êtres humains, on va avant tout nous faire vivre le problème lié à ces querelles entre pays. Ainsi, cette introduction va nous montrer à quel point la guerre peut éclater à tout instant et que la parole peut autant être une arme que le plus dangereux des fusils. On ne se contente donc pas d’assister à des batailles grandioses où les prouesses martiales sont innombrables. Le lecteur est plongé dans un contexte historique qui fait la part belle à la discussion et à la stratégie. Ainsi, les gagnants ne sont pas ceux qui ont la plus grande puissance de feu, mais qui savent au mieux se servir des outils à leur disposition ainsi que de leur environnement. Tout devient plus grisant quand on voit toute la réflexion qui est faite derrière le moindre plan. Une ère de conflits, mais qui va nous mettre au contact de génies qui ressortent de tous ces champs de bataille. Des hommes de talent qui ne sont pas forcément les plus doués pour combattre, mais dont le mental et l’ingéniosité peuvent renverser des armées entières. On est témoin de ça et c’est ce qui rend en partie ce premier acte aussi palpitant.

Le récit veut mettre à l’honneur ce que l’art militaire peut proposer de mieux en matière de tactiques. Ce n’est plus le combat des puissants, mais des plus ingénieux. On en vient ainsi à un autre élément très important du manga qui n’est autre que sa galerie de personnages. Il ne faut que quelques instants pour que l’on soit séduit par ces gens qui font étalage de leurs connaissances et de leur ruse pour renverser n’importe quelle situation. Chacun montre sa spécialité et l’on s’imagine rapidement ce que cela pourrait donner dans des batailles encore plus conséquentes. De même, on ne voit qu’un petit échantillon de tout ce que cet univers peut proposer comme individus remarquables ou bien particulièrement retors. Cela ne fait que nourrir l’envie d’en voir plus sur ces sept royaumes qui se confrontent sans jamais prendre le pas sur les autres. C’est un sentiment fort que l’on ressent en tournant les pages quand on voit une stratégie être élaborée, mais aussi être détruite par une approche encore plus sournoise. Tout ceci évolue en parallèle de l’aspect politique qui n’est pas en reste avec des moments où le dialogue prend le pas sur l’action. On peut ainsi observer la difficulté d’un tel domaine où un chef doit avoir les épaules suffisamment solides pour porter le poids de ses décisions. Encore une fois, ceci est retranscrit de manière formidable tout au long de ce volume qui nous donne un excellent aperçu de ce qui nous attend par la suite. Voilà un monde qui évolue au fil des batailles et des innovations.

Chroniques des 7 cités nous propose un premier acte plus que prometteur. Avec beaucoup de richesses dans cette épopée et des personnages qui se démarquent déjà du lot, on a juste envie d’en voir plus. On est totalement happé par les divers conflits qui frappent cette planète et où souvent la meilleure solution pour gagner passe par la réflexion plutôt que la force brute. Il y a un sentiment fort qui se dégage de cette expérience littéraire où l’on assiste silencieusement au combat de tous ces gens pour préserver leur patrie, mais surtout leur propre existence. Un début en fanfare pour cette saga qui offre une aventure hors du commun.

Chroniques des 7 cités entame sa conquête

Chroniques des Sept Cites T01 04On est heureux de voir que les attentes que l’on pouvait avoir concernant Chroniques des 7 cités ont été comblées. Un premier volume qui donne rapidement le ton de ce que l’on va avoir par la suite et surtout nous immerge totalement dans ce monde en proie à l’instabilité. On a alors autant envie de voir comment va évoluer le conflit entre les différents camps que de mieux cerner ce qui fait la spécificité de ces royaumes. Un lore qui se montre comme conséquent sans pour autant être trop lourd et nuire au rythme du récit. D’ailleurs, on a été grandement surpris de voir à quel point la narration était fluide même dans les moments où les débats sont légion. Le lecteur est amené à côtoyer une myriade d’individus tous plus intéressants les uns que les autres et qui vont donner encore plus d’impact au spectacle qui s’offre à nous. C’est plaisant de voir un manga réussir à parler avec aisance de tout ce qui touche à la géopolitique et à la stratégie militaire. Un genre qui montre ici toute l’intensité que l’on peut ressentir face à cet équilibre précaire entre les forces présentes sur l’échiquier. On est tenu en haleine de bout en bout en se demandant qui l’emportera et surtout qui sera le plus malin. D’ailleurs, c’est aussi ce qui fait l’attrait de cette aventure en dehors des raisons évoquées un peu plus haut. Les personnages ont beau donner tout ce qu’ils ont pour gagner, rien n’est jamais assuré sur ces terres où un mot peut faire bouger des montagnes. Un premier acte plus que prometteur pour la suite de l’œuvre.

Vous l’aurez donc compris, on a eu un gros coup de cœur pour cette lecture. En plus d’aimer ce style d’histoire, on a été aussi séduit par les multiples qualités de cette introduction. A la fois riche et rapidement compréhensible par tous, on a rapidement envie de voir cette lutte se jouer et où l’esprit est plus important que le muscle. Même si l’on sait que Chroniques des 7 cités sera une série courte avec seulement cinq volumes, cela suffit amplement pour que l’on soit happé par cette partie aux enjeux importants. Si vous aimez tout ce qui touche à la politique et à l’art militaire alors vous devriez largement être comblé par ce que propose cette épopée inédite. Une licence qui peut parler à beaucoup de gens et aussi être une bonne porte d’entrée à ce genre finalement peu traité. Batailles spectaculaires, tactiques remarquables, manigances politiques et personnages charismatiques sont au programme de ce premier volume maîtrisé. A présent, il est grand temps d’évoquer les questions que l’on se pose pour le prochain acte de ce scénario. Est-ce que l’on verra les autres cités interférer dans le conflit actuel ? Serons-nous aux premières loges pour assister à l’avènement d’une nouvelle ère ? D’autres individus parviendront-ils à s’extirper de la masse ? Quel sera le prochain camp à faire un mouvement hostile ? Peut-il encore y avoir une chance de paix pour la population ? On a hâte de voir ce que nous réserve le second tome.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti concernant ce premier volume de Chroniques des 7 cités. Avez-vous envie d’en apprendre plus sur les forces présentes dans cette course à l’invasion ? Trouvez-vous que le manga a un immense potentiel par rapport à ce qui peut être raconté au travers de ces conflits ? Est-ce que l’aspect géopolitique et militaire sont parvenus à vous séduire ? Appréciez-vous les quelques personnages que l’on peut découvrir au sein de ces chapitres ? Qu’attendez-vous pour la suite de la licence ? On reste à votre disposition pour échanger, discuter et débattre autour de ce sujet.

© 2017 Fukuda Ikumi / Tanaka Yoshiki, Kodansha

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.