Outsiders-Vol.-1

Outsiders tome 1 : la ballade du vampire et du loup-garou

On le dit assez souvent, mais il y a des genres qui ne sont pas forcément les plus attirants pour nous. Cela est surtout une question de goût, mais on considère qu’il est toujours intéressant et pertinent de s’arrêter sur ces titres qui peuvent nous sembler secondaires, mais qui sont en réalité bien plus captivants qu’on aurait pu l’imaginer. Ce fut exactement le cas récemment avec le manga dont on va parler aujourd’hui et qui nous provient tout droit du catalogue de Ki-oon. Vous l’aurez compris, on va s’attarder sur le premier volume d’Outsiders qui a fait ses débuts il y a peu. En fait, en lisant le synopsis, on avait un sentiment de déjà-vu. Pourtant, cela ne doit pas nous empêcher de franchir le pas même si le contexte proposé peut évoquer d’autres œuvres du même style. C’est ce que l’on a fait et force est de constater que l’on a grandement apprécié cette lecture qui va amener des émotions bien particulières sur le devant de la scène. Des premiers pas qui vont avant tout mettre à l’honneur un trio particulièrement bien soigné dans leur écriture. L’heure est donc venue d’assister à la cohabitation complexe entre une humaine, un vampire et un loup-garou.

Au centre du conflit

Outsiders - Ema

Une surprise de taille.

Outsiders, imaginée par Akira Kanou, nous plonge dans un monde contemporain où l’on fait la connaissance d’Ema. Cette jeune lycéenne pleine d’énergie et de ressources profite pleinement dans la vie tout en prenant soin de sa grande-sœur. A se demander parfois qui est l’aînée au sein de cette fratrie qui fait de son mieux pour vivre sans aucun soutien derrière. Ayant un fort sens de la justice et ne supportant pas de voir le mal imprégner les rues de cette ville, l’étudiante ne peut rester de marbre dès lors qu’elle voit quelque chose qui va à l’encontre de ses principes. Cependant, elle est loin de se douter que son respect des lois et son envie d’aider les autres va la pousser dans un tout autre monde. Un beau jour, sa sœur ne donne plus de nouvelles et il n’en faut donc pas plus pour qu’Ema décide de partir à sa recherche. Imaginant déjà le pire, elle n’hésite pas à utiliser une application GPS pour suivre sa trace et remonter jusqu’à elle. Peu importe que cela soit en pleine nuit et que le danger puisse rôder un peu partout. Rien ne saurait l’empêcher de retrouver celle qui est sa seule famille. Finalement, elle va découvrir cette dernière évanouie dans les bras d’un vampire. Un choc terrible pour cette demoiselle qui n’aurait jamais pensé découvrir l’existence d’un tel être. Cependant, la surprise est encore loin d’être finie pour la jeune fille qui va alors poser les yeux sur un autre homme présent dans la zone. Celui-ci s’avère être un loup-garou qui semble se confronter au buveur de sang.

Totalement désemparée par ce qui se passe et ne sachant quoi faire, elle finit par être repérée par celui qui tenait sa sœur il y a peu. L’individu aux canines terrifiantes va alors tout faire pour qu’elle oublie ce qu’elle a vu. Malheureusement, son hypnose ne semble pas avoir d’effet sur elle et il décide donc de l’assommer et de l’amener avec lui dans un de ses repaires. A son réveil, elle va apprendre de ce dernier qu’il s’appelle Tamaki et qu’il est un collaborateur de sa sœur. En plus de ça, il s’avère que le loup-garou, portant le nom de Taiga, contre lequel il se battait s’avère être son employé ainsi que son protégé. Tout cela ne fait que rajouter un peu plus de confusion à l’esprit déjà embrumé d’Ema. Alors que leurs deux peuples n’ont eu de cesse de se battre et de s’entretuer par le passé, ce duo essaye tant bien que mal de cohabiter. Comment une haine aussi ancestrale peut avoir disparu concernant ces deux créatures qui ont plus l’air de se chamailler que de vraiment vouloir se tuer ? Alors que Tamaki fait de son mieux pour cacher leur identité pour leur permettre de se fondre dans la société humaine, le voilà bien embêté. Le fait de ne pas pouvoir effacer la mémoire d’Ema est tel une bombe à retardement pouvant exploser à tout instant. Même si cette dernière accepte de garder le secret, cela pourrait bien être le signe précurseur d’une terrible tempête à venir. Les humains, les vampires et les loup-garous se retrouvent réunis à travers ce trio qui va devoir faire très attention. Il suffit parfois d’un rien pour qu’un secret soit dévoilé.

Si l’on peut avoir la sensation qu’une histoire de loup-garou et de vampire n’est pas originale en soi, il faut savoir s’attarder sur ce que Outsiders cherche à construire. Sur ce plan-là, on a beaucoup apprécié le traitement de la plupart des personnages et surtout leur manière d’aborder cette colère qui a animé leur espèce pendant des siècles. On sent la fatigue et le passif entre ces deux acteurs dont la vie va être totalement bouleversée avec l’apparition de cette humaine. Un changement qui peut s’avérer nécessaire pour leur permettre d’aller de l’avant. Un premier tome qui va alors poser des bases pertinentes pour la suite.

Une réflexion intéressante à travers le fantastique

Là où on a souvent l’habitude de voir ce genre de récits servir de terreau fertile pour une histoire d’amour, Outsiders va clairement prendre une autre route très intéressante. Ce premier volume va en effet poser les bases d’un triangle de personnages que l’on apprécie par rapport à ce qu’ils arrivent à raconter sans même s’étendre à travers une multitude de mots. Déjà, il est pertinent de voir le regard de notre vampire et loup-garou sur ce conflit ancestral liant leurs deux espèces. Si l’on pourrait croire qu’ils voudraient en finir une bonne fois pour toutes, la réalité est bien différente. Ils sont fatigués par toute cette haine qui a détruit le clan de chacun. Tant de morts et il n’est pas question pour eux de vouloir se venger. Après tout, ils ne sont pas idiots au point d’ignorer que toutes ces années de malheur sont autant la responsabilité d’un groupe comme de l’autre. C’est vraiment plaisant d’observer ces deux êtres faire preuve d’un raisonnement les poussant à lutter contre leur propre existence afin de ne pas se jeter à la gorge. Même si l’on ne sait pas encore tout ce qui lie ces deux personnages, il est fantastique de les voir essayer de cohabiter plutôt que de se jeter à la gorge. Même les quelques confrontations qu’ils peuvent avoir s’inscrivent plus dans un enchaînement de chamailleries afin d’embêter l’autre. Une certaine complicité qui permet de dépasser ce contexte de rage qui nous est présenté au départ. C’est là qu’intervient Ema qui va alors donner une toute autre dimension au récit.

En tant que simple humaine, se retrouver propulsé dans un monde aussi surnaturel et effrayant peut avoir de quoi troubler. Pourtant, le fait de la voir prendre son courage à deux mains pour tenir tête à ses geôliers et ne pas se laisser marcher sur les pieds à quelque chose de grisant. Outre cela, elle est un peu le témoin permettant d’observer la véritable nature de ces êtres fantastiques qui souhaitent juste vivre en paix et caché du reste de la population. Elle est bien placée pour savoir à quel point rêver d’une vie paisible n’est pas forcément chose facile. La jeune femme va alors, au même titre que le lecteur, être stupéfait par la complexité qui se cache derrière ce duo. Derrière leurs allures de monstres et le danger qu’ils peuvent représenter, on se retrouve face à deux individus qui affichent une profonde humanité. A travers ce premier volume, le mythe du loup-garou et du vampire sont brisés pour juste présenter des entités qui ont aussi des rêves, des désirs, mais aussi un besoin de quiétude. Ils peuvent être émus, se mettre en colère et être propices à la discussion. En mettant en avant tout ça, la mangaka fait un remarquable travail d’écriture pour que l’on ait une profonde sympathie pour eux. Un parti-pris qui marche à la perfection et nous fait même avoir une certaine empathie pour ce tandem qui souhaite coexister, mais dont leur héritage maudit cherche à briser cet équilibre. Une lecture intelligente et qui se sert habilement de cet aspect fantastique pour aborder des sujets bien plus réels qu’il n’y paraît.

Outsiders a beau sembler classique dans sa forme initiale, il est pertinent de s’attarder sur tous les éléments qui gravitent autour. En effet, ce récit est bien plus complexe et intéressant par rapport à la vision qu’ont ces deux individus fantastiques de leur histoire, mais aussi de leur relation. On a alors rapidement une profonde sympathie pour tous ces gens dès cette introduction qui pose des bases solides et éveillant notre intérêt pour la suite. En fait, on sent le désir d’humaniser ces créatures folkloriques et imaginaires afin de montrer ce qui se cache réellement derrière ces crocs et ces griffes.

Outsiders dévoile ses crocs

Outsiders - conflit

Un conflit ayant fait trop de ravages.

On ne savait pas du tout ce qu’allait bien pouvoir nous réserver ce premier volume d’Outsiders dont on ne s’était fié qu’à l’annonce et au synopsis pour se lancer dedans. Finalement, la nouvelle création originale des éditions Ki-oon a su utiliser des codes bien connus du genre, mais pour finalement en ressortir une histoire bien plus intéressante qu’on le pensait. Le véritable atout de cette introduction provient de l’écriture des divers personnages que l’on suit et qui déborde tous d’une humanité flagrante. Si l’aspect surnaturel est toujours bien présent, cela ne nous empêche pas d’apprécier pleinement ce buveur de sang et son camarade poilu pour d’autres facettes que leurs particularités. Il va être ainsi fascinant de voir comment va évoluer leur rapport et surtout le rôle que va jouer Ema dans tout ça. En plus, la mangaka parvient aussi à créer une toile de fond propice à être en contact avec des cas qui vont réveiller ce passé si sanglant. Un premier contact qui aura été d’une grande richesse et laisse présager d’un bon potentiel pour l’avenir de la licence. On espère d’ailleurs que l’histoire continuera de jouer habilement sur cette contradiction entre la manière de penser de nos deux acolytes et ce que leur dictent des centaines d’années de conflits. Une certaine ode à la tolérance et surtout à l’acceptation de l’autre. Un combat qui ne se joue pas ici entre un vampire et un loup-garou, mais bel et bien contre un destin qui ne peut être guidé que vers le sang et la mort.

On a été convaincu et séduit par tout ce que proposait cette première escapade dans l’univers d’Outsiders. Porté par des dessins soignés et soulignant l’élégance de ces individus fantastiques, le manga écrit tout juste les prémices de cette fresque prometteuse. Si vous aimez les récits où et les vampires et loup-garous se retrouvent réunis et qui cherche à aller plus loin dans ses propos qu’une simple confrontation entre les deux groupes alors voici une lecture qui devrait vous plaire. Il va surtout être intéressant de voir la manière dont le scénario va se modeler au fur et à mesure des interactions au sein de ce trio assez explosif. On passe en tout cas par de très nombreuses émotions au fil des pages alors que l’on apprend à connaître ces acteurs et actrices qui entament la représentation de leur vie. Il faut parfois prendre le temps de regarder derrière le monstre pour découvrir l’être humain qui sommeille en chacun. On termine bien sûr cette chronique avec les nombreuses interrogations que l’on se pose suite à ce premier acte. Est-ce qu’il est vraiment possible pour ces deux peuples de cohabiter ensemble ? La haine finira-t-elle par prendre le pas sur le futur de ces deux représentants ? Ema assistera-t-elle à un massacre ou à la naissance d’un nouvel équilibre ? Qu’en sera-t-il des autres membres de leur espèce ? La suite promet d’être palpitante et il nous tarde de voir cela.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti sur ce premier volume d’Outsiders. Avez-vous apprécié la relation qui est en train de naître entre nos trois protagonistes ? Trouvez-vous intéressante la manière dont est amené le passif entre ces deux espèces ? Pensez-vous qu’Ema va jouer un rôle primordial dans l’avenir de ces deux êtres surnaturels ? Croyez-vous que le récit se tournera plus vers l’acceptation de l’un et de l’autre ou bien le conflit éternel rongeant les vampires et loup-garous ? Quel est le personnage qui vous a le plus convaincu dans cette introduction ? Qu’attendez-vous pour la suite de la licence ? On reste à votre disposition pour pouvoir échanger, discuter et débattre autour de ce sujet 🙂

© Akira Kanou / Ki-oon

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.