L'Imprimerie des sorcières

L’imprimerie des sorcières tome 1 : une convention inoubliable

Après avoir parlé hier de Jeune dragon recherche appartement ou donjon, on souhaitait parler d’une autre oeuvre de chez Soleil Manga. En effet, l’éditeur a lancé une toute nouvelle collection fort captivante et intéressante constituée de ce premier titre ainsi que de celui dont on va parler aujourd’hui. Il s’agit du premier volume de L’imprimerie des sorcières qui est parvenu à nous piéger de façon fantastique. Derrière un début pouvant sembler classique, ce récit va très vite prendre une tournure inattendue et nous plonger en tant que spectateur au coeur de la création d’un immense événement. A la fois drôle, prometteuse et étonnante, cette lecture ne cesse de multiplier les qualités pour nous donner envie de le lire. Une ambiance formidable qui sert pleinement l’histoire et va nous immerger pleinement dans ce monde que l’on découvre. Un contexte pour le moins surprenant et qui nous a happé sans même que l’on s’en rende compte. L’heure est donc venue de retrousser nos manches et d’assister nos camarades dans la création d’une convention autour de la magie !

Un isekai bien différent

L'imprimerie des sorcières-quête

A la recherche du sort perdu.

L’imprimerie des sorcières, scénarisé par Mochinchi et dessiné par Yasuhiro Miyama, nous plonge dans un monde de fantasy où la magie circule partout. Chaque individu possède un pouvoir unique lui permettant de faire des choses incroyables ou surprenantes. C’est ici que l’on va faire la connaissance de la jeune Mika. Cette otaku humaine était en pleine convention lorsqu’elle se retrouva d’un coup projeté sur ces terres qui lui sont inconnues. Son arrivée dans ces contrées va aussi être accompagné d’un bouleversement notable en elle. A l’image des habitants de la région, elle a aussi réussi à développer un sort qui lui est propre. Celui-ci n’est autre que de pouvoir reproduire des ouvrages magiques. Un changement qui aurait dû la désorienté, mais qui va au final être une aubaine pour elle. Si elle souhaite ardemment pouvoir rentrer chez elle, son esprit a aussi trouvé un moyen pour lui permettre d’empocher un petit pactole. C’est après de longues observations et aussi un certain entraînement de sa faculté qu’elle put se lancer dans une entreprise pour la moins surprenante.

En voyant à quel point la magie est ancrée dans le quotidien de chacun, elle décide de réunir les camarades qu’elle a pu se faire à son arrivée pour préparer un événement extraordinaire. Il s’agit de la première convention autour de la sorcellerie rappelant évidemment le Comiket. Un espace permettant à chacun de pouvoir échanger et découvrir de nouveaux sortilèges. Un salon qui est loin d’être facile à gérer pour cette humaine qui se lance pour la première fois dans ce genre d’idées. Elle va donc devoir apprendre sur le tas et réagir pour que tout se passe bien. En plus de pouvoir lui permettre de faire fructifier son affaire, cette rencontre au sommet entre tous les mages et sorcières du pays est aussi une chance pour elle. Cela lui permet d’être au coeur de l’actualité touchant à la sorcellerie et de savoir si quelqu’un aurait imaginé une formule lui permettant de rentrer chez elle. Voici donc comment débute la recherche de cette demoiselle qui doit autant gérer sa petite entreprise que chercher une solution à son problème.

L’imprimerie des sorcières est clairement une oeuvre atypique qui sort des sentiers battus. Ne cherchant pas à nous noyer sous un scénario trop complexe, ce manga souhaite avant tout nous distraire en nous contant les péripéties de notre chère Mika qui a du pain sur la planche si elle espère pouvoir rentrer chez elle. C’est donc à travers cette quête que l’on va pouvoir assister au sublime travail qui a été imaginé pour concilier le monde de cette otaku et celui dans lequel elle se retrouve emprisonnée.

Un formidable mélange des mondes

Ce qui est fascinant lorsque l’on commence à s’attarder sur le premier tome de L’imprimerie des sorcières, c’est à quel point ce titre parvient à créer une cohésion incroyable. En effet, les deux univers qui se rencontrent ont beau être bien différents se marient parfaitement au sein de ces pages. Une alliance à la fois surprenante et redoutable qui va puiser dans les codes de la fantasy pour y appliquer une bonne dose de réalisme à travers l’événement que l’on suit. Ainsi la convention que l’on peut observer en train de naître nous éblouit autant qu’elle peut nous rappeler des souvenirs. On y retrouve tous les clichés et habitudes qui peuvent exister lors de ce type de salon, mais avec un autre atout de taille. Celui-ci n’est autre que la présence de la magie qui vient s’incruster dans le récit. En effet, le fait d’être dans un monde fantastique n’est en rien étonnant de par l’habitude que l’on a de parcourir ce style d’œuvre. Pourtant, le fait d’amener les connaissances de cette demoiselle pour mettre en place un tel regroupement marche de manière incroyable et va même être bouleversé par la culture propre à cet environnement.

De ce fait, même si l’on est coutumier de ce genre de programme, le fait de réunir ces deux aspects en un apporte énormément de changements. On découvre alors d’un tout autre œil ces conventions qui doivent s’adapter aux capacités de son public et ainsi surmonter des problèmes uniques. Par ce biais, l’auteur réussit autant à capter notre attention qu’à surprendre notre regard. Cela donne alors lieu à des situations totalement loufoques où cet événement ressemble plus à un énorme champ de bataille qu’à un lieu propice à la rencontre. Outre cela, on peut ainsi découvrir ce que signifie organiser ce type de salon. Le lecteur est témoin des efforts considérables de la part du staff pour que tout se passe bien. D’ailleurs, le fait de voir plusieurs éditions est un élément important. Cela permet de souligner les efforts et les nouveautés afin de régler les soucis ayant pu être découverts précédemment. On est donc constamment en train d’assister à un travail de recherche et d’amélioration de la part de notre équipe qui donne tout ce qu’elle a pour que tout se passe bien. Un parti-pris que l’on apprécie grandement de par l’originalité qui en découle et de tout ce que ça peut proposer par la suite. On est ainsi désireux de voir jusqu’où nos nouveaux amis vont réussir à pousser cette convention.

L’imprimerie des sorcières fut une excellente surprise de par cette union improbable. On aurait jamais imaginé qu’il soit possible de traiter de ce sujet sous cet angle là et cela fonctionne parfaitement. On ne se sent aucunement perdu ou ennuyé tout au long de cette épopée qui ne fait que commencer. Une aventure qui titille autant notre curiosité que notre sens de l’humour et qui réussit à nous donner envie de contempler les progrès de nos héros en matière d’organisation.

L’imprimerie des sorcières réussit son premier tirage

L'imprimerie des sorcières-convention

De la magie partout !

Encore une fois, la curiosité l’a emporté et nous a permis de nous aventurer dans ce titre dont on ignorait tout et qui est tout de même parvenu à nous séduire. Plus qu’une simple épopée au sein d’un monde fantastique, on est captivé par le travail de cette jeune demoiselle pour rentrer chez elle tout en apportant son propre savoir à cet environnement. Un manga qui a encore de nombreux chemins possibles à prendre et qui ne fait que nourrir notre envie de voir jusqu’où cette équipe va bien pouvoir aller pour réaliser son but. Une lecture rafraîchissante qui change totalement de ce que l’on peut avoir l’habitude de lire et qui ne fait qu’accentuer l’intérêt que l’on peut avoir sur les autres œuvres de cette collection. Le mangaka a parfaitement réussi à concilier ces deux tableaux pour nous laisser avec une seule toile aux multiples nuances. Notre voyage sur ces terres ne cesse de s’accompagner de rires et de sourires au vu de tous les défis que doivent relever notre héroïne et ses partenaires. Une excellente surprise qui a largement de quoi nous occuper pendant encore un long moment.

C’est donc avec beaucoup de joie et de plaisir que l’on recommande chaudement cette première excursion au sein de L’imprimerie des sorcières. Si vous désirez une aventure à la fois légère et séduisante tout en ayant de très bonnes idées dans sa construction alors cette série saura largement vous satisfaire. On est encore subjugué par cette déferlante de pouvoirs magiques que l’on a pu assister et où chaque sort peut soit être utile, idiot, spectaculaire ou délirant. On ne se rend même pas compte du temps qui s’écoule alors que l’on observe silencieusement le travail de nos nouveaux camarades. Bien sûr, qui dit premier contact dit aussi de nombreuses questions en suspens. Il n’y a qu’à voir cette convention pour être assailli par les interrogations. Est-ce que notre héroïne parviendra à trouver la formule lui permettant de rentrer chez elle ? Va-t-elle réussir à créer une édition sans qu’il y ait le moindre problème ? Quelles seront les nouvelles recrues au sein de son équipe technique ? Cela ne fait que nourrir notre souhait de mettre la main sur le deuxième tome et d’assister à l’évolution de notre groupe. Quoi qu’il en soit, voilà une saga qui démarre de la plus belle des manières.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti concernant ce premier volume de L’imprimerie des sorcières. Pensez-vous que le titre continuera de suivre ce schéma narratif ou bien aurons-nous le droit à quelques bouleversements ? Avez-vous eu de la sympathie pour Mika et son acharnement au travail ? Quel est le pouvoir qui vous a le plus interpellé au sein de ces pages ? Qu’attendez-vous pour la suite du récit ? On est impatient de pouvoir échanger avec vous autour de ce sujet et de ce titre. 🙂

© Mochinchi & Miyama Yasuhiro / ASCII Media Works

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *