Brisée par ton amour...-Vol.-1

Brisée par ton amour… tome 1 : les cicatrices du passé ressurgissent

Il y a des oeuvres qui cherchent absolument à éveiller les consciences sur des problèmes de société et humains bien réels. Des mangas qui souhaitent utiliser le divertissement et chaque case pour évoquer des sujets importants. C’est à travers ces quelques lectures que l’on peut entrevoir à quel point ce média peut s’adapter à tous les thèmes et ainsi aller plus loin qu’une simple lecture. C’est justement un de ces titres que l’on va analyser aujourd’hui et qui provient tout droit du catalogue de Meian. Ayant rejoint la collection Daitan, il s’agit du premier volume de Brisée par ton amour… En nous plongeant dans le quotidien tourmenté d’une adolescente qui ne sait plus faire confiance aux autres, le récit va nous mettre en contact avec une réalité déchirante. Même la notion d’amour peut alors se transformer en un véritable enfer pour les deux partis quand cela entraîne des répercussions inimaginables. On va alors autant ressentir un profond malaise, mais aussi une profonde compassion pour cette demoiselle ne pouvant profiter d’une vie paisible. On espère donc que vous êtes prêts à assister aux tourments d’une étudiante la guidant peu à peu vers la folie.

L’enfer d’une jeune fille

Brisée par ton amour - hésitation

Une perte de confiance en soi…

Brisée par ton amour, imaginée par Shiruka Bakaudon, nous plonge dans le quotidien de la jeune Kanae. Cette dernière a longtemps été victime de harcèlement scolaire quand elle était au collège. Chaque journée était un véritable enfer à ses yeux et son existence s’était assombrie. Profondément marqué et traumatisé par toutes ces mauvaises expériences, elle craint que le lycée suive la même route. Faisant de son mieux pour passer inaperçue et être amie avec l’un des groupes de fille de la classe, elle ne peut s’empêcher d’avoir la peur au ventre. Dans son esprit, Kanae imagine toujours le pire des scénarios en se revoyant redevenir celle qu’elle était avant. Même les sourires de ses camarades lui semblent fades et factices. Pour elle, tout cela est faux et elle est persuadée qu’elles ne se privent pas pour parler et se moquer d’elle dans son dos. Afin de palier à ce manque de confiance, l’adolescente n’hésite pas à participer aux humiliations que ses amies réalisent. Ainsi, la victime prend la place de bourreau même si cela implique d’infliger les mêmes peines qu’elle a pu subir auparavant. Malheureusement, cela n’arrange rien à ses soucis et à ce passé qui continuent de la hanter. Le seul moyen qu’elle a trouvé pour satisfaire son désir de reconnaissance se trouve en dehors des cours. En effet, une fois qu’elle quitte le lycée, Kanae entretient des relations payées avec des hommes plus âgées.

Une activité qui pourrait lui attirer les foudres et les moqueries de bien des gens, mais qui est devenue l’une des seules solutions pour obtenir l’attention qu’elle souhaite. Cependant, elle ne s’attend pas du tout à ce qu’une rencontre puisse un jour bouleverser totalement son existence. C’est durant une sortie dans un karaoké avec sa bande de copines que va avoir lieu ce face-à-face. Se réunissant avec quelques garçons, Kanae passe la plupart du temps à répondre aux exigences des autres gens présents dans la pièce sans pour autant attirer le moindre regard. Enfin ça, c’était jusqu’à ce qu’elle croise le visage de Hiroshi. Si cette première soirée ne donne rien, c’est bien plus tard que le jeune homme va entrer dans sa vie. Il va la surprendre avec l’un de ses clients et ne va pas pouvoir s’empêcher de prendre la défense de la jeune fille tout en lui faisant la morale. Malgré la situation, il va quand même se montrer doux et bienveillant à l’égard de Kanae qui n’a jamais connu cela. Il n’en faut alors pas plus pour l’étudiante qui va alors tomber amoureuse de ce sportif attentionné. Malheureusement, elle est bien loin d’imaginer les tourments qui l’attendent dès lors que cet amour va naître. Le cauchemar peut prendre bien des formes et il peut se propager d’une personne à l’autre très rapidement. Les chaînes du passé résonnent à nouveau dans l’esprit de Kanae qui souhaite à tout prix préserver ce petit bonheur qui a illuminé son quotidien morne et tragique.

En lisant ce synopsis, on se rend rapidement compte où souhaite nous emmener Brisée par ton amour. A travers ce premier volume, la mangaka cherche à nous montrer les dégâts que peuvent causer les harcèlements scolaires sur la santé mentale d’une personne. Des stigmates qui restent profondément ancrés en la victime qui peut ne jamais s’en relever et voir sa vie être détruite petit à petit. C’est donc en accentuant grandement certains points que l’autrice va chercher à éveiller les consciences et surtout à offrir une représentation puissante et déchirante de cette descente aux enfers.

Une paranoïa constante

Ce qu’il faut reconnaître rapidement avec Brisée par ton amour, c’est que l’autrice a parfaitement su mettre en scène cette perte de confiance qui anime Kanae. Les jeux de noir et de blanc au sein de ces cases accentuent énormément ce décalage qu’il y a entre ce qu’elle ressent et ce qu’elle imagine à l’égard des autres. Ce qui est remarquable, c’est la construction de ce premier volume qui va nous expliquer avec le plus grand soin possible la façon dont notre protagoniste va percevoir le monde qui l’entoure. Il suffit de quelques secondes pour autant comprendre ce qu’elle ressent que pour partager sa peine et son désarroi. Comme indiqué dans notre titre, il y a une profonde paranoïa qui va s’exprimer à chaque nouvelle case. Un état qui est principalement dû à tout ce qu’elle a subi par le passé et qui nous permet de plonger parfaitement dans la psyché de cette jeune demoiselle. C’est une parfaite et terrifiante représentation de ce que les agressions morales peuvent engendrer comme malheur chez une personne qui aurait très bien pu vivre normalement. Un sentiment d’injustice va alors s’éveiller en nous, et même le fait de la voir faire ce qu’elle fait est autant tragique que le symbole de sa descente aux enfers. Ce qui pourrait être considéré par certains comme de simples blagues ou bizutages d’étudiants donne en réalité naissance à une cage qui peut enfermer à jamais l’âme de quelqu’un.

Chacune de ses remarques, de ses gestes ou de ses pensées est là pour accentuer ce sentiment de tristesse qui nous envahit. Cette tristesse va finalement peu à peu se transformer en effroi dans le coeur du lecteur dès lors que l’on attaque la dernière partie de cette introduction. Il y a une escalade de la violence autant physique que morale qui va montrer à quel point tout cela est une éternelle boucle malsaine qui finit par causer de terribles dégâts. Même les sentiments qui apparaissent chez Kanae pour Hiroshi sont parfaitement retranscrits dans ce désir de montrer à quel point ces stigmates l’influence. Elle redoute au départ ce garçon de peur qu’il finisse par se moquer de lui. C’est en voyant la bonté dont il fait preuve pour elle que va alors naître un amour immédiat. Il n’y a pas de juste-milieu dans un sens à cause de ce désir d’être accepté et apprécié qui est une conséquence des harcèlements vécus. On ressort alors de cette lecture en ouvrant les yeux sur le fait qu’elle pourrait bien ne plus jamais connaître une existence normale. S’amuser devient un calvaire pour elle et la solitude qui l’accompagne la ronge petit à petit. C’est donc une personne détruite que l’on rencontre, perdant tous ses repères et qui essaye de s’accrocher à la moindre petite lueur qui s’arrêterait devant elle. Une incroyable et terrifiante écriture qui sert un sujet des plus important.

Brisée par ton amour nous offre un premier acte vraiment déchirant et parvenant avec habileté à nous plonger dans l’esprit détruit de cette jeune femme. Même les quelques mains tendues semblent difficiles pour elle qui imagine toujours qu’il y a quelque chose derrière tout ça. On est vraiment pris à la gorge en se lançant dans cette lecture qui fait exprès d’aller à l’extrême pour que l’on puisse comprendre à quel point ce que certains peuvent penser comme de simples farces peuvent laisser de terribles cicatrices. Des agissements qui détruisent l’esprit d’une personne et la font peu à peu chuter dans la solitude, la peur constante et la dépression.

Brisée par ton amour nous déchire le coeur

Brisée par ton amour - aide

Une lueur d’espoir ?

Si l’on peut trouver à juste titre que ce premier volume de Brisée par ton amour est dure, cela est un parti-pris de la mangaka. En effet, en exacerbant et en présentant un récit particulièrement sombre et déprimant, cette dernière souhaite mettre en lumière un problème qui peut toucher tout le monde et qui se doit d’être évoqué. Ce qui est bien pensée aussi, c’est que la question du harcèlement scolaire n’est pas traitée uniquement d’un seul point de vue. C’est en réalité une myriade d’histoires qui s’entremêlent à cette trame scénaristique afin d’enrichir encore plus ce récit. On se retrouve alors autant du côté des victimes que de ceux qui font endurer ces horreurs et qui n’ont absolument pas conscience de l’impact que cela peut avoir. Si l’attitude de Kanae peut provoquer un sentiment de malaise, ce n’est pas tant par rapport à ses actions que par ceux qui l’ont conduite à vivre ainsi. L’esprit peut facilement être brisé dans un environnement où seule compte la popularité. Tout cela est parfaitement mis en scène dans cette introduction d’une redoutable efficacité et qui nous fait avoir un noeud au ventre même après avoir refermé le manga. On est réellement propulsé dans le quotidien d’une jeune fille qui devient paranoïaque et qui voit le mal partout à cause de son traumatisme. Cette peine qui la ronge va alors peu à peu la transformer et l’on est attristé de voir à quel point elle aurait pu avoir une toute autre vie. Un scénario qui nous file des frissons tant le sujet est terrible.

On a grandement apprécié ce prélude pour tout ce qu’il parvient à raconter. Le fait de partir sur les extrêmes pousse la série vers un public averti qui peut autant endurer les images qu’il va voir que comprendre l’importance des propos tenues. Il est d’ailleurs très pertinent de noter que le titre de la série cache aussi un double sens très intéressant qui amplifie la portée du message. On recommande donc grandement cette licence qui peut s’adresser à beaucoup de monde tant sa thématique est d’actualité. Il n’est pas uniquement question ici de parler du harcèlement scolaire au Japon, mais bel et bien celui dont on peut être témoin sur l’ensemble du globe. La mangaka donne naissance ici à une terrifiante escalade dans les tours joués par chacun jusqu’à ce que cela finisse par briser totalement de nombreuses vies. Brisée par ton amour peut presque prendre la forme d’une lettre de détresse arrivée trop tard et qui nous montre alors les effroyables conséquences que peut engendrer ce que certains pourraient juste appeler des farces et qui sont en réalité de profonds tourments. A présent, on est en droit de se poser bon nombre de questions concernant la suite de l’oeuvre. Comment va bien pouvoir évoluer la relation entre les deux protagonistes ? Est-ce que Kanae va finir par sombrer totalement dans le désespoir ? Est-il réellement possible de trouver un semblant de lumière dans toute cette noirceur ? Quelle sera la prochaine étape de cette histoire ? On attend fébrilement la suite en sachant pertinemment que l’on va encore avoir l’estomac noué.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti concernant ce premier volume de Brisée par ton amour. Trouvez-vous que le message cherchant à être véhiculé par cette série est parfaitement amené ? Pensez-vous que la représentation présentée du traumatisme que peut subir un élève est traitée avec pertinence ? Jusqu’où, à votre avis, peut aller cette escalade de la violence, mais aussi de la paranoïa propre à cette jeune fille ? Croyez-vous qu’elle puisse avoir le droit à un peu de répit et de bonheur dans cette obscurité qui envahit sa vie ? Qu’attendez-vous pour la suite de cette licence ? On reste à votre disposition pour pouvoir échanger, discuter et débattre autour de ce sujet 🙂

© 2017 Shiruka Bakaudon, Shinchosha

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *