Shirley

Shirley tome 2 : une complicité à la fois touchante et chaleureuse

La semaine continue et l’on peut clairement dire que l’on a pu se faire très plaisir en matière de lectures. C’est ça aussi qui est formidable avec le monde du manga, il y a toujours des centaines de nouveaux univers à découvrir ou bien à retrouver. On se lance alors dans des aventures parfois palpitantes, d’autres dramatiques et aussi bouleversantes. Il y a aussi des œuvres qui parviennent à attirer notre attention de par l’empathie et l’attachement que l’on peut avoir pour certains protagonistes. C’est le cas pour le titre dont on va parler aujourd’hui et qui n’est autre que Shirley, édité chez Ki-oon, dont le second volume est arrivé la semaine dernière. Si l’on avait déjà été agréablement surpris par notre première visite au cœur de cette histoire, cette seconde excursion a fini de nous convaincre. La relation que l’on peut voir se renforcer au fil des pages entre nos deux personnages principaux offre un spectacle à la fois attendrissant et touchant en de nombreux points. Une très belle fresque où l’humain à une place prépondérante et où les questionnements d’une petite fille trouvent leur réponse. Il est donc grand temps de retourner voir si notre chère domestique a su trouver sa place dans ce nouveau travail.

Une nouvelle famille

Shirley-tâche

Pas facile de devoir s’occuper d’une telle maison.

Shirley, imaginée par Mori Kaoru, nous fait faire un petit retour dans le temps alors que l’on fait la connaissance de Madame Cranly. Cette jeune femme bien sous tout rapport tient un petit café qui occupe une grande partie de son temps. Il faut dire qu’elle a une clientèle fidèle et nombreuse qui ne lui laisse pas trop de moments pour elle. C’est aussi le cas pour tout ce qui concerne la gestion de sa maison et l’accomplissement des tâches ménagères. Vivant seule et ne pouvant se permettre de s’occuper de tout, elle décide de chercher une domestique pouvant l’aider dans son quotidien parfois mouvementé. C’est un beau soir qu’elle va trouver devant sa porte une jeune fille. Cette dernière se présente sous le nom de Shirley Medison. Agée de seulement treize ans, cette demoiselle souhaite répondre à l’annonce faite par notre tenancière. Si elle semble récalcitrante, au départ, à prendre cet enfant sous son aile, Cranly finit par accepter au vu de la montagne de travail qu’elle a sur les bras. Elle va alors très vite s’attacher à elle qui s’avère d’une gentillesse, d’une douceur et d’une habileté sans commune mesure.

Malgré tout, elle n’est encore qu’une jeune adolescente et ne peut s’empêcher de se poser diverses questions quant à son avenir entre ces murs. Le lien qu’elle commence à tisser avec sa patronne a beau se renforcer, elle craint de devoir repartir à la recherche d’un autre foyer. Après tout, il suffirait d’un simple mot de la part de madame Cranly pour qu’elle ne soit plus la bienvenue. Elle continue donc de donner son maximum afin que son travail soit irréprochable et aussi pour soutenir sa bienfaitrice qui lui a tant offert jusqu’à maintenant. D’ailleurs, elle semble bien différente des autres femmes du métier qui ont tous leur propre façon de se comporter en présence de leur employeur. Un travail pouvant sembler pénible par moment, mais qui procure à Shirley un profond plaisir, car elle a vraiment le sentiment de faire partie intégrante de cette maison. Son unique désir maintenant est de pouvoir continuer d’aider celle qui pourrait presque être une mère de substitution pour elle. Cependant, on ne sait jamais ce que l’avenir peut réserver à ces demoiselles.

Il est presque impensable, au vu de ces deux premiers tomes, de ne pas succomber au charme de ces deux héroïnes qui chamboulent les codes. On a ici deux personnes qui luttent chaque jour pour donner le meilleur d’eux même sur le lieu de travail et qui ont fini par trouver une camarade avec qui elles peuvent tout partager. C’est ce fil qui se tisse entre ces deux âmes qui fait le cœur de ce récit qui retient notre attention par de simples interactions. Des échanges qui peuvent sembler banals, mais qui brillent d’une aura étincelante à travers ces dessins.

Une relation débordante de tendresse

Là où le premier tome de Shirley s’attardait énormément sur divers protagonistes, ce second volume se concentre bien plus sur la relation entre nos deux personnages principaux. On avait déjà pu voir précédemment à quel point l’alchimie au sein de ce duo était fantastique. Cependant, cela n’est rien en comparaison des pages que l’on a pu découvrir au sein de cet ouvrage. Tout est là pour nous faire fondre en voyant à quel point nos héroïnes s’entendent bien. Il ne s’agit pas d’une simple amitié qui se renforce au fil des cases. On a vraiment la sensation qu’il y a quelque chose de plus fort qui est en train de naître entre eux. Pour cela, il faut d’abord prendre conscience que Shirley est encore une enfant qui essaye de faire de son mieux pour accomplir ses diverses tâches. Il y a toujours en elle cette volonté de bien faire alors que la maîtresse des lieux semble vivre dans un tout autre monde. Un tandem que l’on avait du mal à imaginer comment il allait pouvoir évoluer au fil du temps et qui va jouer une carte à merveille. Il s’agit de cet esprit familial qui se met à planer au-dessus de leur tête. Cette approche va être cruciale dans la manière que l’on a eu d’apprécier ce récit qui a vraiment atteint un tout autre niveau.

Si la plupart des situations dont on est témoin servent avant tout à présenter le quotidien de cette demoiselle au sein de cette demeure, on peut tout de même dégager un fil rouge pertinent. Il consiste en ce qui se passerait si jamais l’employeur de Shirley venait à trouver une âme sœur et à vivre avec. La jeune fille se met à penser qu’elle n’aurait plus forcément sa place et elle commence alors à craindre de devoir trouver un nouveau travail. Sans même s’en rendre compte, elle avait fini par apprécier cette vie qu’elle menait entre ces murs. Rien que par les quelques pensées qui trottent dans sa tête et les regards qu’elle jette à sa patronne, on sent toute son inquiétude. C’est suite à cela que l’on va avoir une succession de scènes qui vont permettre de renforcer le lien qui s’est établi entre ces deux actrices. Plus qu’un lien classique entre un employeur et son employé, on a devant nous la naissance d’une sorte de famille dont l’union ne cesse de se renforcer. On se dit même qu’il est maintenant impensable d’imaginer cette maison sans voir ces deux fabuleuses personnes interagir en son sein. Une parfaite écriture de cette paire qui nous touche profondément à chaque fois que l’on pose le regard sur elle.

Shirley est une œuvre atypique de par l’univers mis en place et de sa construction narrative. Alors que l’on pourrait croire qu’il s’agit avant tout de courtes histoires mettant en scène cette demoiselle dans ses diverses tâches ménagères, il se dégage quelque chose de bien plus fort. A partir de ce contexte de base, l’auteure met en avant les diverses relations qu’il peut y avoir dans cette bâtisse et surtout la complicité qui va unir ces deux personnages dont on ne peut qu’être attendri en les voyant passer du temps ensemble.

Shirley accomplit sa tâche avec brio

Shirley-duo

Un formidable duo.

Alors que l’on avait déjà adoré le premier tome, cette seconde excursion s’est avérée encore plus plaisante de par le formidable travail réalisé au niveau de l’écriture de notre tandem. Une lecture sans prise de tête et qui se contente simplement de nous raconter les échanges entre deux personnes que tout semble opposer et qui pourtant finissent par se rapprocher et à se lier d’amitié. La frontière instaurée par le statut de chacune finit par se dissiper pour qu’il y ait un rapprochement des deux mondes. Il est presque impossible de ne pas se sentir impliqué dans l’évolution de cette relation tant elle est emplie de douceur et de tendresse. La vie a beau leur réserver de nombreux défis, elles semblent prêtes à tout surmonter tant qu’elles seront ensemble. De plus, on est interpellé de voir si cette entente va pouvoir subsister malgré les obstacles qui pourraient se dresser sur la route de ces deux actrices. Rien qu’en suivant le parcours de ces demoiselles, on se met à oublier tout le reste et à observer ce que l’avenir pourrait bien leur préparer. L’auteure sait parfaitement nous plonger dans son récit rien qu’en nous contant les petites péripéties qui peuvent servir de quotidien à une jeune fille ayant choisi cette voie.

Ce nouveau pan de cette histoire nous aura pleinement séduits. Une aventure qui s’affranchit de ce que l’on a l’habitude de voir et qui parvient à tirer toute sa force de son contexte de base et surtout de ses divers personnages. On recommande donc chaudement cette série qui a tout pour plaire et qui peut facilement trouver sa place dans n’importe quelle bibliothèque. Alors que l’on pourrait dire vers quel lectorat se tourne principalement ce manga, on préfère vous laisser le soin de découvrir cette série d’une immense tendresse. Peu importe quels sont vos genres préférés, Shirley est un ouvrage qui peut parler à n’importe qui de par sa faculté à mettre en lumière les relations humaines pouvant dépasser de loin des questions de sang ou d’amour. Maintenant, on est en droit de se poser diverses questions concernant le futur de nos nouvelles amies. La complicité liant ces deux âmes perdurera-t-elle ? Notre jeune demoiselle devra-t-elle par trouver un nouveau travail ? La propriétaire des lieux gardera-t-elle toujours son mode de vie actuel ? On est impatient de pouvoir mettre la main sur la suite au vu de ce que l’on a pu observer à travers ces quelques dessins.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti concernant ce second volume de Shirley. Avez-vous apprécié cette lecture et la façon dont évolue la relation des deux protagonistes ? Trouvez-vous que leur lien est mis parfaitement à l’honneur ? Quel est le passage qui vous a le plus marqué durant cette aventure ? Que pensez-vous qu’il adviendra de nos amis ? Qu’attendez-vous pour la suite ? On a hâte de connaître vos réponses et de pouvoir discuter avec vous de cette saga. 🙂

© Kaoru Mori / KADOKAWA CORPORATION

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *