Akudama Drive

Le coffre à trésor des animes – Akudama Drive

Comme on prend un grand plaisir à parler actuellement de pas mal d’animes, on a envie de vous proposer un nouvel épisode de notre coffre à trésor. Vous le savez, c’est à l’occasion de ces rendez-vous que l’on vous présente une série qui, selon nous, a de grandes qualités malgré le fait que celle-ci ne soit pas forcément connue. Après avoir déjà parlé de trois œuvres, voici notre quatrième escapade qui nous conduit tout droit au cœur du catalogue de Wakanim. En effet, on va parler aujourd’hui de Akudama Drive, un anime que l’on avait pu découvrir l’année dernière et qui fut une agréable surprise. Nous plongeant dans un univers particulièrement sombre, ce récit nous conte avec brio l’aventure de criminels à la fois redoutables et mémorables. Une virée dans les bas-fonds d’un monde qui se croit juste, mais qui va finalement aborder de nombreux sujets importants dépassant de loin la simple notion de bien et de mal. Une aventure qui nous fait passer par de nombreuses émotions et qui mérite amplement que l’on s’attarde dessus. On espère donc que vous êtes prêts à passer de l’autre côté de la barrière.

La cavale des pires criminels

Akudama Drive - afficheAvant d’attaquer le cœur du sujet, il est important de replacer un peu le contexte concernant Akudama Drive. Ce titre est réalisé par le studio Pierrot et est une œuvre originale ne provenant donc d’aucun titre de base. Imaginé par Kodaka Kazutaka, le créateur de Danganronpa, l’histoire nous plonge dans la région du Kansai dans un univers alternatif du nôtre. Suite à un violent conflit qui a eu lieu avec le Kanto, la première a fini par devenir dépendante de la seconde. La société évolua tandis qu’un nouvel ordre semblait s’installer où chacun devait vénérer une zone coupée du reste du monde. Malheureusement, le temps passe et ce qui devait être un endroit paisible et en paix finit par se transformer en une zone où la criminalité ne cesse d’exploser. Ceux qui osent sortir du droit chemin sont considérés comme des Akudama, des gens activement recherchés, pour être enfermés et subir le châtiment adéquat. C’est là qu’une simple citoyenne va se retrouver un beau jour au cœur de la tourmente suite à une erreur judiciaire. Considérée comme une criminelle endurcie, elle est envoyée rejoindre les autres individus de sa trempe alors qu’elle est parfaitement innocente. Malheureusement, rien ne semble pouvoir plaider en sa faveur et cela ne s’arrange pas quand elle se retrouve embarquée dans une mission périlleuse en compagnie des pires individus que cette ville a pu connaître. Elle doit maintenant aider à réaliser un braquage qui pourrait bien apporter de gros bouleversements au sein de l’autorité en place.

Vous l’aurez compris, on est propulsé de l’autre côté de la ligne blanche pour être en compagnie de gens peu fréquentables, mais qui vont pourtant être au centre de l’attention. C’est justement l’un des gros attraits d’Akudama Drive qui veut justement bouleverser cette notion de bien et de mal en nous faisant voir l’autre facette de cette lutte. On assiste donc en silence à la tâche que va devoir relever ce groupe absolument unique en son genre et qui n’est pas là pour plaisanter. Pourtant, ce scénario va rapidement se complexifier pour bousculer notre façon de penser concernant cet environnement dans lequel on progresse. Les criminels ont beau être de la pire espèce, ils parviennent pourtant à se démarquer pour apporter quelque chose qui a disparu depuis fort longtemps sur ces terres. Une aventure décomplexée qui va brouiller cette frontière morale pour donner vie à un périple très loin d’être manichéen. Il y a ainsi quelque chose de grisant à suivre les péripéties de cette équipe totalement improbable et qui vont être parfaitement mises en scène par le studio qui va redoubler d’ingéniosité. Que cela soit en termes d’animation ou d’écriture, cette série cherche à tout prix à étonner son public et elle y arrive avec une grande habileté. Rien que la créativité derrière tout ce concept autour des criminels, mais aussi des habiletés de chacun ne va faire que rendre le voyage encore plus fun et spectaculaire. Une série qui se veut être un formidable divertissement, mais qui affiche aussi une part bien plus sombre et enivrante.

Un univers à la fois envoûtant et effrayant

Autant le dire tout de suite, cette série fut un véritable bonheur à découvrir tant son ambiance fut efficace sur nous. Dès les premières minutes, on se retrouve plongé dans ce monde aussi froid que l’acier qui le compose. Les sourires et la tranquillité ont beaux êtres présents, on sent que la vérité derrière est bien différente. Ce n’est qu’une fois que l’on fait la connaissance de nos nouveaux camarades de route que l’on va être propulsé dans une histoire qui va prendre des proportions gigantesques. Ce qui est formidable avec cet anime, c’est qu’il parvient à nous mettre au contact de dangereux criminels, mais pour qui ont fini par avoir une certaine sympathie. Plus on passe du temps à leur côté et plus on ressent certaines attaches à leur égard, car ils sont ce petit grain de sable dans l’engrenage qui régit cette sinistre société. Ils ont beau être souvent terrifiants, on parvient aussi à voir au-delà de cette simple apparence. Si certains sont bel et bien des monstres qui terrorisent le commun des mortels, certains cherchent juste à vivre libre ou à suivre la voie qu’ils ont choisie. L’opposition qui nous est contée peut presque sembler être celle confrontant la liberté à la servitude d’un mode de vie où le moindre écart peut conduire derrière des barreaux. D’ailleurs, l’anime va aussi grandement se démarquer par la prestance de ses personnages. Un casting fantastique où chacun a son petit moment de gloire peu importe son camp. Entre scènes d’action épiques, échanges profonds et des personnalités d’une grande diversité, on ne s’ennuie jamais en leur compagnie.

En dehors de ça, le récit va aussi créer une emprise chez le spectateur qui va être pris dans ce rythme effréné où chaque épisode est une lutte pour survivre. On a alors le droit à notre quota de drames, de dangers et de surprises qui font que la licence parvient à nous surprendre jusque dans ses derniers instants. Un remarquable exploit pour cette saga qui va aussi chercher à nous apporter des messages forts et poignants au contact de notre protagoniste qui se retrouve mêlée à toute cette histoire du jour au lendemain. Un cauchemar qui va finir par lui apporter un autre regard de ce monde où elle vivait. En se confrontant à l’enfer que vivent tous ces individus de l’ombre, elle finit par ouvrir les yeux sur cet environnement étouffant où le plaisir de vivre a simplement disparu. Répondant comme des robots à des ordres et des directives sans se soucier de ce qu’il y a réellement derrière, Akudama Drive nous dévoile un double jeu d’une remarquable efficacité. On est littéralement pris à la gorge en voyant chaque obstacle qu’il faut surmonter et le fait que la mort peut venir frapper à tout instant ces hommes et femmes qui ont décidé que l’ombre serait leur royaume. Le spectateur est alors le témoin privilégié de cette lutte constante pour lever le voile sur tout ce qui entoure cette soi-disant autorité suprême et surtout pour simplement continuer d’exister ne serait-ce qu’un jour de plus. L’ennui s’efface face à ce quotidien tumultueux où à tout instant le rideau peut se baisser face à la cruauté d’un tel endroit.

Akudama Drive marque les esprits

Encore une fois, Akudama Drive nous montre à quel point les créations originales peuvent proposer des aventures tout aussi grandioses que les autres animes. Des titres uniques en leur genre et qui parviennent à proposer une épopée qui nous prend aux tripes en seulement quelques minutes. Le studio a tout simplement fait un travail incroyable pour que l’on soit happé par cet univers à la fois macabre et captivant. Le spectateur a beau savoir pertinemment qu’il n’y a que peu de place pour l’espoir, il finit tout de même par nourrir le désir que toute cette affaire puisse conduire à un renouveau. Il est très difficile d’en parler en détail sans rentrer dans certains spoils, mais il faut comprendre que dans cette aventure tout est possible et ça dès les premiers instants. Un récit qui brille aussi par son humanité à travers certains personnages qui changent grandement au fil des épreuves surmontées. Le calvaire vécu va endurcir certains qui vont alors se lever pour se tenir debout face à certaines injustices. On a beau aimé ou détesté certains protagonistes, on reste admiratif du soin qui fut apporté à l’écriture de chacun. De même, il suffit aussi de poser les yeux sur l’animation pour voir à quel point le studio Pierrot nous a offert de fantastiques moments. Que cela soit sur certains plans ou même au cœur de l’action, il y a toujours cette flopée de petits détails qui viennent sublimer ces scènes déjà épiques. Un boulot fantastique pour un scénario qui nous tient en haleine tout au long de notre périple.

Akudama Drive fait partie de cette catégorie de titres qui nous a intrigués par son annonce et qui a fini par transformer cette curiosité en véritable bonheur. Il est vrai que ce récit ne respire pas forcément la joie de vivre, mais pourtant on ne peut s’empêcher d’être admiratif devant certains acteurs et actrices de cette pièce qui donnent tout ce qu’ils ont pour apporter un peu de couleur à cet environnement terne. Utilisant ces renégats pour critiquer une société imposant son autorité sans laisser de la place à une quelconque forme de liberté ou d’expression, cet anime peut parler à bon nombre de gens. En plus de ça, il est intéressant de noter que l’on a le droit à pas mal de petites références intéressantes sur le cinéma et qui va aussi imprégner clairement certains moments rendant parfaitement hommage à des classiques du genre. Cette licence est clairement une œuvre qui sort de l’ordinaire par rapport à l’évolution de son histoire, mais surtout concernant les personnages que l’on accompagne. Des marginaux qui font tâche dans ce monde qui se veut ordonné. Ils ont beau être pour la plupart des monstres, ils sont les seuls à présenter réellement une étincelle de vie au sein de cette obscurité constante. Ils vont alors faire brûler un feu qui pourrait bien s’emparer de tous ceux qui croisent leur route. Un titre atypique qui vaut le coup que l’on s’attarde dessus et qui pourrait bien surprendre la plupart des gens qui décident de franchir le pas. C’est en tout cas une saga que l’on avait très envie de remettre en avant au vu de toutes les qualités qu’elle possède et de l’expérience qu’elle offre.

N’hésitez pas à nous dire dans les commentaires ce que vous avez pensé d’Akudama Drive si vous l’avez vu ou bien si cette chronique vous a donné envie de le voir. On espère en tout cas que ce focus vous aura plu et vous aura permis de découvrir une licence qui a su nous faire passer un fantastique moment en compagnie de ces gens peu recommandables. Des individus qui ont su briller à l’écran dans une société qui n’est pas aussi rose qu’elle le prétend. On reste bien sûr à votre disposition pour échanger, discuter et débattre autour de ce sujet qui nous tient à cœur et pour répondre à vos questions.

Akudama Drive - équipe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.