The Alexis Empire Chronicle-Vol.-4-2

The Alexis Empire Chronicle tome 4 : l’heure du changement

Il y a des œuvres qui continuent de monter en puissance au fil des volumes. Après des débuts prometteurs, ces séries réussissent à faire perdurer l’intérêt que l’on pouvait avoir pour elles et surtout à évoluer constamment. Une qualité indéniable donnant un sentiment de progression chez le lecteur et permettant de nourrir sa curiosité pour la suite. Une situation que connaît bien la série dont on va parler aujourd’hui et qui vient tout droit du catalogue de Doki-Doki. On parle ici de The Alexis Empire Chronicle dont le quatrième tome vient tout juste de sortir. Après avoir été plus que convaincu depuis le premier volume, force est de constater que cette licence ne s’est jamais arrêté de construire cet univers semblant immense et surtout de développer l’ensemble de ces personnages. On était donc très curieux de voir comment cela allait se passer dans ce nouvel acte qui allait amener notre cher prince à se confronter à un adversaire bien moins corrompu que ses précédents opposants. A la fin de cette lecture, on n’a eu de véritables frissons d’excitation en imaginant ce qu’il risque d’y avoir par la suite. L’heure est donc venue de retrouver ce guerrier aux allures de démon dans sa quête pour récupérer son foyer.

Une révolte à mater

The Alexis Empire Chronicle - combat

Des hommes déterminés !

The Alexis Empire Chronicle, scénarisé par Akamitsu Awamura et dessiné par Yû Satô, s’était arrêté alors que Léonate venait de remporter une grande victoire pour son ami d’enfance Léo. L’aidant à protéger ces terres et à repousser les nobles qui avaient décidé de se liguer contre lui, le nom de Nosferatu continuait de se répandre dans tout le royaume. Certains disaient qu’il était un démon, d’autres soutenaient qu’il était un preux chevalier venant en aide aux faibles et aux démunis. Quoi qu’il en soit, il était évident dès à présent que sa légende était en marche. Cependant, les hauts dignitaires de l’empire ne l’entendaient pas de cette oreille. Bien décidé à se débarrasser de lui et à le discréditer aux yeux du monde, ils décidèrent de lui confier une tâche bien compliquée. Vers l’ouest du pays se dresse fièrement le mont Line. Ce massif est la principale ressource minière du royaume et a donc toujours été un point stratégique que l’on pourrait même qualifier de vital. Alors que tout avait été pensé pour se défendre d’un ennemi lointain, personne n’aurait imaginé que le vrai danger viendrait de l’intérieur. Mu par une rage immense concernant leurs conditions de vie et de travail, l’ensemble des habitants vivant sur ces terres se souleva. Il ne fallut pas longtemps pour qu’il s’occupe de la garnison en place et réclame haut et fort leur indépendance à l’égard de cette noblesse corrompue. Une résistance qui prenait de plus en plus d’essor et pourrait bien devenir rapidement problématique.

En plus de ça, les diverses expéditions punitives conduites vers Line furent toutes des échecs. Comment cela était-il possible alors qu’il ne s’agit que de mineurs en face de ces soldats aguerris ? Tout cela fut réalisable grâce à un seul homme prénommé le Cyclope. En réalité, son nom est Garaï et il s’avère être un archer émérite. Parvenant toujours à atteindre sa cible, il parvenait à créer la débâcle en éliminant en quelques secondes le chef de chaque armée. Cela a fini par provoquer la peur chez les soldats qui ne voulaient plus avoir à se confronter à cet homme et à ceux qui le suivaient. Cependant, la cour sentait que si cette rébellion n’était pas rapidement étouffée cela pourrait s’étendre à d’autres régions. Un effet domino qu’il fallait éviter à tout prix. C’est ainsi que Léonate fut dépêché pour s’occuper de cette affaire au plus vite. La confrontation entre celui que l’on surnomme le prince vampire et le cyclope s’apprête à avoir lieu. Un combat entre deux monstres qui pourrait prendre une tournure surprenante au vu des objectifs du chevalier. Sans oublier qu’il est aussi important de lever le voile sur ce qui a provoqué ce soulèvement. Le choc semble donc inévitable entre les deux camps tandis que dans l’ombre se cache ceux qui pourraient tirer profit d’un tel conflit. D’un côté, des hommes se battent pour échapper à leur souffrance et crier leur désespoir tandis que de l’autre côté se trouve un escadron noir dont l’objectif n’est rien d’autre que de conquérir cette montagne. Il reste maintenant à savoir qui l’emportera entre l’humain et le démon.

The Alexis Empire Chronicle a décidément tous les atouts pour plaire. En plus de savoir prendre son temps pour construire la légende de son personnage central, cette quatrième virée va aussi être l’occasion de franchir un immense cap pour la série. Une lecture à la fois divertissante et pleine de promesses qui va surtout captiver notre regard par tout ce qui est en train de se créer autour de ce héros. On se retrouve donc à l’accompagner dans une nouvelle mission qui va sûrement être le tremplin nécessaire pour qu’il puisse enfin peser dans la balance politique. Un scénario qui ne laisse absolument rien au hasard et qui exprime tout son potentiel à chaque chapitre.

Une formidable construction scénaristique

The Alexis Empire Chronicle a toujours eu tendance à prendre son temps pour pouvoir nous proposer une aventure riche et bien écrite. Après avoir assisté à la déchéance d’un prince et à sa volonté de se reconstruire, on avait pu voir les premières prouesses militaires personnelles de cet homme et des siens. Un point très important qui permettait d’apprécier pleinement cette évolution progressive et bien conçue. Cependant, ce quatrième volume va faire encore plus fort, et cela, de la première à la dernière page. Tout d’abord, il est intéressant de voir ici la stratégie à adopter pour surmonter cette nouvelle épreuve. En effet, jusqu’ici Léonate et les siens s’étaient surtout confronté à des bandits ou des soldats expérimentés. Cette fois, ils doivent faire face à de simples citoyens souhaitant juste se faire entendre et ne supportant plus cette dictature qu’ils subissaient au quotidien. Il y a donc un choix très important dont on est témoin et qui va permettre à ce prince de franchir un nouveau cap vers son souhait le plus cher. On sent que les enjeux changent au sein de ces chapitres et il est intéressant de souligner le duel qui nous est présenté. Alors que notre protagoniste n’a eu de cesse de se construire une réputation autour du nom de Nosferatu, le voilà qui doit se battre face à un homme qui, tout comme lui, a su se créer une renommée lui permettant de dépasser son statut de simple humain. Un face-à-face entre le cyclope et le vampire, deux créatures mythiques, mais qui dissimulent en réalité deux individus ayant été élevés par leurs concitoyens.

On a donc toujours cet excellent travail d’écriture au niveau de ce qu’est une légende et surtout la manière dont elle peut naître. Le fantastique que l’on peut trouver à certaines figures célèbres n’est en réalité qu’un moyen pour marquer les esprits et permettre à un nom de traverser les âges. C’est donc génial de voir à quel point tout ce concept est bien amené au sein de ces pages qui souhaitent transformer de vrais hauts faits en événements hors du commun. Outre tout ça, il faut aussi prendre conscience que l’on est à un immense tournant dans le récit. En effet, si l’on ne peut en dire plus pour vous laisser la surprise, force est de constater que l’on peut admirer les premiers résultats de tous ces combats menés. De ce fait, il y a un sentiment grisant qui accompagne le lecteur au fur et à mesure qu’il découvre toutes les conséquences liées aux précédentes quêtes. Au même titre qu’un jeu vidéo où l’on débute au niveau 1 et où chaque niveau apporte une profonde satisfaction, cette série suit le même chemin. Il y a un réel sentiment de progrès qui va s’emparer de nous en voyant à quel point les choses changent. On se dit alors que tout est possible à présent et que c’est à Léonate et les siens de façonner leur avenir. Tous ces efforts ont finalement porté leurs fruits sans que pour autant on touche directement au but. Le lecteur a ainsi l’impression d’assister à l’écriture d’un moment majeur de l’Histoire de ce monde. Une parfaite maîtrise de la narration qui joue sur notre immersion et nous donne encore plus envie d’encourager cette troupe qui grandit à vue d’œil. Chaque élément rejoint ainsi sa place pour nous donner un premier tableau captivant avant que l’on se penche vers la prochaine œuvre. On pourrait même dire que l’on a ici la conclusion idéale pour ce premier arc narratif.

Il faut le reconnaître, voilà une série qui sait parfaitement comment faire travailler l’imagination de son lectorat. Depuis le premier volume, The Alexis Empire Chronicle nous fait miroiter une quête absolument fabuleuse où il est question de tout reconstruire depuis zéro. Il est donc formidable de voir à quel point ce que l’on avait pu penser pour la suite peut au final se concrétiser. On a même presque un sentiment de réussite et de fierté à l’idée d’accompagner cette troupe et d’admirer les changements qui s’opèrent autour d’eux. Voilà un manga qui nous donne la sensation d’être le témoin privilégié de la création d’une légende, mais aussi de tout un royaume.

The Alexis Empire Chronicle étend son emprise

The Alexis Empire Chronicle - duel

Un sacré face-à-face

Plus le temps passe et plus The Alexis Empire Chronicle parvient à renforcer l’attrait que l’on a pour lui. Si les premiers tomes avaient déjà su prouver à quel point l’auteur avait parfaitement su poser les bases d’une aventure alléchante, cette nouvelle immersion suffit largement à nous séduire. On a autant le droit à une belle évolution de notre héros et de son entourage, des enjeux politiques, militaires ainsi que des combats dynamiques. Un cocktail qui permet à la série de ne pas avoir à rougir des autres titres du genre, car tout est parfaitement mené pour que l’on ne s’ennuie jamais. De même, il est vraiment génial et ingénieux de nous avoir plongés dans un périple nous poussant à voir nos nouveaux amis partir de zéro. Cela fait que chaque victoire, chaque nouvelle recrue et chaque combat mené donne l’impression d’assister à la naissance et à l’épanouissement de tout un groupe que l’on suit depuis le tout début. Une montée en puissance grisante et qui va aussi parfaitement s’intégrer à la trame narrative de ce récit qui est encore très loin de nous avoir tout dévoilés. En fait, on pourrait même qualifier ce quatrième volume de véritable départ pour Léonate et ses hommes qui se doivent maintenant de tourner leur regard vers cette région qu’ils chérissent tant. Un conte qui façonne un mythe qui nous captive au même titre qu’une histoire peut éblouir le regard d’un enfant guidé par son imagination. Une fresque guerrière tout simplement fantastique.

Vous l’aurez donc aisément compris, mais The Alexis Empire Chronicle affirme sa place de coup de cœur et parvient même à se hisser parmi les très belles surprises de l’éditeur. Un excellent choix pour une série qui pourrait très bien s’étendre sur le long terme au vu de tout ce qu’il est possible de raconter au sein de ce monde en proie aux flammes de la guerre. Si vous n’avez pas eu l’occasion de découvrir ce titre, nous vous le recommandons chaudement. Il plaira autant aux amoureux d’histoires gravitant autour de conflit géopolitique qu’à ceux désireux d’assister à la construction progressive d’un individu devenant le héros qu’il se doit d’être. En plus de ça, le manga se permet autant de proposer des duels épiques que des confrontations entre armées où la stratégie est de mise. C’est encore plus vrai pour ce qu’il va arriver par la suite et cela ne fait que nourrir notre empressement à connaître le futur de cette saga. Avec ce titre, on replonge dans ces aventures chevaleresques que l’on aimait tant plus jeune et où tout semblait possible. Telle une ballade jouée par un ménestrel, cette histoire nous conte un mythe qui nous fait rêver. Un récit qui nous laisse aussi avec pas mal de questions pour la suite. Est-ce que Léonate est prêt pour la prochaine épreuve qui l’attend ? Sera-t-il assez déterminé pour accepter les sacrifices nécessaires à la concrétisation de son objectif ? Continuera-t-il à façonner sa légende en tant que démon ou héros ? Il nous tarde de pouvoir répondre à toutes ces interrogations.

N’hésitez pas à nous partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti concernant ce quatrième volume de The Alexis Empire Chronicle. Est-ce que vous êtes satisfaits de la tournure des événements jusqu’ici ? Trouvez-vous qu’il y a un réel potentiel qui se dégage de cette saga ? Avez-vous été impressionné par tout le chemin parcouru jusqu’à présent ? Pensez-vous qu’il soit réellement possible pour notre prince Nosferatu de réaliser son souhait ? Croyez-vous que l’on s’apprête à vivre un arc des plus intéressants ? Qu’attendez-vous pour la suite de cette licence ? On reste à votre disposition pour pouvoir échanger, discuter et débattre autour de ce sujet 🙂

© 2018 Awamura Akamitsu / Sato Isamu, Square Enix

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.