Kaguya-sama---Love-is-War-Vol.-1-2

Kaguya-sama : Love is war tome 1 et 2 : que la bataille commence

On en a souvent parlé ici, mais l’humour est très particulier dans l’univers du manga. Que cela soit dans des récits d’aventures ou bien des œuvres totalement dédiés à la comédie, il faut savoir bien jauger pour que cette volonté de faire rire ne soit pas redondante. Un fragile équilibre, mais qui peut donner lieu à des séries absolument hilarantes et parvenant à nous divertir pleinement. C’est exactement le cas pour le titre dont on va parler maintenant et qui fut plébiscité à de nombreuses reprises par les fans. On parle évidemment de Kaguya-sama : Love is war, édité chez Pika, dont les deux premiers tomes sortent aujourd’hui. Après avoir connu un succès retentissant à travers son anime sur Wakanim, on était impatient d’avoir entre les mains l’œuvre originale ayant donné cette série qui nous a fait mourir de rire. C’est maintenant chose faite et l’on peut dire après lecture que l’on est loin d’être déçu. En plus de ressentir un certain bonheur à retrouver tous ces personnages fabuleux, on a rapidement été embarqué par cette histoire délirante. L’heure est donc venue de poser notre candidature à un BDE assez particulier.

S’aimer sans se le dire

Kaguya-sama - tandem

Quelle aura !

Kaguya-sama : Love is war, imaginé par Aka Akasaka, nous plonge au sein de la prestigieuse académie Shûchiin. C’est entre ces murs qu’étudie l’élite de la nation qui va ensuite avoir une grande influence sur le monde qui les entoure. Chaque étudiant doit donc se donner à fond pour atteindre le sommet et espérer obtenir un poste influent. C’est dans cet environnement propice à l’apprentissage et au développement de soi que se trouve un club dont le rôle est capital. Il ne s’agit nul autre que du Bureau des élèves qui est chargé de nombreuses tâches administratives au sein de cette école. Tout le monde respecte ceux qui parviennent à l’intégrer et on peut même dire que les membres actuels affichent une aura incroyable auprès de leurs camarades. Kaguya Shinomiya, vice-présidente, est l’héritière d’un véritable empire dont elle devra reprendre les rênes par la suite. Élevée pour devenir la meilleure, son intellect surclasse l’ensemble des autres étudiants afin d’atteindre le haut du classement. Cependant, cette noble aux allures distinguées n’est pas la première pour autant. Le sommet est occupé par celui ayant le titre de président du BDE. Son nom est Miyuki Shirogane et il dédie sa vie aux études. Venant d’un milieu bien plus pauvre que sa collègue, c’est au prix de nombreux efforts qu’il a pu surclasser tout le monde afin de se trouver à la place où il est actuellement. Ceux qui osent franchir les portes de ce bureau doivent ainsi se confronter à la grandeur de ces deux êtres hors du commun.

Cependant, il serait idiot de les considérer comme supérieur aux autres. En effet, il y a un domaine où ils sont très loin d’être doués. A force de passer du temps ensemble, des bruits de couloir se répandent concernant une possible relation entre eux. S’ils ne font que peu de figure de ces rumeurs, il se pourrait tout de même que quelque chose se tisse entre eux. Enfin ça, c’était il y a six mois… Après toutes ces journées, il ne s’est absolument rien passé ce qui a le don d’exaspérer les deux concernés. Le problème vient surtout de leur trop grande fierté qui les empêche de faire le premier pas vers l’autre. Pour eux, celui qui avoue son amour est celui qui reconnaît son infériorité à l’égard de son âme sœur. Un constat idiot, mais qui va maintenant rythmer leur quotidien où chaque occasion est idéale pour pousser l’autre à avouer ses sentiments. C’est donc une guerre qui commence entre ces deux membres du Bureau des élèves qui aura pour champ de bataille leur amour réciproque, mais non divulgué. Ainsi débute cette confrontation épique pour que l’autre déclare sa flamme. Tous les coups sont permis, mais il se pourrait bien que la conclusion de tout ça soit différente de ceux qu’ils avaient imaginés. Même les cerveaux les plus brillants ont aussi leur point faible et ce duo va très vite s’en rendre compte. Un conflit qui va aussi leur permettre d’entrevoir le monde qui les entoure d’une autre façon.

Kaguya-sama se présente comme une comédie romantique et le titre maîtrise parfaitement son sujet. Nous ne sommes pas ici dans une histoire d’amour ordinaire, mais dans une relation qui va provoquer une succession de situations délirantes. Deux premiers tomes cherchant à provoquer l’hilarité chez le lecteur en provoquant ce décalage où aucun des deux protagonistes refuse de faire le premier pas. On se retrouve alors embarqué dans une aventure mêlant habilement sentiments, gags désopilants, mais aussi un certain aspect tranche de vie. Un cocktail explosif qui fonctionne à merveille.

Une romance diablement hilarante

Ce n’est pas la première fois que la comédie et les histoires d’amour s’entremêlent. C’est même quelque chose d’assez fréquent d’utiliser l’humour pour provoquer des situations alambiquées autour des différents protagonistes. Cependant, là où Kaguya-sama se démarque admirablement bien dans ces deux premiers volumes vient du fait que l’amour est, dans un premier temps, là comme excuse pour provoquer l’hilarité du lecteur. En effet, on a presque l’impression que les sentiments ne comptent pas tant que ça au départ et qu’il s’agit avant tout d’une course contre le temps afin que l’autre finisse par avouer ses émotions. Il y a donc un profond décalage qui s’organise entre la notion que l’on peut avoir de l’amour et la façon dont celle-ci est traitée au sein de ces pages. Voir nos deux personnages faire preuve d’une ingéniosité sans commune mesure pour simplement conduire leur adversaire sur un terrain glissant est absolument savoureux. En plus, tous les gags s’inscrivent parfaitement dans ce que l’on pourrait voir dans n’importe quel couple tel que le choix du lieu de vacances ou bien un après-midi au cinéma. De plus, on ne peut que sourire et rire en voyant toutes les manigances et stratagèmes qui sont utilisés pour simplement amener leur cible là où ils le désirent. Une guerre amicale et délirante qui offre un divertissement rafraîchissant tout au long de la lecture. Cependant, il ne faut pas cantonner cette œuvre à une simple bataille pensée pour plaisanter sur le sujet de la romance.

Ce dernier terme n’est pas anodin, car le titre s’inscrit aussi comme un très beau récit dans ce domaine. On a beau croire que cette relation, qui les unit, contribue uniquement à donner naissance à des gags, cela change subtilement au fil des pages. On se rend compte alors, à force d’observer leur petit manège, que c’est un peu une façon pour eux d’exprimer ce qu’ils ont sur le cœur. N’ayant absolument aucune expérience en la matière et surtout affichant une fierté bien trop grande, cet affrontement est l’unique solution qu’ils ont trouvée pour finalement se rapprocher l’un de l’autre. Cela marche à la perfection et nous permet d’entrevoir, au milieu de tout cet humour, des instants bien plus touchants et émouvants. C’est un peu aussi une représentation de tous ces gens qui contiennent ces sentiments en eux sans jamais pouvoir les dire à leur âme sœur. Il est donc très intéressant de ne pas s’arrêter uniquement à cette vitrine diablement efficace dans ce qu’elle met en scène. Notre regard doit aussi se porter un peu plus loin afin d’observer ce qu’il se passe en coulisses et qui découle directement des échanges entre le président et la vice-présidente et aussi de leur propre mode de vie. Ce dernier point est crucial dans la compréhension globale de cette introduction étant donné que l’on a là deux individus venant de milieux radicalement différents. Un contraste qui va approfondir l’histoire de notre duo et donner une autre portée à l’ensemble du récit qui ne se veut pas uniquement amusant.

Si l’on rit énormément au sein de Kaguya-sama, c’est autant pour ses situations cocasses que pour un autre élément bien particulier. En effet, cette aventure ne serait pas ce qu’elle est sans tous ces personnages. Cela ne se cantonne pas à notre duo, mais bel et bien à tout ce petit monde qui gravite autour d’eux. Des figurants dans ce conflit du cœur, mais qui ont tout de même un rôle crucial à jouer et peuvent grandement influencer le cours de la bataille. On se dit alors que chaque nouvelle arrivée nous réserve notre lot de moments inoubliables et surtout délirants. Un renouveau fréquent qui permet d’innover dans l’humour présenté.

Une galerie de personnages fantastique

Kaguya-sama - duel

Tout est bon pour gagner !

On attaque alors l’autre élément contribuant grandement au plaisir que l’on ressent dans Kaguya-sama, à savoir les protagonistes. Il est toujours nécessaire d’avoir des bons personnages pour que l’on ait envie d’être derrière eux et de voir comment ils évoluent. Ici, en plus d’être hilarants, chaque acteur ou actrice contribue pleinement à l’ambiance si unique qui entoure cette série. Le fait de voir par exemple notre président du BDE galéré concernant certaines choses à la mode ou des questions qui concernent des sujets qu’ils ne maîtrisent pas est à mourir de rire. Pareil pour Kaguya qui doit souvent se confronter à une réalité bien différente du cocon dans lequel elle a été élevée. Sans oublier bien sûr Chika qui est absolument parfaite dans son rôle du personnage secondaire qui s’immisce constamment sans le vouloir au centre de cette bataille. D’ailleurs, chacune de ses apparitions nous fait rire aux éclats tant ses réactions, ses remarques, mais aussi ses propos tombent toujours justes ou sont totalement absurdes. Cependant, si tout ce groupe est amusant et parvient aisément à faire apparaître de nombreux sourires sur notre visage, il faut aussi se pencher sur l’autre intérêt se cachant derrière chacun d’entre eux. Cela revient souvent à s’attarder sur l’environnement dans lequel ils évoluent et qui a contribué à façonner leur personnalité. C’est ainsi par rapport à leur propre mode de vie qu’ils vont aussi interagir autrement et surtout dévoiler une facette inattendue.

Comme on l’a dit un peu plus haut, Shirogane a grandi dans un milieu loin d’être favorable contrairement à beaucoup de ses camarades. C’est en évoluant dans une telle situation qu’est né son désir de se surpasser et surtout d’aller toujours de l’avant. Il fait de son statut une force et derrière son assiduité parfois excessive se cache en réalité une personne craignant de ne pas réussir à s’élever. On a donc une profonde empathie qui se dégage pour ce dernier qui cherche juste à montrer que les efforts peuvent toujours payer et que l’on peut réussir dans ce genre d’établissement sans forcément avoir grandi avec une cuillère en argent dans la bouche. Inversement à tout ça, Kaguya profite d’énormément de privilèges, mais aussi d’une éducation stricte. Elle a beau être très intelligente, on sent dans ces interactions avec les autres que tout ça cache aussi un profond malaise de ne pas réussir à comprendre les échanges humains. Constamment élevée dans le but d’atteindre les sommets, elle a loupé tout ce qui peut faire la beauté d’une enfance que cela soit en matière de jeux, d’expériences et aussi d’amis. On peut donc souvent voir, derrière son air sérieux, une adolescente cherchant juste à comprendre et à découvrir toutes ces choses qu’elle a loupé plus jeune. On est donc dans une dualité, mais qui permet à ces deux protagonistes de ne pas être uniquement cantonnés à ce rôle de personnages rigolos. Deux âmes qui ont dû faire des sacrifices, mais qui souhaitent aussi profiter de ces instants où l’amitié prime sur tout.

On le savait en ayant vu l’anime, Kaguya-sama est incroyablement divertissant. Pourtant, on pouvait se demander si ce que l’on avait apprécié dans l’adaptation allait être retrouvé au sein de ces pages. Il est facile maintenant de confirmer tout le plaisir que l’on a pu pour cette saga qui vient tout juste de débuter. Les gags font mouche constamment et l’on a aussi le droit à des propos intéressants dépassant le cadre de la comédie. Voilà un manga qui utilise à merveille l’humour pour amener d’autres sujets sur la table tels que l’amour, mais aussi l’évolution de deux âmes dans des milieux bien différents.

Kaguya-sama : Love is war parvient à nous séduire

Kaguya-sama : Love is war s’inscrit définitivement comme un sérieux concurrent pour tout ce qui touche à la romance ainsi qu’à la comédie. On a été fasciné par la manière qu’a l’auteur de mélanger ces deux aspects pour donner un résultat étonnant et surtout très divertissant. Avec son humour efficace, ses personnages attachants et le traitement des relations, il y a largement de quoi faire au sein de ces deux volumes qui s’avèrent tout de même assez denses. En plus de ça, on se rend compte rapidement que l’on est qu’aux balbutiements de cette saga qui a encore de beaux jours devant elle. Une aventure qui nous fait mourir de rire, mais qui permet aussi de proposer une relation loin de servir uniquement de terreau à de multiples gags. C’est même tout l’inverse qui se passe et c’est à travers les situations décalées et les rires qui les accompagnent que l’on prend pleinement conscience de ce lien qui unit ces deux protagonistes. De même, le titre ne se limite pas uniquement à de la comédie et va même nous offrir quelques instants très émouvants qui vont surtout appuyer sur le développement des personnages. Des étudiants qui ont encore beaucoup de choses à apprendre et qui doivent pallier ce qu’ils n’ont pu découvrir dans leur jeunesse. Une aventure rafraîchissante, drôle et qui cache aussi très bien son jeu. Alors que l’on ne pensait pas être surpris par ce titre après avoir vu l’anime, force est de constater que cette nouvelle immersion fut tout autant magique et plaisante.

Vous l’aurez donc aisément compris à travers cette chronique, mais on a un immense coup de cœur pour Kaguya-sama. Ce qui est formidable avec ce titre, c’est qu’il parvient aussi à briser ce côté parfois trop sérieux que peuvent avoir les titres tournant autour d’une romance. Tout ici est pensé pour surprendre, mais aussi divertir le lecteur afin de se sentir proche de ces gens qu’ils rencontrent. Ils ont beau n’être que des personnages de fiction, la sympathie que l’on a pour eux est bien réelle. Une licence qui plaira à tous ceux souhaitant une expérience littéraire bienveillante et distrayante ou bien aux lecteurs désireux de rire un bon coup. Cela fait énormément de bien de voir des mangas de ce style faire leur apparition, car ils permettent de s’évader sans pour autant partir sur du polar, de l’action ou des enquêtes. On est simplement au contact de protagonistes cherchant à avouer leurs sentiments, mais d’une manière aussi surprenante que désopilante. Bien évidemment, on ne peut terminer une lecture sans vous parler des nombreuses questions qui nous trottent en tête. Qui l’emportera dans cette lutte acharnée ? Shirogane sera-t-il le premier à succomber ou bien est-ce que Kaguya cédera ? Quels sont les nouveaux personnages qui nous attendent ? Quelles seront les prochaines interventions de Chika ? On sait en tout cas que le futur sera sous le signe de l’amusement concernant cette très belle série.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti concernant ces deux premiers volumes de Kaguya-sama : Love is war. Avez-vous trouvé que l’équilibre entre romance et humour est parfaitement équilibré ? Quel est votre personnage préféré au sein de ce BDE ? Pensez-vous que notre tandem finira par succomber à cet amour qui l’assaille ? Qui ressortira, selon vous, le grand gagnant de ce difficile duel ? Avez-vous apprécié la manière dont le monde propre à chaque personnage se confronte aux autres ? Qu’attendez-vous pour la suite de cette licence ? On reste à votre disposition pour pouvoir échanger, discuter et débattre autour de ce sujet 🙂

© 2015 Akasaka Aka, Shueisha

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.