AR/MS

AR/MS tome 1 et 2 : une compétition acharnée

Décidément, les sorties sont très nombreuses en ce début d’année. Les éditeurs n’ont de cesse d’enrichir leur catalogue et surtout de nous faire voyager à travers ces épopées inédites. Des mangas qui peuvent raconter énormément d’histoires, mais aussi nous faire mourir de rire. C’est exactement le cas pour le titre que l’on va aborder aujourd’hui et qui nous provient tout droit du catalogue de Meian. Il s’agit de AR/MS dont les deux premiers volumes sont sortis il n’y a pas si longtemps. C’est avant tout par curiosité que l’on s’est penché sur ce titre dont on ne savait pas vraiment ce qui nous attendait. Finalement, on a été agréablement surpris par ce que l’on a pu découvrir. Deux lectures qui auront été particulièrement riches, mais qui vont aussi nous amener sur un terrain de jeu propice aux rires et à une bonne dose d’action. Grâce au rêve de l’héroïne, on fait la lumière sur un tout nouveau type de jeu sportif qui va nous délivrer des matchs déjà spectaculaires et vont être le reflet de tout le style de l’auteur. L’heure est donc venue de rejoindre un club qui ne rêve que d’écraser ses adversaires dans la joie et la bonne humeur.

Un rêve qui vire au cauchemar

AR/MS - rencontreAR/MS, imaginé par Yuu-Yuu, nous plonge dans un monde où une nouvelle forme de divertissement a vu le jour. Il s’agit de AR/MS, un jeu qui permet à deux équipes de se confronter en incarnant l’avatar de leur choix. Poings et épées se confrontent et la magie doit lutter face aux armes à feu. Un champ de bataille où tout semble possible et qui séduit de plus en plus de gens dans tout le Japon. C’est notamment le cas de la jeune Himawari Himukai. Cette adolescente réservée a toujours eu une fascination pour les magical girls et plus spécifiquement pour l’héroïne de sa série préférée. Elle apprend rapidement qu’à travers ce système propre au jeu, elle pourrait se transformer afin de lui ressembler. Son rêve pourrait ainsi se concrétiser et c’est cette possibilité qui lui donne suffisamment de courage pour franchir le pas. Elle décide d’intégrer le club d’AR/MS de son lycée afin de réaliser son but et va faire la connaissance en route de deux autres étudiants souhaitant s’y inscrire. Déjà expérimentés dans ce domaine, ils promettent à leur nouvelle camarade de lui apprendre les ficelles de cette compétition. Un accueil des plus chaleureux et qui réconforte Himawari dans son choix. Malheureusement, elle est très loin de se douter que la vérité est tout autre. Elle qui pensait pouvoir profiter simplement de sa nouvelle apparence, elle va comprendre que pénétrer dans ces affrontements est synonyme de violence et d’une lutte acharnée pour se débarrasser de l’équipe adverse.

 La pitié et la bienveillance n’ont pas de place au sein de cette mêlée générale où les plus retors sont les seuls à s’en sortir. Tandis qu’elle se tourne vers ses deux nouveaux compagnons, elle découvre qu’ils sont aussi des joueurs un peu trop passionnés dont l’unique plaisir est d’écraser leurs opposants. Embarquée malgré elle dans un combat qui n’est pas le sien, Himukai va devoir rapidement apprendre les règles et s’adapter pour ne pas être vaincue d’entrée de jeu. Avec ses nouveaux pouvoirs magiques, peut-elle devenir un atout pour sa team ? Ses acolytes semblent en être persuadés et risquent fort de la mettre dans une situation qu’elle n’a jamais désirée. Mais peut-être que cette invitation est ce dont elle avait besoin pour s’ouvrir aux autres et surtout trouver une activité qui puisse lui plaire. AU milieu des explosions et des cris, une nouvelle joueuse s’éveille. Une novice qui risque fort de laisser son empreinte dans le milieu même si souvent, ce n’est pas vraiment de sa faute. Bienvenue dans le monde d’AR/MS où la compétition est acharnée et où l’intelligence est un atout considérable pour surpasser l’ennemi. Le temps est venu pour l’initiation de débuter et il semblerait déjà qu’une certaine magical girl fasse des siennes. La timide et solitaire jeune fille doit maintenant surmonter ses craintes, car la voilà entraînée dans un engrenage dont il est très difficile d’en sortir. La question n’est plus uniquement de gagner ou de perdre, mais de survivre face aux terribles assauts de l’adversaire.

Quand on s’attarde un petit peu sur le synopsis de AR/MS, on peut se demander où veut nous emmener le mangaka. Il est très difficile de cerner à quoi vont ressembler ces confrontations tant que l’on n’a pas été directement témoin d’une partie. C’est alors quand on pose les yeux sur le premier match servant d’introduction à ce système que l’on va entrevoir toutes les possibilités derrière celui-ci. Reprenant de nombreux codes du jeu vidéo et du récit tournant autour de ce sujet, ces premiers tomes vont poser des bases à la fois solides et d’une grande richesse afin que l’on soit totalement plongé dans ces duels.

Une nouveau type de sport

Il est vrai que cela peut paraître étrange que l’on parle de sport alors que l’on est plus tourné vers l’univers du jeu vidéo. Cependant, on se rend rapidement compte que AR/MS prend la direction de ce genre de manga avec des codes bien connus, mais aussi un aspect compétitif qui n’est pas sans rappeler ce domaine. On se retrouve devant un concept qui parlera grandement aux joueurs, mais qui va aussi avoir quelques spécificités qui vont constituer l’une des grandes forces de la série. En effet, on nous présente rapidement ces confrontations comme une possibilité aux participants d’incarner ce qu’ils veulent. Si le principe reste de s’affronter, on veut nous montrer que le champ des possibilités en matière de customisation est grand tout en restant compréhensible pour le lecteur. C’est là où l’exercice est difficile et où l’auteur arrive à s’en sortir. Quand on imagine un système inédit, il faut réussir à ce que le spectateur adhère et puisse comprendre aisément ce qui se passe au sein des cases. Ici, le manga prend son temps pour nous donner beaucoup d’informations sans pour autant que cela ne nuise au rythme de l’œuvre. On est en constant apprentissage au même titre que notre héroïne et cela fait que même quand on pense avoir tout compris, on entrevoit des petites nouveautés pouvant changer radicalement le cours d’une bataille. Cela se sent que l’on veut nous présenter une activité qui soit solide et où l’on puisse admirer le show sans pour autant rester interloqué par les actions des guerriers.

Si ce premier point apporte de la crédibilité à AR/MS, il faut aussi s’attarder sur l’action en elle-même. Là encore, on est totalement plongé dans ces rencontres qui peuvent autant être stratégiques que chaotiques. Il ne faut pas longtemps pour que l’on nous montre que la force ne fait pas tout. Savoir imaginer un plan et surtout s’adapter est une composante essentielle et même vitale pour chaque camp. C’est ce qui rend ces affrontements aussi épiques et surtout surprenants. Tout peut arriver et même la tactique la plus solide peut voler en éclats face aux agissements de l’adversaire. C’est pour ça que chaque match ne ressemble jamais au précédent. Cela peut commencer de manière logique, voir calculée, de la part des stratèges de chaque groupe avant de basculer dans la mêlée générale une fois que les participants sont mis dos au mur. Tout ceci ajoute une dose d’incertitude à ces phases du manga et fait que l’on est totalement concentré sur le déroulement de ces rencontres. Le mangaka a su créer un noyau représenté par ces batailles qui soit attrayant et aussi extrêmement divertissant tant on ne sait jamais qui va finir par l’emporter. Une maîtrise du suspens qui se combine très bien avec les changements constants qui ont lieu sur ce terrain de jeu. En plus de ça, le système créé en amont par rapport aux classes pouvant être endossé par les participants appuie aussi ce renouveau constant. Jamais une ruse ne marche deux fois et cela pousse les personnages à se dépasser afin de montrer de quoi ils sont capables.

Si l’intérêt premier que l’on a pour AR/MS vient de ces rencontres explosives, il y a un autre élément qui va aussi entrer en ligne de compte. Il ne s’agit ni plus ni moins que des individus que l’on va croiser tout au long de notre avancée. Des acteurs et actrices qui parviennent à briller en seulement quelques cases tant leur personnalité se veut exubérante et en adéquation avec cet univers. Entouré en grande partie de fans de cette compétition, on se transpose alors à la place de notre protagoniste qui se retrouve embarqué par ces accros de la baston. Une galerie aussi fantastique que folle.

Des personnages déjantés

AR/MS - lutteVoilà un autre élément de taille qui rend l’aventure AR/MS aussi divertissante. Les personnages qui nous accompagnent dans notre lecture ont tous quelque chose d’unique. Ils collent à merveille avec l’ambiance électrique et délirante du manga. C’est aussi ça qui va être marquant étant donné que notre protagoniste dénote parmi toutes ces fortes têtes. Elle se retrouve impliquée dans une activité qui va être bien différente de ce qu’elle imaginait. En fait, elle symbolise parfaitement le lecteur qui découvre l’univers de ce club. Au départ, on se sent perdu face à tant de nouveautés, mais aussi devant la déferlante de violence qui a lieu pendant ces confrontations. Malgré tout, on s’accroche et cela nous permet d’entrevoir toute l’ingéniosité derrière ces rencontres. C’est aussi sur ce champ de bataille que les autres acteurs du récit vont pleinement montrer l’étendue de leur capacité, mais aussi de leur folie guerrière. C’est comme ça que l’on se retrouve à être spectateur d’un show pouvant sembler surréaliste, mais qui est en adéquation avec la personnalité des combattants. On passe d’un obsédé des pièges et tactiques retorses à un fou furieux qui n’a pas peur de se jeter dans la mêlée s’il peut emporter plusieurs ennemis dans sa chute. C’est là où justement le premier match auquel on assiste est aussi important. Cela peut sembler exagéré de voir un tel chaos dès l’introduction de ce jeu, mais c’est justement pour que l’on soit conscient de ce qui nous attend par la suite et que l’on s’acclimate directement à tout ça.

D’ailleurs, il est important de noter que le côté délirant des personnages est ce qui fait justement une grande partie du charme de cette série. A travers ces deux volumes, on rencontre tellement d’individus haut en couleurs que cela devient une norme où notre héroïne fait presque figure d’intruse. Mais c’est son développement au contact de ses partenaires et autres joueurs qui va lui permettre de trouver petit à petit sa place au sein de ce milieu. Cette fois, ce n’est pas tant le protagoniste qui déteint sur les autres, mais son entourage qui va lui montrer ce qui fait tout l’intérêt des affrontements dans AR/MS. Il est vrai que leur caractère est souvent exagéré et donne à sourire, mais à travers leurs actes et leurs paroles, ils nous montrent qu’ils sont avant tout là pour s’éclater. Cela désamorce quelque peu l’aspect compétitif pour montrer que la beauté d’un club n’est pas forcément l’activité en soi que de faire se croiser des gens différents qui vont s’entraider pour avancer. Ce n’est pas pour rien que le manga va nous rappeler à de nombreuses reprises que tout ça est un amusement et que sans ça, ces rencontres seraient bien moins intéressantes. L’action a beau énormément compté dans cette licence, c’est bel et bien le casting qui nous est proposé qui rend cette aventure aussi savoureuse. Des gens qui peuvent constamment nous surprendre et qui vont créer un esprit de camaraderie absolument génial. Derrière les farces et autres manigances de certains se cache aussi une profonde envie de faire découvrir à cette nouvelle recrue l’attrait de ces champs de bataille.

AR/MS est un manga qui joue la carte du divertissement à fond. Avec ses personnages déjà fascinants par leur obsession de ces combats et leur mentalité souvent barrée, on ne s’ennuie jamais quand l’action prend le pas sur tout le reste. En dehors de ça, le récit se veut aussi très riche en explications afin que l’on soit pleinement préparé à ce qui arrivera par la suite. Deux tomes qui nous amusent en même temps que de servir d’immense tuto pour que l’on ait toutes les informations en main quand les choses sérieuses vont débuter. Un récit avec beaucoup de choses à dire et à analyser.

AR/MS entame son entraînement

Comme on a pu le dire précédemment, il est très compliqué d’imaginer un système, un principe et une idée originale, car la plus grande difficulté réside dans le fait que le spectateur adhère à ça. C’est pour ça qu’il est vital de bien équilibrer son récit entre l’apprentissage et l’amusement. Dans ce domaine, AR/MS est parvenu à obtenir le résultat escompté avec ces deux premiers tomes. Des ouvrages à la fois enrichissants et funs quand l’action prend le pas sur tout le reste. On finit même par être excité à l’idée d’assister à de nouvelles confrontations tant la stratégie se mêle parfaitement aux prouesses physiques. Chacun peut avoir sa place sur ce terrain et fait qu’il n’y a jamais une partie qui prend l’ascendant sur l’autre. Un concept qui puise beaucoup de ses principes dans le milieu du jeu vidéo, mais qui réussit aussi à se forger une identité qui lui est propre à travers les personnages qui luttent. Des personnalités atypiques et prononcées qui font que l’on ne peut jamais oublier l’un de ces combattants. Chacun y va de sa propre tactique et l’esprit d’équipe se combine alors à la folie de certains comportements. Il se dégage de ce mélange un manga qui peut autant briller par la richesse de son concept que nous amuser par les participants que l’on suit. On finit ainsi par adhérer progressivement à tout ce qui nous est conté et surtout à partager le message de cette œuvre qui n’est autre que l’importance de s’amuser. Un titre fait pour rire et nous divertir tout en ayant un message pouvant parler à n’importe qui.

AR/MS fut donc une belle découverte à travers ses deux premiers volumes. Même si on avait une vague idée de la direction qu’allait prendre ce récit, on a été surpris par la richesse de ce dernier. La question la plus importante va être de savoir si oui ou non le titre parviendra à conserver cette synergie entre ses diverses facettes. Quoi qu’il en soit, l’auteur est parvenu à donner corps à son idée et surtout à en faire un show qui fonctionne très bien tout au long de cette découverte. Une licence que l’on recommande à tous ceux qui veulent découvrir une compétition haletante et qui prône la joie de participer. On se demande bien comment va évoluer notre nouvelle amie au fur et à mesure de ses sessions et surtout de son apprentissage des règles et astuces de ce champ de bataille. Ce qui est sûr, c’est qu’elle risque fort d’être déterminante pour l’avenir de ce club et leur envie de se hisser au sommet de ce milieu. A présent, il est temps de conclure avec les nombreuses questions que l’on se pose concernant cette saga. Est-ce que l’on va assister à des combats grandioses contre le top du classement ? Que nous réservent ces futures batailles ? Nos protagonistes vont-ils parvenir à se sortir de chaque mauvaise situation ? Quel rôle va jouer notre héroïne pour son club ainsi que ses partenaires ? Aurons-nous le droit à d’autres tactiques flamboyantes et inimaginables ? Il va falloir patienter un peu pour connaître le futur de tous ces duellistes qui ne vibrent qu’en étant sur ce terrain de jeu.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti concernant ces deux volumes de AR/MS. Avez-vous apprécié le décalage qui fait tout le divertissement de ces matchs ? Trouvez-vous que les personnages arrivent à être attachants tout en étant totalement fous ? Pensez-vous que le titre a du potentiel sur le long terme au vu de ce que nous proposent déjà ces premiers pas ? Avez-vous hâte d’assister aux prochains affrontements qui attendent les protagonistes ? Trouvez-vous le principe de ce système captivant et ingénieux ? Qu’attendez-vous pour la suite de la licence ? On reste à votre disposition pour échanger, discuter et débattre autour de ce sujet.

© 2018 Yuuyuu, GOT Corporation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.