Hell's Paradise-Vol.-10

Hell’s Paradise tome 10 : l’enfer se déchaîne sur l’île

On apprécie énormément de se lancer dans des analyses d’œuvres venant tout juste de débuter. Après tout, il s’agit de nouveaux territoires à découvrir et cela réveille notre côté aventurier. Cependant, il ne faut surtout pas oublier ces contrées que l’on a déjà pu visiter et qui ne cessent de s’étendre au fil des tomes. Une série peut alors autant nous surprendre sur le long terme que se réinventer de manière intelligente. C’est pour cela qu’aujourd’hui, on a décidé de s’attarder sur un manga que l’on apprécie beaucoup et qui est parvenu à atteindre un autre niveau à travers son dernier acte en date. Nos pas nous conduisent donc dans le catalogue de Kazé dans un récit où les shinobis, criminels et samouraïs se retrouvent. On parle bien sûr d’Hell’s Paradise dont le dixième tome est sorti il y a peu. Avec son atmosphère prenante, son récit qui monte constamment en puissance et des personnages bien loin d’être clichés, cette épopée fut jusqu’ici un vrai plaisir. Il était donc normal que l’on attende cette suite avec impatience. Le résultat va alors être bien plus efficace qu’on pouvait le penser tant il y a d’éléments à traiter. L’heure est donc venue de revenir sur cette île qui semble consumer tous ceux qui osent y poser le pied.

Le véritable chaos

Hell's Paradise - guerre

Le chaos est total.

Hell’s Paradise, imaginé par Yûji Kaku, s’était arrêté alors que Gabimaru et les derniers survivants de l’expédition s’étaient lancés à l’assaut du centre de l’île. C’était autant pour eux une occasion de découvrir l’emplacement de l’élixir que de se construire une porte de sortie. Leur objectif était avant tout de quitter ce lieu de mort même si cela signifiait échouer dans leur mission de base. Cependant, il était évident que le comité d’accueil serait musclé. C’est donc après avoir suivi un entraînement bref, mais rigoureux que le groupe se décida à entrer dans la tanière des Tensen. Ces êtres immortels, qui représentaient l’ordre sur ces terres, avaient déjà mis à mal leurs précédents efforts. Malgré ces premières déconvenues, l’attaque fut bien différente cette fois. Préparé et faisant preuve d’une grande détermination, chaque pair parvenait à repousser l’adversaire se trouvant devant lui. Alors que ces derniers pensaient être supérieurs, les voilà acculés et vaincus par de simples mortels. Un constat terrible pour ces créatures qui s’apprêtaient à disparaître pour la plupart. Malheureusement pour les condamnés et les exécuteurs, ils étaient bien loin de se douter qu’ils avaient élaboré un plan afin d’en finir une bonne fois pour toute avec le Japon. Ce pays deviendrait un terrain fertile pour planter la graine qui absorberait la vie de toute la population. Le temps était donc compté et la situation allait encore s’envenimer avec l’arrivée de cette seconde expédition qui venait tout juste de débarquer.

Ce groupe était composé des meilleurs shinobi du clan Iwagakure et des plus puissants Yamada Asaemon. Chargé de récupérer l’élixir et d’éliminer tous les condamnés et ceux qui se dresseront sur leur chemin, rien ne semble pouvoir les arrêter. Même les créatures gigantesques protégeant ce lieu sacré finissent par être terrassées en seulement quelques secondes. Lhien sent que le vent est en train de tourner et pour la première fois il ressent de la peur. Il décide alors de préparer la contre-attaque en lançant l’ensemble de ses prêtres et de leurs montures à l’assaut des envahisseurs humains. Ce qui était une simple bataille entre les immortels et l’équipe de Gabimaru se transforme en une véritable petite guerre. Les corps sans vie jonchent à présent ce sol autrefois vénéré et le chaos le plus total s’installe. Cependant, ce sont les criminels qui s’avèrent être le plus en danger au sein de toute cette mêlée. Ciblés par les deux camps, ils se retrouvent cernés et rien ne semble pouvoir leur venir en aide. Même les Asaemon qui les accompagnent sont impuissants face à la force colossale de leurs anciens camarades. Malgré tout ça, la flamme qui subsiste en chacun d’eux ne s’est pas encore éteinte et les affrontements redoublent d’intensité. La question est maintenant de savoir qui sera celui qui se tiendra encore en vie quand tous les autres seront éliminés.

On l’a dit assez souvent par le passé, mais Hell’s Paradise est une vraie réussite. Un titre qui nous divertit pleinement par son ambiance oppressante, le surnaturel qui s’invite face à de simples mortels et ses affrontements endiablés. Cette dixième escapade ne va pas déroger à la règle et va même aller encore plus loin en matière d’intensité. Les clans et les groupes se disloquent alors que l’île a totalement perdu son côté paradisiaque pour devenir pleinement cet enfer que l’on a pu découvrir. La menace n’est plus uniquement devant nos amis. Elle est maintenant tout autour d’eux et semble se rapprocher inéluctablement de ses cibles.

Combat sur plusieurs fronts

Si l’on pensait avoir déjà été le témoin de nombreux affrontements dantesques, cela n’est rien en comparaison de l’effervescence propre à ce tome. En effet, Hell’s Paradise a préparé depuis plusieurs volumes le terrain pour un tout nouveau combat. On était donc impatient de voir ce qu’allait donner l’arrivée de cette seconde vague de visiteurs qui n’ont absolument rien à voir avec nos condamnés. Tout semble si facile pour eux que cela permet de souligner leur force, mais aussi le danger qu’ils représentent. Là où Gabimaru et les autres ont souffert pour arriver jusqu’au centre de l’île, ces nouveaux venus progressent à un rythme constant. En plus de ça, on savait pertinemment la raison de leur présence ici et cela avait merveilleusement servi à renouveler notre intérêt tandis que notre regard s’attardait sur les duels face aux immortels. A présent, c’est le chaos le plus total qui s’empare des lieux. Même les natifs de cet endroit semblent être submergés par cette vague qui vient de s’abattre sur eux. La peur a donc totalement changé de camp et de point de vue. En plus, les adversaires qui s’opposent vont aussi permettre d’enrichir un peu plus le background de la majorité des individus que l’on suivait jusqu’ici. Cela va alors entraîner l’autre point fort de cette lecture qui vient de cet effacement de la frontière entre le bien et le mal. On va alors renforcer notre réflexion sur ces notions qui sont en réalité très floues alors que les expériences sur cette île ont permis de dévoiler le meilleur de chacun.

En effet, on avait déjà pu voir auparavant que l’aspect condamné et bourreau s’effaçait peu à peu au fil des volumes. Face à l’ennemi qui se tenait devant eux, il était nécessaire pour les survivants de s’entraider et de combattre ensemble. Cela a permis à chacun d’avoir une vision bien différente de l’autre. Ceux qui avaient été jugés comme des criminels étaient parvenus à montrer une grande part d’humanité. De ces agissements a découlé aussi un énorme changement chez leurs geôliers qui, eux aussi, ont appris à ne pas se fier uniquement à la première impression. Bien évidemment, ils savent qu’ils sont coupables de leurs actes, mais cela n’empêche nullement de pouvoir entrevoir une bienveillance qui réside toujours en eux. C’est là que l’arrivée des autres exécuteurs et shinobis va jouer un grand rôle. Ils représentent ce vieux monde qui s’est complètement effacé pour ceux qui, jusqu’ici, tentaient de survivre sur l’île. Le devoir, les principes et le code d’honneur ne sont que peu de chose en comparaison d’avoir risqué sa vie en compagnie de ces nouveaux frères d’armes. On a donc une opposition qui dépasse le simple cadre de se protéger. C’est une véritable scission qui s’organise entre ces deux camps et permet alors au manga d’approfondir les sujets traités. Cela rajoute encore plus d’émotions tandis que l’on tourne les pages et que l’on voit le comportement de ces gens que l’on suit depuis le début. Des survivants qui ont trouvé quelque chose de bien plus important qu’un élixir. Des liens qui se sont forgés et renforcés au travers de toutes ces épreuves.

Hell’s Paradise est un titre qui ne cesse de se bonifier avec le temps. Ce manga ne va pas s’amuser à se renouveler, mais bel et bien à aller jusqu’au bout de son intrigue et à en ressortir tout ce qui fait sa force. Les combats s’enchaînent sans que l’on puisse avoir le temps de respirer. Un rythme infernal qui représente à merveille ce chaos qui s’empare de cette île. Ce n’est plus une simple quête pour échapper au bourreau, mais une guerre où survivre semble être du domaine de l’impossible. Entouré d’ennemis ayant déjà largement fait leurs preuves, la tension atteint ici son paroxysme.

Hell’s Paradise aiguise sa lame

Hell's Paradise - dégainer

Un ennemi redoutable.

Hell’s Paradise n’a clairement pas fini de nous surprendre. L’auteur montre à quel point il maîtrise son sujet, son ambiance, mais surtout l’écriture des divers protagonistes. On a beau être emporté et captivé par les échanges de coups qui ont lieu devant nous, le plus bel atout de cette lecture provient de cette richesse dans l’écriture. Cette saga qui débutait avec d’un côté les condamnés et de l’autre les bourreaux a fini par associer ces deux mondes pour n’en former plus qu’un seul. Un groupe face à cette menace immortelle et qui doivent aussi se confronter à leur ancien mode de vie. On est donc fasciné par tout ce qui se joue au sein de ces cases et qui permet de s’éloigner un peu du fait de retrouver l’élixir afin de se concentrer sur une quête plus personnelle. Chaque pair de personnages nous montre ici à quel point on s’est attaché à eux, et même le pire des criminels peut alors faire preuve d’attention à l’égard de la personne combattant à ses côtés. Une remarquable complicité qui permet à chacun de s’épanouir, et même d’atteindre la conclusion que certains souhaitaient. En plus d’attirer par cette atmosphère unique, ce manga est aussi une formidable fable humaine où ce lieu malfaisant peut aussi apporter des bienfaits. On a même un petit pincement au cœur en posant les yeux sur certains dessins. L’émotion est bien présente et se mélange à ce spectacle hallucinant qui prend vie au milieu de cette folie et ce chaos.

C’est donc encore une fois une immense claque que l’on a reçue en se lançant dans cette lecture. Hell’s Paradise parvient à utiliser au mieux son contexte de base pour obliger ces hommes et femmes à se confronter à un danger direct qu’à affronter ce qu’ils étaient en arrivant sur cette plage. On est donc heureux de voir que la licence continue de s’étoffer et de conserver cette qualité qui lui est propre. En plus de ça, il y a pleins d’autres éléments qui viennent se greffer à cette trame narrative et qui enrichissent ainsi le lore de cet univers. Alors que tout semble se déchaîner sur cet endroit coupé du reste du monde, on ne peut qu’imaginer ce qu’il va falloir faire pour que nos amis puissent s’en sortir. Si vous avez apprécié la série jusqu’à maintenant où que vous cherchiez une aventure littéraire palpitante, puissante et humaine alors vous devriez largement trouver votre compte. A présent, on ne peut terminer cette chronique sans mettre en lumière les nombreuses questions que l’on se pose. Est-ce qu’il existe une réelle chance pour nos compagnons de route de survivre à ce fléau qui s’abat sur eux ? Cette île deviendra-t-elle leur tombeau ? Comment se terminera cette confrontation entre les trois groupes ? L’élixir finira-t-il par causer la perte de tous ceux qui le convoitent ? Il va falloir prendre son mal en patience en attendant de pouvoir trouver les réponses à tout ça. En tout cas, on est convaincu que l’on continuera de vibrer au contact de ces êtres luttant pour quitter cet enfer.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti concernant ce dixième volume de Hell’s Paradise. Avez-vous apprécié la tournure des événements ? Trouvez-vous que l’arrivée de nouveaux acteurs va redistribuer les cartes ? Croyez-vous qu’il existe encore une chance pour que nos condamnés puissent s’en sortir ? Quel sera, à votre avis, le dénouement de toute cette histoire ? Trouvez-vous que Gabimaru est devenu encore plus fort qu’auparavant ? Qu’attendez-vous pour la suite de cette licence ? On reste à votre disposition pour pouvoir échanger, discuter et débattre autour de ce sujet 🙂

© 2017 Kaku Yuji, Shueisha

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.