Lyla et la bête qui voulait mourir

Lyla et la bête qui voulait mourir T1 et 2 : l’apprentissage de la mort et de la vie

La série dont on va parler aujourd’hui a vraiment su nous toucher de par ses nombreux atouts dont elle fait preuve. Cette nouvelle chronique va donc s’attarder sur Lyla et la bête qui voulait mourir, édité chez Ki-oon, qui en est à son deuxième tome. Nous avons préféré attendre de découvrir ce second volume pour pouvoir comprendre et apprécier le manga à travers tout ce qu’elle est capable d’offrir. Le voyage qui se dessine devant nous a tout pour être une aventure mémorable tant elle se grave en nous. À travers son duo atypique, le récit est avant tout là pour nous ouvrir les yeux sur tout ce que la vie peut proposer. Est-ce que cela suffit pour en faire une œuvre grandiose ? Il est temps de vous donner notre ressenti ainsi que les forces présentes dans cette lecture. J’espère que vous êtes bien accroché, car cette expédition risque de vous marquer pour longtemps.

L’ange et le monstre

Lyla & la bête qui voulait mourir-duo

Deux âmes liées par le destin

Lyla et la bête qui voulait mourir, scénarisé par Asato Konami et dessiné par Eziwa Saita, nous plonge au cœur d’une ville rongé par le crime et la corruption. L’argent et la force sont les seules sources de pouvoir en ce lieu. Les plus mal lotis sont les chimères, des êtres mi-hommes et mi-animaux. Ils sont considérés comme des déchets tout juste bon à obéir aux ordres des autres. C’est notamment le cas d’Aron, qui a été élevé par un parrain de la mafia dans l’unique but de lui servir de sous-fifre. Entraîné pour tuer et isolé du reste du monde, notre chimère a conservé l’âge mental d’un enfant. Son seul plaisir personnel réside dans un livre d’images où un ange aux yeux bleus emmène le héros au paradis. Un beau jour, il est chargé d’éliminer une famille dont le père aurait volé de l’argent à son patron. Alors qu’il élimine les deux parents, il tombe nez-à-nez avec leur fille prénommé Lyla.

En la voyant, Aron ne peut s’empêcher de voir la ressemblance entre elle et la fille de son livre. Pour la première fois, il décide de désobéir à son maître et emporte la demoiselle avec lui. Son souhait est que sa nouvelle camarade abrège ses souffrances à l’endroit même où l’ange emporte le protagoniste de son conte. Malgré sa haine envers le meurtrier de sa famille, sa faiblesse l’empêche de fuir ou de se débarrasser de lui. Elle accepte alors de suivre Aron qui lui promet de lui enseigner comment le tuer. Débute alors une course contre la montre pour eux face à la mafia qui est à leurs trousses. Parviendront-ils à accomplir leur objectif ? La haine de Lyla la consumera-t-elle ? Le danger est partout tandis que ce duo inattendu fait route vers leur destination. Ce road-trip au sein d’un monde cruel sera peut-être l’occasion d’apprendre bien plus qu’à infliger la mort.

L’histoire qui nous est contée repose avant tout sur ses deux protagonistes. On remarque alors le soin qui fut apporté à Lyla et Aron qui rendent leur personnage à la fois touchant et attachant.

L’importance de l’écriture d’un protagoniste

Il existe plusieurs façons pour un auteur de marquer l’esprit du lecteur à travers son œuvre. Cela peut être à travers son intrigue, l’ambiance qui se dégage du titre, les thématiques abordées ou ses personnages. Parmi tous ces éléments, il en existe un que Lyla et la bête qui voulait mourir parvient à maîtriser parfaitement. Il s’agit de l’attachement et de l’empathie que l’on éprouve envers ce duo singulier. Tout est mis en place pour que cette jeune fille et cette chimère se grave à jamais en nous. Pour commencer, Lyla est une jeune fille qui voit sa vie être détruite du jour au lendemain. Malgré le traumatisme subi suite à cet événement, elle continue d’essayer d’aller de l’avant même si cela signifie devoir vivre au côté de celui qu’elle hait plus que tout. On se retrouve face à une protagoniste faisant preuve de détermination et d’un grand courage. Peu importe les dangers qui barrent sa route, elle continue d’avancer sans pour autant oublier la souffrance qui la ronge.

De l’autre côté, Aron a beau être doté d’une force colossale, il est difficile de le voir comme une réelle menace. Son obéissance ainsi que son esprit enfantin sont dus au traitement qu’il a reçu depuis son plus jeune âge. Il y a donc une opposition intéressante entre la violence dont il fait preuve et son innocence. Un protagoniste ayant une double facette qui le rend fascinant et mémorable. Ces deux êtres font preuve d’une écriture soignée qui se retrouve sublimée par le lien qui se tisse entre eux. Réunis par une tragédie, ils doivent finalement cohabiter jusqu’à ce qu’ils atteignent leur destination. Ce tandem va alors évoluer et grandir au fur et à mesure des épreuves et des rencontres. Un duo qui retient notre attention de par sa complexité et l’affection que l’on développe à son contact. Lyla et Aron arrivent à nous séduire par leur côté très humain, chacun ayant ses propres forces, faiblesses, peur et rêves.

La seconde partie qui nous a vraiment marqués est le torrent d’émotions que l’on ressent envers notre duo et certains autres personnages. Il est difficile de ne pas verser sa petite larme face aux nombreuses situations émouvantes qui se déroulent devant nos yeux.

Un flot d’émotions

Lyla & la bête qui voulait mourir-émotion

Une vie brisée en un instant

Autant vous le dire tout de suite, il est très difficile de rester de marbre devant ce manga. Ce récit arrive à nous mettre aisément la boule au ventre à travers des situations chargés en sentiments. En seulement quelques pages, on arrive à éprouver de la joie, mais aussi une profonde tristesse pour Lyla et Aron. Cela ne s’applique pas uniquement à eux, mais aussi aux autres personnages dont ils font la connaissance. Tout est orchestré pour que le lecteur ressente les mêmes émotions que ce tandem. Par exemple, la première fois que l’on croise Aron, il peut paraître être un monstre sans cœur. On éprouve alors la même colère que Lyla mais au fur et à mesure que les chapitres avancent, notre vision change. Cette fureur se transforme progressivement en tendresse à l’égard de cette chimère qui n’a été élevé qu’en tant qu’arme. Il apparaît à nos yeux comme un simple enfant qui n’a jamais connu ce qu’est la vie. Notre ressenti ne cesse d’être bouleversé et l’on passe d’une émotion à l’autre avec une facilité déconcertante.

Malgré leurs différences, nos deux héros sont liés par un élément bien particulier. Il s’agit de l’apprentissage qui s’effectue autant par les situations qu’ils vivent que par le quotidien qu’ils partagent. Lyla cherche à acquérir la force que lui enseigne Aron. Cependant, tout comme le lecteur, elle apprend à connaître cette créature alors que sa haine laisse place à la pitié et au doute. Ainsi, elle choisit de lui enseigner de son côté ce que c’est que d’éprouver des sentiments. Ils découvrent alors ensemble la notion de bonheur, l’entraide, mais aussi la mort et le chagrin. On assiste à tout cela en silence, le cœur complètement retourné par le réalisme de cette série. Rien ne nous est épargné et on continue la lecture en se demandant quelle sera la prochaine leçon. Ce manga fait partie de ces titres qui dépasse le simple divertissement pour apporter une réflexion profonde ainsi qu’une expérience unique et renversante.

Au final, Lyla et la bête qui voulait mourir est une œuvre qui cherche avant tout à nous procurer une multitude d’émotions. Portant des messages forts et bouleversants, ce titre à tout ce qu’il faut pour se graver dans l’esprit du lecteur.

Lyla parvient à nous émouvoir

Ces deux premiers tomes de Lyla et la bête qui voulait mourir donnent rapidement le ton. On est face à une histoire qui se concentre avant tout sur l’émotionnel et cela marche. Le périple vécu par notre duo parvient à nous faire fondre tant celui-ci est éprouvant. Même les personnages secondaires arrivent à nous faire verser une petite larme tant leur présence est marquante. On tourne fébrilement les pages en se demandant quelle sera la prochaine leçon qu’inculquera la vie à ces deux âmes. De plus, l’évolution de ces derniers est faite de manière subtile et pertinente rendant la relation entre eux toujours plus palpitante à suivre. À cela s’ajoute un rythme qui permet d’apprécier pleinement le récit, alternant des moments d’accalmie avec des situations où la tension est palpable. Une très belle surprise qui a su nous conquérir totalement.

Vous l’aurez compris, ce seinen est un coup de cœur. Une série que l’on vous recommande chaudement rien que déjà pour tout ce qu’elle arrive à nous faire ressentir. Un manga qui saura plaire à ceux souhaitant un récit touchant porté par un tandem efficace. En seulement deux tomes, Konami Asato et Saita Ejiwa parviennent à nous captiver à travers tout ce qu’ils ont mis en place. On finit le second volume inquiet pour ce couple dont les crocs de la mafia se rapprochent inéluctablement. La force d’Aron sera-t-elle suffisante pour les protéger ? Trouveront-ils le lieu indiqué dans son livre ? On pense à leur avenir et on se retrouve autant impatient qu’inquiet de découvrir la suite de leurs aventures. Un début prometteur pour un manga qui offre une lecture à la fois belle et tragique.

Qu’avez-vous pensé de l’aventure proposé par Lyla et la bête qui voulait mourir ? Ce duo a-t-il su vous toucher ?

© Konami Asato & Saita Ejiwa / Kadokawa Shoten

2 Comments

  • Neko dit :

    Coucou par ici ! 😀

    Je profite du temps de midi pour passer, lire et laisser un petit commentaire tout gentil et tout doux !
    Ce bel avis m’a encore plus donné envie de me lancer, de “rencontrer” Lyla et Aron tout en profitant des différents sentiments qu’ils font ressentir 🙂

    Dès que j’en ai la possibilité, je me lance. Merci beaucoup pour ce double avis !

    Une belle et douce journée 🙂

    • EspritOtaku dit :

      Coucou ! ^_^

      Nous sommes très heureux d’apprendre que cet avis t’a plu et t’auras donné envie de découvrir cette aventure émotionnelle bouleversante.
      Nous espérons que ta rencontre avec Lyla et Aron saura te marquer comme ce fut le cas pour nous !

      Une très belle soirée à toi 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *