Esprit Otaku - article

Esprit Otaku se dévoile

C’est un article encore une fois très spécial que je vous partage aujourd’hui. Après vous avoir parlé de ma vision du divertissement que cela soit par rapport au manga, anime et jeu vidéo, il est grand temps d’aborder un autre sujet important. Vous étiez nombreux à répondre favorablement concernant la question de savoir ce qu’il pouvait bien se passer dans les coulisses d’Esprit Otaku. C’est maintenant chose faite étant donné que cette chronique va vous permettre d’en apprendre plus sur ce qui a mené à la création de ce site, mais aussi la manière dont j’organise tout ce qui tourne autour de mes écrits et recherches ainsi que mon approche concernant chaque œuvre. Un exercice pouvant être assez difficile, mais que j’ai décidé de relever afin de satisfaire votre curiosité et aussi vous permettre d’avoir peut être un autre regard sur ce nom qui existe maintenant depuis presque cinq ans. C’est donc l’heure de faire tomber le rideau et de vous dévoiler une partie des mystères derrière Esprit Otaku. J’espère que vous êtes prêts pour pas mal d’informations et surtout un projet qui m’aura apporté énormément depuis tant de temps.

Les origines d’une très grande aventure

Tout d’abord, comme vous pouvez le remarquer, je vous parle cette fois à la première personne. Ceux qui ont l’habitude de parcourir le site savent que le « on » a toujours été au coeur de toutes les chroniques. Première surprise donc pour certains étant donné qu’il n’y a qu’une seule personne derrière le nom d’Esprit Otaku. Depuis son lancement jusqu’à maintenant, j’ai toujours été l’unique rédacteur et webmaster derrière les travaux que vous avez pu lire au fil de ces nombreux mois. Si j’ai voulu lancer ce site à la base, c’était pour parler tout d’abord de cette passion qui m’animait autour de la culture japonaise et plus particulièrement du manga. Ce blog était aussi un moyen de maintenir et de perfectionner aussi mes capacités rédactionnelles qui étaient une de mes connaissances que je ne voulais surtout pas perdre. Ainsi, je me suis dit que ce serait l’occasion parfaite de combiner ces deux aspects et de se lancer dans une nouvelle aventure après la fin de mes études. Au commencement, je ne savais absolument pas où allaient me conduire tous ces écrits que je façonnais au fil de mes propres découvertes et qui peuvent sembler assez basiques maintenant. Cependant, il y a toujours un réel plaisir à voir tout le chemin parcouru depuis la première chronique qui représentait une réflexion un peu plus décousue et une organisation peu soignée. Si la création d’Esprit Otaku était déjà une grosse étape, il ne s’agissait en réalité que de la première pierre de cette bâtisse qui se construit et se renforce à chaque nouvelle chronique. D’ailleurs, je n’avais même pas encore pensé au début à ce que j’allais bien pouvoir traiter comme sujet mise à part que cela concernerait le manga, les animes ou bien les jeux vidéo.

C’est pour ça que vous pouvez voir dans les premiers articles des titres qui ne s’inscrivaient pas dans l’actualité de l’époque. Il s’agissait surtout d’essais afin de parler de séries qui me tenaient à cœur et voir si cela permettrait d’échanger auprès d’autres passionnés. Je ne voulais absolument pas me concentrer sur un seul type de média ou simplement m’axer sur ce qui fonctionnait. Aujourd’hui encore, cet aspect est toujours intact étant donné que je n’ai pas de plus grand plaisir que de parler de séries pas forcément connues ou bien de thématiques diverses à travers plusieurs projets. Je n’avais pas la même productivité au départ que celle que j’ai aujourd’hui. Etant donné que je voyais Esprit Otaku comme un petit projet personnel, je n’étais pas dans l’idée de proposer forcément une chronique par jour. D’ailleurs, c’était souvent maximum trois écrits par semaine et je me souviens aussi que je laissais toujours la dernière semaine du mois vide afin de ne pas forcément enchaîner les articles et me rebuter du plaisir que j’avais derrière l’ordinateur. Une toute autre ère où les choses ont bien changé, mais qui n’en est pas moins importante, car elle montre les prémices de ce qu’était le site ainsi que tout le chemin parcouru grâce à Esprit Otaku. Un site qui était avant tout un plaisir personnel, qui l’est toujours, mais qui s’est transformé en quelque chose de bien plus grand. Les quelques écrits ont fini par se multiplier, les sujets ont continué de se diversifier et de nombreuses aventures ont pu être vécues à travers ce simple désir qui s’est mué en une partie de moi-même.

Esprit Otaku - manga

Les récits d’un amoureux de la culture japonaise

Plus le temps a passé et plus j’ai eu envie d’aborder toujours plus d’œuvres et de facettes de ces univers que j’apprécie tant. Cela s’est vraiment fait de manière naturelle et les quelques articles se sont finalement multipliés pour occuper quasiment l’ensemble de la semaine. En fait, plus je prenais du temps à analyser et découvrir de nouvelles licences et plus j’avais envie de parler de plus de choses et de les partager avec le plus grand nombre. Ainsi, Esprit Otaku a vraiment joué un rôle fondamental dans l’évolution de ma passion, mais aussi dans mon désir d’échanger et discuter avec d’autres amoureux du manga. Plus le temps passe et plus ce simple site est devenu bien plus grand à mes yeux. Un lieu propice pour m’améliorer et surtout me pousser à sortir de cette zone de confort pour aborder des écrits sur des aventures que je n’aurais peut-être jamais vécues avant. Ce qui peut sembler n’être qu’un blog pour certains est au final un excellent moyen de se dépasser et d’avoir ce désir de se perfectionner et surtout d’en faire plus. C’est quelque chose que je ne pensais pas forcément possible, mais qui fut un véritable bonheur à découvrir. La passion qui m’anime ne fait que grandir au fur et à mesure que je lis, regarde et joue ainsi que quand je réfléchis à comment aborder toutes ces épopées à l’écrit. En plus de ça, j’ai énormément appris sur de très nombreux domaines en souhaitant justement me tourner vers d’autres genres, des expériences littéraires différentes ou tout simplement pour pouvoir peaufiner chaque analyse que je souhaite vous proposer. Ainsi, cette partie de moi a fini par prendre de plus en plus d’ampleur à tel point que je ne m’imagine plus me détacher de ce nom qui reflète tant d’importance à mes yeux.

Pour s’attarder plus en détail sur les articles en eux-mêmes, j’ai toujours eu ce désir de partager un point de vue qui se veut pertinent dans l’argumentation tout en étant porté sur les aptitudes d’une œuvre. Par exemple, à chaque fois que je me lance dans une lecture, je mets en confrontation ce que je peux ressentir avec ce qui peut être intéressant dans l’histoire. En suivant cette façon d’observer, j’ai envie de comprendre et d’entrevoir ce qui fait la force d’un titre peu importe ses thématiques, son scénario ou son genre. Couché sur le papier tout ce que je peux penser, mais aussi ce qui peut attirer le regard du lecteur au sein d’un ouvrage est un travail absolument grisant à mes yeux. Cela me pousse constamment à la réflexion et à entrevoir un média à travers mon propre prisme, mais aussi par celui d’autres personnes qui peuvent tout à fait avoir des goûts différents. Cet aspect est vital pour moi, car il fait partie intégrante de ma ligne éditoriale qui se résume très bien à “chaque œuvre a son public”. J’ai la chance de m’être ouvert à beaucoup de genres et de styles divers qui me permettent d’apprécier de très nombreuses séries et ainsi de me concentrer sur ce qui peut faire l’intérêt de ces dernières. C’est donc ensuite tout un travail qui est fait pendant la conception d’un article pour que je puisse extraire de mon sujet tout ce que je considère comme de puissants atouts qui vont permettre à un lecteur d’apprécier ce qu’il a en face de lui. Il n’est pas forcément question de descendre un manga, anime ou jeu vidéo, mais plutôt d’essayer de voir pour quel type de personne une aventure s’adresse. Tout ça s’inscrit justement dans cette volonté personnelle que je vous décrirais en conclusion, car particulièrement importante pour moi.

Organisation et passion

Esprit Otaku - motivationIl est grand temps de parler à présent des deux points qui n’ont eu de cesse de grandir au fil des années. Comme dit précédemment, la passion que j’ai pour la culture japonaise a continué de s’étendre au fur et à mesure que j’écrivais. Cependant, il faut aussi savoir que gérer un site et traiter de l’actualité manga n’est pas chose facile. Le plus grand obstacle à surmonter, à mon sens, est l’organisation. Un élément que je n’avais pas forcément en me lançant étant donné que je faisais au gré de ce que je lisais et de mon humeur. Pourtant, avec l’envie croissante de traiter de plus de sujets est venue cette question de savoir comment bien tout planifier. Je me suis surpris à réfléchir à comment organiser mon temps de travail et de lecture afin de pouvoir autant profiter des instants où je découvre toutes ces épopées que de proposer un contenu plus conséquent. Cela passe par la création d’un planning que j’ai peaufiné au fil des expériences et des aléas de la vie. On pourrait ne pas le croire, mais planifier est une chose maintenant fondamentale pour moi sans que cela ne se transforme forcément en une simple routine où tout serait chronométré. Il faut garder le plaisir de ce que l’on lit, joue ou visionne. C’est juste que, pour ma part, j’en suis venu naturellement à m’interroger sur le chemin à prendre pour vous proposer un maximum d’écrits pertinents sans pour autant laisser de côté tout ce qui fait la magie de ces univers que j’affectionne. Un équilibre souvent compliqué à mettre en place et qui est souvent la bête noire de ceux qui se lancent dans ce genre de projet.

Il est vrai que l’on peut souvent être amené, en tant que créateur, à se dire qu’il faut absolument proposer quelque chose même si on n’est pas forcément dans le bon état d’esprit. Malheureusement, cela n’a rien de productif et peut même avoir l’effet inverse et provoquer un dégoût de ce qui nous passionne. Il ne faut jamais oublier qu’écrire, découvrir et partager doivent être un plaisir et non une contrainte. S’organiser est quelque chose qui peut venir naturellement ou simplement naître d’un désir de s’améliorer. Ce fut mon cas et fait que j’ai trouvé un rythme qui me convient très bien même si j’avoue que j’aime toujours en faire un peu plus parfois. De plus, se créer un planning ne signifie pas pour autant qu’il faut le suivre à la lettre. Il est important de se dégager des moments pour soi ou simplement profiter. Il est toujours possible de rectifier, changer ou reprendre une organisation. Il ne faut pas penser en terme de nombre d’articles ou d’être constamment présent, mais simplement de trouver un juste milieu où l’on se sent bien. Cela dépend à chacun de trouver ce qui lui convient le mieux tant que cela n’affecte pas le plaisir éprouvé. Organisation et passion peuvent autant se compléter que se repousser et heureusement ce fut le premier pour moi. Je finis même par m’amuser en réfléchissant à ce que je vais bien pouvoir traiter dans les semaines à venir et à établir un petit carnet de route de mes idées qui prennent ensuite vie au fil de mon inspiration et de ce que j’ai pu observer en matière de divertissement. L’organisation est à mon sens un moyen de me structurer pour qu’ensuite je puisse exprimer tout ce que j’ai à dire sur une œuvre. C’est aussi de cette manière que j’ai pu prendre suffisamment de temps pour aborder des titres sur lesquels je serais peut-être passé si je m’étais cantonné à mon ancien rythme. Une part importante de mon évolution à travers Esprit Otaku et qui joue un rôle primordial dans ce que je peux vous écrire sur le site.

Un désir de progresser

Voilà sûrement un des éléments qui caractérise le mieux ce que je souhaite pour Esprit Otaku, mais aussi de façon plus personnelle. Après quasiment cinq ans à explorer le monde du manga, des animes et du jeu vidéo, je me suis rendu compte qu’il y avait encore tellement de choses à découvrir. Vous pouvez le remarquer si vous suivez le site régulièrement, mais en dehors d’analyser la plupart des tomes qui sortent, j’ai eu à cœur de diversifier les articles. Après tout, une seule œuvre peut proposer un nombre incroyable de sujets différents. C’est ainsi que sont nés les focus sur les personnages, les décryptages de certaines scènes ou combats, plusieurs relations ou thématiques plus profondes ou d’autres sujets découlant de ces séries. C’est ça qui est formidable et que j’apprécie tant quand je me lance dans le décorticage d’un ouvrage. On peut aisément parler d’une même histoire, mais à travers de multiples points de vues permettant d’enrichir l’expérience ressentie. Voilà pourquoi j’ai à cœur de multiplier les écrits sans pour autant me centrer uniquement sur l’analyse de lectures. En même temps que de diversifier le contenu sur le site, j’ai aussi eu cette envie de passer par d’autres médias afin d’expérimenter, de partager et surtout de me lancer dans des projets de plus ou moins grande envergure. Voilà pourquoi le compte instagram existe et devrait très bientôt proposer des éléments un peu uniques. Je peux aussi évoquer Twitch sur lequel je suis assez actif, que cela soit pour jouer à tout un tas de jeux ou échanger avec vous autour de l’actualité manga et anime. Bien évidemment, il y a d’autres projets en cours, mais dont je garde encore le secret.

Difficile de m’imaginer à l’époque où j’ai lancé le blog que je ferais autant de choses autour de celui-ci. Une progression qui me surprend, mais qui souligne aussi à quel point je suis attaché à ce nom et à ce qu’il représente pour moi. Au même titre que les épéistes dont le katana est devenu un prolongement d’eux-même, Esprit Otaku fait partie intégrante de mon existence. D’ailleurs, il m’arrive justement de plancher sur de nouveaux rendez-vous, mais qui finalement ne restent qu’au stade d’idée. C’est aussi ça la création, réfléchir à des sujets, mais que l’on ne met pas en place, car ce n’est pas forcément l’approche que l’on espérait. Il est vrai qu’avoir ses petites habitudes est une source de soulagement et de bonheur. On se retrouve autour de certaines chroniques régulières comme les sorties mangas afin de parler de ce qui va arriver ou de notre ressenti sur certaines licences. Cependant, il est aussi important de ne pas rester figé sur ce que l’on maîtrise et d’essayer d’aborder des chroniques inédites. La culture populaire et le divertissement de manière générale sont une source inépuisable d’aventures où un simple élément peut devenir une formidable idée de sujet. On peut avoir cette crainte de tester de nouvelles choses de peur que cela n’intéresse pas les gens, mais cela ne doit pas empêcher d’avancer. Après tout, le premier spectateur de votre travail n’est autre que vous-même. Chaque article que je rédige voit le jour justement parce que j’apprécie ce que j’écris et que j’espère que cela sera aussi votre cas. Les erreurs existent et cela permet de s’améliorer pour les prochaines occasions. Le plaisir que ressent un auteur derrière l’un de ses écrits finit toujours par toucher ceux qui sont en contact avec son travail.

Des œuvres pour tous

Pour finir cet article assez personnel, je souhaitais vous parler un peu de cette vision qui m’a accompagné depuis le tout début. Une approche qui date de bien avant que je lance Esprit Otaku. Ces quelques lignes vont faire écho avec la dernière chronique portant sur ma vision du divertissement. A mes yeux, il n’y a pas une vérité absolue en matière de loisirs. On a chacun un ressenti différent face à une histoire qui va plus ou moins nous affecter et marquer notre passion. C’est ce qui fait qu’une épopée sera un coup de cœur pour certains et moins attrayant pour d’autres. Cette situation est tout à fait normale et contribue à la magie de ces médias. C’est justement parce que l’on pose notre propre regard sur un titre que l’on peut créer cette diversité d’avis si importante. C’est pour ça que je ne me contente pas uniquement de donner une analyse personnelle d’une œuvre. Quand j’étudie, observe et admire tout ce qui constitue un manga, un anime ou jeu vidéo, j’ai aussi ce désir de voir ce qui fait sa force. Des atouts qui peuvent me plaire sans forcément me transcender, mais qui peuvent tout à fait éblouir le regard d’un autre lecteur, spectateur ou bien joueur. Je mets un point d’honneur à montrer que chaque série peut avoir ce petit charme qui va permettre à quelqu’un de passer un bon moment. Après tout, il ne s’agit que de divertissement dont l’objectif est de nous faire rêver et voyager. Le principal est donc de s’amuser en s’aventurant dans l’une de ces histoires reflétant la créativité de tous ces artistes. Mon objectif, quand je vous parle d’un sujet précis, est de vous montrer ce qui peut faire la magie de tous ces récits.

On est dans un monde où l’on a la sensation que l’on enchaîne les mauvaises nouvelles, les conflits et autres problèmes. Un manga, un anime ou un jeu vidéo devrait donc être l’occasion rêvée de s’évader un peu et d’oublier, le temps de quelques minutes, tout ce qui nous entoure. C’est ce que je souhaite avec Esprit Otaku. Un lieu où chacun peut trouver le sourire à travers une œuvre, un échange ou simplement la mise en avant de titres qu’ils s’agissent de petites pépites méconnues ou bien de licences populaires. J’espère que cet objectif est réussi, car l’imaginaire est à mes yeux un terrain de jeu fantastique où l’amusement, la joie et le bonheur peuvent se développer sans le moindre problème. Il est grand temps de terminer cette chronique qui fut assez difficile à réaliser, n’ayant pas l’habitude de parler de ce que je fais. Je finirais juste en remerciant d’abord chacun d’entre vous d’être présent et de permettre à Esprit Otaku d’exister et de grandir. Je vous souhaite de fabuleuses épopées à travers tous ces univers qui démontrent toute la créativité dont l’être humain peut faire preuve. Des petits instants de joie qui sont vitaux pour chacun d’entre nous. N’hésitez pas à poser vos questions dans les commentaires, je me ferais un plaisir d’y répondre.

Esprit Otaku - échange

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.