Yureka

Yureka tome 1 & 2 : la bande de Lotto fait son retour

Pour bien terminer cette semaine bien particulière et difficile, on s’est dit que l’on allait remonter dans le temps. Il n’est pas rare de voir des oeuvres ayant été abandonnées dans leur publication pour diverses raisons. On a donc parfois des titres que l’on apprécie et dont on ne peut avoir la conclusion. Heureusement, il arrive que ces épopées inachevées retrouvent un second souffle et nous permettent de nous pencher de nouveau sur ce qu’elles peuvent proposer. C’est en tout cas ce que fait Meian qui a récemment sorti la première box de Yureka. Cette saga avait déjà envahi le territoire français, mais n’avait malheureusement pas pu atteindre ses derniers tomes. En plus de nous délivrer un magnifique coffret, l’éditeur est bien décidé à nous faire vivre cette aventure jusqu’au bout et on s’est dit qu’il serait intéressant de vivre cette épopée ensemble et d’analyser ce qui fait sa force. Une virée dans un monde vidéoludique qui nous réserve autant de fous rires que de situations épiques. Il est donc grand temps de retourner sur ces terres en compagnie d’une bande totalement déjantée.

Bienvenue à Lost Saga

Yureka-lotto

Un héros prêt à tout défoncer.

Yureka, imaginé par Soon Hee Joon et Kim Youn Kyung, nous plonge dans un monde contemporain. Alors que tout semble tout à fait normal, une technologie de pointe est de plus en plus utilisée au coeur du foyer. Le Net envahit chaque demeure en proposant son lot de possibilités. Parmi celles-ci se trouvent Lost Saga, un VRMMO propulsant les joueurs au coeur d’un jeu vidéo particulièrement alléchant. Cet univers médiéval-fantastique est parfait pour échapper aux tracas du quotidien et permet surtout de faire des rencontres hautes en couleur. C’est sur ces terres que l’on va faire la connaissance de Lotto et de sa bande. S’appelant en réalité Jangkun, cet étudiant ne cesse de passer son temps à parcourir cette contrée virtuelle en compagnie de ses deux comparses. Si à première vue, il est difficile de croire qu’il puisse y avoir une profonde amitié entre eux, leurs incessantes chamailleries ne sont que le reflet du lien qui les unit. Lui, l’élève modèle qui ne fait aucune vague dans son établissement scolaire change du tout au tout lorsqu’il entre dans cette seconde vie qui lui est offerte. Un épéiste magicien qui ne se laisse pas marcher sur les pieds et qui prend un malin plaisir à tourmenter ceux qui se dressent sur sa route.

Il faut dire que Boromir et Adol, ses deux camarades, sont aussi de sacrés spécimens. A eux trois, il forme un groupe d’élite qui a su inscrire son nom dans les légendes de ce jeu et à se hisser parmi les meilleurs participants de cette aventure. Malgré leur réputation, personne ne fait vraiment attention à eux au vu de la différence pouvant exister entre ce que les gens s’imaginent et ce qu’ils sont pour de vrai. Ayant déjà fait largement le tour de tout ce que pouvait offrir cette expérience vidéoludique, Jangkun s’apprête à laisser tomber pour se lancer dans une autre épopée. Cependant, la nouvelle d’une grande mise à jour pour Lost Saga va éveiller sa curiosité ainsi que celle de ses amis. De nouveaux défis pourraient bien se dresser sur leur route et leur poser enfin des problèmes à la hauteur de leurs talents. Une vision qui les fait sourire et qui les pousse à vouloir se perfectionner davantage au vu de ce qui semble se présenter au loin. Cependant, Lotto ne sait pas encore que ce chapitre inédit de leur périple risque fort de changer leur vie à tout jamais. C’est la rencontre avec une jeune femme qui va totalement chambouler cette partie que notre trio a mis si longtemps à peaufiner. Ils vont maintenant devoir se retrousser les manches pour ne pas prendre de retard.

Ce qui nous a profondément marqué lors de nos premiers pas dans ce monde virtuel et fantastique, c’est avant tout l’équipe que l’on suit. Yureka nous délivre un trio de qualité qui explose chaque case de par leur humour, mais aussi leur incroyable puissance. Des joueurs qui ont beau être des légendes, sont bien loin de correspondre à l’image que l’on pourrait se faire d’eux. C’est ce décalage qui va faire que l’on va grandement apprécier ces échanges où la complicité et surtout les querelles sont nombreuses. Une expédition qui tire toute sa saveur de ces gens avec qui on la partage.

Un groupe à mourir de rire

On tient d’abord à le dire, ces deux premiers volumes servent avant tout à planter le décor et à nous rapprocher de ces acteurs qui joueront un rôle crucial plus tard. Ainsi, on va avant tout observer les diverses péripéties que vit la bande de Lotto et qui sont d’une importance capitale derrière la légèreté qui s’en dégage. En effet, il n’y a pas un seul moment où une situation va pousser nos amis dans leurs derniers retranchements. Chaque aventure est l’occasion d’exploser de rire au vu du comportement de chacun face aux deux autres. Ainsi, l’ennemi peut sembler puissant, la dangerosité du moment va être totalement désamorcée par les coups de crasse que se font notre trio si atypique. Si l’on pourrait croire au début que cela peut être néfaste au fait que l’on tente de prendre au sérieux l’histoire, il n’en est absolument rien. Bien au contraire, cela va d’abord faire naître une profonde sympathie de la part du lecteur qui ne peut s’empêcher de rigoler en voyant toutes ces taquineries qu’ils se font. De ce fait, on apprécie de plus en plus de voyager à leur côté en imaginant quelle sera la prochaine bêtise qu’ils commettraient. Sans même nous en rendre compte, on est alors totalement immergé dans ce récit de par cet aspect déjanté qui est parfaitement maîtrisé.

De plus, le côté comique va aussi avoir une autre importance de taille. Ce que l’on apprend rapidement concernant nos trois joueurs est le fait qu’ils sont de véritables maîtres dans leur domaine respectif et qu’ils font partie de l’élite de Lost Saga. De par ce titre, ces jeunes gens peuvent nous paraître bien plus à prendre au sérieux que l’on ne le pensait jusqu’ici. Pourtant, ils vont quand même continuer à se chamailler et à se quereller sans jamais changer leurs habitudes. Cela détruit le statut du gamer se trouvant sur un piédestal et permet d’ajouter une touche plus humaine à ces individus qui cherchent juste à profiter de chaque seconde passée en ce monde. On s’attache alors encore plus à eux et cela pourrait même s’étendre à une grande partie des autres personnages de ce récit. L’auteur a parfaitement su donner naissance à des héros que l’on a envie de suivre tout en faisant étalage de leur puissance. On a ainsi la sensation de ne pas côtoyer des joueurs imbus d’eux-mêmes, mais des amis que l’on pourrait totalement retrouver dans la vraie vie pour se lancer dans une formidable épopée. Derrière la magie et la féerie se trouve ainsi une profonde et fascinante humanité qui fait que l’on peut aisément se transposer à la place des divers protagonistes qui font l’âme de cette série

L’autre élément de Yureka qui fait que l’on attache une grande importance à connaître la suite de ce récit vient du fil conducteur qui commence tout juste à se dégager. En réalité, ces deux premiers volumes vont avant tout servir de pierre angulaire à la présentation des différents personnages et surtout de l’univers dans lequel ils évoluent. On prend donc plaisir à voir chaque élément se mettre en place même si cela prend du temps et surtout à apprécier tout ce que l’on découvre tout au long de ces nombreuses pages riches en détails intéressants et pertinents.

Une intrigue qui prend son temps

Yureka-aventure

La bande de Lotto en action.

Comme dit un peu plus haut, il faut attendre un petit moment au sein de ces deux lectures pour entrevoir les prémices de l’intrigue qui s’annonce. Si l’on pourrait se demander la raison de faire traîner cela, il est en réalité très pertinent pour l’auteur d’appuyer cette longue mise en place étant donné toute ce qu’elle apporte. Bien sûr, cela nous permet dans un premier temps de se concentrer sur la psychologie des personnages et ainsi de vraiment mettre en valeur cet aspect loufoque qui anime ce groupe. De plus, cela nous permet aussi de faire plus ample connaissance avec l’univers en lui-même. Tout comme un didacticiel dans n’importe quel jeu vidéo, on pourrait facilement comparer ces premières pages à une présentation de tous les possibilités que propose ce monde virtuel. Ainsi, on prend un malin plaisir à observer, à comprendre et surtout à analyser tout ce que l’on peut trouver lors de notre avancée. Une présentation efficace et qui permet de bien définir le cadre dans lequel on s’apprête à évolué et qui va aussi avoir le droit à de nombreuses modifications. En effet, dans un premier temps on est avant tout là pour comprendre ce qui fait l’attrait de Lost Saga, mais aussi d’être témoin de l’ennui que peuvent commencer à ressentir nos trois héros.

