Miss Kobayashi's Dragon Maid-Vol.-1-2

Miss Kobayashi’s Dragon Maid tome 1 : une cohabitation mouvementée

Il arrive que l’on puisse entendre parler de certains titres qui ont fait parler d’eux sans forcément avoir eu le temps de les découvrir. Il peut autant s’agir d’animes que de mangas et l’on garde donc au fond de nous un profond désir de creuser le sujet afin de mieux comprendre l’intérêt qu’il peut y avoir pour une licence. On a justement eu cette occasion récemment grâce à Noeve Grafx. Cet éditeur, qui a déjà sorti quelques séries captivantes, a vu son catalogue s’agrandir récemment avec un ouvrage attendu. Il s’agit de Miss Kobayashi’s Dragon Maid que l’on a pu découvrir chez nous à travers l’anime qui est disponible sur Wakanim et Crunchyroll. D’ailleurs, une seconde saison arrive cet été. Cette adaptation avait su éveiller l’intérêt des spectateurs pour la saga et l’annonce du manga d’origine était donc une belle surprise de la part de l’éditeur. Après lecture de ce premier volume, on a pu déceler plusieurs points intéressants contribuant au plaisir ressenti pendant cette aventure. Entre humour et personnages attachants, cette épopée a de quoi promettre de bons moments sur le long terme. L’heure est donc venue de partir à la rencontre d’un dragon pas comme les autres.

Un dragon presque parfait

Miss Kobayashi's Dragon Maid--thorMiss Kobayashi’s Dragon Maid, imaginé par Coolkyousinnjya, nous plonge dans le quotidien de Kobayashi. Cette jeune employée de bureau passe le plus clair de son temps à bosser sans vraiment avoir d’autres occupations. Adorant surtout boire un coup après le travail et se plaindre de tout et de rien, elle affiche une vie assez banale, et même ennuyeuse. Cependant, son existence va basculer un beau soir après le verre de trop. En effet, c’est après une nuit de beuverie que cette dernière va totalement oublier ce qu’il s’est passé la veille. La surprise est donc totale quand elle voit débarquer sur le pas de sa porte un véritable dragon. Pensant d’abord à un résidu des effets de l’alcool, elle va finalement se rendre compte que tout ça est bien réel. En plus de ça, il s’agit surtout d’une dragonne assez fantasque répondant au nom de Thor. Pouvant prendre forme humaine, cette dernière décide de son propre chef de se mettre à son service. En réalité, tout cela vient d’une discussion qu’elles ont eu toutes les deux la nuit précédente. Un échange animé où chacune extériorise sa colère à l’égard de son travail ou de son monde. C’est ainsi qu’est venue l’idée d’une cohabitation entre les deux ce qui choque grandement Kobayashi qui se demande maintenant ce qu’elle va bien pouvoir faire avec une créature aussi puissante chez elle. Il faut dire qu’elle n’est pas du genre à passer inaperçue pour le plus grand malheur de sa nouvelle maîtresse.

C’est ainsi que va débuter leur collocation qui va faire de sacrés remous dans l’existence de la jeune ingénieure. Entre le transport, la lessive et les autres tâches ménagères, Thor va faire bien des ravages. Si elle souhaite bien faire, il ne faut pas oublier qu’elle est un être à part qui pourrait tout détruire d’une simple attaque. Heureusement, Kobayashi fait de son mieux pour la canaliser et surtout lui apprendre comment vivre parmi les humains. Une leçon assez compliquée, mais qui va aussi être source d’amusement pour les deux jeunes femmes. Après tout, Thor désire juste être présente pour aider celle qui l’a sauvée d’une profonde solitude. Une dévotion sans faille à l’égard de cette dernière même si cela va créer aussi bien des situations embarrassantes. Malgré tout, cette arrivée pourrait aussi être l’élément qui va sublimer l’existence de cette salariée lambda qui n’avait jamais vécu de choses extraordinaires. Surtout que la présence de cette dragonne pourrait aussi être le début d’autres soucis à venir. Ce qui est en tout cas sûr, c’est que le quotidien banal de la jeune femme ne sera plus jamais comme avant. A présent, il y aura toujours de l’électricité dans l’air surtout en présence de cet être hors du commun qui a aussi une profonde attache pour sa nouvelle amie. Bonne humeur et scènes improbables sont à prévoir pour ces deux femmes qui vont beaucoup apprendre l’une de l’autre.

Miss Kobayashi’s Dragon Maid tend clairement vers le gag manga dans ce premier volume étant donné que l’on enchaîne les moments cocasses et drôles pour notre duo principal. Cependant, il est intéressant de noter qu’il y a autre chose qui se dégage de ces pages. Derrière cet humour et ces petits échanges amusants se dissimule une écriture intéressante de ces personnages qui ont su trouver quelque chose d’important chez l’autre. Un manga qui joue énormément sur ces actrices pour nous donner envie de voir ce qu’il pourra advenir par la suite de leur relation.

Un récit drôle et sans prise de tête

L’aventure que nous propose Miss Kobayashi’s Dragon Maid se dirige rapidement vers la comédie. Un constat que l’on peut rapidement faire en voyant les interactions entre nos deux héroïnes qui vont nous faire bien rire. Ce qui est justement efficace est le contraste qu’il y a entre ces deux personnages. En fait, ce premier volume est justement pensé pour mettre en opposition cette réalité que représente Kobayashi et le fantastique de Thor. Ce qui peut sembler tout à fait logique pour cette dernière n’est aucunement une norme dans un monde qui se veut proche du nôtre. Ainsi, on a le droit à de nombreux gags utilisant ce fossé sans pour autant que cela soit redondant. On prend même beaucoup de plaisir à voir cette dragonne faire de son mieux pour essayer de respecter les consignes de sa maîtresse. Il y a presque un côté maladroit dans les agissements de cette colocataire qui nous la rend sympathique. Elle n’est pas dans l’optique de causer des problèmes, mais simplement d’apprécier sa nouvelle vie en compagnie de celle qu’elle a décidé de servir. A cela va aussi s’ajouter de nombreux autres personnages qui vont intégrer la danse et réussir à trouver leur place en seulement quelques secondes. Même ceux qui paraissent les plus sombres vont rapidement montrer une face plus touchante et drôle. C’est aussi une partie du message que souhaite nous transmettre ce récit concernant ce que l’on peut penser d’une personne sans même la connaître.

Ils ont beau être des êtres surnaturels, tous ces intrus dans la vie de Kobayashi vont aussi faire preuve d’une humanité touchante. On voit donc qu’ils ne sont pas uniquement ces créatures légendaires pouvant donner des sueurs froides. Ce sont aussi des individus qui essayent juste de trouver des gens en qui ils peuvent avoir confiance et passer du bon temps. Une ode à la camaraderie et à la différence, car c’est souvent dans cette dernière que l’on peut grandir et découvrir de nouvelles routes. On peut donc dire que l’auteur maîtrise bien son style qui propose des gags qui fonctionnent très bien et permettent surtout de profiter d’un instant de détente. Il est même très facile de s’identifier à Kobayashi qui est une femme tout à fait banale. Une humaine, tout comme nous, et dont la vie se met à briller d’un éclat singulier dès l’instant où l’imaginaire s’incruste dans son existence. C’est sa rencontre avec Thor qu’elle va transformer son quotidien terne en un périple bien plus coloré où chaque jour est une nouvelle aventure. La comédie n’est donc pas uniquement présente pour nous proposer un spectacle attrayant et ludique, mais aussi de nous rappeler l’importance de laisser par moments notre esprit vagabonder à des aventures surréalistes et pourtant si importantes. C’est le sens premier du divertissement et qui fait que l’on accroche autant à cette petite tranche de vie fantastique et drôle où chaque page nous réserve son lot de surprises.

En s’attardant sur ce premier volume de Miss Kobayashi’s Dragon Maid, on s’est rendu compte que l’on pouvait tout à fait proposer un divertissement jouant grandement sur le comique tout en proposant un développement fascinant des protagonistes. Cette lecture aura été amusante, mais aussi intrigante concernant le futur de cette colocation. Une entente pouvant sembler étrange et qui pourtant nous touche par rapport à cette tendresse qui peut se dégager par instant. C’est donc un premier acte fort sympathique et qui a le potentiel pour prendre un tout autre envol dans les prochains volumes.

Miss Kobayashi’s Dragon Maid nous fait sourire

Miss Kobayashi's Dragon Maid-dragonMiss Kobayashi’s Dragon Maid est, comme on pouvait l’espérer, une lecture qui donne le sourire. On n’est nullement ici dans l’optique de réfléchir pleinement ou de vivre une aventure incroyable. Il est avant tout question de suivre cette collocation mouvementée et qui va être propice à nous délivrer des moments délirants. L’objectif de ce premier volume était de nous faire adhérer aux personnages et c’est pleinement réussi. Il y a beau y avoir un lien étrange au sein de tout ce beau petit monde, on ne peut s’empêcher de rire et d’apprécier chacune de ces âmes. Surtout que l’opposition entre nos deux protagonistes ne va pas uniquement servir à nous faire rire, mais aussi à montrer ce qu’il manque dans la vie de ces jeunes femmes. Il y a donc presque une recherche du bonheur qui se fait de manière inconsciente pour ces dernières. Elles, qui n’ont jamais vraiment trouvé une joie dans leur mode de vie, vont réussir à trouver un semblant de réponse dans cette collaboration qui va bousculer leur manière d’appréhender le monde. C’est assez brillant et cela se fond parfaitement entre toutes ces scènes comiques. On a donc presque plusieurs niveaux de lecture qui permettent à chacun d’apprécier pleinement cette œuvre qui est un excellent divertissement. Il est aussi important de noter que le manga c’est aussi des séries qui désirent juste nous faire passer une bonne lecture. Sans forcément chercher à être le hit de l’année, un ouvrage peut nous amuser suffisamment pour que l’histoire retienne notre attention. C’est exactement le cas ici.

On a pris beaucoup de plaisir à lire ce premier volume de Miss Kobayashi’s Dragon Maid qui a su nous faire oublier tout ce qui nous entoure pendant quelques minutes. On a simplement profité d’une histoire loufoque et drôle qui a su nous faire esquisser de nombreux sourires en tournant les pages. Un constat qui est largement à la hauteur de nos attentes et qui est idéal pour se changer les idées ou souffler entre deux lectures plus sombres. Voilà une aventure qui peut plaire à tous et surtout qui saura satisfaire ceux qui cherchent simplement une épopée sans prise de tête et dont le but premier est de nous amuser. En plus de tout ça, le manga sait aussi nous proposer quelques petits éléments intrigants pour la suite et nous donne encore plus envie de nous projeter dans le futur de la licence. On a ce désir de voir jusqu’où ira le lien naissant entre Thor et Kobayashi, mais aussi d’en apprendre plus sur les autres personnages qui gravitent autour d’eux. Le simple fait de les côtoyer nous procure une joie intense ainsi qu’une bonne humeur communicative. Tout est bien jaugé pour que l’on s’attache à ce quotidien mouvementé. Il est maintenant grand temps de se pencher sur les diverses questions qui nous trottent dans la tête après ce premier volume. Est-ce que Thor va finir par dévoiler son identité au reste du monde ? Kobayashi va-t-elle continuer de supporter sa présence un peu trop encombrante ? Quels autres dragons pourraient faire leur apparition à l’avenir ? Aurons-nous le droit à d’autres péripéties hilarantes dans le futur ? On sera à l’affût pour observer tout ça.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti concernant ce premier volume de Miss Kobayashi’s Dragon Maid. Pensez-vous que l’on aura le droit à un changement de rythme ou l’on restera dans cette optique de succession de situations comiques ? Trouvez-vous qu’il y a une certaine sympathie qui se dégage de ce petit groupe qui s’étoffe au fil des pages ? Avez-vous été réceptif à l’humour de cette introduction et surtout à la relation entre nos deux principaux protagonistes ? Qu’attendez-vous pour la suite de la licence ? On reste à votre disposition pour échanger, discuter et débattre autour de ce sujet.

© 2013 Cool Kyoushinsha, Futabasha

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.