A Safe New World-Vol.-1

A Safe New World tome 1 : vouloir vivre une vie paisible

On le dit assez souvent, mais l’isekai est un genre qui a le vent en poupe en ce moment. Le lecteur a le droit à une montagne d’oeuvre abordant ce style, car il permet de raconter de nombreuses histoires. Un thème qui peut être traité de multiples façons et ainsi renouveler sans cesse notre intérêt. Même si l’on peut parfois avoir l’impression d’être submergé par cette immense vague, cela n’empêche pas de trouver son bonheur. Le titre que l’on va aborder aujourd’hui va suivre cette voie, mais en arrivant à se dissocier rapidement des clichés propre à ce type de conte. C’est donc chez Komikku que l’on s’est rendu pour découvrir le premier tome de A Safe New World qui est arrivé il y a quelques jours. En se lançant dans cette nouvelle épopée, on n’imaginait pas un seul instant que l’on allait autant se divertir en compagnie d’un jeune homme qui va tout bouleverser. Un récit qui va poser des fondations solides et qui va surtout pouvoir compter sur un individu qui est bien loin d’être ce que l’on pourrait qualifier de héros. On espère donc que vous êtes prêts à apprendre à survivre dans un environnement où le moindre faux pas peut être mortel.

Le début d’un long périple

A Safe New World - arrivée

Une arrivée mémorable.

A Safe New World, scénarisé par Antai et dessiné par Kou Sasamine, nous fait suivre l’épopée d’un jeune homme se retrouvant embarqué dans un tout nouveau monde. En effet, celui-ci va reprendre ses esprits dans des montagnes qui lui étaient inconnues. Déboussolé et totalement perdu, cet inconnu ne savait pas du tout se repérer au sein de cette faune et flore aussi sauvages qu’abondantes. Très vite, il va comprendre qu’il s’est réveillé dans une dimension qui n’est pas la sienne et il lui revient alors en tête toutes ces histoires fictives tournant autour de ce genre d’invocations. Malheureusement pour lui, contrairement aux héros de ces histoires, il n’avait reçu aucun don ou particularité. Transporté avec seulement ses vêtements, il était tout à fait ordinaire et ne pourrait nullement survivre si un danger venait pointer le bout de son nez. Qu’à cela ne tienne, un ours gigantesque va faire son apparition et le prendre en chasse. Prenant ses jambes à son cou, le jeune homme va finalement réussir à s’en sortir et va tenter de remettre ses idées en place. Lui qui ne désirait que vivre une vie paisible va devoir mettre de côté son rêve pour le moment. La priorité pour lui est tout d’abord de trouver un lieu qui pourrait lui servir de refuge en attendant de récolter un maximum d’informations sur l’environnement qui l’entoure. Il est encore loin de se douter qu’il va devoir redoubler d’efforts pour pouvoir s’intégrer au sein d’une population guidé par des chevaliers ayant un profond sens de l’honneur.

Au vu de ce qu’il voit sur le chemin, il se rend bien compte qu’en dehors des villes sécurisées c’est un monde aux multiples dangers qui s’étend devant lui. Entre les monstres sauvages, les bandits amateurs de chairs humaines ou les pièges propres à cette nature luxuriante, il est impossible de baisser sa garde pour profiter d’un peu de repos. Contrairement aux personnages des récits qu’il pouvait lire, il ne désire nullement sauver l’Humanité, se constituer un harem ou simplement réaliser des exploits. La quiétude est la plus belle des récompenses à ses yeux et il va devoir s’adapter et faire preuve de ruses s’il souhaite pouvoir goûter à ce paradis qu’il convoite. Pour cela, la meilleure arme qu’il possède est son savoir. Les connaissances accumulées peuvent se montrer d’une aide cruciale au sein d’un univers où la moindre chose peut ôter la vie. Attention cependant à ne pas emprunter une pente glissante qui pourrait se retourner contre le jeune homme. Après tout, vouloir la paix peut aussi signifier sombrer dans l’obscurité pour l’obtenir. La lumière et les ténèbres vont ainsi s’entrechoquer en cet individu qui n’a que faire de ces notions. Tous les moyens sont bons pour qu’il puisse concrétiser son souhait le plus cher. C’est ainsi que débute une grande épopée pour ce jeune homme qui pourrait bien marquer à jamais l’histoire de ce monde. Reste maintenant à savoir si cela sera en bien ou en mal.

A Safe New World peut paraître débuter comme un isekai lambda, mais celui-ci va très vite prendre une direction surprenante. En transformant les clichés du genre pour nous faire découvrir un héros dépourvu de compétences singulières, le manga va ainsi capter notre attention. On va sans cesse se demander comment il va se sortir des obstacles qui se dresseront devant lui et c’est là que va arriver le plus grand atout de ce premier tome. Celui-ci n’est autre que l’incroyable écriture qui va se cacher derrière notre protagoniste qui va autant nous faire rire que nous montrer un visage bien plus sombre.

Un héros aux multiples nuances

Ce qui a véritablement retenu notre attention en plus de l’univers attrayant est l’écriture de ce personnage dont on ignore le nom. S’il peut sembler tout à fait lambda au premier abord, on va rapidement comprendre qu’il est bien loin d’être un véritable héros. D’ailleurs, il le dit lui-même qu’il ne désire nullement réaliser des prouesses grandioses. Son objectif d’une vie banale et paisible est tout à fait louable, mais les moyens qu’il va mettre en oeuvre le sont beaucoup moins. S’il va grandement apporter au niveau de l’humour à travers ses références et son comportement parfois idiot, il cache une part bien plus sombre en lui. Sur ce point-là, les dessins vont parfaitement faire le travail en soulignant ces deux facettes d’une même pièce. Pendant un instant, on peut le voir sourire et plaisanter et la seconde d’après arborer une mine bien plus inquiétante. C’est là qu’est justement tout le génie de ce personnage qui n’est nullement un grand protagoniste comme on peut l’entendre dans ce genre d’oeuvre. Là où tout semble manichéen au sein de ce monde, ce garçon va apporter quelque chose d’inédit en flirtant entre ces notions de bien et de mal. N’hésitant pas à manipuler, imaginer des stratagèmes retors et à planifier des embuscades, il apporte un savoir unique en son genre au sein d’une troupe de chevaliers considérant ses méthodes comme ignobles.

Il est d’ailleurs intéressant de voir l’écart qui se forme peu à peu entre ces preux guerriers préférant mourir que salir leur honneur et cet anti-héros qui n’a aucun scrupule à se déshonorer si cela lui permet d’être en vie. Cela ne l’empêche pas d’avoir des principes, mais on est constamment en train de nous interroger sur jusqu’où il est capable d’aller. Notre regard est donc totalement braqué sur cet acteur dans cette introduction qui resplendit d’une lumière presque néfaste. Cela va aussi entraîner deux autres éléments très importants à l’attrait de l’oeuvre. La première est de savoir s’il va finalement basculer du mauvais côté et ainsi offrir une tournure inattendue à l’ensemble du récit où s’il va continuer à jouer les équilibristes sur cette frontière très mince. L’autre point crucial va surtout être le mystère l’entourant. En effet, il est pertinent de noter que l’on ignore tout de lui si ce n’est qu’il vient de la Terre. Même lorsqu’il donne son nom, celui-ci ne nous est pas partagé afin que l’on reste dans cette brume opaque. On se demande ce qu’il pouvait faire dans son ancienne vie, ce qu’il a connu, son passé et les épreuves qu’il a bien pu traverser. Il aura ainsi suffi de quelques pages pour transformer un protagoniste tout à fait classique en un personnage dont on ne peut plus détourner les yeux. Notre intérêt va alors être d’assister à son évolution au sein de ce milieu dont il semble rapidement s’acclimater et surtout ce qu’il va apporter aux gens qui l’entourent à travers ses connaissances. Une écriture soignée pour sublimer un récit déjà prometteur.

Ce premier contact avec A Safe New World fut pleinement satisfaisant, car l’auteur nous délivre un récit aussi divertissant qu’étonnant. Derrière son côté un peu parodique et enfantin se cache en réalité un monde bien plus sombre où la mort est très présente. Porté par un personnage principal intrigant et aux multiples visages, on a vécu un formidable moment au cours de cette fresque qui vient tout juste de se façonner. On porte alors notre regard au loin en se demandant jusqu’où ira cette épopée qui affiche un énorme potentiel. Un premier acte qui tient toutes ses promesses et ouvre de nombreuses portes pour la suite.

A safe new world fait des débuts remarqués

A Safe New World - autre visage

Quel changement de comportement.

A Safe New World nous offre un premier acte bien plus convaincant que l’on pouvait l’espérer. Si l’on s’attendait à un isekai plutôt lambda à la base en lisant le synopsis, on a très vite changer d’avis. Voilà une oeuvre qui mise énormément, en premier lieu, sur la mise en place de son protagoniste et ce qu’il peut apporter à l’ensemble du récit. On a vraiment adoré la manière dont celui-ci est mis en avant et surtout la complexité de son caractère. Un individu que l’on s’apprête à côtoyer pendant un long moment et dont on ignore sur quel pied danser avec lui. C’est justement le fait que ce dernier semble imprévisible qu’il apporte énormément de piment à cette histoire. Il porte à lui seul une grande partie de l’oeuvre, et cela, de manière aussi subtile que puissante. Bien sûr, cette série ne se concentre pas uniquement sur lui et l’on a aussi été interpellé par certaines des règles régissant ce monde. Si l’on peut penser que l’on est dans de la fantasy classique au départ, on prend conscience que ce qui nous entoure est bien plus sombre qu’on pourrait le croire. A l’image d’une forêt luxuriante nous invitant à l’explorer, celle-ci cache de nombreuses ombres dont l’emprise sur ces lieux se renforce sans même que l’on s’en rende compte. Il y a énormément de matière dans ce premier volume qui nous permet d’entrevoir un immense potentiel pour la suite. Un prélude qui aura su grandement nous divertir et déplacer habilement ses pions sur l’échiquier.

Si l’on aime le genre de l’isekai, il faut reconnaître que A Safe New World a su nous offrir un premier contact bien plus grand que la plupart des oeuvres de ce type. En mettant en scène un protagoniste comme on les aime et qui n’est ni tout blanc ni tout noir, l’auteur se permet ainsi d’amener des sujets bien plus complexes sur le devant de la scène. Si vous aimez les voyages dans d’autres mondes, mais qui arrivent aussi à se distinguer des autres alors on ne peut que vous recommander cette saga qui a pris un très bon départ. Le divertissement est total et l’on va même jusqu’à imaginer tous les scénarios possibles concernant la suite. Il y a tellement de chemins probables que cela laisse libre cours à notre imagination. Une manière de capter une fois de plus l’attention du lecteur qui va alors n’attendre que de se jeter sur la suite. Bien évidemment, on ne peut quitter une lecture sans se poser une myriade de questions. Des interrogations renforcées par la présence d’un homme qui sait cultiver le mystère autour de lui. Qui est donc ce jeune homme qui semble prendre un malin plaisir à diriger son petit monde ? Est-il réellement un être pouvant ne pas sombrer dans les ténèbres ? Finira-t-il englouti par ces dernières ? Quels secrets se dissimulent au sein de ces terres dirigés par la magie et l’épée ? Il nous tarde de pouvoir connaître le prochain acte de cette épopée prometteuse.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti concernant ce premier volume de A Safe New World. Avez-vous apprécié la dualité qui symbolise le personnage principal ? Trouvez-vous que la noirceur qui se cache dans ce monde permet de sublimer la lecture ? A votre avis, est-ce que cette aventure va prendre une tournure surprenante ? Aimez-vous la manière dont cet isekai parvient à se démarquer des autres par ses mystères et le monde présenté ? Qu’attendez-vous pour la suite de cette licence ? On reste à votre disposition pour pouvoir échanger, discuter et débattre autour de ce sujet 🙂

© 2018 Sasamine Ko / Antai, MAG Garden

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *