1-éditeur--5-recommandations-VEGA-Dupuis-2

1 éditeur – 5 recommandations : VEGA-Dupuis

Pour l’article du jour, on s’est dit qu’il serait intéressant de proposer une version un peu différente de nos “5 raisons de commencer”. Pour cela, on a voulu réfléchir à ce que l’on pourrait bien faire à ce niveau. C’est alors que l’on s’est dit que chaque éditeur possède des petits bijoux à découvrir. Pourquoi ne pas faire une chronique regroupant cinq recommandations autour d’une maison d’édition dans ce cas ? Et voilà le premier numéro de ce rendez-vous qui va, on l’espère, nous permettre de vous faire découvrir de nouvelles séries, mais aussi de voir un petit peu les propositions offertes par chaque éditeur en matière de séries. Pour commencer, on s’est dit que l’on allait se pencher sur VEGA-Dupuis. Si ce dernier n’a pas forcément le catalogue le plus fourni, cela ne l’empêche pas d’avoir des petites pépites qui méritent le coup d’œil. Des épopées atypiques et fantastiques qui nous amènent sur des sentiers que l’on n’a pas forcément l’habitude de lire. Bien sûr, cette petite liste est faite sur un ressenti personnel et on serait ravi de connaître vos propres recommandations. Le temps est venu pour un petit tour d’horizon des sagas de VEGA-Dupuis.

Deep Sea Aquarium Magmell

Deep Sea Aquarium Magmell Vol. 7

Pour bien commencer cette sélection, on ne pouvait pas mettre de côté le titre qui nous éblouit à chaque nouveau tome. On parle bien sûr de Deep Sea Aquarium Magmell. Au sein de cet aquarium unique en son genre, on ne cesse de s’émerveiller devant les trésors de la nature. Une ode à la faune marine, mais aussi à tout ce personnel qui fait de son mieux pour que les visiteurs vivent une expérience inoubliable. En plus d’une esthétique soignée, ce manga est remarquable dans sa manière de traiter les rêves que l’on peut tous avoir. Si notre regard se tourne énormément sur ces habitants des fonds marins, on est aussi interpellé par tous ceux qui travaillent ici. Des personnes qui donnent tout ce qu’ils ont pour se rapprocher de leur rêve. A l’image de notre protagoniste, on observe un quotidien fantastique, mais loin d’être facile. Chaque jour peut cacher un combat à mener pour préserver tous les pensionnaires de cet établissement. Un autre point qui est important à souligner, c’est que personne n’est mis de côté. Chaque acteur de cette pièce a le droit à son moment nous permettant d’en savoir plus sur lui ainsi que ce qui le motive à continuer dans sa voie. Deep Sea Aquarium Magmell est un manga qui nous fait rêver et nous montre que tout est possible si l’on est prêt à se donner à fond pour accomplir nos objectifs. Une lecture à la fois contemplative et pertinente dans son écriture. En plus de ça, on aborde ici tous les aspects de cette vie animale et tout ce qui englobe la gestion de cet aquarium. Cela peut autant aller de la manière de nourrir certains poissons qu’à ce qui se passe dans les cuisines du restaurant de l’établissement. Une impressionnante variété de situations et de rencontres servant à faire de chaque volume une expérience différente.


Le Bateau de Thésée

Le Bateau de Thésée T10

On attaque maintenant sur un titre que l’on a déjà abordé par le passé et qui a su séduire de nombreux lecteurs. Il s’agit tout bonnement du Bateau de Thésée, un thriller temporel redoutable qui est parvenu à mettre en scène une enquête qui nous prend aux tripes. Avec son postulat de départ et l’évolution du scénario, l’auteur nous délivre une remarquable affaire où l’on tente de comprendre qui est derrière tous ces meurtres. Un récit qui n’est pas uniquement centré sur ces investigations et qui va aussi habilement jouer sur la notion de famille tout au long des volumes. On nous montre la difficulté d’avoir un membre condamné au sein d’une famille, le déchirement que cela peut entraîner chez ceux qui restent, mais aussi l’envie d’avoir des réponses. A travers ce scénario, cette saga nous raconte le désir d’un homme de faire la lumière sur le passé de son père, mais aussi voir si tout ce que l’on a pu lui dire sur son compte est vrai ou faux. On progresse alors entre passé et présent afin de récolter tous les indices nécessaires à la résolution de cette enquête. Le suspens est maîtrisé de bout en bout et il suffit de voir comment se déroule le dernier acte pour être bluffé par ce que nous propose l’artiste. A chaque fin de tome, notre cerveau est en ébullition en envisageant tant de scénarios possibles pour la suite. De même, la notion de voyage dans le temps ici est maîtrisée et évite les situations complexes pour s’attarder simplement sur l’impact que peut avoir notre protagoniste sur les habitants de ce village. En outre, il y a aussi un impressionnant travail d’écriture qui est fait concernant la relation de notre personnage central et ce père qu’il n’a jamais connu. Un lien qui est bien présent malgré les horreurs commises et qui va mettre en scène des situations fortes entre ces deux figures centrales du manga.


Manchuria Opium Squad

On enchaîne maintenant avec la première nouveauté de cette année pour VEGA-Dupuis dont le troisième tome est sorti cette semaine. Il s’agit de Manchuria Opium Squad qui fut une incroyable surprise à la lecture du volume 1. Nous emmenant dans un contexte historique bien spécifique, cette œuvre nous fait vivre le combat intense d’un jeune homme pour protéger sa fratrie en se lançant dans le commerce de l’opium. Si le contexte de base est déjà propice à une aventure aussi brutale que prenante, le manga va aussi afficher de nombreuses qualités extérieures à son scénario. Le premier point vient des nombreux personnages que l’on rencontre et qui ont tous une place importante dans le récit. Même celui qui nous semble le plus anecdotique finit par un rôle intéressant à un moment précis de cette aventure. On ne navigue pas au sein d’une équipe de héros prêt à tout pour défendre les autres. Il s’agit de gens loin d’être honorables et qui évoluent dans le milieu criminel où se salir les mains est nécessaire pour survivre. C’est aussi pour ça que le développement de notre protagoniste est aussi intéressant, car il flirte à la frontière entre le grand frère aimant et le criminel en devenir. On se questionne sans cesse pour savoir s’il va finir par basculer complètement dans ce milieu ou s’il va garder en tête son objectif principal. Ce qui est aussi très bien, c’est que l’on suit l’ascension de son groupe du tout début avec tout ce que cela implique dans le développement de leur plantation, les contacts à se faire, mais aussi la lutte contre la concurrence. On est face à une série qui a énormément de potentiel autant sur l’aspect divertissement que sur l’écriture de cet univers. C’est donc une licence que l’on recommande autant pour ce qu’elle a déjà su raconter et les promesses qu’elle affiche pour la suite.


Peleliu

Parmi les titres qui nous ont profondément marqués dans le catalogue de VEGA-Dupuis, il y a une série qui s’est terminée il n’y a pas si longtemps. Il s’agit de Peleliu et son témoignage aussi éprouvant que pertinent de la bataille opposant les soldats japonais et américains sur l’île du même nom. Ne vous fiez pas au style du dessin qui peut paraître enfantin, car derrière celui-ci se cache un récit d’une grande cruauté et qui nous serre le cœur tout au long des onze volumes qui composent le manga. Cette fresque se veut particulièrement réaliste dans les propos tenus et témoigne du terrible quotidien de ces militaires japonais obligés de survivre en ce lieu qui n’avait plus rien d’un paradis. On voit ces combattants tombés les uns après les autres et se questionner sur l’intérêt de toute cette guerre. Le lecteur est en contact direct avec le calvaire de tous ces gens qui vont vivre un véritable enfer sans savoir un seul instant ce qu’il se passe en dehors de cette zone. L’ignorance les pousse à se rattacher à leur patriotisme et ils font de leur mieux pour continuer un combat qui est pourtant fini depuis un moment. Avec des personnages incroyables qui vont faire de leur mieux pour tenir ne serait-ce qu’un jour de plus, le manga déborde d’une sincérité déconcertante. On peut autant assister à de magnifiques scènes venant briser l’horreur du moment qu’être le témoin du pire de ce que l’être humain est capable de faire. En plus de ça, tout le récit est teinté d’une forte symbolique opposant ces soldats qui luttent et leur désir de retrouver leur foyer. Chaque tome est un concentré d’émotions où l’on a juste envie de voir nos protagonistes réussir à rejoindre leur patrie. Des hommes qui en ont bavé et mènent un conflit pour un objectif qui leur semble bien désuet maintenant qu’ils sont dos au mur.


The Red Rat in Hollywood

The Red Rat in Hollywood

On termine cette chronique dédiée au catalogue de VEGA-Dupuis avec l’excellent The Red Rat in Hollywood. Titre malheureusement très peu connu ou qui n’attire pas forcément tous les regards, ce récit regorge pourtant de bonnes qualités. Nous plongeant dans les années 40 aux Etats-Unis, on y suit l’impressionnant bras-de-fer qu’il y a eu entre le gouvernement et le milieu du cinéma concernant l’appartenance de certaines figures au parti communiste. Un récit historique qui regorge d’informations captivantes sur cette époque très importante de ce pays, mais aussi du monde du 7e art. Nous amenant au cœur de ce conflit politique, on est embarqué dans une aventure prenant des proportions énormes. On a beau être entouré d’un nombre hallucinant d’éléments, on savoure chaque phrase que l’on peut lire. Une aventure qui nourrit autant notre intellect que notre soif de divertissement sans jamais s’écarter du chemin que l’auteur a tracé. Il est vrai que cela peut paraître très spécifique de partir sur un tel contexte historique dont le postulat de départ semble s’adresser à seulement quelques lecteurs. Pourtant, plus on progresse dans ce manga et plus on est happé dans cette opposition qui se joue devant nous. Une fenêtre ouverte sur une période mouvementée et qui fait appel aussi à bon nombre de recherches et d’informations pour que tout colle au mieux avec la véracité de ce qui s’est passé. Une expérience littéraire qui séduit par la richesse de ses propos et qui nous permet d’avoir une vision globale de ce qu’il s’est passé et aussi des enjeux derrière cette lutte. Une série dont huit tomes sont sortis chez nous pour dix volumes au Japon. On est face à un manga documentaire brillant et qui parvient à combiner parfaitement divertissement et faits historiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.