Appare Ranman-1-3

Appare-Ranman! épisode 1 & 2 : En quête de nouveaux horizons

Alors que l’on se remet tout juste de la saison hivernale et surtout que l’on est toujours en pleine crise sanitaire, on a tout de même pu commencer à s’évader grâce à ce printemps qui a débuté. Il va sans dire que cette période signifie aussi que l’on va pouvoir découvrir de tout nouveaux animes et sur ce point,  on est clairement servi. Aujourd’hui, on va se rendre dans le catalogue de Wakanim qui n’a eu de cesse de nous inonder d’annonces pour notre plus grand bonheur. Pourtant, parmi toutes les séries que l’on a commencé à suivre, il y en a une qui s’est particulièrement démarquée. Il s’agit de Appare-Ranman, une nouvelle licence qui a su frapper très fort à travers ses deux premiers épisodes que l’on a pu voir en avant-première. En nous plongeant dans une époque très intéressante et surtout prenant tout son sens à travers les protagonistes que l’on suit, cette série va nous délivrer une introduction absolument redoutable. Que cela soit par les prémices de la course qui s’apprête à avoir lieu que le travail réalisé dans le fond.

Partir vivre son rêve

Bien sûr, on va tout d’abord commencer par remettre le contexte en place afin de cerner au mieux le décor qui nous est présenté et son importance dans le récit. Appare-Ranman, réalisé par le studio P.A Works, nous plonge en plein Japon à la fin du 19e siècle. Une nouvelle ère est sur le point de débuter et le pays s’ouvre peu à peu à l’extérieur, même si celui-ci a encore du mal à accepter la présence d’étrangers. C’est ici que l’on fait la connaissance de Sorano Appare, un ingénieur de talent asocial qui se retrouve en prison suite à son comportement jugé indigne de sa famille. Une leçon afin que celui-ci rentre dans le droit chemin et accepte de se plier aux exigences de son entourage. Malheureusement, ce dernier ne l’entend pas de cette oreille et finit par s’évader et prépare alors ses affaire pour un voyage qui le conduira bien loin de son foyer. Cependant, Isshiki Kosame, un samouraï particulièrement doué et respectueux des règles et coutumes de son village va être chargé de l’arrêter. Malgré avoir insisté lourdement, celui-ci ne parvient pas à ramener ce jeune homme à la raison. Pire, il va se retrouver embarqué avec lui dans une escapade navale où il lui sera impossible de faire machine arrière.

Partant à la dérive, ce dernier ne peut s’empêcher de paniquer alors que son compère ne montre absolument aucune inquiétude. Finalement, la providence semble être de leur côté lorsqu’un immense navire finit par les récupérer. Ils se retrouvent alors à poser le pied en Amérique et ne peuvent plus retourner chez eux sans devoir attendre bien longtemps. Le désespoir s’empare alors d’Isshiki qui s’en veut autant qu’il est en colère contre Sorano. Pour ne rien arranger, ils n’ont pas le moindre sous en poche et ne peuvent donc compter que sur leur capacité d’adaptation pour espérer remporter de quoi se nourrir et se loger. C’est alors qu’ils entendent parler d’une course intitulée “L’American Transcontinental Race” qui débute à Los Angeles pour finalement se terminer à New York. La récompense s’avère particulièrement alléchante et s’avère donc une aubaine pour eux. S’ils décident de prendre part à cette compétition pour des raisons différentes, le duo est bien décidé à l’emporter malgré leurs opinions divergentes. Ils vont alors devoir concevoir une voiture à vapeur pouvant rivaliser avec celles des autres concurrents et surtout faire attention aux coups tordus qu’il pourrait y avoir sur le trajet. Une virée qui sera bien loin d’être aisée et qui pourrait leur réserver bon nombres de surprises.

Il est clair que Appare-Ranman est une oeuvre qui nous a fait de l’oeil très rapidement. Cependant, on ne s’attendait pas du tout à être emporté en seulement quelques minutes. De nombreuses qualités amènent ce récit à un tout autre niveau alors qu’il vient tout juste de commencer. Cela débute par son univers à la fois rafraîchissant et unique où chaque élément est parfaitement placé pour apporter quelque chose de concret à l’oeuvre dans sa globalité. On se met alors à parcourir avec joie ces terres où la civilisation est en plein essor et qui ne cesse d’aller de progrès en progrès.

Appare-ranman 1 1

De sacrés pilotes.

Un univers fascinant

Tout d’abord, il est à noter que l’on a beau suivre des personnages fictifs, l’époque utilisée est bien ancrée dans notre réalité. En effet, on se retrouve plongé en pleine fin du 19e siècle et cela va avoir une importance capitale concernant l’environnement dans lequel on évolue. Le fait de commencer le premier épisode en nous montrant le début de la fameuse course est déjà une excellente idée en soit, car cela permet de s’imprégner totalement de cet univers si particulier que l’on va découvrir. De par ses véhicules hors du commun, ses personnages colorés et son ambiance unique, Appare-Ranman nous installe déjà une toile de fond absolument savoureuse. Pour autant, il serait dommage de se contenter de penser cela étant donné que le monde dans lequel vont évoluer nos nouveaux amis va avoir une incidence sur leur propre existence. En effet, il est important de comprendre que le fait que nos deux camarades proviennent du Japon n’est pas anodin, car on est vraiment à la période vers laquelle le pays s’ouvre peu à peu au reste du monde. Un changement drastique dans la vie de ces gens qui souhaitent ardemment garder leurs traditions, mais qui doivent aussi s’acclimater aux changements qui bouleversent l’ensemble de la planète.

Nous ne sommes donc pas que dans une épopée centrée sur ces deux protagonistes, mais aussi sur une confrontation des cultures particulièrement convaincante et pertinente. Il n’y a qu’à voir notre jeune ingénieur pour voir qu’il est à l’exact opposé de ce que pouvait être le mode de vie japonais de l’époque. Un garçon qui rêve de liberté, de voyager et surtout de voir ce qui peut se cacher au-delà de ces frontières. Ainsi, le fait de passer du Japon aux Etats-Unis est aussi un très bon moyen de souligner la différence entre ces deux régions du globe où le progrès semble avoir pris une longueur d’avance d’un côté. Une dualité entre modernité et tradition qui ne fait que renforcer la profondeur de ce récit qui s’empare aisément de cela pour nourrir tout ce qui constitue sa narration. On ne peut donc rester de marbre en voyant cela et on finit alors peu à peu par ouvrir les yeux sur une ère où le chamboulement est omniprésent et où celui-ci est autant source de peur que de nouveaux rêves. Un premier gros point fort qui sublime l’ensemble de l’oeuvre et fait que l’on en prend plein les yeux.

Pourtant, il y a un autre point encore plus fabuleux et qui forme le coeur d’Appare-Ranman. On déjà pu évoquer cela dans les lignes précédentes, mais il s’agit des gens que l’on va accompagner tout au long de ce périple. Cela concerne autant nos deux japonais que tous ceux qui vont se tenir sur leur route dans cette Amérique qui leur est totalement inconnue. Le spectateur devient alors le témoin privilégié de leur combat de chaque instant pour se faire une place et pouvoir vivre malgré cette société qui peut leur sembler hostile et totalement surréaliste.

Des personnages d’une grande richesse

S’il y a un point qui a fini de nous convaincre après avoir fini de regarder ces deux épisodes, c’est bel et bien la profondeur des divers protagonistes que l’on rencontre. On peut le dire clairement, on ne s’attendait pas du tout à cela. Force est de constater que le studio nous délivre ici un spectacle autant visuel que narratif. En réalité, chaque personnage que l’on rencontre tout au long de ce périple semble condamné à devoir suivre le chemin qu’il lui fut tracé. Que cela soit à cause des traditions, des préjugés ou bien tout simplement par l’avis des autres, ces individus sont comme enchaînés par tous ces facteurs extérieurs. Si certain font comme si cela leur convenait, d’autres souffrent bien plus et toujours en silence. On a presque l’impression que c’est le monde entier qui est contre eux et que se battre pour ce que l’on souhaite ne mènera finalement à rien. Cela colle déjà très bien à l’époque qui est mise en place et qui était le théâtre de nombreux problèmes sociaux et humains. Pourtant, il y a un individu qui refuse de se conformer à toutes ces idées préconçues. Ce gaillard n’est autre que notre cher Sorano qui semble totalement déconnecté de la réalité et confiné dans sa propre bulle.

Il est l’exemple type du personnage qui refuse toutes ces fatalités et qui n’est animé que par sa propre ambition et ses rêves. Cela se ressent assez vite et fait que l’on a très vite une forte sympathie à son égard. Dans un environnement où chacun suit la tendance et les directives, il offre une bouffée d’air frais qui ne va pas être du goût de tout le monde. Pourtant, sa manière de vivre, ses actes, mais aussi ses paroles vont faire qu’il va avoir une certaine influence sur son entourage. Même si l’on est encore loin de les voir changer, les autres acteurs de cette pièce commencent à réfléchir sur leur propre existence et sur ce qui fait qu’ils sont vraiment heureux. C’est ce simple adolescent fan de mécanique qui va être au coeur de ce récit et où les autres personnes vont graviter autour de lui et être attiré par sa vision des choses sans même qu’ils s’en rendent compte. De ce fait, le mettre en association avec Isshiki est une excellente idée étant donné qu’ils sont tous les deux à l’exact opposé. Tandis que notre samouraï cherche juste à rentrer chez lui pour suivre l’avenir qui fut tracé par sa famille, Sorano va avant tout aller de l’avant même si cela implique de tout plaquer pour partir vers l’inconnu. Réussir à exprimer autant de messages forts et pertinents en seulement deux épisodes est déjà un formidable exploit et permet d’envisager la suite avec le sourire aux lèvres. Ainsi, on observe le parcours de ce duo avec attention, car on a envie d’assister à l’évolution de tous ceux qui seront en contact avec eux.

Appare-Ranman fait un départ sur les chapeaux de roue. Un fabuleux démarrage qui nous captive autant par sa direction artistique, son univers que par tous ces gens qui animent cette histoire. On ne voit absolument pas le temps passé tant on est pris dans le démarrage de ce road-trip à travers les Etats-Unis et de par l’importance de tous les sujets traités par cette série. Une belle petite pépite qui en a encore sous le coude et qui devrait largement nous guider vers des contrées aussi spectaculaires qu’enrichissantes.

Appare-ranman 1 1

Une personne refusant de suivre le troupeau.

Appare-Ranman démarre en trombe

Dire que l’on a apprécié cette virée sauvage ne serait pas à la hauteur du ressenti que l’on a eu. On a vraiment été agréablement surpris par cette introduction qui prend autant le temps de poser la scène que de présenter les différents acteurs qui viendront faire leur prestation. Avec un univers très coloré, on s’est rapidement laissé séduire par tout ce que pouvait proposer cet anime qui va bien plus loin qu’une simple course. En effet, si l’on est impatient de voir nos amis sur la ligne de départ, il ne faut surtout pas oublier tout le parcours qu’il leur faudra parcourir pour arriver jusqu’à ce point. C’est ainsi que ce sublime voyage commence avant même que l’on se retrouve plongé dans cette automobile prête à foncer à toute allure. On est avant tout plongé dans un récit qui cherche à nous conter la volonté d’un jeune homme désireux de prendre son avenir en main et qui fait fi de tout ce qui pourrait aller à l’encontre de sa façon de penser. Une sincérité dans les propos et l’émotion qui nous touche au plus profond de notre être et nous donner tellement envie de voir si le rêve de ce garçon pourra se concrétiser et assister à l’évolution des gens gravitant autour de lui.

Avec son duo à la fois atypique, drôle et poignant, Appare-Ranman frappe très fort et parvient à mélanger de nombreux atouts avec une aisance déconcertante. On est autant emporté par le fun qui se dégage de cette oeuvre qu’attiré par toute la réflexion qui se cache derrière chaque échange. C’est donc un très grand oui pour cette licence qui ne fait que débuter et que l’on vous recommande chaudement. Une expérience hors du commun qui assume pleinement son identité parfois loufoque, mais qui allie parfaitement divertissement et sujets importants. On espère sincèrement que la qualité sera toujours au rendez-vous pour la suite étant donné que l’on tient peut-être là une des premières pépites de cette saison printanière. On a maintenant plus qu’une envie, c’est de parcourir toutes ces contrées où la sauvagerie rencontre l’évolution de tout un monde. Une ère aux multiples changements et où un homme va chercher à se créer sa propre place. A présent, une multitude de questions envahissent notre esprit. Est-ce que notre duo peut espérer emporter cette course au vu du peu de moyens qu’ils ont à leur disposition ? Notre samouraï finira-t-il par changer d’avis sur sa façon d’être ? Sorano sera-t-il en proie au doute au vu de la difficulté de sa quête personnelle ? On attendra avec impatience la réponse à tout cela.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti concernant ces deux épisodes d’Appare-Ranman. Avez-vous trouvé que le début de ce récit a laissé suffisamment d’éléments pour être confiant pour la suite ? Trouvez-vous que l’univers ainsi que les personnages que l’on rencontre forment le coeur de cette oeuvre ? Pensez-vous que nos deux amis ont une chance de gagner cette course grandiose ? Selon vous, les messages véhiculés sont-ils bien traités ? Qu’attendez-vous pour la suite de cette aventure ? On reste à votre disposition pour pouvoir échanger, discuter et débattre autour de ce sujet. 🙂

©2020 KADOKAWA/P.A.WORKS/APPARE Partners

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *