Meurtres dans le décagone-T1

Meurtres dans le Décagone tome 1 : Que la partie commence

Dans les genres que l’on apprécie tout particulièrement, le polar a une place toute particulière. Un style de récit qui a souvent su nous séduire et surtout nous proposer des aventures inoubliables. Des enquêtes haletantes qui nous font souvent participer aux réflexions des protagonistes afin de trouver le coupable derrière les drames qui ont lieu entre ces pages. L’intérêt fut donc bien présent quand Pika a fait son annonce concernant l’arrivée de Meurtres dans le Décagone. Rien qu’en lisant le synopsis, l’attente fut là de pouvoir enfin mettre la main sur cette série. Maintenant que le premier tome est sorti, on a pu se jeter directement dessus afin de voir si cette lecture tenait toutes ses promesses. On a alors été très surpris par la manière dont cette histoire installe son ambiance et surtout les nombreuses inspirations qui en découlent. Une lecture qui arrive autant à être une exposition sur les codes du genre qu’une volonté de créer une expérience qui soit captivante à suivre pour le spectateur. Le temps est donc venu d’accompagner un groupe dans une affaire qui va dépasser l’entendement.

Une invitation transformée en cauchemar

Meurtres dans le Décagone - arrivéeMeurtres dans le Décagone, scénarisé par Yukito Ayatsuji et Hiro Kiyohara, nous fait suivre un groupe d’étudiants composé des membres d’un club d’amateurs de romans policiers. Celui-ci décide de prendre quelques vacances sur l’île de Tsunojima, un lieu ayant connu un terrible drame il y a quelques temps. En effet, six mois plus tôt a eu lieu un effroyable incendie ravageant la maison du propriétaire des lieux et faisant quatre victimes. Seiji Nakamura, le maître de l’île, faisait partie de ces dernières. C’est intrigué par cette histoire que ces étudiants prirent la décision de venir loger quelque temps dans le Décagone, un bâtiment à l’architecture bien étrange conçu par le fameux Nakamura. Si leur arrivée se déroule sans encombres, ils se rendent rapidement compte que l’atmosphère est bien étouffante sur ce petit monceau de terre. Derrière ce côté presque paradisiaque se dissimule toujours le souvenir macabre de cette journée qui ôta la vie à quatre personnes. Mais pour ces passionnés de polars, cela est une occasion en or de se plonger dans une ambiance proche de ce qu’ils peuvent connaître dans leurs livres. Malheureusement, ce bonheur est de courte durée quand ils découvrent, après leur première nuit, d’étranges plaques en bois sur la table centrale du Décagone. Dessus sont marquées des inscriptions qui éveillent autant la curiosité que la méfiance des participants à cette expédition. 

“Victime N°1”, “Coupable”, “Détective” sont autant de mots qui parcourent ces morceaux de bois. Pensant qu’il s’agit d’une mauvaise blague, les étudiants décident d’en rire. Mais le fait que personne ne se dénonce concernant l’origine de cette boutade accentue la tension ambiante. Il semblerait que quelque chose de bien plus grave se prépare pour ceux qui ont osé poser le pied dans cet endroit. Cependant, ils ignorent totalement que toute cette affaire ne concerne pas uniquement ceux qui sont présents dans cette bâtisse. Une ancienne membre du club qui est restée sur la terre ferme va recevoir au même moment une étrange lettre. En l’ouvrant, elle comprend que quelque chose d’inquiétant risque de se passer. Tout semble indiquer que cette missive a été écrite ni plus ni moins que par l’homme censé être mort il y a maintenant six mois. Seiji Nakamura serait-il toujours vivant ? Les questions se bousculent dans l’esprit de ces jeunes gens qui s’apprêtent à être emportés dans une spirale de souffrances. Le compte à rebours est maintenant lancé pour cette double enquête. Mieux vaut alors se dépêcher pour éviter qu’un drame se produise. Pour ces étudiants qui adoraient les histoires policières, les voilà maintenant au cœur de l’une d’entre elles. La question est maintenant de savoir s’ils seront capables de résoudre ce mystère avant que le couperet ne tombe. C’est une course contre la montre qui se joue alors que tout le monde peut maintenant être coupable.

Il ne faut pas longtemps à ce premier volume de Meurtres dans le Décagone pour interpeller le lecteur. En effet, le fait d’être en compagnie de passionnés de romans policiers apporte une saveur toute particulière à cette histoire. Chacun va faire preuve d’une connaissance dans ce domaine et va rendre tout le mystère autour de ce lieu et de ces étranges plaques encore plus prometteur. On a envie d’en savoir plus et de ce fait, cela pousse le lecteur à se triturer lui aussi les méninges afin de comprendre ce qui se passe. Un récit qui joue à merveille ses différentes cartes pour nous impliquer dans l’histoire.

Un huis clos haletant

Meurtres dans le Décagone ne s’arrête pas uniquement à une envie de jouer la carte du polar dans ce premier volume. On fait face à un récit introductif particulièrement réussi dans la manière qu’a l’auteur de construire son intrigue. En effet, il n’est pas uniquement question ici d’être enfermé avec les étudiants ayant choisi d’aller sur cette île. L’affaire qui nous intéresse se passe sur deux plans bien différents. Cela fait partie intégrante de l’expérience proposée en voulant nous mettre directement face au danger d’un côté et prendre un peu plus de recul de l’autre. Si l’on peut être attiré par un aspect plus que l’autre, c’est la combinaison de ces deux parties qui fait de cette lecture une aventure aussi prometteuse. On retrouve ainsi tous les ingrédients du huis clos que l’on peut apprécier avec cette tension qui ne cesse de monter. Si l’on s’attarde sur le groupe qui est présent dans le Décagone, on sent que l’on part sur un danger bien plus palpable. Après tout, on est en compagnie d’un rassemblement d’étudiants isolés du reste du monde et qui est la victime d’une blague assez sordide. Dès cet instant, notre esprit se met à carburer en essayant d’assembler les quelques pièces du puzzle que l’on peut avoir. Ce qui se passe sur ce monceau de terre est écrit de manière à nous donner un sentiment d’urgence qui se renforce progressivement. Il est génial d’avoir su retranscrire ça par le dessin en passant d’une simple farce à une menace bien plus concrète. 

Notre regard se porte sur chaque personnage et l’on est obligé de se demander si telle personne est vraiment digne de confiance. Un sentiment qui prouve la réussite de cette construction narrative qui ne laisse pas le lecteur en simple spectateur. Il fait partie intégrante de l’aventure et se sent l’envie d’élucider ce mystère. C’est là qu’intervient la seconde facette de cet ouvrage. Le fait de quitter l’endroit où il risque de se passer un drame pour retrouver la ville a quelque chose de presque réconfortant. On bascule dans une investigation plus poussée qui permet de récolter des informations capitales permettant de démêler ce qui se passe de l’autre côté. En alternant ces différentes phases, le scénariste et le dessinateur s’assurent de ne jamais tomber dans un rythme trop faible et vont parfaitement créer un lien de cause à effet entre les deux. Une ingéniosité scénaristique qui contribue pleinement à renforcer l’expérience ressentie et ainsi renforcer notre âme de détective tout en se sentant oppressé par l’épée de Damoclès qui plane au-dessus des autres étudiants. On se retrouve face à un casse-tête qui nous ensorcèle totalement et qui n’a pas besoin de partir précipitamment dans la violence ou le crime pour être prenant. C’est justement parce que l’histoire prend son temps pour nous donner l’inquiétude d’un danger imminent que l’on est autant impliqué dans ce qui se passe. Un polar qui resserre petit à petit son emprise sur nous et les protagonistes.

Avec ce premier tome, Meurtres dans le Décagone parvient habilement à envoûter notre regard pour la suite de la série. On a envie de savoir ce qui va se passer maintenant que l’enquête est lancée. Dès l’instant où tout bascule, on commence à réfléchir à toutes les possibilités concernant la vérité derrière tout ça. Une œuvre qui joue habilement autant sur ses personnages que sur ce décor si spécifique collant parfaitement à l’ambiance désirée. On avance progressivement en faisant attention au moindre détail pour savoir ce qui nous attend après. La partie a déjà commencé et il faut être constamment sur le qui-vive.

Meurtres dans le Décagone entame sa nouvelle

Meurtres dans le Décagone - bâtimentA travers ce premier volume, Meurtres dans le Décagone nous délivre une introduction plus que réussie et qui comble toutes nos attentes. On apprécie notamment le fait que l’on ne soit pas emporté par un crime direct, mais que tout se passe à travers des petits détails servant à construire la scène future de cette pièce. Ce qui commence comme une simple excursion sympathique pour les membres du club se transforme progressivement en un cauchemar qui est encore loin d’avoir dévoilé toute l’étendue de son horreur. De plus, comme on a pu le souligner un peu plus haut, le fait de passer d’un point de vue à l’autre apporte un dynamisme très important pour le rythme de l’histoire. L’étouffement que l’on éprouve sur l’île se détend un peu dès lors que l’on regagne le rivage pour enquêter sur ce qu’il s’est réellement passé. On est littéralement emporté dans une double enquête où chaque indice trouvé peut avoir un impact sur l’autre affaire. Tout s’emboîte à la perfection et on a autant la crainte de voir le futur de ces adolescents que l’envie de lever le voile sur toute cette investigation. A l’image d’excellents polars, ce manga pousse justement le lecteur a brisé son statut de simple témoin pour devenir un acteur majeur de ce scénario. Notre imagination est en ébullition tandis que l’on envisage toutes les possibilités et que l’étau se resserre sur ces gens qui semblent être beaucoup moins innocents qu’on pourrait le croire. En voulant satisfaire leur curiosité, les membres de ce club sont tombés dans la gueule du loup. La question est maintenant de savoir combien d’entre eux parviendront à s’en tirer ou s’ils finiront tous emportés par les secrets du passé.

En lisant ces lignes, vous aurez pu déduire que l’on a énormément apprécié ce que l’on a pu découvrir dans Meurtres dans le Décagone. Une histoire qui nous prend aux tripes sans pour autant partir dans de l’effroi pur et dur. En plus de ça, on a aussi beaucoup aimé le fait qu’il y ait autant de références à de grands noms du genre qui soient intégrés dans toute cette enquête. Celles-ci ne sont pas uniquement là pour renforcer l’aspect polar, mais aussi pour être porteur d’un message pertinent. La réalité est toujours bien plus complexe et sombre que ce que l’on peut lire dans les livres. L’excitation de ces gens devant un mystère peut rapidement se transformer en une peur sans nom de savoir que leur vie peut s’arrêter à tout instant. Une saga qui pourra satisfaire tous ceux qui veulent se lancer dans une enquête palpitante et qui cherchent des idées intéressantes dans ce domaine. C’est en tout cas un très grand oui de notre part et l’on a juste hâte de replonger dans cette spirale infernale qui prend de plus en plus d’ampleur. Encore plus que pour n’importe quel autre titre, les questions fusent en refermant ce premier tome. Qui peut bien être derrière tous ces mystères ? Est-ce que le danger est bien réel pour ceux qui sont sur l’île ? Le loup se trouve-t-il parmi le troupeau ? Quels autres secrets seront révélés par ceux qui sont restés dans la société ? Les réponses se trouveront sûrement dans le second volume de cette série. Une brillante écriture au service d’une intrigue qui s’apprête à redoubler d’intensité maintenant que les pions sont en place sur l’échiquier. Chaque erreur peut maintenant être fatale et mieux vaut garder l’oeil ouvert pour éviter qu’un drame ne se produise.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti concernant ce premier volume de Meurtres dans le Décagone. Est-ce que vous avez aimé l’ambiance de cette introduction qui joue très bien la carte du polar ? Avez-vous ressenti cette envie de lever le voile sur tout ce qui se passe sur cette île ? A votre avis, qui peut bien être derrière toute cette affaire ? Trouvez-vous que ces premiers pas posent des bases intéressantes pour la suite de l’enquête ? La tension est-elle palpable selon vous à travers ces pages ? Qu’attendez-vous pour la suite de la licence ? On reste à votre disposition pour échanger, discuter et débattre autour de ce sujet.

© 2018 Kiyohara Hiro / Ayatsuji Yukito, Kodansha

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.