The Unwanted Undead Adventurer-Vol.-1

The Unwanted Undead Adventurer tome 1 : quand la mort amène une nouvelle vie

Parmi toutes les nouveautés que l’on a pu découvrir récemment, il y a un genre qui a pu ressortir et que l’on apprécie grandement. Il s’agit de la dark-fantasy, un style qui a toujours su donner des œuvres aussi prenantes que captivantes et dont il n’y a pas tant de représentant. On peut donc dire que l’on était impatient de pouvoir mettre la main sur cette série qui allait faire son entrée sur le marché français. Ce manga n’est autre que The Unwanted Undead Adventurer, édité chez Meian, dont le premier volume est arrivé il y a peu. Si l’on a l’impression d’être en terrain connu, cette lecture va vite changer la donne en introduisant un récit à l’immense potentiel et qui a surtout un univers d’une grande richesse. Cependant, cette série va surtout se démarquer par son héros, le destin de ce dernier et surtout le regard qu’il va porter sur son environnement. Un ouvrage à la fois sombre et prometteur qui nous a totalement happés au sein de ces contrées où tout est possible. Le début d’une toute nouvelle légende qui va réussir à transcender la mort. On espère donc que vous êtes prêt pour rencontrer un aventurier pas comme les autres.

Dure vie que celle d’aventurier

The Unwanted Undead Adventurer - dragon

Problème en vue !

The Unwanted Undead Adventurier, scénarisé par Yu Okano et dessiné par Haiji Nakasone, nous plonge dans un monde médiéval-fantasy. On y fait la connaissance de Lendt, un jeune homme rêvant d’atteindre les sommets du métier d’aventurier. Malheureusement, cet objectif va s’avérer plus compliqué que prévu. En effet, cela fait maintenant dix ans qu’il stagne au rang inférieur et qu’il suit la même routine. Un constat l’attristant après tous les efforts qu’il a fait pour essayer d’avoir sa promotion. Surtout que pas mal de ses collègues qui ont débuté après lui ont déjà su grimper les échelons. Malgré cette déconvenue, cet homme expérimenté ne lâche rien et reste fidèle à ses habitudes. Un beau jour, il décide de s’engouffrer dans le Donjon de la Lune d’Eau. Ce dédale n’a absolument rien de difficile et sert principalement de terrain d’entraînement pour les jeunes recrues cherchant à faire leurs premières armes. D’ailleurs, Lendt est un habitué de ce lieu qui est son terrain de chasse de prédilection. Il avait décidé de s’y entraîner une fois de plus tout en espérant trouver des ressources qu’il pourrait revendre à la guilde. Tout semblait aller pour le mieux jusqu’à ce qu’il fasse une rencontre qui allait sceller son destin. Il tomba nez à nez avec une créature qui n’aurait jamais du être présent en ce donjon de bas niveau. Un dragon à la fois majestueux et terrifiant se tenait devant lui.

Le simple fait de se tenir devant cet être légendaire avait réussi à pétrifier Lendt qui ne pouvait que regarder la mort en face. Alors qu’il voyait sa dernière heure arriver, il ne pouvait s’empêcher à toutes ces années à lutter pour espérer obtenir sa récompense. A présent, sa vie allait se terminer sans qu’il n’ait pu réaliser aucun haut fait. En une fraction de seconde, la faucheuse effectua son travail et l’aventurier lâcha son dernier souffle. Enfin, cela aurait dû être le cas, mais il semblerait que le destin avait un autre rôle pour lui. Son esprit se réveilla et alors qu’il mit un peu de temps à pouvoir observer ce qui l’entourait, la surprise fut totale. Il n’était plus qu’un squelette. Un être n’ayant plus une once de vitalité, mais qui était toujours enfermé dans cette enveloppe sans chair. Ne sachant pas du tout ce qu’il allait devoir faire maintenant, il pu tout de même trouver une chance de salut dans une compétence propre à ces créatures démoniaques. Celle-ci se nomme l’évolution substantielle et peut lui donner une chance de retrouver forme humaine. Alors que la légende de Lendt l’aventurier s’était terminé avant même de commencer, celle de Lendt le mort-vivant était sur le point d’écrire son premier chapitre. C’est maintenant un combat de tous les instants que va devoir mener cet ancien homme pour espérer retrouver sa vie d’antan.

Avec son synopsis, The Unwanted Undead Adventurer parvient aisément à éveiller la curiosité. Ce fut le cas pour nous et a permis au lecteur que l’on est de se poser tout un tas de questions avant même d’entamer cette aventure. Ce n’est qu’une fois plongé dans ce scénario que l’on comprend à quel point l’auteur a su habilement utiliser la particularité de son personnage pour façonner une fresque surprenante et puissante. Un récit qui, en plus de nous offrir une évolution progressive de Lendt, va beaucoup jouer sur la peur du regard des autres. Un combat non plus pour gravir les échelons, mais pour retrouver un semblant de vie.

Une ambiance unique

Il faut le dire tout de suite, The Unwanted Undead Adventurer nous a fasciné de par son ambiance à la fois sombre et attirante. Le fait de devoir suivre un mort-vivant cherchant à retrouver forme humaine est déjà intéressant en soi, mais c’est sans compter sur tous les petits ajouts qui gravitent autour de notre héros. Le principal élément qui nous a grandement surpris est l’aspect très humain de ce premier volume. En effet, il peut être contradictoire d’évoquer une telle notion avec un personnage central devenu un simple squelette, mais c’est dans les interactions de ce dernier avec son entourage qui sublime cette oeuvre. On est vraiment emporté dans sa quête de retrouver son ancienne vie et son désir de garder secret le sort qui lui fut réservé. Cela s’explique en premier par sa crainte d’être chassée en tant que monstre, mais aussi de par le fait qu’il ne souhaite pas attirer d’ennui à ses proches. Le lecteur est donc constamment en contact avec cette volonté de la part de Lendt d’aller vers les autres et sa crainte de comment il serait reçu. Cela l’isole en quelque sorte et va donc accentuer l’empathie que l’on a pour lui. D’ailleurs, l’ensemble de la galerie de personnages que l’on rencontre est très loin de l’archétype même des individus ponctuant ce genre d’aventures. L’auteur va justement laisser croire cela pour mieux se jouer de nous en nous montrant des facettes particulièrement touchantes de tous ces acteurs et actrices qui croisent notre route.

En plus de cette volonté d’approfondir les relations humaines et surtout de montrer l’héritage laissé par Lendt, on peut aussi citer l’immense potentiel de ce titre. Bien sûr, le fait qu’il soit devenu un monstre lui permet d’entreprendre une toute autre voie et aussi d’évoluer plus rapidement au fil des combats. Cependant, c’est avant tout dans les nombreuses possibilités évoqués par le récit que l’on trouve notre bonheur. C’est simple, tout semble faisable dans ce monde où Lendt n’a encore jamais pu écrire sa légende. De par son statut inédit, ses nouvelles compétences et son potentiel quasi-illimité, notre jeune homme a maintenant toutes les cartes en main pour façonner sa propre route. S’il souhaite retrouver son existence d’antan, cela ne l’empêche pas de devenir actuellement l’aventurier qu’il a toujours rêvé. Bien au contraire, c’est l’occasion parfaite pour lui de transformer ces dix années d’efforts en une chance d’enfin grimper les échelons. D’ailleurs, il est aussi fascinant de voir la manière dont Lendt voit tout ce temps perdu et ce qu’il a réellement réussi à faire à chacune de ses rencontres. Une oeuvre qui met en avant la mort d’un protagoniste afin de sublimer les moments de sa vie où il a tant apporté aux gens qui l’entourent. Tous ces niveaux de lecture rendent cette introduction riche, captivante et surtout d’une profondeur insoupçonnée. La dark-fantasy prend ici un tout autre visage à l’image de cet aventurier qui a stagné dix ans, mais qui a énormément contribué sans le savoir au bonheur des autres.

