Death Parade

Le coffre à trésor des animes – Death Parade

Après avoir déjà abordé deux animes en particulier, on continue de voir ce qui se cache au fond de notre petit coffre à trésor. Ce qui est formidable à travers ce média, c’est quand une œuvre originale parvient à nous surprendre totalement. Cela peut s’exprimer de multiples façons et c’est exactement le cas du titre dont on va parler aujourd’hui. Il s’agit de Death Parade, disponible sur ADN. Si l’on a déjà eu l’occasion d’en parler il y a très longtemps, on s’est dit qu’il serait pertinent de replonger dans cette série avec un regard plus affûté. Il faut dire que cette saga a largement de quoi nous occuper un long moment tant il y a de choses à traiter. Véritable petit ovni à la fois original et fascinant, ce titre a su frapper un grand coup à son arrivée surtout que l’univers était déjà introduit à travers un court oav intitulé Death Billard. Atypique dans son univers, cette aventure ne cesse jamais de proposer des sujets graves et importants qui vont nous conduire à la réflexion. Une virée qui nous saisit sans jamais relâcher son étreinte et que l’on prend plaisir à analyser sous tous les angles. Il est donc grand temps de retourner dans un bar mortel.

Le jeu de la mort

Death Parade - couverturePour remettre un peu le contexte en place, Death Parade, réalisé par le studio Madhouse, nous plonge dans le monde qui se cache entre la vie et la mort. Au moment où deux personnes lâchent leur dernier soupir en même temps, ils débarquent dans un lieu étrange et intemporel. Prenant la forme d’un bar, on y fait la connaissance de l’homme chargé de ce lieu qui répond au nom de Decim. Il déclare alors aux nouveaux arrivants qu’ils vont devoir participer à un jeu choisi au hasard. Ne sachant absolument rien de cet endroit ni de comment ils sont arrivés ici, les participants sont contraints d’obéir aux ordres du tenancier impassible. Des duels pouvant sembler amicaux, mais qui vont aussi révéler bon nombre de choses sur ceux qui se retrouvent coincés ici. Le bar Quindecim accueille toujours avec joie les âmes perdues, mais on ne peut en ressortir qu’en ayant fait un choix terrible. Ainsi débute le récit de ceux qui surveillent le destin de ceux ayant tout perdu et qui doivent alors les guider vers la voie qu’ils méritent. Vous l’aurez donc compris, on est dans un récit fantastique, mais qui va prendre une direction totalement différente de ce que l’on a l’habitude de voir. Proposant un récit mature, puissant et particulièrement déchirant, le titre fait partie de ces découvertes que l’on apprécie toujours un peu plus avec le temps. En plus de ça, il avait été intelligent de proposer juste avant le court-métrage Death Billards reprenant exactement le même univers. Ce visionnage avait permis de se familiariser avec l’univers tout en éveillant bon nombre de questions auxquelles la série allait pouvoir répondre.

D’ailleurs, pour faire un petit aparté sur cet excellent one-shot, il parvenait en une affaire à nous montrer toute la richesse de ce récit. Mettant en avant deux inconnus devant s’affronter dans une partie de billard, tout semble se passer dans la bonne humeur jusque dans les dernières minutes. L’œuvre se transforme alors en un récit où l’être humain est au cœur du sujet et où les masques finissent toujours par tomber. Un jeu de dupes qui va se répercuter dans Death Parade à travers plusieurs confrontations où l’on est constamment happé par ce qu’il se passe. Tout est pensé pour que chacune de ces affaires ait une mise en scène spécifique permettant autant de sublimer le moment présent que souligner l’affrontement psychologique qui se joue. Death Parade est une œuvre originale qui réussit habilement à nous faire vivre une aventure inédite et qui n’a pas son pareil dans son domaine. Ce qui est remarquable, c’est aussi à quel point cette licence peut dévoiler de nouvelles choses à chaque nouveau visionnage. On découvre toujours un petit détail, une phrase ou une approche qui complète notre expérience déjà fabuleuse. Une virée qui va bien plus loin qu’une simple œuvre surnaturelle et qui nous pousse à de nombreuses réflexions en plus d’être chargées en émotions. Se lancer dans cette série, c’est ouvrir une porte qui nous emmène dans un univers qui nous marque profondément.

Un récit aussi profond que fascinant

Il est maintenant grand temps de s’attarder sur le cœur de ce qui fait la force de Death Parade. A chaque fois que l’on s’attarde sur cette série, on ne peut s’empêcher d’évoquer le fait que l’on a une histoire qui dépasse le simple cadre du divertissement. Tout d’abord, le principe de transformer cet instant entre la vie et la mort en une sorte de jeu révélant la véritable personnalité des gens est juste magistral. Bien évidemment, il y a la surprise de la première fois, mais surtout on est ébloui par l’écriture qu’il y a au niveau des personnages, des situations et même de l’univers présenté. Il ne faut pas croire, mais Death Parade ne se limite pas uniquement à ces confrontations fascinantes. Il y a tout un monde qui se développe en dehors de ce bar et qui va démontrer l’intelligence du studio pour créer une sorte de société de l’autre-monde où chacun a une place bien définie. On est donc autant fasciné par ce qui se passe au sein du Quindecim que tout ce qui gravite autour. Pour en revenir aux duels qui nous sont montrés, tout nous parait surréaliste. Voir deux inconnus débarquer dans ce lieu, devoir faire un jeu tel que des fléchettes, une borne d’arcade ou un billard a quelque chose de grisant. L’ambiance joue ici un rôle primordial, car on a la sensation que le temps se fige au sein de cet endroit qui n’est soumis à aucune règle terrestre. Que ce soient les gens invités dans ce lieu ou le spectateur, toutes ces âmes sont envoûtées par l’atmosphère de ce bar à la fois attirant et effrayant.

Ce premier aperçu va ensuite prendre un côté assez récréatif à travers les premiers échanges entre les concurrents. Pourtant, plus on avance dans la partie et plus on entrevoit la vérité derrière cette mascarade. L’être humain dévoile sa véritable nature et on se retrouve face à une œuvre qui nous plonge dans les méandres du cœur humain. Souvent touchant, parfois terrifiant, chaque échange finit par être porteur d’un message profond et pertinent. On se questionne sur la véritable raison qui a conduit ces gens ici et le côté ludique se transforme en une sorte de procès pour dénouer le vrai du faux. Une construction redoutable et qui apporte autant une partie psychologique que philosophique sur l’ensemble de ces cas. Si cette facette de l’histoire est déjà une réussite, le personnage de Decim est aussi un élément palpitant de ce scénario. Ce juge froid et silencieux ne va avoir de cesse d’apprendre au contact de ses invités et va évoluer d’une manière surprenante tout au long des épisodes. Le formatage propre à son travail se confronte à son envie de comprendre l’âme humaine ainsi que tout ce qui dicte la raison de ces êtres mortels. Une entité à part, mais qui veut se rapprocher de cet être fragile, facilement corruptible et ne suivant souvent que son cœur qu’est l’homme. Ainsi, Death Parade prend une tournure presque mélancolique et dramatique. Un véritable succès dans l’écriture et qui s’empare aisément de nous jusqu’au dénouement final qui en surprendra plus d’un. Une œuvre qui questionne sur la vie et la mort et ce qui dicte la morale de chacun.

Death Parade enchaîne les parties gagnantes

Death Parade est clairement un titre qui mérite l’attention autant pour son originalité que par ce que l’anime raconte. Véritable ode à la vie et à la mort, cette série nous entraîne dans ces derniers instants qui peuvent accompagner chaque être humain. L’ingéniosité derrière le concept de cette série, mais aussi l’humanité dont font preuve chaque personnage suffit amplement à transporter cette licence vers les sommets. Il ne s’agit pas uniquement ici d’observer une facette de l’Homme, mais bel et bien l’ensemble des nuances qui peuvent nourrir son cœur. Un voyage qui ne peut laisser de marbre et qui finit toujours par nous faire réfléchir sur de nombreux aspects de l’existence, mais aussi le fait que chacun peut porter un masque qui ne finit par s’effriter qu’une fois le rideau sur le point de se baisser. En proposant aussi un univers d’une grande richesse et qui éveille notre intérêt, le studio a su créer un monde qui dépasse notre entendement pour nous donner envie d’en voir toujours un peu plus. Une série qui nous envoûte autant qu’elle nous attriste par rapport aux sujets traités, mais surtout concernant l’évolution de cet individu qui n’est qu’un simple spectateur de ce combat que mène l’être humain. Death Parade est autant le récit de ces âmes tourmentées que celui de ce barman qui souhaite comprendre ce qui motive tous ces gens à vouloir s’accrocher à la vie. Voilà un anime qui met tout simplement une petite claque en matière de scénario, mais aussi de développement de chaque individu que l’on rencontre au sein de cette entreprise faisant la jonction entre ces deux faces d’une même pièce.

C’est justement ce qui est formidable quand on s’attarde en détail sur ces animes qui ne font pas forcément la une des news, mais qui pourtant ont largement de quoi nous divertir. Il est vrai que Death Parade a eu sa petite renommée à son arrivée, mais on avait à coeur de le remettre un peu en avant. Les années ont beau passées, cette fiction n’a rien perdu de sa superbe. Petite chose amusante, mais rien que l’opening nous reste en tête tellement il est en décalage avec le propos de la série. Des petits éléments qui peuvent paraître anodins, mais qui une fois mis ensemble donnent un tout absolument majestueux. Il faut parfois sortir de sa zone de confort pour découvrir des petits bijoux qui peuvent nous offrir un voyage mémorable où l’on s’évade totalement tout en ayant l’impression d’avoir vécu une formidable expérience. Death Parade fait clairement partie de cette catégorie pour nous et aujourd’hui encore on repense avec nostalgie de ces moments passés au sein de ce bar où planent une multitude d’émotions. On rêverait de voir cet univers s’étendre surtout au vu de ce qui nous fut proposé pendant ces quelques épisodes. Cependant, on gardera toujours un excellent souvenir de notre arrêt au sein du Quindecim et de ce duo qui a su nous faire verser quelques larmes et nous faire réfléchir sur bon nombre de sujets cruciaux. Voilà une saga qui nous a grandement marqués et qui, on l’espère, pourra vous donner un bon divertissement si jamais vous n’avez pas eu l’occasion de la découvrir.

Et voilà le troisième rendez-vous de notre coffre à trésor des animes se termine. On espère que celui-ci vous aura plu et surtout que vous aurez envie de découvrir cette petite pépite qui vaut le coup d’œil. A la fois divertissant et poussant à la réflexion, Death Parade est une série qui ne cesse de nous émerveiller à chaque fois qu’on la regarde. N’hésitez pas à nous dire dans les commentaires si cette chronique vous a intéressé et si vous connaissez la licence. Dites nous ce que vous en pensez et l’on prendra un immense plaisir à échanger avec vous et à débattre sur le sujet. On se retrouve très bientôt avec peut-être une prochaine virée au cœur de ces petits bijoux que l’on souhaite remettre en avant.

Death Parade - jeu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.