Blue Flag-Vol.-8-FIN-2

Blue Flag tome 8 : une succession de choix

Si l’on a déjà montré à de nombreuses reprises qu’il était important de réussir son entrée dans le monde du manga, il y a un autre point crucial à réussir. Il s’agit de savoir comment mettre un terme à son histoire en parvenant à allier conclusion des intrigues et épanouissement des personnages. Poser un regard sur le dernier acte d’une série est donc tout aussi pertinent que de voir comment celle-ci a pu débuter. C’est pour cela qu’aujourd’hui on va s’attarder sur une licence qui vient juste de se terminer. Une œuvre qui est déjà parvenue à nous séduire tout au long du voyage proposé. Vous l’avez compris, on va maintenant parler de Blue Flag, édité chez Kurokawa. Alors que son huitième et dernier volume vient de sortir, on était intrigué de voir comment tout cela allait se terminer. Il faut dire que l’on a toujours eu une profonde sympathie pour ces personnages que l’on voyait évoluer, grandir et échanger au sein de toutes ces pages. Cette dernière virée aura ainsi été l’occasion de faire nos adieux dans un final aussi émouvant qu’important. On espère donc que vous êtes prêts pour connaître l’avenir de ce trio qui en aura vécu des aventures.

Ne jamais avoir de regrets

Blue Flag - choix

L’heure des choix.

Blue Flag, imaginé par Kaito, s’était arrêté alors que Tôma avait finalement déclaré son amour pour Taichi. Un événement qui allait avoir de nombreuses conséquences par la suite au sein de l’établissement. Les rumeurs n’ont eu de cesse de circuler et ont créé une ambiance pesante au sein des étudiants. De même, Tôma s’est confronté à certains de ses amis qui ne pouvaient comprendre ses sentiments et qui ont fini par le faire s’éloigner de tous les autres. De son côté, Taichi est tiraillé entre ce qu’il a entendu et tous ces bruits de couloirs à son sujet. Totalement perdu sur ce qu’il doit faire, il se renferme de plus en plus sur lui-même. Allant même jusqu’à s’éloigner de Futaba, il semble peu désireux d’avancer alors que les examens se rapprochent à grands pas. Sa petite amie ne peut rester sans rien faire et décide d’avoir une discussion à coeur ouvert avec celui qui est à l’origine de tout ça. Elle, qui était si timide et effacée, se présente avec une détermination surprenante devant son interlocuteur. Pour la première fois depuis l’incident, voilà qu’ils se retrouvent pour discuter de ce qu’ils ont sur le cœur, mais aussi de l’avenir. Depuis le début, ils n’ont jamais pu dire ce qu’ils pensaient réellement de leurs sentiments respectifs, mais aussi de l’avenir qu’ils envisagent. Que cela soit Tôma, Taichi ou Futaba, chacun d’entre eux se trouve à présent à un carrefour important de leur existence.

C’est à eux et à eux seuls de savoir ce qu’ils souhaitent faire pour leur futur. Qu’ils s’agissent de leurs études ou même de leurs histoires de cœur, ils ne peuvent plus se cacher. Malheureusement, avouer ce que l’on souhaite et le concrétiser sont deux choses bien différentes. Futaba la timide se doit maintenant de réfléchir à ce qui serait le mieux pour elle, son petit copain et ses amis. Tôma, qui choisit de ne plus aller en cours, va devoir prendre une grande décision concernant ses aspirations futures ainsi que cet amour qui le ronge de l’intérieur. Quant à Taichi, tout semble s’être brisé autour de lui. L’amitié, les cours et tous les autres sentiments qu’ils pouvaient ressentir ont été remplacés par de nombreux doutes. Préférant même s’éloigner de celui qui était autrefois son meilleur ami, le voilà à broyer du noir et à se demander ce qui serait réellement juste à faire. En plus de ça, la crainte de revenir à l’école et d’être au centre de l’attention l’inquiète au plus haut point. Cette simple déclaration a fait l’effet d’une tornade dans son existence. Plus rien ne semble avoir de sens et il n’arrive même plus à se raccrocher à celle qui se soucie de lui. L’heure des choix est venu pour ce trio dont l’avenir semble plus qu’incertain. La peur d’avancer, le regard des autres, mais aussi l’acceptation de soi sont autant d’épreuves qu’il leur faudra surmonter pour pouvoir espérer aller de l’avant. Les saisons ont beau se succéder et se ressembler, elles peuvent aussi être le témoin de grands changements chez ces gens qui se doivent maintenant de prendre un chemin brumeux dont la destination est inconnue.

Après tout ce temps, voilà qu’il faut dire au revoir à tout ce beau petit monde. Blue Flag n’a eu de cesse de nous offrir un véritable ascenseur émotionnel et l’on attendait donc énormément de ce final. En s’attardant sur ces derniers chapitres, on se rend compte à quel point tout fut formidablement bien pensé. Toutes les épreuves traversées, les doutes vécues par notre trio ainsi que les derniers propos tenus ont permis de nous amener vers ce dernier acte qui va briller par son intelligence, mais aussi sa faculté à nous toucher. Un passage qui a su réunir tout ce qui faisait la force de cette saga tout en nous apportant une réflexion intéressante sur la vie.

Une conclusion magistrale

Après tant de moments passés en compagnie de ces étudiants, voilà que l’on arrive à la conclusion de leur histoire. Un constat qui nous touchait profondément surtout en nous demandant comment tout ça allait finir. Le mangaka a su, dans ce dernier acte, pousser la réflexion encore plus loin concernant cette période de la vie où l’on avance toujours avec de nombreuses incertitudes. En dehors de l’histoire d’amour qui va être le deuxième grand point de ce tome, on est avant tout dans une œuvre cherchant à retranscrire ces moments où l’on ne sait plus comment avancer. Des instants très importants et qui peuvent totalement changer notre vie. Comme toujours, cela est représenté avec une douceur et une bienveillance incroyable. On ressent pleinement cette incapacité à se projeter dans le futur et qui est à la source de cette peur. En effet, on craint toujours de se lancer vers quelque chose dont on ignore tout. Pourtant, cela fait partie intégrante de la vie qui est constamment rythmée par de multiples surprises. Un fait que nos trois amis vont parfaitement comprendre dans ce final et qui s’étend aussi à toutes les figures secondaires de ce manga. Il n’y a jamais de bonnes ou de mauvaises décisions quand il s’agit de son avenir. L’important n’est pas forcément de concrétiser ou non ce que l’on souhaite, car il est impossible d’être certain que ce sera le cas. C’est surtout de n’avoir aucun regrets dans ces choix que l’on fait. Cette problématique est amenée avec tellement de sincérité au sein de ces pages que l’on s’est souvenu de notre propre expérience en la matière.

Un premier message d’une importance capitale et qui met en évidence ces interrogations que l’on se pose tous à un moment donné de notre existence. Outre cela, il est toujours question de cet amour qui relie nos trois camarades. Encore une fois, l’auteur fait autant preuve d’ingéniosité que d’humanité dans le traitement de ces émotions. Il n’est jamais question de moquerie ou alors cela est amené pour montrer la bêtise des gens qui n’acceptent pas ce qu’ils pensent être différents. En fait, on a même été grandement surpris par rapport à ce qui nous est présenté au sein de ce dernier volume. On pense qu’il n’y avait pas de meilleures façons d’exprimer ce que peut représenter l’amour pour chacun. En seulement quelques pages, on a cette complicité propre aux amis, des sentiments naissants finissant par disparaître et cet éclair qui foudroie le cœur et nous fait nous sentir heureux auprès de l’être aimé. Peu importe l’orientation sexuelle, les goûts ou même l’opinion des autres, il existe de nombreuses formes d’amour sincère qui peuvent s’exprimer de multiples façons. Cela est brillamment montré dans cette ultime virée de Blue Flag. Cela démontre autant le fait que le futur n’est jamais écrit à l’avance et que le cœur ne doit se soumettre à aucune règle. Voilà une magnifique ode à la vie qui est faite de choix, de changements, de doutes, mais aussi de rires et d’une joie sans commune mesure dès lors que l’on comprend ce que l’on souhaite vraiment.

Blue Flag sera donc parvenu à répondre à toutes nos attentes, et même à aller au-delà de ce que l’on pouvait espérer. A travers son récit sincère et bouleversant, le mangaka réussit à nous faire transmettre tellement de choses essentielles qui dépassent le simple cadre du divertissement. Sans jamais partir dans la méchanceté, la pure souffrance ou la violence pouvant accompagner certains des chemins empruntés, celui-ci souhaite avant tout nous démontrer l’importance de suivre ce que l’on est. Peu importe le regard des autres, l’important est de s’accepter tel que l’on est et surtout de ne jamais regretter ses décisions. Une représentation réaliste et bienveillante de cette vie faite d’une succession de choix.

Blue Flag soigne sa sortie

Blue Flag - confrontation

La confrontation fatidique.

Blue Flag est une œuvre qui sait comment s’adresser à ces lecteurs. En nous proposant une tranche de vie aussi efficace et qui parvient à raconter des problèmes auxquels on est tous confronté un jour ou l’autre, le manga n’a eu de cesse de nous séduire. Cela est bien sûr propre à l’expérience de chacun, mais cette licence peut faire écho à beaucoup d’expériences personnelles et ainsi offrir une représentation réaliste et empreinte d’humanité qui ne se cantonne pas à une retranscription du monde scolaire japonais. On est avant tout ici devant une leçon de vie qui franchit aisément les frontières et est même universelle. Cette quête du bonheur que l’on cherche tous à avoir est jonchée de nombreuses ronces qui peuvent nous faire reculer et éviter un chemin qui aurait pu être bénéfique au final. A travers ce formidable trio, l’auteur a parfaitement su donner vie à toutes ces émotions qui font que l’être humain est aussi complexe. Ce fut en tout cas une incroyable claque que l’on a pu avoir tout au long de cette série qui même dans son final parvient à faire preuve d’une grande tendresse et d’une bienveillance qui réchauffe le cœur. On passe par tous les états possibles et cela ne fait que renforcer notre sympathie pour tous ces personnages que l’on a pu rencontrer et pas uniquement Tôma, Taichi et Futaba. Il est ainsi très facile de se transposer à leur place et de se revoir à ce moment précis où l’on ne savait pas de quoi allait être fait le futur. Une virée qui n’a pas fait de fausses notes et où chaque propos tenu reflète en partie tout ce qui constitue cette existence composée d’un nombre incalculable de choix.

Il n’est plus question ici de recommander Blue Flag. En effet, la série a largement su montrer tous ses atouts depuis ses débuts. L’important était surtout de savoir si ses adieux parviendraient à condenser tout ce qui faisait l’âme de cette série. Après lecture, on peut officiellement dire que c’est le cas. Si vous n’avez pas eu l’occasion de tester cette aventure littéraire, alors vous pouvez foncer. Voilà un titre qui peut parler à n’importe qui et qui mérite amplement de trôner dans n’importe quelle bibliothèque. Cela fait toujours bizarre de devoir dire au revoir à ces personnages fictifs pour qui on a eu un profond attachement. Malgré tout, le mangaka a su nous donner une belle lueur d’espoir en terminant son œuvre de cette façon. Le rideau se baisse ainsi et les acteurs et actrices retournent en coulisses non pas pour s’arrêter, mais pour mener maintenant leur existence loin des regards. On a envie alors de leur souhaiter tout le meilleur peu importe ce que leur réserve l’avenir, car ils nous ont permis d’ouvrir les yeux sur ce qui est réellement important. On ne peut donc plus laisser notre esprit imaginer de nouvelles interrogations pour le futur de la série. Malgré tout, l’aventure ne s’arrête jamais vraiment tant que les lecteurs que nous sommes continuent de faire vivre ces histoires et leurs protagonistes dans notre esprit. Une invitation à accepter la vie telle qu’elle est et de se forger son propre avenir petit à petit en commettant des erreurs et en étant guidé par ces incertitudes que l’on surmonte.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti concernant ce dernier volume de Blue Flag. Avez-vous été profondément touché par le principal message véhiculé à travers cette série ? Trouvez-vous que l’on a eu le droit à une sacrée aventure humaine en compagnie de tous ces personnages que l’on a suivis ici ? Pensez-vous que ce trio a fini par trouver le futur qu’il désirait ? Trouvez-vous que le sujet traité dans ces quelques pages aura su être traité à la perfection ? Quel est votre meilleur souvenir concernant cette licence ? La série est-elle parvenue à transmettre, selon vous, ce qu’elle souhaitait ? On reste à votre disposition pour pouvoir échanger, discuter et débattre autour de ce sujet 🙂

© 2017 KAITO, Shueisha

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.