The Unwanted Undead Adventurer parvient à allier un univers qui nous parle avec un sujet particulièrement original dans ce genre de récit. On est vraiment impliqué dans le destin de Lendt et sa quête pour redevenir humain. Une épopée qui se vit autant à travers les yeux de ce mort-vivant que par ceux de toutes les personnes qu’il a aidé. Une oeuvre qui se veut bien plus humaine qu’on pourrait le croire et qui permet ainsi de surprendre plus d’une fois le spectateur. Une série qui a su utiliser avec intelligence tous ses atouts et les opportunités offertes par ce contexte de base en posant des bases solides et fascinantes.

The Unwanted Undead Adventurer réussit ses premiers pas

The Unwanted Undead Adventurer - Lendt

Le début d’une nouvelle vie.

The Unwanted Undead Adventurer nous offre un premier acte fort surprenant qui est bien loin d’être concentré uniquement sur l’action. Bien au contraire, le titre se veut avant tout profondément tourné vers les relations entre les divers personnages et cela donne donc une introduction développant grandement le récit de chacun. Même le simple figurant est amené avec brio au sein de ce conte où la mort s’invite parmi les vivants. Cependant, celui qui brille le plus lors de cette première représentation est bien Lendt qui nous est montré comme un aventurier de seconde zone et qui, au fil des pages, va nous montrer un tout autre visage. Ce manga souhaite avant tout nous montrer que la recherche de gloire, la place de numéro un ou les hauts faits ne sont pas forcément les seuls chemins possibles pour graver son nom dans l’esprit des gens. De simples conseils, une aide bienvenue ou tout simplement une information partagée peuvent aussi être suffisants pour devenir quelqu’un sur qui compter. Un très beau message qui est couplé à une quête qui nous captive de par tout ce qu’elle peut proposer en matière de progression et surtout de changements chez notre héros. Le fait d’avoir échappé à l’enfer guide maintenant ce jeune homme sur un chemin que personne n’a jamais parcouru. C’est donc les surprises qui l’attendent vers cette lueur qu’il espère atteindre qui attire notre regard.

Vous l’aurez donc compris, on a largement été convaincu par ce premier voyage dans l’univers de The Unwanted Undead Adventurer. Bien loin de ce que l’on a l’habitude de lire dans ce type d’oeuvre, l’auteur manie habilement les éléments qu’il façonne pour construire des fondations solides et attrayantes. D’ailleurs, on peut aussi noter le souci du détail qui permet de sublimer chaque case. On recommande donc chaudement cette licence inédite qui plaira à tous les amoureux de dark-fantasy et à ceux qui recherchent une expérience originale et prenante. En plus de cela, l’histoire bonus que l’on peut découvrir à la fin de cette lecture est géniale de par ce qu’elle apporte en terme de background à l’une des protagonistes. A présent que l’on a tourné la dernière page de cet ouvrage, il est grand temps de laisser les interrogations envahir notre esprit. Est-il réellement possible qu’il puisse retrouver forme humaine ? Est-ce vraiment une malédiction de devenir ce monstre mort-vivant ? Va-t-il pouvoir se faire comprendre de ceux qui l’ont autrefois entouré ? Il va falloir prendre son mal en patience pour savoir ce qu’il adviendra de ce cher Lendt.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti sur ce premier volume de The Unwanted Undead Adventurer. Avez-vous apprécié l’idée de base de ce manga ? Pensez-vous que notre ami va pouvoir retrouver un corps humain ? Jusqu’où ira, selon vous, son évolution ? Ne pensez-vous pas que ce statut est l’occasion pour lui d’atteindre son rêve ? Trouvez-vous que les relations entre les personnages sont bien écrites ? Qu’attendez-vous pour la suite de cette licence ? On reste à votre disposition pour pouvoir échanger, discuter et débattre autour de ce sujet. 🙂

© 2017 Okano Yuu / Nakasone Haiji, OVERLAP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *