Vlad Draculea-Vol.-1

Vlad Draculea tome 1 : le début d’une légende

Il n’est pas rare que le manga soit un moyen pour raconter des histoires s’inspirant de faits réels ou même de personnages historiques. Cela est encore plus intéressant quand ce type de figures du passé a su donner naissance à une légende qui résonne encore aujourd’hui. Une preuve que le réel peut alors inspirer des contes populaires qui traversent les âges. Parmi ces dernières, l’une des plus connues est la légende de Dracula et du prince ayant engendré ce mythe. Ce fut donc une excellente surprise de voir Soleil Manga proposée une oeuvre retraçant le parcours de cet homme qui est rentré dans les livres d’Histoire et l’imaginaire collectif. On va donc aujourd’hui traiter du premier tome de Vlad Draculea qui est arrivé la semaine dernière. Autant le dire tout de suite, on a adoré la manière dont va nous être raconté l’existence de ce prince qui n’avait aucun pouvoir et qui est parvenu à se hisser au sommet de son royaume à force de ruses et de charisme. Une oeuvre qui nous présente un individu ayant une approche bien singulière de la souveraineté. Il est donc grand temps de se tenir aux côtés de l’homme qui donnera naissance au plus célèbre des vampires.

Un prince pas comme les autres

Vlad Draculea - prince

Le début d’une légende.

Vlad Draculea, imaginé par Akiyo Ohkubo, nous plonge en plein milieu du XVe siècle où l’on fait la connaissance de Vlad III Draculea. Ce jeune prince succède à son père en tant que suzerain du royaume de Valachie. Si ce statut devrait lui permettre d’avoir les pleins pouvoirs sur ses sujets, la réalité est tout autre. Dans un royaume où les seigneurs se sont succédé sans jamais perdurer, l’ordre est régi par la noblesse. C’est cette dernière qui décide de tout et se sert de chaque individu assis sur le trône pour servir leurs ambitions. Se noyant alors dans leur propre luxure, rien ne semble pouvoir entacher leur autorité qui apporte la pauvreté sur l’ensemble de la plèbe. Malheureusement pour la population, ils ne peuvent rien faire contre ces géants qui pourraient les exterminer en un claquement de doigts. Ils ne sont alors que des pantins sous leurs ordres et font de leur mieux pour survivre. Si Vlad III semble n’avoir pas la moindre chance pour renverser la situation, il est bien loin de vouloir rester passif au milieu de cette bande de requins. Ne voulant pas suivre la même destinée que son père, son regard se porte autant vers ses conseillers corrompus que vers l’horizon. En effet, pour ne rien arranger à tout cela, il doit aussi jongler avec les échauffourées politiques qui ont lieu avec ses voisins. L’Empire ottoman et le royaume de Hongrie souhaitent tous les deux mettre la main sur ces quelques terres qui leur permettraient de prendre l’ascendant sur l’autre.

Le rôle de monarque est décidément loin d’être une sinécure. Malgré tous ces obstacles, le jeune homme est loin d’être sans ressources. Jouant à priori le jeu de ses conseillers, tous semblent persuadés de l’avoir au creux de sa main. C’était sans compter sur son irrépressible envie de briser cette roue du destin et de conquérir ce qui lui revient de droit. Devant autant se confronter à des menaces extérieures qu’à des ennemis au sein même de sa cour, le prince sait pertinemment le chemin qu’il va devoir emprunter. La fourberie, la ruse et les manigances peuvent devenir les plus puissantes des armes si l’on sait bien s’en servir. Une leçon que le jeune suzerain va rapidement apprendre et mettre en pratique. C’est ainsi que va débuter sa longue lutte pour asseoir son pouvoir et son autorité sur l’ensemble de cette contrée. Alors que l’on pourrait croire que cela serait perdu d’avance, l’homme qui a donné naissance à l’un des monstres les plus sanguinaires du monde imaginaire n’est pas de cet avis. Rien ne semble pouvoir éteindre le feu qui s’est allumé dans ses yeux et il va maintenant falloir beaucoup de force pour espérer l’arrêter. C’est une importante partie d’échecs qui vient de débuter et il va falloir faire attention aux pions qui sont entre les mains de Vlad. Parfois, le plus petit soldat peut entraîner de très gros changements si celui-ci est bien utilisé.

Vlad Draculea prend déjà un parti-pris intéressant en s’attardant avant tout sur l’aspect historique du personnage de Vlad III. En réalité, tout l’aspect surnaturel que l’on pouvait donner à cette figure de royauté n’est pas du tout présente ici. On va ainsi surtout s’axer sur l’humain derrière le monstre et ainsi percevoir pas mal d’éléments pertinents concernant son ascension. Le conflit va alors se tourner principalement vers la politique et les querelles qui pouvaient opposer les nobles à la royauté. Une quête de pouvoir qui va s’emparer de nous tant elle est finement écrite et que l’on apprécie de voir les prouesses de notre prince.

Un récit politique et militaire

Quand on parle de Dracula, la première chose qui vient à l’esprit de beaucoup de gens sera le monstre suceur de sang. Cependant, il faut savoir remonter à l’origine de cet être mystique et c’est ce que fait admirablement bien ce premier volume de Vlad Draculea. Au sein de ces pages, il n’est pas question de surnaturel, mais bel et bien de faits historiques. Ce qui est remarquable lorsque l’on se penche plus en détail sur le contenu de cet ouvrage, c’est l’incroyable travail de l’auteur pour mettre en scène ce souverain et sa quête de pouvoir. On est alors propulsé dans un combat infernal et quotidien pour celui-ci afin d’engranger un tant soit peu de pouvoir. Alors qu’il n’est considéré que comme une marionnette sous les ordres des nobles qui possèdent réellement le contrôle de ces terres, ce jeune homme va peu à peu montrer son vrai visage. Celui d’un prince à l’intelligence affûtée et affichant une détermination surprenante. En réalité, tout est ici une question de double jeu et on prend un malin plaisir de voir Vlad III mener ses manigances dans l’ombre et de les voir réussir. On sent alors l’importance du conflit qui est en cours et qui n’est pas uniquement tourné vers les frontières de ce pays. L’adversaire à abattre se tient au sein de ces murs et cela donne lieu à des enchaînements de tactiques, de fourberies et de complots captivants.

On est alors aux prises avec une lutte géopolitique haletante où chaque camp se rend coup pour coup. Cependant, si l’enjeu est déjà grand pour notre protagoniste, il est intéressant de voir l’influence que cela a sur ce dernier. En effet, il peut sembler assez discret et effacé au premier abord même quand il décide de prendre les choses en main. Un caractère qui s’ancre profondément dans l’esprit du lecteur qui le voit surtout comme une figure d’autorité préférant l’ombre à la lumière. Pourtant, on va avoir le droit à un changement parfaitement amené au cours de cette lecture. On pourrait même dire que l’on commence à entrevoir le monstre derrière l’homme et cela engendre autant des frissons d’effroi que d’excitation. D’ailleurs, l’auteur ne s’arrête pas seulement à un bouleversement dans son comportement, mais aussi dans son physique qui va autant souligner la fatigue de Vlad que son obsession pour le pouvoir. Ce qui était au départ une quête devant être menée avec finesse se métamorphose en une confrontation plus directe. Une manière de symboliser à merveille la puissance grandissante de cet acteur qui s’expose de plus en plus à la lumière. Il va alors nous montrer la façon dont il souhaite gouverner et cela va surprendre le lecteur tant la construction était amené à penser le contraire. Une écriture soignée de la part du mangaka qui va autant mettre beaucoup d’importance sur le conflit en cours que sur la progression de son personnage central. Une lecture qui construit peu à peu la légende de ce seigneur terrifiant !

On a clairement le droit à un premier acte très riche et qui sert à poser les bases d’une histoire palpitante. Qu’il s’agisse des différents acteurs que l’on suit, les jeux de pouvoir qui s’organisent ou même l’assurance que prend ce jeune souverain, tout est organisé afin d’éveiller l’intérêt du lecteur. Ce qui commençait doucement a fini par se transformer en une lutte palpitante où les deux camps se rendent coup pour coup. On ressent alors la maîtrise du sujet de la part de l’auteur qui va aussi prendre un malin plaisir à étoffer le personnage central pour que l’on soit ébloui par sa transformation progressive.

Vlad Draculea montre les crocs

Vlad Draculea - noble

Un adversaire redoutable.

Vlad Draculea a clairement su nous montrer une grande partie de sa force à travers ce premier volume. Reprenant tout ce qui a façonné ce personnage historique, on est alors très curieux de voir à quel moment le simple mortel va devenir un être légendaire hantant encore aujourd’hui l’esprit de nombreuses personnes. Retranscrivant à merveille une époque où le pouvoir était détenu par celui qui avait le plus d’alliés, le lecteur est rapidement transporté dans cette bataille pour la suprématie de ces terres. L’aspect géopolitique et stratégique sont menés de main de maître et l’on n’est pas tant happé par ce qui pourrait se passer sur le champ de bataille que ce qui se déroule en coulisses. C’est réellement tout ce qui s’organise en arrière-plan qui rend la lecture de ce tome aussi palpitant. On assiste autant à la naissance d’un vrai monarque que d’un homme pouvant se rapprocher d’un despote. Là encore, la montée en puissance de la violence et de l’exposition de Vlad est parfaitement travaillée afin que le maître de l’ombre agisse de plus en plus à visage découvert. Une construction narrative qui est merveilleusement écrite et rend ainsi toute cette aventure fascinante à suivre et à observer. On a la sensation d’assister à la construction d’une page de l’Histoire et cela montre à quel point le mangaka parvient à immerger son lectorat dans le récit qu’il a imaginé.

En tant qu’amoureux de récits historiques, mais aussi de fictions, on a trouvé le parfait compromis au sein de cette lecture. Vlad Draculea a beau arborer une mine sérieuse et être ancré dans la réalité, on ne peut s’empêcher de voir planer l’ombre de ce monstre qui a traversé les âges. C’est aussi en ça que le manga est un gros coup de coeur pour nous, car il parvient autant à proposer une oeuvre sincère que faisant appel à l’imaginaire. On vous recommande donc grandement cette nouvelle licence venant tout juste de débuter. Si vous aimez plonger dans le passé et découvrir un personnage dont le nom a traversé le temps alors vous aurez largement de quoi vous faire plaisir avec cette lecture. En plus de tout ça, cette saga propose aussi un rythme qui ne fait qu’accélérer et des enjeux ne cessant jamais de grandir. A présent, il est normal que l’on évoque les nombreuses interrogations que l’on garde au plus profond de nous. Comment ce jeune homme va finir par devenir le roi craint par les grandes puissances qui l’entourent ? Est-ce que ses méthodes vont inspirer l’effroi dans le coeur de ses sujets ? Quelle sera la prochaine étape de son ascension ? L’important est ici de voir le trajet parcouru et non la destination finale. C’est donc avec beaucoup d’attentes que l’on hâte de découvrir la suite de cette fresque grandiose.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti concernant ce premier volume de Vlad Draculea. Avez-vous aimé la construction du personnage principal et surtout la manière dont il parvient à manipuler tout ce beau monde ? Appréciez-vous la tournure très géopolitique de l’oeuvre ? Pensez-vous que l’on aura le droit à quelques références à ce qui a construit la légende de Dracula ? Quel est, à votre avis, le prochain obstacle qui se dressera sur sa route ? Qu’attendez-vous pour la suite de cette licence ? On reste à votre disposition pour pouvoir échanger, discuter et débattre autour de ce sujet 🙂

© 2017 Okubo Akiyo, Kadokawa Shoten

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *