Steins;Gate-Vol.-1-2

Steins;Gate tome 1 : un récit d’une grande richesse

Il y a des sagas qui marquent une bonne partie de la culture otaku. Si l’on peut penser aux classiques qui ont permis de donner ces lettres de noblesses aux mangas, il y a aussi d’autres titres qui ont su éveiller la curiosité de bon nombre de fans. Parmi celles-ci se trouve la franchise Steins;Gate. Une licence ayant déjà largement fait ses preuves et dont le manga vient tout juste de sortir aux éditions Mana Books. L’occasion parfaite de s’attarder sur ce premier volume qui est une très bonne porte d’entrée à cette histoire capable de nous retourner le cerveau. N’ayant que peu de connaissance envers cette série, on était curieux de voir ce qui pouvait autant faire son charme. On a rapidement compris, en nous lançant dans cette aventure, à quel point les péripéties de nos héros pouvaient être hypnotisantes. Si l’on a devant nous un ouvrage particulièrement riche pour une introduction, cela ne l’empêche pas de nous dévoiler de très beaux atouts rendant notre parcours encore plus savoureux. Le temps est donc venu de jouer aux savants fous et de regarder la conséquence de nos actions.

Tout commence par une banane

Steins;Gate-rencontre

Une rencontre changeant le destin.

Steins;Gate, dessiné par Yomi Sarachi, est l’adaptation du jeu éponyme de 5pb. On y fait la connaissance de Rintaro Okabe, un étudiant qui se démarque rapidement des autres. En effet, toujours vêtu de sa blouse blanche, ce scientifique autoproclamé affiche une imagination débordante. Son passe-temps est d’inventer des objets loufoques en compagnie de ses deux amis au sein de son “Laboratoire des gadgets futuristes”. Adepte des théories du complot, il affiche aussi une méfiance exacerbée envers tout ce qui se trouve en dehors du cocon qu’il s’est forgé. Sa lubie du moment est de combiner un téléphone portable à un micro-ondes afin de permettre de réchauffer les plats à distance. Une expérimentation qui semble tout à fait anodine, mais qui va avoir un résultat inattendu et stupéfiant. Si lui et ses compagnons de recherche ont du mal à y croire, ils doivent finalement se faire à l’idée. Leur appareil a dépassé le but initial et leur permet d’envoyer des messages dans le passé. Complètement abasourdis par cette découverte, nos amis ne savent pas quoi en penser dans un premier temps. Rejoint par la brillante Kurisu Makise, le groupe prend finalement une décision cruciale.

Celui-ci décide de tester cette petite machine à voyager dans le temps à travers une expérience tout à fait innocente. Malgré les dires de la nouvelle arrivante, la curiosité finit par s’emparer d’eux. Ils se jettent alors à corps perdu dans leurs recherches. Cependant, une telle capacité implique aussi de grandes responsabilités. Jouer avec le cours du temps peut avoir des conséquences irréversibles pour notre équipe, mais aussi le monde qui les entoure. Leur désir de réponses pourrait bien prendre le pas sur le bon fonctionnement du temps. La question va maintenant concerner leur avenir. Rintaro Okabe va alors se rendre compte qu’il vient de rentrer dans un cercle vicieux où chaque tentative entraîne de nouvelles répercussions. Le commencement d’une incroyable et dangereuse aventure où chaque décision à son importance.

Si le contexte de base peut sembler assez complexe et farfelu, Steins;Gate parvient rapidement à contrer cela de par l’attirance que l’on a pour les expérimentations fait par ce groupe. On sent une profonde recherche de la part de l’auteur pour donner vie à toutes ces questions autour du voyage dans le temps et surtout en faire un récit qui captive le lectorat. Un pari risqué de par les nombreuses informations que l’on doit assimiler, mais qui finit par nous dévoiler toute l’étendue et la puissance de ce premier volume.

Une oeuvre maîtrisant son sujet

Les questions de voyage dans le temps et tout ce qui tourne autour de cette thématique sont assez délicats à traiter. En effet, de par la complexité du sujet, il faut savoir trouver le bon équilibre et surtout une histoire parvenant à prendre vie autour de cet élément. Steins;Gate réussit parfaitement cela à travers ce premier volume. En effet, si le début peut nous sembler étrange et nous poser la question de savoir où l’on va, on finit par trouver les réponses au fur et à mesure de la lecture. Alors que l’on accompagne Rintaro dans ses expériences totalement folles, on ne prend pas encore conscience de l’impact que cela pourrait avoir sur la fameuse ligne temporelle. Il a beau être doté d’une grande intelligence, son manque de précaution va finir par jouer de nombreux tours à son entourage et avoir des conséquences imprévisibles sur une bonne partie de son environnement. Ce qui est incroyable, dans un premier temps, est que l’on n’a pas cette sensation d’être noyé sous les informations. Même si on a le droit à de très nombreuses phases de dialogues et certains termes techniques, cela est fait avec une fluidité sans pareil. De ce fait, on a un excellent équilibre entre ce que l’on apprend et l’aspect divertissant de l’oeuvre.

Pourtant, là où ce premier tome fait fort vient de sa montée en puissance. Comme on l’a dit auparavant, il plane presque une légère insouciance au départ. On a beau observer des expériences sur le temps et les modifications possibles le concernant, les problèmes pouvant être causés s’estompent rapidement face à la curiosité de notre groupe. Même le lecteur a envie de savoir s’il serait possible de modifier le passé. C’est ainsi que l’on met le pied dans une spirale infernale qui va s’emparer de nous et de nos chers camarades. Si Rintaro et ses collègues souhaitent juste faire des tests qui semblent anodins, cela nous montre à quel point l’effet papillon peut être dévastateur. Il faut dire que si tout cela est fait dans l’unique but de faire avancer la science, il y a aussi le facteur humain qui va rentrer en jeu. Ce dernier peut rapidement oublier les dégâts que peuvent avoir ces décisions si cela lui permet de rectifier certaines erreurs passées ou bien tout simplement modifier leur existence. C’est à travers tous ces détails et le soin qui est apporté à la construction de cette immense expérience qui fait que l’on a ici une lecture qui s’empare peu à peu de nous pour finalement ne plus jamais nous lâcher.

On le dit tout de suite, on n’était que peu familier avec l’univers de Steins;Gate. La sortie de la série en manga chez nous fut donc l’occasion de découvrir à quel point cette oeuvre avait largement de quoi tenir en haleine. Ce qui semble commencer comme une simple expérimentation inoffensive va alors avoir des répercussions terribles sur l’avenir. On est donc au fur et à mesure toujours plus happé par ce qui se passe au sein de ces cases. Une introduction efficace et qui s’empare de nous pour ne plus jamais nous relâcher.

Steins;Gate nous retourne le cerveau

Steins;Gate-changement

Un gros problème en vu.

En lisant ces quelques pages, on a clairement pu comprendre pour quelle raison Steins;Gate avait réussi à tirer son épingle du jeu. Tout est pensé de manière intelligente et réfléchi afin que l’ensemble de l’oeuvre soit cohérente et palpitante à suivre. Ce qui commençait comme une expérimentation totalement innocente va très vite se transformer en un cauchemar sans nom où l’on se demande bien comment cela peut s’arranger. Outre cela, il y a aussi de multiples éléments qui viennent graviter autour de ce scénario et qui ne font qu’ajouter encore plus de consistance à celui-ci. On enchaîne alors les chapitres et ce n’est qu’une fois à la fin de ce volume que l’on ouvre les yeux sur la puissance de ce conte. Une expérience littéraire unique qui affiche avec fierté sa propre identité et se concentre à fond sur tout ce que peut proposer une histoire tournant autour du voyage dans le temps. S’il s’agit d’une adaptation du fameux jeu vidéo, il faut reconnaître que l’auteur a su habilement retranscrire tout ce qui fait la force du matériau de base tout en faisant que cela soit plaisant à lire.

On recommande avec le plus grand des plaisirs cette première excursion dans le monde de Steins;Gate. Que vous soyez un amoureux de la franchise ou que vous ne connaissez pas du tout la licence, cette introduction saura amplement vous convaincre et vous donnez envie de lire la suite. Le simple fait d’imaginer ce qu’il va bien pouvoir se passer après tout ce bazar temporel est déjà la marque que le titre a réussi son objectif premier qui est de nous impliquer dans son récit. Notre cerveau est sans cesse en ébullition alors que l’on réfléchit en compagnie de notre savant fou pour trouver une solution à tout cela. Une manière aussi de se projeter dans le futur en se demandant si Rintaro va vraiment pouvoir corriger les choses ou bien s’il va se perdre toujours plus en cherchant à ramener l’ordre. Des questions qui en accompagnent d’autre et qui renforcent la joie que l’on a d’étudier cette oeuvre. Ses amis prendront-ils conscience des bouleversements autour d’eux ? Notre scientifique ne va-t-il pas finir par perdre la boule ? Quel moyen pourrait-il inventer pour rectifier le tir ? Qu’est-ce qu’il en est de ce qu’il a vu au tout début de son périple ? On est impatient de pouvoir tenter de résoudre toutes ces énigmes.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti sur ce premier volume de Steins;Gate ainsi que la licence en générale. Qu’avez-vous pensé de l’expérience farfelue de notre groupe ? Pensez-vous que notre savant fou est dans le vrai concernant la menace qui plane sur lui ? Comment croyez-vous que nos amis vont bien pouvoir rétablir l’ordre des choses ? Qu’est-ce que vous attendez pour la suite de ce périple ? On reste à votre disposition pour pouvoir débattre, échanger et discuter autour de cette franchise atypique. 🙂

© Sarachi Yomi / 5pb NitroPlus / Media Factory

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *