Don't Call It Mystery-Vol.-1

Don’t call it Mystery tome 1 : l’homme qui attire les ennuis

On le sait bien, il peut toujours y avoir une certaine euphorie à l’idée de voir arriver une licence que l’on attend. Cette joie peut ainsi être communicative et affecter notre intérêt pour une œuvre. On se demande ainsi ce qui attire autant l’attention des fans dans ce qui est proposé. Cela peut être autant source de déception à la lecture ou bien accentuer le plaisir ressenti. C’est dans ce deuxième cas que l’on a été en découvrant la série dont on va vous parler aujourd’hui. Arrivant tout juste dans nos librairies, cette licence vient enrichir le jeune catalogue de Noeve Grafx. Il s’agit de Don’t call it Mystery qui a eu beaucoup d’engouement dès son annonce. On était donc impatient de voir ce qu’allait donner ce titre à l’esthétique soignée. Le résultat fut au-delà de nos espérances tant on a été surpris par la portée que prend ce récit. Une œuvre qui flirte habilement entre le récit policier et la réflexion humaine. Porté par un protagoniste à la fois captivant, mystérieux et surtout perspicace, ce manga sait comment attirer l’attention. Un voyage aux nombreux atouts qu’il est grand temps d’évoquer. L’heure est donc venue d’accompagner un jeune homme voulant vivre paisiblement.

Un étudiant bien bavard

Don't Call it Mystery - discussionDon’t call it Mystery, imaginée par Yumi Tamura, nous plonge au Japon où l’on fait la rencontre de Totonô. Cet étudiant peut sembler bien étrange pour ceux qui le croisent. Totalement détaché de ce qui l’entoure et ne parlant que très peu, il aime vivre à l’écart des autres. Cela ne fait pas de lui un asocial, mais il préfère nettement se concentrer sur d’autres choses que de simplement perdre son temps en palabres. Un beau jour, alors qu’il profite de sa journée pour se cuisiner un petit curry, un événement inattendu va venir tout bouleverser. Quelqu’un se met à frapper à sa porte. Dès lors qu’il ouvre cette dernière, le jeune homme se retrouve nez à nez avec des agents de la police. Ces individus souhaitent lui poser quelques questions concernant une affaire qui aurait eu lieu non loin de son domicile. Tout semble indiquer que l’adolescent soit impliqué dans le meurtre d’un de ses anciens camarades de classe. Il ne peut alors rien dire pour sa défense et se fait donc embarquer par ses nouveaux compagnons. Ils sont alors loin de se douter qu’ils viennent d’arrêter une personne qui pourrait bien totalement changer leur regard sur cette enquête. Gardant toujours son sang-froid et son visage stoïque, Totonô réfléchit à ce qu’il se passe et à ce que cela implique pour lui et son quotidien si paisible. Alors qu’il espérait profiter d’une journée tranquille, le voilà à devoir répondre aux nombreuses questions de ses geôliers. Une situation qui est loin de lui donner le sourire.

Malgré tout, il ne fait preuve d’aucune inquiétude. Il sait pertinemment qu’il n’a rien à faire ici. Le fait qu’il soit désigné comme le principal suspect dans ce crime ne signifie alors qu’une chose. Quelqu’un semble vouloir lui faire porter le chapeau pour tout ça. Les preuves se multiplient et tout semble indiquer qu’il est mouillé dans tout ça. Ce n’est donc plus qu’une question de temps avant qu’il ne soit reconnu coupable de cette sordide affaire. Malheureusement pour les inspecteurs, ils ne savent pas du tout qui ils ont arrêté. Totonô, le déchiffreur de mystères, va faire étalage de ses connaissances et surtout de sa vision si atypique de la nature humaine pour se sortir de ce mauvais pas. Son regard doux et calme se combine alors à ses intenses réflexions sur le comportement de certains et surtout sur cette notion de vérité qui peut arranger beaucoup de monde. Voici donc l’histoire d’un adolescent qui ne souhaite rien de plus que de retourner chez lui et d’éviter de se prendre la tête. Un jeune homme dont les discours pourraient bien faire chavirer l’opinion de beaucoup de gens ayant déjà classé le problème. L’être humain peut s’avérer complexe et la réalité être faussée dès lors que l’on n’ose pas regarder dans la bonne direction. Ce qui semble logique n’est pas forcément la meilleure solution et il faut donc creuser plus en profondeur pour bien cerner l’origine du problème. Ainsi débute la nouvelle vie de cet anti-héros dont les paroles peuvent être plus puissantes que la plus redoutable des armes.

Comme dit un peu plus haut, on était très intrigué à l’idée de se pencher sur ce titre. Don’t call it Mystery étant déjà fort reconnu comme étant une très bonne licence, on avait envie de se pencher sur son contenu. Finalement, on a été soufflé par la manière qu’a la mangaka de jouer sur la réflexion. Des personnages qui nous font vivre des affaires surprenantes, mais qui nous amènent à nous poser tout un tas de questions sur la vie, la société et l’être humain. En un volume, cette série sait comment frapper fort et surtout tenir en haleine le spectateur désireux d’en vouloir plus.

Un récit poussant à la réflexion

Si Don’t call it Mystery était particulièrement attendu, ce n’est pas sans raison. En effet, il suffit de quelques minutes pour comprendre à quel point cette histoire peut être envoûtante à suivre. La première chose à retenir est bien sûr le personnage principal. Totonô est unique en son genre et va rapidement s’attirer notre sympathie, mais aussi notre curiosité. Toujours stoïque et calme dans ses expressions, ce jeune homme va nous montrer à quel point il peut être redoutable sur le plan psychologique. En effet, si le synopsis de base nous montre qu’il va être au cœur d’une enquête dont il est le principal suspect, tout ça sert principalement de terrain de jeu pour lui. On pourrait croire qu’il est semblable à beaucoup d’autres protagonistes du même style, mais ce serait passé à côté de ce qui fait vraiment sa force. Oui, il est intelligent, rusé et toujours à l’affût du moindre détail. Cependant, ce n’est pas ce qui a fait que l’on a autant été ébloui par sa prestation. Ce qui nous a marqué avant tout, c’est la manière qu’il a de toujours taper juste peu importe le sujet. Il est remarquable de le voir totalement décontracté et n’hésitant pas à proposer quelques conseils sur la vie des policiers qui l’entourent. Prenant presque des allures de conteurs, ce garçon fait preuve d’une maturité remarquable qui fascine autant qu’elle est impressionnante. Il sait pertinemment où est sa place et aborde sans le moindre problème des sujets personnels qui ont toujours une profondeur insoupçonnée.

D’ailleurs, il réussit autant à s’adresser à son entourage qu’au lecteur directement. L’entendre débattre et exprimer son opinion sur de nombreuses thématiques nous donnent matière à réfléchir. On se pose alors tout un tas de questions sur la notion de vérité, de vie de famille, mais aussi de culpabilité et de devoir. Une œuvre qui repose grandement sur ce personnage dont les lignes de dialogues nous restent encore en tête même après avoir refermé le livre. Mais il ne faut pas limiter ce premier volume à seulement ça. La mangaka réussit aussi à construire des situations qui nous tiennent en haleine. Chaque moment où Totonô est pris à parti dans un événement particulier, on se retrouve embarqué dans quelque chose de grandiose. On se met alors à vouloir jouer les enquêteurs et surtout voir ce que cet étudiant est capable d’observer. Une volonté de ne pas laisser le lecteur simplement spectateur, mais de le faire interagir avec le récit. Hypothèses, soupçons, observations et indices deviennent alors nos principales armes pour désamorcer ces instants où tout part à la dérive. Don’t call it Mystery n’est donc pas uniquement un manga qui mise sur un protagoniste charismatique et des messages importants. C’est aussi un remarquable divertissement qui parvient à poser des bases solides et à nous offrir des enquêtes et problèmes incroyables à résoudre.

Don’t call it Mystery nous a bien embarqué dans ce récit à travers ce premier tome. Un récit qui joue énormément sur l’aspect psychologique et philosophique de la nature humaine. Des sujets qui nous interpellent beaucoup et qui sont exposés ici de main de maître. Un véritable petit plaisir que de voir notre nouvel ami être entraîné par les événements et exposer sa manière si singulière de penser. Un homme à la fois très rationnel et étrange qui attire rapidement notre regard. On est alors enchanté d’assister à tous ces échanges qui affichent une très grande profondeur. Une œuvre qui divertit autant qu’elle nous fait réfléchir sur un tas de thèmes.

Don’t call it Mystery dévoile son casse-têtes

Don't Call it Mystery - TotonôDire que l’on a été conquis par Don’t call it Mystery serait un euphémisme. On a trouvé dans ces quelques pages tout ce que l’on pouvait espérer de ce titre, et même bien plus. L’écriture des divers personnages rencontrés, le fait que l’on ne sache jamais où va nous mener telle affaire et la pertinence de chaque phrase a su nous séduire totalement. On sent cette volonté d’allier tout ce qui fait la force de ce genre de mangas où la psychologie à une place importante à un anti-héros qui va à contre-courant de tout. Totonô est un protagoniste qui nous fascine rapidement et nous donne envie de le suivre. Il a beau vouloir vivre une vie paisible, il est tellement exceptionnel dès lors qu’il est confronté à un mystère qu’on a envie que cela continue. D’ailleurs, la mangaka réussit habilement à préserver l’intrigue peu importe la situation dans laquelle le lecteur se retrouve plongé. On s’amuse même à essayer de deviner le résultat final de chaque problème. Un aspect ludique puissant et qui ne fait qu’ajouter encore plus de profondeur à ce premier contact qui n’est pas avare en atouts. Même la portée philosophique, mentale et intellectuelle des propos tenus par ce jeune garçon nous font cogiter sur tout un tas de sujets. Un cerveau brillant combiné à un caractère si détaché que cela donne un cocktail magique. On est alors très curieux de voir comment il va évoluer par la suite au vu de ce que nous annonce la fin de ce premier tome surprenant.

Vous l’aurez donc compris, on a eu un immense coup de cœur pour Don’t call it Mystery. Un titre pour lequel on comprend l’enthousiasme qu’il pouvait y avoir lors de son annonce. Bien évidemment, il faudra voir si cette qualité est toujours au rendez-vous par la suite. Cependant, cette introduction a su placer la barre très haute et cultive notre volonté de continuer l’aventure. Si vous aimez les titres portés par un personnage principal charismatique et réussissant à offrir des intrigues bien ficelées, alors vous devriez trouver votre plaisir au sein de ces pages. Si l’œuvre se démarque par ses enquêtes, c’est aussi par la profondeur de ces messages que l’on a été fasciné par ce prélude. De simples mots qui signifient énormément et peuvent nous faire voir la vie d’un tout autre regard. Une très bonne analyse de la pensée humaine et de tout ce qui fait que l’Homme est autant guidé par sa logique que par son cœur. Maintenant, il est temps d’aborder les diverses questions qui nous trottent dans la tête. Est-ce que notre nouvel ami va finalement pouvoir profiter d’une quiétude bienvenue ? Sera-t-il toujours rattrapé par son sens de la déduction, mais aussi sa manière de sonder l’âme humaine ? Que lui réserve l’affaire qui est en cours ? Nous éblouira-t-il d’une autre de ses grandes tirades ? Il nous tarde déjà de découvrir le prochain volume de ses péripéties. Une série qui démarre fort et mérite largement le coup d’œil tant par son fond que par sa forme.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti concernant ce premier volume de Don’t call it Mystery. Trouvez-vous que l’on va avoir le droit à une belle évolution du personnage principal ? Avez-vous justement apprécié la personnalité et le comportement de ce dernier ? Cette approche très philosophique et comportementale de la nature humaine vous a-t-elle convaincue ? Pensez-vous qu’il y a suffisamment de matières pour que l’on puisse avoir tout un tas de mystères à résoudre par la suite ? La combinaison entre ce jeune homme et les affaires dans lesquelles il se retrouve embarqué marche-t-elle pour vous ? Qu’attendez-vous pour la suite de la licence ? On reste à votre disposition pour échanger, discuter et débattre autour de ce sujet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.