Artiste

Artiste – Un chef d’exception tome 1 : un récit des plus savoureux

Le manga a toujours su traiter de nombreux sujets à travers des contextes aussi divers que variés. Parmi tous ces cadres se trouve un environnement qui a toujours réussi à convaincre le lecteur. Il s’agit du monde de la cuisine et de la nourriture de manière globale. Après tout, comment peut-on résister lorsqu’on voit ce que la bande dessinée japonaise est capable de faire dans ce domaine ? Alors que l’on ne peut s’empêcher d’être attiré par ces titres voilà qu’une autre série vient titiller notre regard ainsi que notre appétit. Il s’agit de Artiste – Un chef d’exception, édité chez Glénat. Prenant place dans la capitale de la grande gastronomie, ce seinen est bien décidé à apporter sa propre vision de ce milieu souvent difficile. Avec une très bonne base et des arguments solides, cette œuvre arrive à se différencier suffisamment de ses rivaux. Il est temps d’enfiler sa tenue de cuistot et de se mettre aux fourneaux !

La dure vie de cuisinier

Artiste-Gilbert et Marco

Une rencontre qui va tout chambouler

Artiste – Un chef d’exception, imaginé par Taro Samoyed, nous plonge en plein cœur de Paris. Cette capitale est réputée pour sa haute gastronomie et ses nombreux restaurants de qualité. C’est dans celui du chef Calment que l’histoire débute. On y suit l’arrivée d’un nouveau commis prénommé Marco qui fait ses débuts dans ce milieu. Cet homme n’a eu de cesse de changer de travail jusqu’à se retrouver ici. Il comprend très vite que le monde qui se dessine devant lui est un véritable champ de bataille. Afin de lui apprendre les ficelles du métier, il se retrouve sous la responsabilité d’un plongeur du nom de Gilbert. Ce jeune homme renfermé va alors commencer l’apprentissage de son nouveau camarade. C’est lors de ces explications que Marco va comprendre que son instructeur a un vrai talent pour la cuisine. Mais alors, pour quelle raison se retrouve-t-il à devoir laver des assiettes toute la journée ?

On apprend alors que c’est suite à une violente réprimande de la part du chef que celui-ci s’est retrouvé à ce poste. Cet univers prend alors une forme pesante où l’ego et la réputation des grands chefs sont en jeu. Malgré tout cela, Gilbert continue de travailler dans cet établissement car, au fond de lui, c’est un réel passionné qui n’a juste pas le courage de prendre son avenir en main. Ce dernier ne le sait pas encore, mais sa rencontre avec Marco va marquer un tournant décisif dans sa vie. En effet, ce jeune homme désinvolte pourrait bien être le coup de pouce nécessaire à notre plongeur pour reprendre confiance en lui. Faut-il rester cloîtré dans son coin tandis que l’on regarde les autres faire ou bien tenter de vivre sa passion peu importe les difficultés rencontrées ? La légende d’un nouveau grand cuisinier est en marche !

Ce qui fait la force, dans un premier temps, d’Artiste est la rencontre entre nos deux protagonistes. Ces deux hommes, aux antipodes l’un de l’autre, vont voir leur vie chamboulée de par la relation qui se tisse entre eux.

Deux héros totalement opposés

Si le personnage central de ce premier tome est Gilbert, il ne serait rien sans l’arrivée de Marco. Notre plongeur très timide et peu sûr de lui va évoluer au contact de son nouveau collègue. Voici l’un des éléments centraux du récit et l’un des plus passionnants a observé. Au fur et à mesure que les pages avancent, on comprend que notre ancien cuistot a un vrai don pour élaborer des plats savoureux. Malheureusement, son caractère effacé et sa peur de prendre des initiatives l’empêchent d’avancer. On ressent une certaine tendresse et tristesse pour ce jeune homme qui n’ose prendre son envol ainsi que les raisons de son mutisme. D’habitude, ce genre de personnages peut parfois être énervant si ce n’est exaspérant. Pourtant, ce n’est pas le cas ici car l’auteur a réussi à insuffler quelque chose qui fait que l’on s’attache à Gilbert.

S’il est bien moins présent que celui-ci, Marco joue un rôle essentiel à l’évolution de son camarade. Lui qui a un caractère assez nonchalant n’a jamais cessé de passer d’un boulot à l’autre. C’est alors qu’il intègre le restaurant qu’il se retrouve sous la tutelle de ce cher plongeur. À force de travailler à ses côtés, notre blondinet va déceler en Gilbert un amour véritable pour la cuisine. Face à tant de passion, celui-ci va alors tout faire pour que son nouvel ami puisse enfin réaliser son rêve. De par ses actes, la nouvelle recrue va ainsi offrir la possibilité à son mentor d’embrasser un nouveau poste. La zone de confort de Gilbert se brise alors tandis qu’il avance timidement sur la voie qu’à tracé son collègue pour lui. Cependant, cette relation ne serait pas aussi pertinente et captivante sans que cela n’affecte aussi Marco. En effet, ce dernier, au contact de Gilbert, comprend ce que c’est que de vouloir vivre de quelque chose que l’on aime faire. Une rencontre fortuite, mais qui va chambouler à jamais le futur de ces deux hommes.

L’autre grand atout de ce seinen vient de l’excellent équilibre entre humour et situations bouleversantes. On fait face, en tant que lecteur, à un récit pouvant nous donner aisément le sourire tout en étant faisant preuve d’une grande humanité.

Un récit à la fois drôle et touchant

Artiste-métier difficile

La dure réalité du métier de cuistot

Artiste s’éloigne de ce que l’on a l’habitude de voir dans le genre du manga de cuisine. Cette série parvient à mettre en place une histoire qui nous fait rire tout en proposant des moments sérieux et particulièrement touchants. L’humour du titre vient surtout de Gilbert qui, de par son caractère assez naïf, se fait souvent rouler dans farine. Ses précédents déboires font qu’ils se méfient un peu de tout et provoque des scènes totalement décalées. Une simple invitation à dîner devient, dans son esprit, une demande d’argent. Notre plongeur fait aussi preuve de certaines réactions loufoques qui font qu’il est souvent à côté de la plaque même dans une simple discussion. À côté de cela, on découvre aussi la difficile réalité du monde de la haute gastronomie. Un milieu qui se veut dur et cruel et où la moindre erreur peut faire perdre un gros client.

La cuisine devient alors un vrai champ de bataille. De plus, toute l’intrigue entre le chef Calment et Gilbert et le lien qui les unit surprend et marque le lecteur. On comprend les sacrifices nécessaires pour réussir en tant que grand chef et on s’attache alors à chacun de ces personnages. Même ceux qui ne sont que des seconds rôles trouvent une place dans notre estime de par le courage dont ils font preuve. Le manga traite aussi la nourriture d’un point de vue totalement différent de ce qu’on a l’habitude de lire. L’une de ces grandes forces est le fait de traiter les plats comme une œuvre d’art. Cet aspect prend tout son sens dans le dernier arc du tome où Gilbert comprend qu’au-delà d’être un simple cuistot, il est avant tout un artiste. Ce dernier pan du volume permet d’envisager de très bonnes pistes pour la suite de cette aventure culinaire formidable.

Artiste parvient à s’éloigner des autres titres du genre de par le regard qu’il apporte sur le rôle du cuisinier. Ce métier n’est pas là que pour satisfaire nos papilles, mais aussi pour émerveiller notre regard. Un travail qui possède sa propre forme d’art.

Artiste séduit de par son entrée

En conclusion, Artiste parvient à faire très bonne impression à travers ce premier tome. Porté par une approche singulière du monde de la cuisine, ce seinen affiche de nombreux points forts. Le mangaka a parfaitement su mettre en place une histoire prenante mêlant légèreté et la difficulté de ce travail. De plus, la fin de cette première excursion permet d’insuffler de nombreuses promesses dans l’esprit du lecteur. Ainsi, on atteint la dernière page avec une certaine sérénité pour la suite. Un récit qui ne s’attarde pas forcément sur la création des plats, mais sur l’élégance et la délicatesse dont il faut faire preuve pour marquer les papilles d’un client. Une série qui commence tout juste à poser les bases d’un périple culinaire des plus plaisants à suivre. On a vraiment envie de savoir jusqu’où peut aller la détermination de Gilbert.

Esprit Otaku recommande donc grandement cette œuvre à tous les amoureux des mangas sur la cuisine. De plus, ce titre saura plaire aussi à ceux cherchant avant tout une aventure humaine où chacun des protagonistes évolue au contact des autres. Une petite pépite qui se sert de la nourriture pour mettre en avant les chefs ayant préparé ces plats. Il y a vraiment tout un tas de questions qui tiraille le lecteur tandis que l’on referme ce tome. Marco va-t-il refaire une entrée fracassante ? Quelles péripéties attendent notre nouveau chef ? Toutes ces interrogations prouvent l’efficacité de ce nouveau périple. Elles apportent un intérêt supplémentaire envers le manga dont on a envie de tout découvrir. En tout cas, on salive déjà d’avance en imaginant ce que va nous préparer Gilbert sur son nouveau terrain de jeu. Une très belle surprise qui mérite d’être lu.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires si vous avez été conquis par Artiste. Le duo Gilbert et Marco vous a-t-il convaincu ? 🙂

© Samoedo Taro / Shodensha

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *