White Blood

White Blood tome 1 et 2 : un vampire pour chasser d’autres vampires

Décidément, 2022 est une année pleine de surprises notamment au niveau des lectures. En effet, il n’y a pas une seule semaine où l’on n’a pas le droit à de nouvelles épopées qui viennent émerveiller notre imaginaire. Récemment, on a pu découvrir l’une d’entre elles et on a été fasciné par tout ce qu’elle proposait. Il s’agit ni plus ni moins que de White Blood qui a fait ses débuts chez Sikku, le label manga et webtoon de Michel Lafon. On avoue que l’on était interpellé par les sublimes couvertures de cette série, mais on ignorait totalement où l’on mettait les pieds par rapport à l’histoire. Ce fut donc une totale découverte et ce fut une remarquable expérience littéraire sur bon nombre de points. Nous emmenant dans un récit où les vampires hantent le quotidien des êtres humains, on va aborder des thématiques fortes notamment concernant le personnage principal. En quelques pages, on s’est retrouvé aspiré par ce scénario qui alterne à merveille action et émotion. Un récit où le sang peut réveiller de grandes pulsions. Il est donc temps de s’aventurer dans ce monde où il ne fait pas bon de traîner la nuit.

Le rêve d’une jeune fille

White Blood T1White Blood, imaginée par Lim Lina, nous emmène dans un monde où les vampires existent. S’ils faisaient partie de l’imaginaire collectif auparavant, cette fiction s’est transformée en terrible réalité pour les humains du monde entier. A présent, de nombreux gens périssent sous les crocs de ces monstres et la peur de la population se mélange à une haine palpable. Alors que la nuit était une source d’amusement et de quiétude, elle est devenue synonyme de cauchemar pour ceux qui osent s’y aventurer. Le danger est devenu si présent qu’une alerte couvre-feu a été mise en place afin de prévenir les risques même si cela n’empêche pas des drames de se produire. Le monde se rend compte petit à petit que le rapport de force bascule et que la menace de l’obscurité s’étend de plus en plus dans le quotidien des gens. Ainsi, la colère amène une forme de paranoïa pour ces habitants qui ne souhaitent que pouvoir vivre paisiblement sans avoir constamment à regarder derrière eux. C’est dans ce contexte que l’on fait la connaissance de Park Hayan. Cette demoiselle en apparence normale cache un lourd secret. Elle fait partie de ces créatures de la nuit, mais contrairement à elles son désir n’est pas d’asservir les autres. Au contraire, son unique but est de mener une vie lambda comme n’importe quelle étudiante de son âge. Mais difficile de réaliser un tel rêve quand ses congénères instillent l’effroi dans le cœur de chacun. 

A la moindre erreur, toute cette colère pourrait se retourner contre elle et briser à jamais son existence. Elle ne peut accepter ça que ce soit autant pour elle que pour les quelques proches qui forment son entourage. C’est pour ça que ses crocs et ses griffes ne sont pas tournés vers les humains, mais vers les autres membres de son espèce. Une tueuse de vampires qui n’aura pas le moindre scrupule à éliminer ceux qui osent venir troubler son mode de vie. Mieux vaut alors se trouver loin d’elle quand son autre facette apparaît, car sa puissance est hors du commun. Une force qui se fait très rare même parmi les siens et qui semble attirer l’attention d’individus peu fréquentables. Mais est-ce que cette mascarade pourra tenir indéfiniment ? Difficile à croire au vu de la panique collective qui commence à se former et à la présence toujours plus oppressante de ces prédateurs nocturnes. C’est au milieu de cette bataille qui s’annonce que Park Hayan va devoir faire un choix et surtout comprendre les origines de son histoire. Après tout, même parmi les créatures surnaturelles certains individus peuvent être exceptionnels. Le monde est-il sur le point de connaître un revirement dans l’équilibre de la chaîne alimentaire ? Malgré tout, attention aux nouveaux chasseurs qui pourraient rapidement devenir la proie d’une menace qu’il ne vaut mieux pas réveiller. Ainsi débute une nouvelle époque où les apparences peuvent être trompeuses et où chacun se méfie de son voisin.

A travers ce simple contexte, White Blood va attirer notre regard sur un élément en particulier. Il s’agit de l’héroïne de son histoire qui va naviguer dans des eaux troubles concernant son avenir, mais aussi ce double visage qu’elle a. Avec ces quelques chapitres, la série va nous amener à la suivre dans son quotidien et surtout à voir à quel point cette confrontation entre humains et vampires enrichit l’histoire. On observe avec attention tout ce qui se passe en étant subjugué par cette faculté de l’auteure à nous offrir une œuvre qui se compose de multiples pièces différentes. Une richesse captivante !

Un récit à la frontière de nombreux genres

Avant de s’attaquer à White Blood, il faut savoir que le mythe du vampire a été traité un très grand nombre de fois dans toutes les formes d’expression littéraires et artistiques. Une créature emblématique de la culture populaire et qui, de ce fait, est très difficile à utiliser pour surprendre le spectateur. Pourtant, l’artiste derrière cette série arrive à insuffler quelque chose de fort dès les prémices de son histoire. On a beau être au contact d’êtres qui ne semblent ne rien n’avoir de différents à ce que l’on a lu par le passé, notre regard est pourtant emporté par l’action proposée. Cela est dû, dans un premier temps, au contexte qui sert de toile de fond à cette saga. En effet, on évolue ici dans un monde contemporain où le fantastique est symbolisé par ces êtres de la nuit. Ils se présentent comme les intrus de cet univers et vont rapidement se présenter comme un cauchemar ambulant pour le commun des mortels. Ainsi, la présence des vampires est loin d’être tenue secrète. Au contraire, ils sont bien ancrés dans l’esprit du public qui doit évoluer en ayant cette peur constante de pouvoir tomber sur l’un de ces monstres. En partant dans cette direction, Lim Lina parvient à créer une atmosphère saisissante qui amène presque à un conflit ouvert entre les deux camps, mais où les hommes sont pris par cette paranoïa d’ignorer qui peut bien être un vampire. Cela amène des passages assez forts soulignant à merveille cette inquiétude généralisée qui pousse certains à commettre des actes allant à l’encontre des règles de liberté. 

En fait, on nous présente dans ces pages une société qui bascule de plus en plus dans la psychose et dont la peur se renforce à chaque nouvelle affaire. Si tout ça sert à créer une base aussi solide que captivante pour le développement de l’intrigue, l’autre point fort vient de notre protagoniste. Park Hayan est une héroïne qui va rapidement s’attirer notre sympathie par ce combat qu’elle mène pour être juste une jeune femme ordinaire. Elle est littéralement prise entre deux camps de par son statut et le rêve qui l’anime. Ainsi, elle se sent proche des humains, mais elle sait très bien qu’ils peuvent la chasser dès l’instant où son secret sera dévoilé. Il y a donc une peur très singulière qui ronge son cœur et qui contribue à enrichir son écriture. Elle est à la fois envieuse et terrifiée par ces gens qui l’entourent. On est dans un monde où l’héroïne est littéralement prise entre ces deux camps et sait pertinemment que chacune de ses interventions pour préserver son quotidien risque de dévoiler qui elle est réellement. C’est elle qui concentre une bonne partie de notre attention et qui va aussi nous émouvoir par rapport à l’attachement qu’elle a pour ses proches. Une jeune vampire qui n’avait plus rien et qui a su démontrer qu’il était possible de cohabiter. Mais si les humains sont plus faibles en comparaison de leurs ennemis, ces derniers ont aussi une véritable épée de damoclès au-dessus de leur tête. Là encore, on a le droit à une particularité qui permet de créer une faiblesse chez des individus pourtant supérieurs au reste du monde. Une lecture aux multiples facettes et où chaque découverte vient enrichir notre expérience personnelle.

C’est autant dans la diversité de ses situations et de son univers que dans le potentiel qui s’en dégage que White Blood fait forte impression. En plus de ça, la construction narrative de notre personnage central est aussi très intéressante et contribue à éveiller l’intérêt du lecteur pour les prochains volumes. On est rapidement pris à la gorge face à ce monde qui peut se montrer très difficile d’un côté comme de l’autre. La peur peut conduire à faire des choix terribles tandis que de l’autre côté certains cherchent à montrer leur suprématie. Une confrontation qui ne fait que débuter et risque encore de nous surprendre.

White Blood éveille sa colère

White Blood T2On le dit assez souvent, mais l’univers du webtoon est un sujet que l’on découvre vraiment depuis peu à travers ces ouvrages qui font leur apparition. De ce fait, on ne sait jamais vraiment à quoi s’attendre et c’est ce qui rend ces découvertes aussi palpitantes. White Blood fait clairement partie des belles surprises que l’on a pu avoir dans ce domaine depuis le début d’année. Un univers qui s’enrichit continuellement, un trait soigné et surtout une confrontation se jouant à plusieurs niveaux. Tout ça a fait que l’on n’a pas du tout vu le temps passer au fur et à mesure de ces chapitres. Il y a une telle sincérité qui se dégage de notre protagoniste que l’on ne peut qu’avoir une forme d’empathie pour elle. Le spectateur a envie de savoir si elle peut espérer connaître la paix ou bien si sa vie se résumerait à une succession de combats jusqu’à ce que la fatigue finisse par l’emporter. En plus de ça, les figures secondaires de ce récit apportent aussi énormément au plaisir que l’on éprouve à la lecture. Il y a toujours un élément qui va venir attiser notre curiosité. En plus de ça, on apprécie le fait que l’auteure ait pensé à proposer une confrontation qui ne soit pas totalement déséquilibrée. On est témoin des faiblesses de ces êtres de la nuit et du désir qui anime en réalité leur âme. Avoir des capacités surhumaines a forcément un prix et il est parfaitement trouvé au sein de ces pages. Une règle qui va montrer la vérité derrière ce statut de vampire. A cela s’ajoute aussi une intrigue qui nous tient en haleine pendant ces deux premiers volumes.

C’est donc un très grand oui pour les premiers pas de White Blood au format relié. Une belle découverte qui nous donne juste envie de se jeter sur la suite. Le mythe du vampire a beau avoir été traité en long, en large et en travers, on peut encore proposer des contes qui arrivent à nous surprendre. Des histoires qui retiennent notre regard et dont on ne peut s’en détourner qu’une fois la dernière page atteinte. Il y a suffisamment de matière à travers ces deux tomes pour être happé dans cet univers et surtout avoir envie de suivre la destinée de tous ces personnages. Pouvant autant être émouvante dans les moments tragiques que spectaculaire dans les combats, cette série maîtrise habilement ses divers aspects. Cette nouvelle aventure plaira aux amoureux de ces monstres nocturnes ainsi qu’à ceux voulant une fiction qui arrive à les plonger rapidement dans leur intrigue. A présent, il est grand temps d’évoquer les nombreuses questions qui nous viennent à l’esprit suite à cette escapade. Est-ce que l’on va en apprendre plus sur les vampires et ceux à leur origine ? Est-il encore possible pour Park Hayan d’oublier son passé pour se façonner un nouvel avenir ? Les hommes finiront-ils par trouver une entente avec leurs ennemis ? Comment va se dérouler la suite de cette opposition ? Il va maintenant falloir prendre son mal en patience en attendant le prochain tome de cette licence.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti concernant ce début de White Blood. Trouvez-vous que l’on a le droit à un excellent travail d’introduction concernant les divers personnages du récit ? Est-ce que cet univers est parvenu à vous séduire et surtout à vous donner envie de prolonger l’expérience ? Ce titre a-t-il su, selon vous, apporter quelque chose d’attrayant au genre de l’histoire autour des vampires ? Pensez-vous que l’on puisse avoir un développement intéressant de notre héroïne par la suite ? Qu’attendez-vous pour le futur de la licence ? On reste à votre disposition pour échanger, discuter et débattre autour de ce sujet.

© 2020 Lim Li Na

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.