Vogue-Merry-navire

Un profond trauma : un navire devenu humain

Alors que l’on est en pleine semaine de déconfinement, on continue de voguer sur notre thématique autour de ces moments déchirants que l’on a pu vivre que cela soit dans les animes ou bien les mangas. Ces instants, qui nous font trembler et arrivent même à nous faire verser une petite larme, s’avèrent assez nombreux et sont surtout représentatifs de quelque chose d’important. Il s’agit souvent d’un changement brusque qui va totalement bousculer l’histoire que l’on nous conte ou transformer certains personnages. C’est par exemple le cas du passage que l’on va évoquer aujourd’hui avec l’adieu au Vogue Merry dans One Piece. Si l’on avait déjà eu le droit à notre lot de scènes tristes et émouvantes, on a choisi d’analyser celle-là car elle apporte une véritable scission au sein de l’oeuvre. Il y avait un avant et un après cet arc narratif qui aura changé énormément de choses et surtout permis à notre équipage d’aller de l’avant malgré une perte énorme. On ne peut alors qu’avoir notre coeur serré en se rendant compte à quel point on tenait à ce navire. Il est donc grand temps de revenir dans le passé pour observer de nouveau cette déchirante séparation.

Un membre important de l’équipage

Navire-début

Un navire dépassant le simple objet.

Il faut d’abord noter que le Vogue Merry est présent dans l’aventure depuis l’instant où Luffy a recruté Usopp. Cela veut dire qu’ils voguent tous sur celui-ci depuis presque le début de leur épopée. Il y a donc forcément un lien qui se forge entre nos héros et ce bateau qui leur a tant apporté. En effet, on parle souvent des forces et qualités de tous les membres constituant l’équipage du chapeau de paille. Cependant, si les hommes et femmes qui se regroupent sous ce pavillon noir sont les principaux acteurs de cette virée, ils n’auraient rien pu accomplir sans ce cher navire. Bien loin de se cantonner à un simple moyen de transport, il est avant tout le lieu où ce groupe s’est presque transformé en une famille. En plus de cela, il n’a jamais failli lors de ce voyage allant même jusqu’à subir de nombreux dégâts au fil des périples sans jamais fatiguer. Ce qui est d’ailleurs très important à noter, c’est que l’on n’a pas tellement conscience du rôle qu’il joue. Après tout, chaque équipage se doit d’avoir son propre vaisseau et il y a donc une forme d’obligation qui fait que l’on trouve ça normal. Ainsi, on ne fait pas vraiment attention à tout ce que doit endurer le Vogue Merry que cela soit pour aller sur Grand Line, sur Skypiea, les attaques d’autres pirates ou souffrir des différents climats qui peuvent arriver sur cette mer.

Pourtant, Oda va nous prouver à quel point il a le talent pour transformer un simple moyen de transport en une personne à part entière. Une personnification qui va frapper un grand coup et au moment où l’on s’y attend le moins. C’est au moment de l’arc de Water Seven que l’on va comprendre que ce navire qui nous semblait invincible va montrer à quel point il a souffert. Des blessures que l’on peut penser réparable, mais qui vont finalement s’avérer bien plus grave que cela. C’est notamment lorsque le constat officiel tombe que l’on a l’impression de recevoir un immense coup de massue sur la tête. C’est à cet instant précis que l’on remarque à quel point on s’était attaché à celui-ci et que ces quelques mots que l’on entend de la part de charpentiers expérimentés sonne comme un terrible glas. Même si l’on refuse d’accepter le verdict imposé par ces étrangers, une petite voix au fond de nous confirme ce terrible malheur. Cependant, cette déclaration va avoir un autre effet néfaste pour notre équipage qui va alors devoir faire un terrible choix. Un nouveau combat va alors se mener que l’on n’aurait jamais imaginé voir un jour arriver depuis le début de cette incroyable aventure.

En effet, les premiers à être au coeur de cette tourmente ne sont autre que Luffy et les siens. Si chacun refuse de voir la vérité en face, deux camps vont finalement ressortir tandis que la décision à prendre changera à jamais leur épopée. On n’est donc plus dans le choix de garder ou non le navire, mais bel et bien de se séparer d’un ami qui est là depuis quasiment le tout début. Un face-à-face qui va totalement découler de la fatigue du Vogue Merry et de ses futurs adieux.

Combattre pour son compagnon

On parle bien sûr ici d’Usopp et Luffy. Alors que le capitaine de ce navire va accepter avec une profonde tristesse de se séparer de celui qui lui a permis d’accomplir une partie de son rêve, le second refuse catégoriquement. Ayant passé quasiment une grande partie du voyage à s’occuper de ce dernier, à le rafistoler et à le bichonner, il est celui qui fut le plus proche du Vogue Merry. De plus, ce bateau a aussi une toute autre symbolique à ses yeux étant donné qu’il est le présent qu’a laissé celle dont il était le plus proche sur son île natale. Un cadeau qui n’a nullement de prix pour lui et qui est bien le seul à ne pas pouvoir accepter une telle perte. Pour lui, il faut continuer de se battre pour que toute l’équipe puisse atteindre le bout de la route y compris ce vaisseau qui est bien plus qu’un simple amas de bois flottant sur l’eau. En tant que lecteur ou spectateur, il est presque impossible de dire qui a raison ou non. En effet, on comprend tout à fait la décision de Luffy qui sait la vérité et cherche avant tout à continuer d’avancer même si cela lui déchire le coeur. De l’autre, on ne peut que partager la souffrance ressentie par le timonier du groupe qui est bien celui qui a le plus fort lien avec ce membre de l’équipage que l’on ne soupçonnait même pas.

C’est donc un passage capital pour nos protagonistes qui vont vraiment être en désaccord jusqu’à aller au départ de ce cher Usopp. Tout part de cette fragilité et de cet épuisement que peut ressentir le Vogue Merry à cet instant. Bien sûr, les choses vont continuer et l’on aura le droit à un arc complet séparant cette prise de décision et séparation au moment tant redouté. D’ailleurs, il est très intéressant de voir que l’auteur n’a pas enchaîné la destruction du Merry, mais a préféré attendre pour asséner un deuxième coup encore plus violent que le précédent. Le fait que l’on se retrouve embarqué dans le sauvetage de Nico Robin et les affrontements absolument grandioses que l’on va y vivre concentre toute notre attention sur l’instant présent. Plus rien ne compte que de voir Luffy et ses camarades lutter contre le gouvernement. Une bataille qui va provoquer la colère de la Marine et du gouvernement mondial à l’égard de cette bande de pirates qui va saccager un symbole de leur justice. On est donc totalement happé par tous ces enjeux qui nous semblent gigantesques et inédits jusqu’ici. Ainsi, on oublie totalement le pauvre navire qui est resté bien loin de cette confrontation, et cela, jusqu’à ce que nos amis se retrouvent en mauvaise situation lors de leur fuite. C’est alors son apparition presque céleste qui va leur permettre de s’évader sans même qu’il n’y ait personne à son bord. A cet instant précis, on comprend que l’on n’est plus en face d’un simple navire. Ce bateau possède une âme à part entière et une volonté qui lui a dicté de venir en aide à ceux qui sont sa famille.

Une arrivée qui va illuminer notre regard ainsi que celui des protagonistes. Tout le monde se dit alors que celui-ci cherche aussi à montrer qu’il peut encore lutter aux côtés de ses frères et soeurs d’armes. Un regain d’énergie qui ne peut que nous donner de l’espoir et prouver, comme ce fut le cas tout au long de l’aventure, que chacun parvient à aller au-delà des pronostics engagés par les autres de par leur détermination. Seulement, cela ne sera que de courte durée et on va alors verser une larme en ouvrant les yeux sur ce que nos pirates devront faire.

Un adieu déchirant pour un navire pas comme les autres

On va alors entrer dans la dernière phase de cette séparation qui va marquer un profond changement dans le récit. Le fait de voir ce navire finir par ne plus pouvoir avancer de par la fatigue accumulée et les dégâts subis nous infligent un profond traumatisme. Après avoir compris à quel point il était l’un des piliers de cet équipage, nos yeux commencent à trembler et à pleurer en se disant que le temps des adieux est venu. D’ailleurs, cette volonté de personnifier le Vogue Merry se ressent même jusque dans ces derniers instants. Cela s’exprime d’abord par le type de funérailles qu’il reçoit. On doit le reconnaître, il sera impensable d’offrir une cérémonie aussi grandiloquente pour un simple bateau. C’est là que le génie frappe étant donné que Luffy et les siens vont le laisser partir en pleine mer avant de le brûler. Un enterrement rappelant celui des Vikings et qui accentue cette impression que l’on a devant nous un être à part entière et non pas une simple construction humaine. C’est à travers chaque pérégrination qu’ils ont vécue ensemble que le Merry a fini par acquérir cette humanité que les autres vaisseaux n’ont pas. Un compagnon qui s’est battu au même titre que les autres pour aller le plus loin possible sur Grand Line et qui finit par succomber à la fatigue.

Si le visuel est déjà grandiose de par l’émotion qui en est palpable, c’est aussi parce que c’est la première fois que notre équipage doit faire face à une telle perte. A leurs yeux, ils ont perdu un frère et le shônen nekketsu que l’on parcourait prend, le temps de quelques minutes, une teinte bien plus sombre et tragique. L’insouciance et l’appel de l’aventure ne sont plus notre préoccupation première. Le silence prend alors la place des rires et des cris de Luffy et seules les larmes viennent accompagner cette mer en feu. Pour conclure et nous prouver à quel point Oda a su personnifier et surtout transcender le personnage du Vogue Merry, il permet à celui-ci de prononcer des derniers mots avant de sombrer. Un dernier témoignage où il exprime juste ses regrets et sa tristesse de ne pas avoir pu les mener plus loin. Les premiers et derniers mots de ce dernier et qui résonnent, encore aujourd’hui, dans l’esprit de chacun. Même si maintenant le Thousand Sunny a su offrir un nouveau cap à nos héros, il est avant tout l’héritier de celui qui s’est battu bec et ongles pour concrétiser un rêve qui a déteint sur lui. Une scène grandiose qui nous touche grandement et qui va surtout servir un peu de bilan sur toute cette première partie de leur aventure.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti concernant cette scène marquante de l’univers de One Piece. Avez-vous éprouvé un profond chagrin en voyant les flammes dévorées ce navire ? Pensez-vous qu’à cet instant précis, Luffy et les autres ont perdu un véritable camarade et non pas juste un moyen de transport ? Avez-vous senti votre coeur se serrer en voyant le Vogue Merry tenter de se battre au maximum pour ses amis ? On reste à votre disposition pour pouvoir échanger, discuter et débattre autour de ce sujet très intéressant. 🙂

Navire-sauvetage

Un dernier sauvetage.

© 1997 Oda Eiichiro, Shueisha

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *