Gift-±

Gift ± tome 1 : la reine du scalpel débarque

Aujourd’hui on va s’attarder sur une oeuvre à ne pas mettre entre toutes les mains. Gift ±, édité par Komikku, est un seinen très sombre qui nous plonge dans un sujet difficile et nouveau. Il faut le dire tout de suite, ce titre ne sera pas là pour vous faire rire mais pour vous conter un thriller prenant qui vous fait trembler de par son réalisme. Que ceux qui ont le cœur bien accroché décide de me suivre. Il est temps de plonger dans les coulisses de la vente d’organes.

Le marché noir de la vente d’organes

Ce seinen, réalisé par Yuka Nagate, nous fait suivre Tamaki Suzuhara, une lycéenne lambda. Affichant un caractère froid et distant, cette demoiselle semble rester en retrait de ses camarades de classe. Cette dernière cache pourtant une occupation bien particulière. En effet, son passe-temps est de prélever des organes sur des gens qui ont perdu, à ses yeux, le droit de vivre. Grâce à cela, elle et son acolyte peuvent permettre à des gens à la recherche de greffe de guérir plus rapidement. Cette adolescente est d’ailleurs très douée et a un vrai talent une fois le scalpel en main. Cependant, le milieu dans lequel elle vit est jonché d’obstacles et de dangers. Elle est cependant prête à tout pour vivre selon la voie qu’elle a choisie. Même si le chemin est semé d’embûches elle continuera d’avancer et de sacrifier des criminels pour offrir une nouvelle vie à ceux dans le besoin.

De l’autre côté, on suit le travail d’un médecin nommé Hayashi. Celui-ci oeuvre lui aussi dans la clandestinité. Ayant ouvert une clinique secrète, il aide tous les patients ne pouvant s’offrir des soins convenables. Il n’hésite pas non plus à faire appel aux groupes vendant des organes pour sauver la vie de ces malades. Cependant, cet homme semble cacher un lourd secret et recherche activement une personne depuis trois ans. Pour obtenir des informations, il fait appel aux services d’un détective privé. Ce dernier va tout faire pour retrouver la piste de sa cible même si le passé risque d’être remué. Gift ± affiche une intrigue des plus noirs et ne cesse de nous faire trembler tout au long de notre lecture.

Si l’on suit l’histoire de tous ces différents protagonistes, c’est avant tout Tamaki qui est sur le devant de la scène. Son comportement et sa ligne de conduite montrent un nouveau visage de ce que peut être une “héroïne”.

Une héroïne dictée par ses principes

Gift-±-Tamaki

Tamaki, un visage d’ange qui prélève la vie

Comme dans beaucoup d’œuvres de ce genre, le lecteur est souvent confronté à un protagoniste très humain qui ne se définit pas comme un “héros” au sens littéral du terme. Le personnage de Takami est d’ailleurs très intéressant à observer de par tous les éléments qui la caractérise. Tout d’abord, sa nature froide et distante colle parfaitement à son rôle dans le prélèvement d’organe. Elle possède un sang-froid qui peut en perturber plus d’un et reste maître de ses émotions peu importe la situation. Cependant, sa notion de la vie va totalement à l’opposé de l’activité qu’elle pratique. Elle ne cesse de répéter dans ce tome à quel point l’existence de chacun est importante. Il ne faut nullement gaspiller ce cadeau qui est offert à chaque être. D’ailleurs, les gens qui passent entre ses mains de chirurgiens sont, à ses yeux, des personnes ayant gâché leur vie.

Il s’agit souvent de criminels ou bien des individus aux mœurs plus que douteuses. De par l’opération qu’elle pratique, Tamaki considère qu’elle permet à ses victimes de trouver un sens à leur vie en aidant d’autre à travers leurs organes. C’est donc une sorte de rédemption qu’elle offre à ces âmes qui vivront à travers le corps d’autres personnes. Elle n’éprouve aucun remords dans ce qu’elle fait et ce qu’elle pense. Il s’agit d’un personnage fort qui n’hésite pas à aller en première ligne pour enlever ses prochains “patients”. On est autant captivé que effrayé par cette championne du scalpel. Elle ne tremble nullement une fois son cobaye sur la table. Ses actes ont beau être dicté par une volonté d’aider les plus démunis, le lecteur ne peut que rester bouche bée devant le calme qu’elle affiche.

Si Tamaki représente le fil conducteur de l’intrigue de Gift ±, l’oeuvre ne serait pas aussi prenante sans le soin apporté à l’univers. C’est un monde dur et sanglant qui s’offre au lecteur.

Un seinen sombre et mature

Gift ± dépeint un paysage des plus lugubres pour servir de toile de fond à son histoire. Que ce soit par la précision des détails ou les thèmes abordés, on ressort de la lecture aussi effrayé que ému. D’ailleurs, le premier point qui accentue l’aspect très réaliste du titre repose dans ses dessins. L’auteur fait un travail formidable dans l’élaboration des scènes et les rend plus vivantes que jamais. Cela souligne encore plus l’aspect sérieux du titre et rend l’immersion toujours plus grande. Que ce soit dans les paysages, les personnages ou les scènes où Tamaki pratique son “art”, tout semble si réel que l’on avance dans les pages avec une boule au ventre. Il n’y a pas la moindre petite parcelle de lumière dans cet environnement hostile. C’est la dure réalité de ce milieu qui nous est contée ainsi que l’attitude abordée pour espérer survivre.

Pour en revenir à ses thématiques, l’œuvre les aborde avec un très grand soin. Le premier sujet traité est, bien évidemment, la vie clandestine qui régit le marché noir de la vente d’organes. L’horreur du procédé de ces groupes pour extraire leurs “marchandises” nous révulse. D’un autre côté, on lit la détresse de ces gens qui ne peuvent plus se permettre d’attendre dans une clinique officielle. Les gens qui évoluent dans ce milieu sont des criminels. Malgré tout, ils représentent le dernier espoir pour ces patients qui souffrent. L’autre grand thème abordé repose dans l’aspect sacré de la vie. C’est à travers Tamaki et sa vision des choses que s’expose ce sujet. Elle agit comme un juge divin qui évalue si l’on fait honneur à notre existence. Ceux qui n’ont pas donné un sens à leur vie ou qu’ils l’ont entaché sont condamnés à finir entre ses mains.

On ne peut parler de Gift ± sans exprimer le soin apporté pour décrire ce monde secret. Le lecteur s’aventure sur un sentier dont on entend parler mais que l’on ne voit jamais. C’est un univers parallèle au nôtre qui est représenté dans ce seinen.

Bienvenue dans la clandestinité de Gift ±

Gift ±-enquêteur

L’enquêteur commence à fouiller dans le passé

Lorsque l’on s’attarde un peu plus sur ce manga, quelque chose nous saute aux yeux. Il s’agit de l’opposition entre les gens ordinaires et ceux peuplant les recoins obscurs de ce monde secret. Aucun d’entre eux ne s’aventure sur le terrain de l’autre. Les seuls qui finissent par se retrouver mêlé à ce marché noir sont les patients et les criminels qui servent de matières premières pour les premiers. Les deux personnes qui arrivent autant à s’aventurer dans ces deux mondes sont Tamaki et le détective. Notre lycéenne continue de vouloir vivre sa vie tout en observant celle des autres. Quant à notre enquêteur, il s’aventure sur les deux plans pour élucider son contrat. C’est à travers leurs yeux qu’est décrit le quotidien de la clandestinité. C’est un monde froid, sinistre et où la mort rôde à chaque pas. Ce milieu difficile n’est régi par aucune loi. On ressent toute la tension apportée par cette vie cachée dans l’ombre.

On est plongé au cœur du business de notre héroïne et de son partenaire. Devant autant évité les forces de l’ordre que se faire une place parmi d’autres concurrents, il est nécessaire pour eux de faire le plus attention. Cependant, on se rend compte aussi que ce type d’entreprise secrète peut être n’importe où et même en plein cœur de la ville. La plupart des gens que l’on croise dans le manga, exercent leur “métier” au nez et à la barbe de la police sans que personne ne s’en rende compte. Cette proximité ne fait qu’accentuer ce sentiment étrange qui nous parcourt tout au long de notre lecture. Gift ± est aussi troublant que fascinant à bien des égards. Peu sont les oeuvres arrivant à insuffler ce type de sentiment rien qu’à travers ces dessins et son intrigue. La description de ce monde parallèle est l’élément donnant vie à l’ensemble du tableau. Au final, Tamaki et les autres personnages ne représentent qu’une petite partie d’un tout gigantesque.

Ce premier tome pose les bases de ce qui promet une intrigue grandiose. Nombreux sont les éléments pouvant donner envie de se lancer dans le voyage que nous propose ce seinen.

Une série à suivre

En conclusion, Gift ± est un seinen déroutant et qui peut choquer bon nombre de lecteurs. Malgré tout, la qualité des dessins, proche du réalisme, ainsi que le potentiel qu’affiche l’histoire promet une très bonne évolution pour la suite. Le sujet très sérieux de cette oeuvre peut en rebuter certains. Il offre malgré tout une aventure prenante qui sait nous prendre aux tripes. On se demande bien ce qui attend Tamaki dans les prochains volumes. Pour quelle raison notre médecin clandestin cherche désespérément cette personne? Les morceaux de ce puzzle viennent tout juste d’être dévoilé et on a hâte de voir l’image qu’elle va nous offrir pour le futur.

Bien entendu, Gift ± est réservé à un public averti de par la violence de certaines scènes ainsi que le thème abordé. C’est une oeuvre mature qui, je suis sûr, n’a pas fini de nous surprendre. Ce titre saura faire plaisir aux fans d’ambiances sombres et aux amoureux de thriller. Ce premier tome offre en tout cas une bonne base laissant entrevoir plusieurs possibilités pour la suite et présente suffisamment les personnages pour susciter l’intérêt du lecteur. De plus, le réalisme des images que l’on observe appuie parfaitement la dure réalité de cet univers où horreur, violence et souffrance sont monnaie courantes. Quelles sont les surprises que nous réservent encore Tamaki la reine du scalpel ? Pour cela direction le second tome qui fera bientôt le sujet d’un article !

N’hésitez pas à donner votre avis sur ce seinen ainsi que vos plus grandes attentes concernant la suite ainsi que votre ressenti sur cette héroïne atypique 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *