Jujutsu Kaisen 0---affiche-2

Jujutsu Kaisen 0 : le témoignage d’un terrible conflit

On le sait, nos animes préférés ont de plus en plus le droit à des films d’animations pour enrichir leur univers. Une bonne alternative entre deux saisons permettant de combler les attentes des spectateurs qui sont impatients de retrouver leurs personnages favoris. Dans ce domaine, il y a un long-métrage qui était très attendu et qui a déjà attiré beaucoup de monde au Japon. Il s’agit de Jujutsu Kaisen 0, l’adaptation du fameux tome zéro de la série. Après une certaine attente, voilà que celui-ci rejoint les salles obscures françaises pour le plus grand plaisir des fans. Contrairement à beaucoup de ses comparses qui sont là pour faire avancer l’intrigue, cette partie nous pousse à regarder en arrière pour mieux cerner les enjeux découlant du fil rouge. Il n’est donc pas question ici d’avancer, mais d’enrichir une aventure déjà palpitante. Alors que le manga est disponible chez Ki-oon et la première saison sur Crunchyroll, il est l’heure de se pencher sur ce film qui s’avère intéressant à analyser sur de nombreux points. Le temps est donc venu de retourner chez les exorcistes en compagnie d’un nouveau héros bien sombre.

L’ascension d’un nouvel exorciste

Jujutsu Kaisen 0 - afficheJujutsu Kaisen 0, réalisé par le studio MAPPA, est l’adaptation du tome 0 de la série de Gege Akutami. Bien avant que Yuji ne joue le réceptacle de Sukuna, un autre adolescent est en proie à une terrible souffrance. Yuta Okkotsu est un jeune garçon qui aurait tant aimé mener une existence paisible comme ses camarades. Malheureusement, l’étudiant âgé de seize ans est hanté par un redoutable fléau. Ne pouvant se défaire de son emprise, il est obligé de supporter sa présence en craignant à tout instant que le pire arrive. De plus, cet esprit revêt une signification tout particulière à ses yeux. En effet, il s’agit de Rika, son amie d’enfance, qui a péri dans un accident de la route. Ne pouvant se défaire de l’attachement qu’elle avait pour Yuta de son vivant, elle se mit à tourner autour de lui une fois qu’elle lâcha son dernier souffle. A présent, il est obligé de vivre en paria en compagnie de cette gardienne imposante qui n’hésite pas à s’énerver s’il se retrouve en danger. Une protectrice bien trop zélée et qui peut s’en prendre directement à tous ceux qui osent l’approcher. C’est d’ailleurs ce qui arrive le jour où des brutes de l’école vont venir pour harceler le jeune homme. Il se met à les supplier de partir non pas pour éviter une rouste, mais parce qu’il sait pertinemment ce qui va se passer. Cela ne rate pas et ces lycéens sont grièvement blessés sans qu’il n’ait pu faire quoi que ce soit. Désemparé, sa malédiction va éveiller l’intérêt de ceux qui luttent dans les ombres. Les exorcistes voient en cet individu une menace grandissante pour l’équilibre du monde.

Ils entrent alors en contact avec lui afin de l’isoler du reste de la population. Désireux d’en finir, Yuta ne lutte pas et est même prêt à accepter la mort si cela peut empêcher Rika de faire plus de mal. Mais sa rencontre avec le très excentrique Satoru Gojo va lui donner une perspective d’avenir. Ne lui cachant pas le fait que la Terre irait bien mieux sans la présence d’une telle menace, il lui fait tout de même miroiter une existence possible. Un moyen pour lui de venir en aide aux autres tout en ayant une chance de se débarrasser de ce fardeau. Il suffit pour ça qu’il accepte de rejoindre l’école d’exorcisme de Tokyo. Un choix qui semble irréaliste pour Yuta qui ne s’est jamais imaginé prendre une telle voie. Depuis le terrible accident ayant frappé son amie d’enfance, toute son existence a volé en éclats. A présent, cela ne tient qu’à lui de recoller les morceaux et de créer sa propre route en compagnie de nouveaux camarades. Une forme d’espoir renaît au plus profond de son cœur et il finit par accepter cette proposition. Cependant, il est loin d’imaginer le quotidien qui l’attend maintenant qu’il a rejoint les rangs de cette organisation. Pas facile pour un paria de renouer avec un semblant de société et encore moins d’être en contact avec d’autres personnes. C’est donc l’estomac noué qu’il s’apprête à faire ses débuts dans cette classe de seconde si atypique. Nul ne sait ce que lui réserve le futur, mais il devra se retrousser les manches et lutter pour parvenir à se libérer, mais aussi offrir le repos éternel à celle qui ne le quitte plus depuis tant d’années.

Ce qui est vraiment intéressant avec Jujutsu Kaisen 0, que ce soit le film ou le manga, c’est son désir d’enrichir la saga. Se présentant comme un prequel abordant avant tout le parcours d’un exorciste précis, cet acte va aussi nous permettre de mieux cerner certains enjeux. A travers une confrontation intense, mais aussi une construction narrative autour de ce nouveau protagoniste, le film va parfaitement saisir l’attrait de ce volume zéro. Devant ce passage, on ressent la volonté du studio de faire un divertissement qui soit à la hauteur de nos attentes tout en soulignant l’importance du conflit présenté. 

Un film à la dynamique réussie

La question que l’on peut naturellement se poser quand on aborde un long-métrage devant adapter une œuvre est la manière dont il va retranscrire celle-ci à l’écran. Jujutsu Kaisen 0 se veut très fidèle au tome d’origine tout en y ajoutant ce que l’on a pu apprécier dans l’anime. En effet, il est important de noter la très bonne qualité d’animation qui s’exprime autant dans les moments d’accalmie qu’à l’instant où l’action monte d’un cran. Un juste équilibre qui permet de ne pas bouder son plaisir en matière de spectacle notamment dans la seconde partie du film. Cependant, au-delà de l’aspect purement divertissant, il est aussi crucial d’aborder le contenu de ce prequel. Si l’on ne retrouve pas notre trio de héros habituel, le personnage de Yuta n’a rien à envier à ses camarades. C’est d’ailleurs très plaisant de conduire l’intrigue autour d’un exorciste inédit tout en mettant en avant ses rapports avec les autres membres de l’école que l’on a pu voir dans la série. Cette chronique que l’on nous raconte à travers le parcours de ce jeune homme va autant permettre de donner énormément de consistance à ce dernier, mais aussi à lever le voile sur une zone d’ombre de l’histoire principale. Enfin on découvre qui est ce garçon dont tout le monde parle et que l’on ne pouvait entrevoir que dans le générique. Si tout ça avait servi à nous interpeller sur cet individu qui évoluait à part des autres protagonistes, il est ici sur le devant de la scène. On ouvre alors les yeux sur le récit d’un adolescent ayant connu maintes souffrances et qui ne veut plus avoir à subir tout ça.

Il craint le pouvoir qui sommeille en lui, à contrario de Yuji qui montre une forme d’insouciance alors que Sukuna l’habite. Un contraste intéressant qui nous montre un héros conscient du danger qu’il représente et qui, en seulement 1h45, va réussir à progresser au fil de défis et de ses échanges avec ses nouveaux compagnons. Une très bonne maîtrise de cette origin story concernant Yuta, mais aussi Rika. Le film prend le temps d’appuyer les moments importants pour le développement de ce protagoniste ainsi que sa progression fulgurante. En effet, comme il s’agit avant tout de l’adaptation d’un seul tome en un film, il est évident que l’on a le droit à des passages servant à montrer les progrès incroyables de cet exorciste. Malgré tout, cela ne dénature nullement le récit qui alterne très bien travail d’écriture et combats épiques. Sur ce dernier point, on a de quoi s’en mettre plein les yeux tant on est captivé par la fluidité des coups et la lisibilité de certains affrontements. On passe alors d’un intérêt progressif pour ce jeune homme et son fléau à une admiration sans borne au vu de ce qu’il est capable de faire. L’échelle de puissance est parfaitement retranscrite afin que l’on soit pleinement ébahi par cette puissance qui s’exprime entre les mains de ce personnage. Un film qui peut autant être apprécié sur le plan humain que sur l’aspect grandiose propre à la bataille qui se déroule devant nos yeux. Un spectacle plus que réussi et qui laisse planer de belles choses pour le futur de Jujutsu Kaisen en matière d’anime.

Jujutsu Kaisen 0 est une œuvre assez singulière à une époque où l’on se concentre souvent sur le futur des licences. Avec ce film, ce n’est pas un pas en avant que l’on fait, mais un regard en arrière pour mieux cerner l’intrigue principale. Cette adaptation est là-dessus une réussite et va surtout parvenir à nous faire passer un bon moment sans faire appel à ces héros que l’on a appris à aimer. Une séance qui montre que cette licence peut donner vie à de nombreux personnages charismatiques et fascinants qui se retrouvent au cœur des problèmes. On a alors juste envie de voir la réunion de ces deux facettes de la série.

Jujutsu Kaisen 0 offre un pur divertissement

Jujutsu Kaisen 0 - affiche 2Il est évident qu’il ne faut pas chercher en Jujutsu Kaisen 0 une suite à l’aventure que l’on a vécu en compagnie de Yuji. Il s’agit ici avant tout d’enrichir le lore de la série à travers l’adaptation d’un tome bien précis se concentrant sur un personnage ayant beaucoup de choses à nous raconter. En fait, en plus de nous donner énormément d’attentes pour le futur de la licence en anime, ce long-métrage reste aussi un excellent divertissement. Un spectacle de haute volée qui reprend fidèlement tout ce qui tourne autour de Yuta et du fardeau qui pèse sur ses épaules. On se rend compte alors que l’on a des protagonistes qui affichent une écriture captivante loin d’être uniquement centrée autour de seulement quelques individus. En si peu de temps, le studio parvient à apporter de la profondeur à notre nouveau héros, mais aussi à tous ceux qui gravitent autour de lui. Toute la première partie réussit à apporter une construction narrative pertinente sans jamais offrir un sentiment de temps mort au spectateur. On est impliqué dans l’intégration de Yuta chez les exorcistes, mais aussi de son apprentissage le poussant à faire face à sa propre peine. Tout ça est pensé pour que l’on soit derrière lui et qu’on assiste alors à la montée en puissance de cet adolescent face à un adversaire redoutable. Une confrontation au sommet où l’on reste scotché à notre fauteuil tant on est emporté par les enjeux qui en découlent, mais aussi l’intensité des émotions retranscrites.

On peut donc confirmer que Jujutsu Kaisen 0 nous aura fait passer un bon moment. Une sorte de spin-off à la série qui n’en est pas moins intéressante et qui permet aux spectateurs de s’attarder sur un protagoniste tout aussi prometteur que les autres. Comme dit aussi plus haut, MAPPA a fait un excellent travail au niveau de l’animation pour que l’on passe à certains plans magnifiques et apaisants à des combats frénétiques et d’une grande intensité. Tout est bien coché et montre que le format long-métrage a su tirer le meilleur du matériau de base. A présent, on a qu’une seule envie c’est de revoir Yuta dans l’intrigue principale. Un exorciste avec lequel on a passé seulement un bref instant et qui a pourtant su s’attirer notre sympathie. On est alors totalement dans l’attente de le voir rejoindre les derniers arrivants de l’école afin qu’il fasse la démonstration de ses capacités. En plus de ça, il est important de souligner que le film peut totalement être apprécié même si l’on n’a pas suivi la série d’origine. Étant donné que les événements racontés se passent avant l’épopée de Yuji, cela peut se présenter comme une bonne porte d’entrée à l’univers de Jujutsu Kaisen. On a donc un film qui plaira autant aux nouveaux venus de la saga qu’aux fans inconditionnels. Une séance que l’on n’aura pas vu passer et qui a rempli à merveille son rôle qui est de nous distraire. Une pierre supplémentaire à l’édifice de cette licence qui n’est pas nécessaire pour suivre le scénario d’origine, mais qui enrichit cette aventure de la plus belle des manières.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti concernant le film Jujutsu Kaisen 0. Avez-vous été satisfaits par le travail qui fut fait au niveau de cette adaptation ? Croyez-vous que cette partie peut nous laisser entrevoir de belles choses pour le futur de l’anime ? Avez-vous vibré au contact de cet exorciste qui retourne maintenant dans l’ombre ? Attendez-vous impatiemment de le voir faire son retour dans la série ? Est-ce que ce long-métrage s’inscrit comme un bon enrichissement du lore de la franchise ? Attendez-vous maintenant impatiemment la prochaine saison ? On reste à votre disposition pour échanger, discuter et débattre autour de ce sujet.

© 2021 JUJUTSU KAISEN ZERO The Movie Project © Gege Akutami/Shueisha

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.