La Sorcière invincible-tueuse-de-Slime-depuis-300-ans-Vol.-1

La sorcière invincible tome 1 : pouvoir rêver de tranquillité

On le sait très bien, il y a souvent des genres qui se démarquent et vont nourrir tout un tas d’histoires. Des courants qui remplissent les librairies et nous montrent aussi si un auteur est capable de se différencier des autres par son imagination et surtout ce qu’il souhaite raconter. Dans ce domaine-là, l’isekai a su s’imposer depuis plusieurs années à tel point que l’on ne peut compter le nombre de séries s’axant sur ce concept. Alors que l’on se dit souvent que l’on a déjà tout vu en la matière, il arrive parfois que l’on tombe sur une série qui parvient à éveiller grandement notre intérêt. C’est pour cela que l’on va aborder aujourd’hui une licence inédite de chez Soleil Manga qui n’est autre que La sorcière invincible. Paru il y a seulement quelques jours, son premier volume nous avait fait de l’œil par son synopsis ainsi que sa couverture dénotant de ce que l’on a l’habitude de lire. C’est après avoir participé à cette première excursion que l’on a pu déceler tout ce qui fait l’intérêt de cette aventure et surtout le bienfait qu’elle apporte au lecteur. On espère donc que vous êtes prêt pour une épopée où l’objectif n’est pas de sauver le monde, mais bien de flemmarder !

Une chance inouïe

La sorcière invincible - début

Le début d’une nouvelle vie.

La sorcière invincible tueuse de slimes depuis 300 ans, imaginé par Kisetsu Morita et dessiné par Yusuke Shiba, nous fait faire la connaissance d’Azusa Aizawa. Cette jeune femme célibataire s’avère être une bête de travail. Conditionnée pour accomplir tous les travaux qu’on lui confie, elle enchaîne les journées de boulot sans le moindre repos. Cette terrible situation va finalement la conduire jusqu’à la conclusion de sa vie. Totalement épuisée, elle finit alors par s’écrouler de fatigue sur son lieu de travail. Son existence se sera résumée à trimer sans jamais pouvoir profiter d’un peu de quiétude. Tandis qu’elle lâche son dernier souffle, cette demoiselle se dit que son quotidien n’aura été qu’une succession de regrets. Elle aurait tellement aimé pouvoir profiter un peu de son temps pour penser avant tout à son bien-être. Un souhait qui va alors avoir une chance de se concrétiser. En effet, sans comprendre pourquoi, elle se retrouve dans une zone obscure où se tient une jeune femme resplendissante nimbée de lumière. Cette dernière va lui annoncer son décès et surtout la chance qui se présente à elle au vu de son existence à trimer. Azusa a le droit de se réincarner tout en ayant la possibilité de choisir un don qui lui sera offert d’office. Sans hésiter très longtemps, sa décision va se porter sur l’immortalité qui est un moyen pour elle de pouvoir enfin bénéficier de tout le temps nécessaire. Ainsi la voilà propulsée dans un autre monde bien loin d’être identique au sien.

Comme dans la plupart des mangas ou jeux vidéo, la jeune femme se retrouve en plein coeur d’un univers de fantasy. En plus de ça, elle est devenue une sorcière possédant un petit terrain éloigné de toute civilisation mise à part un petit village lui fournissant tous les éléments nécessaires pour vivre. Totalement libre de ses choix et de ses activités, cette nouvelle vie ressemble déjà au paradis. Cela fait maintenant 300 ans qu’elle profite de ce havre de paix où elle se contente simplement de tuer quelques slimes pour gagner sa croûte avant de retourner se détendre. Rien ne semble pouvoir entacher ce quotidien paisible de cette magicienne qui, sans le savoir, a atteint le niveau 99. Sa puissance va alors faire le tour du village et des régions alentour. Un véritable cauchemar à ses yeux, car cela risque d’attirer l’attention sur elle. A présent, son nom est sur les lèvres de nombreux monstres et aventuriers. Est-ce la fin de ce calme qu’elle chérit tant ? Elle qui ne souhaitait que rester en dehors de toutes ces histoires a malencontreusement créé sa propre légende. Alors que beaucoup seraient heureux de tout cet engouement à l’égard de leur personne, Azusa va tout faire pour rester discrète. Les événements surprenants s’apprêtent à s’enchaîner et il va alors lui falloir s’adapter à ce nouveau mode de vie. Cependant, il se pourrait bien que ces quelques surprises puissent aussi lui apporter quelque chose d’inédit.

Il est vrai que le genre de l’isekai n’a eu de cesse d’être une source inépuisable d’inspiration pour nombre d’auteurs à tel point que ces œuvres sont maintenant légions. Pourtant, La sorcière invincible parvient rapidement à se distinguer lors de la lecture de ce premier volume par son aspect chaleureux et surtout le contraste que l’on peut avoir avec les autres mangas du même style. Il n’est pas question ici de se battre pour sauver un monde en proie au chaos. Tout ce qui compte est de profiter des petits plaisirs de cette existence paisible où le seul ennemi se dressant sur la route est une myriade de slimes.

Un isekai joyeux et drôle

Autant le dire tout de suite, ne vous attendez pas dans ce premier volume de La sorcière invincible à des combats dantesques. Même si on a le droit à un peu d’action, la série se veut avant tout humoristique et va puiser sa force dans un tout autre aspect. En effet, il ne faut pas longtemps pour comprendre que l’on a devant les yeux un ouvrage cherchant avant tout à nous faire rire. Cet objectif est rapidement rempli tant on apprécie le décalage entre ce que l’on peut espérer de cette demoiselle et ce qu’elle souhaite en réalité. Au même titre que ceux qui découvrent sa grande puissance, on a envie de la voir lancer des sorts incroyables qui explosent notre rétine. C’est donc avec étonnement et un grand sourire qu’on la voit faire tout ce qui est en son pouvoir pour éviter ce genre de situations. Entre les quiproquos, la découverte de sa force et les gens qui se succèdent, c’est un déferlement de moments comiques que l’on suit. Tout cela sert à mettre en place un climat qui se veut bienveillant et qui transforme même la plus grande menace possible en une rencontre délirante. Le lecteur a alors constamment le sourire aux lèvres tandis qu’il suit du regard le quotidien de cette demoiselle dont le temps n’a pas d’emprise sur elle. Une aventure rafraîchissante qui ne cherche pas du tout à nous faire vivre une grande épopée et qui va même prendre le chemin inverse. Tout ici n’est que bienveillance et tranquillité. Un contexte qui se veut doux et chaleureux pour que l’on apprécie rapidement ce bonheur de mener une vie paisible.

C’est en acceptant cet état de fait et le contraste qui va avoir lieu suite à sa réputation malheureuse que l’on va prendre encore plus de plaisir à suivre le combat d’Azusa pour mener une existence banale. Cependant, le titre va bien plus loin que le simple isekai calme et reposant que l’on peut voir au premier abord. Cette première excursion est aussi le reflet de cette société qui veut très souvent que les gens se tuent quasiment à la tâche sans avoir le droit à la moindre pause. L’exagération propre à l’histoire est justement-là pour évoquer cette réalité et c’est en prenant conscience de ça que l’on va poser un autre regard sur cette femme. Elle qui a trimé toute sa vie pour au final mourir sans n’avoir rien pu faire, on est heureux de la voir enfin accéder au rêve qu’elle a toujours souhaité. Par la suite, elle ne va avoir de cesse de dire et de montrer qu’une existence à bosser n’est pas une vie. Travailler est normal, mais il faut aller à son propre rythme et surtout pouvoir profiter de ces instants de détente qui nous sont réservés. Il y a donc un message fort et pertinent qui se cache derrière toute cette douceur et ces rires. On est alors autant emporté par cet humour bon enfant que par les propos tenus qui sont empreints d’une certaine sagesse. Il ne faut pas vivre pour travailler, mais bel et bien travailler pour vivre. Une leçon que cette demoiselle n’a apprise qu’au prix de sa propre santé et qui maintenant souhaite pouvoir profiter de ce repos bien mérité. Rien que par cela, cette sorcière parvient à nous toucher !

La sorcière invincible est exactement ce que l’on attendait de ce titre, et même bien plus encore. Cette lecture se veut être une bouffée d’air frais au milieu de toutes ces œuvres souvent sombres ou misant d’abord sur l’action. Ici, tout est une question de douceur, de lenteur, mais aussi d’appréciation du monde qui nous entoure. Si l’on peut croire que ce manga est un titre comique, il est aussi empreint d’une intelligence importante concernant notre manière d’exister. Une ode au bonheur et surtout au fait de prendre soin de soi. Une bien belle surprise que l’on espère voir continuer sur cette route tant cela fait du bien que de suivre les péripéties de cette magicienne.

La sorcière invincible promet une aventure dépaysante

La sorcière invincible - paisible

Un quotidien paisible.

La sorcière invincible est clairement une lecture qui ne se prend pas la tête dans sa manière de raconter son histoire. L’objectif de ce premier volume est simple et pourtant si important. Divertir peut sembler simple pour n’importe quelle lecture, mais pouvoir amuser tout en nous faisant oublier les tracas du quotidien est un formidable exploit. Ce fut le cas ici et l’on doit reconnaître que l’on ne s’attendait pas du tout à accrocher autant à cette aventure toute mignonne. On a beau être dans de la comédie, le mangaka derrière ces pages sait pertinemment se servir de l’humour pour faire passer son message. Une introduction qui arrive à véhiculer un message d’une grande importance qui nous fait prendre conscience à quel point la vie est précieuse. En réalité, on pourrait même dire que le monde fantastique où est propulsée Azusa est la représentation de ces moments de paix qui lui ont été arrachés dans la réalité. Il pourrait même presque y avoir une mise en abyme où l’on se transpose à la place de notre protagoniste avec qui on peut partager de nombreux points communs. La fiction qu’elle vit peut ainsi être comparable à toutes ces lectures que l’on peut avoir à côté du travail et qui nous permettent de souffler et surtout de nous évader vers des contrées inimaginables. Un fantastique rappel de l’importance de pouvoir s’amuser et surtout se laisser bercer parfois par le courant de la vie sans penser à rien d’autre qu’à notre propre bonheur.

Vous l’aurez aisément compris en lisant cette chronique, mais on a totalement adhéré et aimé cette première expérience dans l’univers de La sorcière invincible. Une franche réussite pour cette base qui peut servir à raconter une histoire pouvant surprendre à de nombreux égards. On apprécie tellement de voir à quel point il est possible d’utiliser le comique pour pouvoir au final dégager un véritable problème de société. Une œuvre jouant sur deux tableaux bien distincts avec une aisance déconcertante. Si vous souhaitez une lecture sans prise de tête et qui parvient aussi à proposer un sujet intéressant alors vous devriez largement être satisfait de cette série. Une parfaite démonstration de ce que peut offrir le manga en matière de divertissement et d’intelligence dans l’écriture. On espère sincèrement que la suite sera aussi qualitative et surtout aussi réconfortante que cette première escapade, car pouvoir apporter le sourire aux gens est l’une des plus belles preuves de réussite pour un ouvrage. Bien évidemment, on ne va pas se quitter sans évoquer la multitude de questions qui nous trottent dans la tête. Est-ce que notre sorcière va pouvoir retrouver sa quiétude du début ? Ses vieux démons vont-ils refaire surface ? D’autres visiteurs vont-ils lui sonner à sa porte ? Fera-t-elle finalement l’étalage de ses compétences ? On a vraiment très hâte de retrouver tout ce petit monde pour qui on a déjà beaucoup de sympathie.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti concernant ce premier volume de La sorcière invincible. Appréciez-vous ce style de récit misant avant tout sur son aspect paisible et son humour ? Pensez-vous que notre protagoniste va avoir fort à faire maintenant que sa légende est en train de naître ? Quelle est votre propre vision d’une vie paisible et sans le moindre souci ? Trouvez-vous que l’alchimie entre les divers personnages est bien pensée ? Avez-vous été client des gags proposés pendant cette lecture ? Qu’attendez-vous pour la suite de cette licence ? On reste à votre disposition pour pouvoir échanger, discuter et débattre autour de ce sujet 🙂

© 2017 Shiba Yuusuke / Morita Kisetsu, Square Enix

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.