Love under arrest

Love under arrest tome 1 & 2 : un amour sous les verrous

Le shôjo a toujours été une catégorie de mangas assez obscure pour nous. N’étant pas une lecture habituelle pour nous, il était parfois difficile de trouver un titre qui arrivait à nous parler. Pourtant, on a quand même pu découvrir de magnifiques pépites à travers certaines œuvres de ce registre. La dernière en date est Love under arrest, édité chez Delcourt Tonkam. À travers ses deux premiers tomes, la série a réussi à faire preuve d’énormément de qualités. C’est donc pour ça que l’on s’est dit que cela ferait un très bon sujet pour une chronique. S’il est toujours question d’amour, cette histoire parvient à traiter d’une relation assez inédite et prenante. Une belle surprise dont on va vous parler en détail tout de suite. C’est parti pour un récit plein d’émotions, de tendresses, mais aussi rempli d’obstacles. Il n’est pas facile de tomber amoureux d’un gardien de la paix.

Suivre la loi ou son coeur ?

Love under arrest-soirée

Une soirée qui va bouleverser deux vies.

Love under arrest, écrit par Miyoshi Maki, nous fait suivre la vie de la jeune Kako. Cette étudiante lambda vit un quotidien paisible. Un beau jour, sa meilleure amie Mikado l’invite à une soirée organisée par sa grande sœur. Cet événement est avant tout mis en place pour pouvoir faire des rencontres avec des garçons. La seule condition qui est donnée à nos deux amies est de se faire passer pour des femmes de vingt-deux ans. Malgré les réticences et la peur de Kako, elle finit par accepter. Finalement, sa venue va lui permettre de faire connaissance avec un jeune homme assez franc, mais prévenant répondant au nom de Kouta. Âgé de vingt-trois ans, ce grand gaillard se rapproche de notre étudiante et ces deux-là passent une fantastique soirée. Alors qu’il décide de faire un petit bout de chemin ensemble, ils apprennent à se connaître. Tout semble se passer à merveille et le sourire de ces deux êtres ne fait qu’accentuer le bonheur qui se dégage de la situation. Malheureusement, Kako va lâcher, sans faire exprès, son véritable âge à son nouveau camarade.

Le visage de ce dernier va alors changer brutalement. Son air gentil et attentionné se transforme en une mine froide et distante. Après avoir vérifié qu’elle n’avait pas bu pendant la soirée, il la jette dans un taxi pour qu’elle rentre chez elle. Au passage, celui-ci la traite de sale gosse et lui dit que les enfants ne devraient pas sortir à une telle heure. Déboussolée par la tournure qu’a prise cette rencontre, notre lycéenne ne sait pas comment réagir. Le lendemain sur le chemin de l’école, elle échange avec Mikado sur la conclusion de cette soirée. Elles sont alors toutes les deux interpellées par un policier. Effrayées dans un premier temps, l’effroi est très vite remplacé par une surprise générale en découvrant l’identité de cet homme. En effet, il ne s’agit nul autre que de Kouta qui est sorti il y a peu de l’académie de police. C’est ainsi que va débuter une relation très étrange entre cette étudiante et ce membre des forces de l’ordre.

Ce qui fait beaucoup de bien en lisant Love under arrest est le lien qui se tisse entre nos deux protagonistes. Malgré les difficultés d’une telle relation, on ressent vraiment tous les sentiments qui habitent Kako et Kouta.

Une relation touchante

Ce qui marque, dans un premier temps, est le rapport qui s’installe entre nos deux protagonistes. Malgré leurs différences et l’écart d’âge, on ressent beaucoup de tendresse entre eux. Même si les débuts sont assez tumultueux, Kako et Kouta arrivent à s’afficher comme un couple qui nous touche. Bien loin des stéréotypes du genre concernant les amourettes de lycée, on ressent une vraie alchimie dans l’amour qui les lie. Si notre policier peut prendre de la distance en apprenant la vérité sur cette adolescente, on découvre que cela n’est pas par dégoût, mais par les sentiments qu’il a envers elle. Il a vraiment passé un moment fabuleux en compagnie de Kako, et cela, malgré le fait qu’elle ait seize ans. En découvrant la vérité, il a préféré renfermer ses sentiments à son égard pour éviter de lui attirer des ennuis. On se retrouve face à un homme tiraillé entre son devoir et l’affection qu’il porte à celle qui hante ses pensées.

Du côté de notre héroïne, elle ne comprend pas, au départ, les intentions du policier. Son métier fait qu’elle a du mal à cerner sa vraie personnalité. Malgré tout, elle éprouve une forte attirance envers lui. Plus qu’un simple coup de foudre, elle va essayer d’en savoir plus sur son caractère malgré la distance qu’il s’impose. S’il y a un petit côté stalker de sa part, sa dévotion, son courage ainsi que la force de ses sentiments parvient à nous émouvoir. On s’attache à elle et on a envie de voir jusqu’où pourrait aller leur relation. Le lien qui finit par se tisser entre eux parvient à nous toucher de par la force de leur union ainsi que les instants de joie auxquels on assiste lorsqu’ils ne sont que tous les deux. Leur amour a beau être récent, il illumine notre lecture de par sa simplicité et sa puissance. Deux âmes qui sont décidées à rester ensemble malgré les obstacles qui se dresseront devant eux.

L’autre grande force de Love under arrest est de nous conter autant les moments de bonheur que les situations difficiles. Plus qu’un simple béguin entre lycéens, on fait face à une véritable vie de couple avec ses hauts et ses bas.

Une vie de couple difficile

Love under arrest-policier

Le secret de Kouta dévoilé

Au sein de ces deux tomes, on voit assez rapidement l’évolution des sentiments entre nos deux personnages. L’aspect flirt et hésitation est très vite passé pour s’axer une un ménage parfaitement retranscrit. On évitera comme toujours d’expliquer ce qui se déroule, car cela est l’un des principaux éléments de l’intrigue. Le fait est que, malgré leurs différences, ils parviennent à créer et entretenir un attachement mutuel. Malheureusement, si ça peut sembler être une victoire, cela n’est en réalité que le commencement des véritables problèmes. Le fait qu’il brûle rapidement les étapes les rends assez perdus quant à comment doit agir deux amoureux. On comprend alors que leur empressement a beau être émouvant, il n’en reste pas moins une plongée vers l’inconnu. Il y a donc constamment cette peur que tout s’effondre du fait qu’ils ne savent pas comment agir l’un envers l’autre.

À ces moments précis, on éprouve toute la tristesse et le désespoir qui habite nos deux tourtereaux et notamment en ce qui concerne notre lycéenne. Étant totalement novice en la matière, elle ne sait jamais comment elle doit agir. De plus, le travail de son compagnon joue aussi un grand rôle dans la complexité de leur union. Elle ne cesse de se questionner si elle a le droit de le déranger. Le fait qu’il soit policier l’empêche d’avoir un quotidien normal au côté de sa copine. C’est en tout cas ce qu’elle s’imagine. Pourtant, la mangaka a su utiliser ces épreuves comme moyen de renforcer leur communion. Ils ont beau être dans l’ignorance, ils avancent main dans la main en restant présent l’un pour l’autre. Même si tout semble s’être bousculé du jour au lendemain, l’histoire de ces deux êtres nous prouvent que peu importe l’adversité, il faut savoir prendre son temps et savourer chaque instant que l’on partage avec l’être aimé.  C’est au fur et à mesure des échanges, des rires, mais aussi des disputes que l’on apprend à découvrir sa moitié.

Suite à la lecture de ces deux premiers tomes, Love under arrest a parfaitement su nous convaincre. Plus qu’une simple histoire d’amour, c’est un récit qui arrive à surprendre et à nous proposer une relation rafraîchissante.

Love under arrest réussit son opération séduction

Après avoir fini ces deux tomes, on a qu’une envie c’est de savoir jusqu’où va aller ce duo. Avec leur côté attachant, la tendresse qui se dégage de chaque personnage et le fait qu’ils apprennent encore à se connaître rend cette lecture palpitante. On est face à une union qui nous semble réel et qui rend l’ensemble du récit vraiment prenant. Miyoshi Maki a parfaitement su insuffler tout ce qui était nécessaire pour qu’une telle histoire puisse nous emballer. On ressent et on observe l’amour qui relie ces deux êtres mais, plus que cela, on voit aussi ce qu’ils doivent endurer. Cet équilibre est fait avec une justesse impeccable et fait que l’on ne s’ennuie à aucun moment. Kouta doit réussir à concilier vie privée et son travail qui est très important. Quant à Kako, elle grandit et apprend ce que c’est que d’être lié à une autre personne. Il y a cette sincérité qui se dégage de l’œuvre et qui parvient à nous ensorceler.

Esprit Otaku vous recommande donc avec grand plaisir ce shôjo qui nous a totalement convaincu. Si vous souhaitez une romance qui sort de l’ordinaire et qui traite avec habileté des difficultés d’un jeune couple alors vous trouverez votre bonheur dans Love under arrest. Comme toujours dans ce genre d’histoire, on espère que la suite saura réussir à conserver notre intérêt pour la série. Il faut que cette magie continue d’opérer pour nous donner envie de suivre la suite des péripéties de ce tandem pas comme les autres. Comment vont évoluer leurs rapports ? Vont-ils continuer à se découvrir l’un l’autre ? Quel obstacle sera le prochain à se dresser sur leur route ? Malgré ces interrogations, on ne souhaite qu’une seule chose. C’est de voir cette jeune femme et cet homme s’épanouir ensemble et continuer à profiter de ce que la vie peut leur offrir. Vous pouvez être sûr que l’on sera au rendez-vous pour le troisième tome !

Et vous, êtes-vous convaincu par le début de Love under arrest ? Avez-vous été séduit par la relation qui naît entre Kako et Kouta ? 🙂

© Miyoshi Maki / Kodansha

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *