Parasite Reversi-Vol.-1

Parasite Reversi tome 1 : l’invasion continue

La question des spin-off est toujours un sujet épineux. On peut à la fois être fasciné à l’idée de voir un univers qui nous est cher s’étendre qu’inquiet en s’imaginant que cela n’apporte pas grand chose. Une épée à double tranchant qui peut autant être source de belles surprises que de déceptions. Il est donc toujours périlleux de se lancer dans une telle épopée, car tout peut rapidement basculer. On s’est donc dit qu’aujourd’hui, on allait aborder l’un de ces récits annexes cherchant à enrichir le matériau de base. On parle bien sûr de Parasite Reversi, disponible aux éditions Glénat, dont le premier tome vient tout juste de sortir. Se greffant à l’histoire de Parasite, on pouvait se demander s’il serait possible pour un auteur de retranscrire tout ce qui fait la force de cette saga tout en se l’appropriant. On a eu un début de réponse avec cette introduction. Prenant un chemin bien différent de celui du manga d’origine, on se rend compte à quel point l’auteur a compris ce qu’il pouvait amener de plus. Une œuvre qui va ainsi aborder toute cette intrigue à travers un tout nouveau regard. Le temps est donc venu de mener l’enquête en compagnie d’un nouveau duo.

Une enquête macabre

Parasite Reversi - interrogatoireParasite Reversi, imaginé par Moare Ohta et s’inspirant de Parasite d’Hitoshi Iwaaki, nous plonge au Japon. Alors que la population semble suivre sa routine habituelle, d’étranges et morbides crimes sont découverts. En effet, le pays entier devient le théâtre de plusieurs boucheries où l’on retrouve de nombreux cadavres semblant avoir été dévorés. Si certains pensent à des bêtes sauvages, d’autres se tournent vers l’idée d’une attaque organisée. Quoi qu’il en soit, les forces de l’ordre semblent dépassées par tout ça. Aucun indice ne semble donner de résultats probants. C’est dans ce contexte que l’on fait la connaissance de Fukami. Cet inspecteur chevronné aime se fier à son instinct. Ce dernier ne l’a jamais trompé et il sent que quelque chose de bien plus terrible se cache derrière toutes ces affaires. D’ailleurs, il se retrouve en charge d’enquêter sur un de ces carnages où les monceaux de cadavres sont innombrables. Si l’horreur de la situation met déjà à mal son bon sens, il sent qu’il y a un détail qui lui échappe. Un élément qui lui permettrait de comprendre ce qu’il s’est vraiment passé dans ce lieu abandonné. Heureusement, il s’avère qu’un jeune homme a peut-être la solution à tout ça. Son nom est Tatsuki. Cet adolescent tout à fait banal au premier regard est celui qui a découvert cette scène de crime. Avouant qu’il ne sait absolument pas à quoi ressemble l’individu derrière tout ça, il se renferme dans un long silence. Un témoignage assez inutile pour les agents qui l’interrogent.

Enfin, cela n’est pas tout à fait vrai. Pour Fukami, il est clair que ce garçon cache un secret qu’il n’ose dévoiler même dans une telle situation. Le calme apparent de ce dernier est bien trop suspect. Personne ne serait aussi tranquille après avoir découvert un tel carnage. Malgré tout, Tatsuki ne change pas de regard. Son visage impassible et froid ne laisse rien transparaître et il est clair pour l’inspecteur qu’il est la clé de tout ça. Il faut dire aussi que cet étudiant peut aussi compter sur la puissance de sa famille pour le préserver de tout danger. Cependant, cela ne change rien à cette méfiance qui anime Fukami. Il est déterminé à lever le voile sur cette menace qui semble se répandre sur l’ensemble du territoire. En tant que policier, son devoir passe avant tout le reste. Malheureusement, il est très loin de se douter de la terrible vérité qui se dissimule en coulisses. Alors qu’il semblait paré à toutes éventualités, cet adulte pourrait bien devenir la propre victime de son insistance. Le voilà au cœur d’une affaire où le danger ne vient pas d’un individu en particulier. Le couperet peut tomber à tout instant et il faut donc redoubler de vigilance surtout quand l’ennemi peut facilement se fondre dans la masse. Alors qu’un combat intense se déroule en parallèle de cette enquête, voici le récit d’une autre quête de survie face à un envahisseur pour qui la logique prime sur tout le reste.

Parasite Reversi utilise à merveille le décor et le contexte que lui a offert son aîné pour construire sa propre route. L’idée de s’attarder sur d’autres personnages qui ignorent tout de la situation est pertinente. On peut ainsi se mettre à la place de ceux qui ont vécu tous ces malheurs en se rendant compte bien plus tard de l’identité de la menace. Le lecteur se retrouve donc aux prises avec un danger qu’il connaît, mais qui est encore loin d’avoir montré toute sa férocité à ces nouveaux venus. Un départ qui monte rapidement en puissance et joue habilement la carte des références.

La tension est palpable

S’attaquer à un monument du genre à travers un spin-off est toujours compliqué. Pourtant, le mangaka y arrive très bien ici avec Parasite Reversi. Ce premier tome réussit à nous amener autant sur un terrain qui nous est connu que de donner un sentiment de renouveau. Cela s’explique par le fait que l’on connaît très bien ce qu’il se passe, mais à travers un tout autre prisme. Ainsi, l’intérêt de suivre notre inspecteur va autant d’être amené du côté des gens ordinaires qui ignorent tout de la menace que représentent les parasites. On est donc très vite happé par cette affaire qui sert de déclencheur à l’histoire. Nos connaissances ont beau nous faire comprendre rapidement qui est derrière tout ça, la véritable force de ce passage est de justement nous amener là où l’ignorance des personnages est palpable. Cela ne fait qu’ajouter de la crédibilité à cette enquête où il est normal pour ces gens de ne pas penser un seul instant qu’il s’agisse d’un crime causé par une entité extraterrestre. Étant totalement vierge de tout savoir par rapport à ça, cela crée donc une tension forte et importante pour notre immersion. En effet, notre savoir se retourne contre nous, car on a déjà été témoin de la puissance de ces êtres. On se demande donc sans cesse si nos nouveaux amis vont finir par être des prochaines victimes ou bien réussir à s’en sortir. Un très bon contre-pied qui ne fait que nous attirer encore plus au cœur de cette intrigue. Pour en revenir aux personnages, là aussi il y a un excellent travail qui est réalisé.

Si l’on s’attache rapidement à notre enquêteur qui se montre à la fois déterminé et loin d’être idiot, il ne faut pas oublier Tatsuki. Ce jeune garçon nous intrigue énormément, et cela, dès les premières cases. Ses réactions, son absence d’empathie, mais aussi tout ce qui gravite autour de lui en font un individu qui interpelle. D’ailleurs, on a aussi beaucoup apprécié cette petite relation qui se forge entre les deux principaux protagonistes et qui peut donner quelque chose d’intéressant par la suite. On est donc à la fois curieux d’en apprendre plus sur lui qu’effrayer par rapport à son attitude. En outre, le mangaka a aussi parfaitement assimilé les différentes thématiques qui étaient propres à Parasite pour les amener dans ces chapitres. Il y a donc un bon compromis qui est fait pour conserver ce qui faisait l’âme de l’œuvre originale tout en nous guidant sur un chemin encore inexploré. Le point de vue des forces de l’ordre est pertinent, car ils sont aussi impliqués dans ce qu’il se passe. Des êtres humains ordinaires qui ont donc un raisonnement logique et réaliste qui va en opposition à ce que l’on connaît de l’intrigue. C’est justement cette confrontation qui nourrit notre envie de voir si les mentalités vont changer et surtout comment ils vont réagir si la vérité éclate au grand jour. Le lecteur est donc plongé dans cette transition efficace où le réel laisse place à ce qui n’était encore que du domaine de la fiction pour ces gens. Un spin-off qui nous montre qu’un scénario peut proposer bien des chemins différents.

En s’attardant sur Parasite Reversi, on se demandait sincèrement si l’on allait retrouver tout ce qui faisait la force de la série d’origine. Finalement, cette introduction sera parvenue à nous montrer le talent de cet auteur pour s’accaparer cet univers et le façonner à sa manière. Les enjeux sont bien différents et promettent des événements intéressants pour la suite. C’est encore plus fort dès lors que l’on prend conscience de toutes ces références faisant écho à Parasite. L’enquête ne fait que débuter et il est important de voir comment le commun des mortels va réagir face à ce danger presque invisible.

Parasite Reversi et sa propre vision de la licence

Parasite Reversi - réflexionForce est de reconnaître que le mangaka a très bien réussi à porter l’héritage de Parasite pour la transformer à sa sauce. Que cela soit dans le dessin ou même dans l’atmosphère insufflée, tout est bien maîtrisé et permet de se lancer dans une aventure à la fois reconnaissable et inédite. En plus, le fait de voir toute cette affaire et surtout le problème des parasites à travers les yeux d’individus lambdas nous amènent vers d’autres réactions pertinentes. Après tout, dans le manga de base, on sait très rapidement ce qu’il se passe étant donné que le héros est victime de ce phénomène. Dans Parasite Reversi, c’est avant tout un combat entre de simples mortels et ces hôtes parasités. Le déni de ce qui semble être une invasion, la volonté de trouver une explication logique à tout ça, et même le doute sont des éléments qui constituent le cœur de cette série annexe. L’incompréhension est donc totale de leur côté et l’on est sans cesse rappelé à cette humanité qui ne peut tolérer l’inexplicable ou le surnaturel. Sans oublier bien sûr les thématiques habituelles de la licence tournant autour de l’écologie, mais aussi de la notion de chaîne alimentaire. Le duo formé par Tatsuki et Fukami est aussi prometteur et peut nous amener sur des sentiers encore inexplorés au sein de ce monde que l’on a déjà pu visiter. Un excellent travail pour ce premier tome qui installe le décor, l’ambiance, mais aussi les personnages. La question est maintenant de savoir où va nous emmener le mangaka à travers la quête de ces deux individus.

Comme on l’évoquait en introduction, faire un spin-off est toujours quelque chose de compliqué. On est toujours plus exigeant concernant une saga qui essaye de se rattacher à une trame que l’on apprécie. Il faut ressentir cette volonté d’apporter quelque chose en plus et qui soit pertinent à l’enrichissement de l’aventure originale. Parasite Reversi y arrive très bien à travers une première impression plus que satisfaisante. Son approche différente de cette invasion et ce que cela peut amener par la suite suffisent à rendre le tout captivant. Si vous avez aimé Parasite et que vous souhaitez prolonger cette épopée, ce manga est donc l’occasion parfaite. Un titre qui réussit aussi à cultiver une part de mystère alors que l’on aurait pensé tout savoir de ce qu’il se passe. Les surprises s’enchaînent et survivre va être une toute autre problématique pour ce duo de personnages qui n’a pas les mêmes armes pour se défendre. Bien évidemment, on ne peut quitter un premier tome sans évoquer les nombreuses interrogations qui nous hantent. Est-ce que Fukami va finalement réussir à faire éclater la vérité ? Devra-t-il étouffer tout ça ou continuer de suivre son flair ? Que semble cacher Tatsuki ? Qu’en est-il de sa famille ? On a vraiment hâte de pouvoir connaître les réponses à tout ça. Il ne reste plus qu’à espérer que les prochains tomes seront autant nous surprendre que cette introduction.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti concernant ce premier volume de Parasite Reversi. Trouvez-vous que l’auteur a su retranscrire ce qui faisait la force du mangaka derrière cette licence ? Pensez-vous que ce spin-off peut offrir quelque chose d’intéressant sur le long terme à l’ensemble de la série ? Avez-vous apprécié le petit duo qui est en train de se former au sein de ces pages ? Les nombreuses références à l’œuvre originale ont-elles été pertinentes selon vous ? Qu’attendez-vous pour la suite de la licence ? On reste à votre disposition pour échanger, discuter et débattre autour de ce sujet.

© 2018 Ota Moare, Kodansha

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.