De ce fait, on apprécie grandement voir petit à petit tous les changements qui commencent à s’effectuer tout au long de cette mise à jour. On n’a ainsi jamais l’impression d’être perdu étant donné que l’on a pris le temps de cerner le fonctionnement de cet environnement et surtout de pouvoir cerner toutes ses richesses. C’est donc une introduction qui mise avant tout sur son côté comique, mais qui n’en oublie pas pour autant de nous faire rêver et voyager. D’ailleurs, on s’est même surpris à ne jamais se demander ce qui allait bien pouvoir se passer comme gros événements pour venir chambouler ce quotidien. Cela est dû au fait que chaque jour qui passe dans cette oeuvre est une nouvelle aventure qui peut tout renverser. Cela a beau n’être qu’accomplir une quête, chercher des matériaux ou bien affronter d’autres joueurs, le rythme est maîtrisé à un tel point que l’on oublie tout le reste. Une immense épopée constituée d’une flopée de petites escapades rafraîchissantes et surtout divertissantes. Sur ce dernier point, Yureka a absolument tout compris et ne laisse jamais le temps au lecteur de s’ennuyer. De par cette équipe surréaliste et surtout cet univers ayant un potentiel énorme, on est totalement subjugué à chaque fois que l’on tourne l’une de ces pages.

Yureka nous délivre déjà un premier jet plus que réussi. On prend un malin plaisir à accompagner nos chers camarades tout au long de leur périple. Leur extrême puissance ne fait alors que renforcer le côté hilarant. Outre cela, il y a largement d’idées et surtout de possibilités au sein de cet univers fictif pour nous laisser présager d’un futur plus que prometteur. On ne cesse de se demander ce que peut bien réserver l’avenir à tous ces joueurs qui profitent paisiblement de leur expérience vidéoludique alors qu’un fil rouge commence tout juste à se dessiner et à poser les bases d’une intrigue captivante.

Yureka nous met le sourire aux lèvres

Il faut savoir que l’on a jamais eu la chance de pouvoir découvrir la première sortie de Yureka. Ce fut donc une totale découverte que de recevoir cette box qui nous délivre déjà deux premiers tomes de qualité. Si les VRMMO ont déjà été grandement traités de nos jours, il faut reconnaître que cette licence sait habilement tirer son épingle du jeu à travers ses multiples atouts. On tient surtout à souligner la force de ce groupe que l’on intègre et qui est clairement le coeur de ce conte. Un regroupement de trois individus qui ne pensent qu’à profiter pleinement de cette seconde vie qu’ils peuvent avoir au sein de ce monde informatique. Des fous rires en pagaille et des situations cocasses font que l’on ne s’ennuie jamais. Une lecture qui fait du bien à ceux qui s’y plongent et qui nous fait totalement oublier le reste pour que l’on fasse partie intégrante de cette épopée. On a même une envie naissante d’encourager nos nouveaux amis dans chacune de leurs actions, car ils sont tout ce que l’on peut apprécier dans ce genre d’oeuvres. Des personnages qui ont leurs qualités et leurs défauts, ne s’arrêtant jamais de se chamailler et faisant ainsi preuve d’une sincérité troublante dans tous leurs gestes.

Vous l’aurez donc rapidement compris en lisant ces quelques lignes, mais on a adoré nos premiers pas dans le monde de Yureka. Un conte qui a tous les éléments pour nous faire passer un bon moment. Une licence qui plaira forcément à tous ceux qui recherchent une épopée aussi drôle que fantastique ou bien ceux désirant découvrir un monde aux multiples possibilités. De plus, les quelques éléments que l’on peut avoir dans le second volume concernant l’intrigue naissante permet aussi d’éveiller notre curiosité pour la suite. On se demande alors comment Jangkun va bien pouvoir réagir au vu de son comportement. Ce qui est sûr, c’est que l’on va encore avoir largement de quoi nous occuper et rire au vu du groupe que l’on doit se coltiner. Outre cela, on ne cesse de se poser des questions une fois que l’on a refermé ces deux tomes. Qui est donc cette étrange fille que notre héros a rencontré ? Quel est son but et est-ce que cela aura une influence sur la vie de Lotto ? Quelles seront les autres épreuves qui attendent nos camarades dans ces nouveautés qui commencent à pointer le bout de leur nez ? On ne va pas tarder à trouver la réponse à ces interrogations.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti concernant ces deux premiers volumes de Yureka. Avez-vous trouvé que le groupe de Lotto est attachant à suivre ? Trouvez-vous que l’on a le droit à des moments inoubliables en compagnie de ces trois lurons ? Pensez-vous que l’arrivée de Yureka est le signe annonciateur de gros problèmes à venir ? Appréciez-vous l’univers dépeint au sein de Lost Saga ? Qu’attendez-vous pour les prochains tomes de cette série ? On reste à votre disposition pour pouvoir échanger, discuter et débattre autour de cette thématique. 🙂

© 2000 Son Hee Jun / Kim Yun Gyeong (manhwaga), Haksan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *