Tidus & Yuna

Le périple d’un joueur : la romance de Tidus et Yuna

Si vous avez suivi une petite actualité cet été, vous devez savoir que l’on a fêté les vingt ans d’un jeu mémorable. Il s’agit de Final Fantasy X qui fut un épisode remarquable au sein de la franchise. On s’est donc dit qu’il serait pertinent et intéressant de se pencher sur cet épisode et de raviver le périple d’un joueur. Ce rendez-vous est l’occasion de mettre en lumière certains aspects du monde vidéoludique qui nous ont marqués et un élément nous est rapidement venu en tête quand on a écrit cet article. Il s’agit de la romance qui naît entre les deux protagonistes de l’histoire à savoir Tidus et Yuna. Si leur périple va leur faire surmonter bien des obstacles, ce lien ne va faire que se renforcer jusqu’à créer une union qui va être source d’émerveillement, mais aussi de tristesse. On tient aussi à signaler que l’on prend ici seulement en considération ici le X et non le X-2 par rapport au contexte de l’époque où l’on a découvert cet opus pour la première fois. Voici donc notre retour sur cette facette du récit qui a su marquer bon nombre de joueurs. Préparez-vous à sortir les mouchoirs, car on risque de raviver quelques blessures.

La confusion d’un jeune homme

Pour débuter ce voyage dans le temps, il est tout d’abord important de revenir sur le personnage de Tidus et le rapport que l’on peut avoir avec lui. Au départ, il est présenté comme un joueur de blitzball talentueux, mais particulièrement agaçant. Frimeur et jouant de sa notoriété, on comprend très vite qu’il cherche à surpasser le souvenir de son père qui a disparu depuis maintenant plusieurs années. Son arrivée sur Spira va alors être l’occasion pour lui de découvrir bien des choses sur son histoire, mais aussi sur ses origines. Un élément que l’on abordera un peu plus tard. Donc, on a le droit à un protagoniste assez prise de tête et où l’on pouvait avoir une certaine envie de lui mettre quelques claques. Cependant, ce sentiment est voulu à travers ce personnage qui a finalement dû se construire seul où un père absent et célèbre s’est transformé en un vide à combler. Il est longuement hanté par ce dernier qui est pour lui un obstacle à abattre afin de pouvoir se considérer comme meilleur que cet homme qui ne fut pas un exemple pour un gamin de son âge. Son appel sur ces terres, qui lui sont inconnues, va le conduire à se remettre en question notamment suite à sa rencontre avec Yuna et les siens. Alors qu’il a toujours tout fait pour se débrouiller seul, il se rend peu à peu compte qu’il ne peut espérer vivre sans avoir des gens pour l’entourer. D’ailleurs, il n’est pas rare dans le jeu de voir Tidus être représenté comme un enfant, car c’est ce qu’il est encore. Un garçon apeuré qui ne peut avancer sans les autres.

En entreprenant ce long et périlleux voyage en compagnie de ses nouveaux camarades, il va mener une quête qui lui est aussi personnelle. Il a beau ne pas s’en rendre compte au début, mais ses pas vont le conduire à mûrir et à entrevoir le monde qui l’entoure différemment. Le personnage énervant des premières heures se complexifie pour nous être présenté sous un angle plus touchant et sympathique. On entrevoit mieux sa propre peine et surtout les efforts qu’il met pour protéger la jeune femme chargée de sauver le monde. C’est d’ailleurs en endossant le rôle de gardien qu’il va pouvoir se diriger vers le lieu qui lui donnera les réponses qu’il cherche. Final Fantasy X n’est donc pas uniquement une aventure pour la sauvegarde de la planète, mais une épopée humaine où chacun va essayer d’aller contre cette destinée dictée pour créer un futur incertain, mais façonné de leurs propres mains. On a pris le cas de Tidus, mais Yuna aussi change radicalement depuis son départ à la conclusion de son pèlerinage. Elle, qui a toujours été déterminée à se sacrifier pour le bien commun et à endurer toutes les peines des gens, va peu à peu prendre conscience de la valeur de sa propre vie et de son souhait de continuer d’exister tout en mettant un terme à ce cycle infernal. Deux évolutions qui n’auraient pas été possibles si ces deux futurs tourtereaux ne s’étaient pas rencontrés. Le sens du devoir de Yuna se confronte à la liberté de Tidus pour une explosion qui va changer leur existence, mais aussi la face de ce monde.

Tidus et Yuna - souvenir

Le rôle du gardien

On peut souvent l’oublier, mais le rôle de gardien va avoir une importance considérable dans la relation entre Yuna et Tidus. En effet, ce statut si particulier est le seul moyen de rester auprès d’un invokeur et de l’accompagner dans son périple. Ce n’est que par la force des choses que notre star du blitzball va se retrouver à faire partie du groupe alors qu’il n’aurait jamais dû en faire partie. C’est donc en endossant cette responsabilité qu’il va pouvoir côtoyer la jeune femme et ainsi forger les prémices de ce lien qui s’épanouira par la suite au coeur de l’adversité. Cette dernière notion est importante, car on ne pourrait pas croire au vu du périple que l’on entame que l’amour puisse avoir une place aussi cruciale dans le récit. Après tout, on est constamment témoin de la détresse des gens, de la destruction qu’amène Sin, mais aussi des manigances propres à ceux qui ont du pouvoir. Le deuil fait ainsi partie constante du voyage que l’on initie, et cela, pour quasiment chacun des personnages que l’on peut observer. Tidus va être le témoin de toutes ces souffrances et c’est donc en étant habilité à suivre Yuna qu’il va pouvoir prendre conscience du fardeau qui pèse sur ses épaules. Cependant, contrairement à tous ceux qui l’entourent qui prennent sur eux et tentent surtout de l’aider à atteindre chaque temple, notre blondinet va apporter une aide bien spécifique et qui va sublimer son rôle. Il va aller au-delà de ses obligations pour amener ce vent du changement qui va s’étendre sur l’ensemble de ces terres.

Dans un sens, il est ce qu’un gardien devrait être véritablement à savoir un protecteur qui veut à tout prix préserver la vie de son invokeur que cela soit face aux dangers du voyage que de cette destinée préconçue absurde. Il est vrai que Tidus est un inconnu dans ce monde où il ne se sent pas à sa place, mais c’est justement son ignorance qui va le pousser à rester tel qu’il est et à se rapprocher de Yuna. C’est ce qui fait qu’il va autant sympathiser avec elle et partager une partie de ce fardeau peu importe ce que l’on peut dire de lui. De plus, il est important de noter que Spira est un monde ancré dans des coutumes qui sont presque des chaînes dont personne ne peut se défaire. En étant un étranger, notre protagoniste est libre de toutes ces obligations et va justement apporter un regard neuf sur tout ce cinéma dans lequel se conforte les puissants pour dicter la vie des gens ordinaires. Il est un électron libre même au sein de son équipe où ses compères sont eux aussi bloqués par ce mode de vie où la peur et la mort ont pris le pas sur tout le reste. C’est justement en étant témoin de ce parcours où Tidus donne presque l’impression de faire tâche que l’on voit toute l’importance qu’il revêt au sein de ce groupe. Il est celui qui doit bouleverser les choses et cela commence par les gens qui l’entourent. Sa protection est autant à l’égard de Yuna que de ses camarades qui sont aveuglés par des préceptes qui contribuent aussi à ce cycle éternel.

Deux êtres opposés et similaires

Voilà sûrement l’un des éléments qui rend le couple de Tidus et Yuna aussi touchant et saisissant. A première vue, on pourrait croire qu’ils n’ont absolument rien en commun. Après tout, notre star du blitzball est un frimeur qui aime bien être au centre de l’attention alors que notre invokeur est bien plus réservée et calme. D’ailleurs, cet écart entre les deux va amener des situations assez fortes étant donné que la jeune femme est totalement dévouée à sa cause alors que notre nouveau gardien n’a même pas conscience de ce que signifie réellement d’accomplir ce pélerinage. Cette opposition n’est pas un mal étant donné qu’elle va permettre aux deux personnages de se compléter et d’apprendre au contact de l’autre. Bien évidemment, il y a toutes les informations sur Spira que Tidus va découvrir alors que pour sa part il va apprendre à Yuna à relâcher la pression. Il est celui qui tente au mieux de désamorcer cette ambiance tendue qui est propre à cette mission de la plus haute importance. Leurs différences vont donc permettre à chacun d’évoluer et de voir cet environnement qui gravite autour d’eux sous un tout nouveau regard. Pourtant, les deux futurs tourtereaux ont bien plus de choses en commun que l’on pourrait le croire. Pour commencer, il y a bien sûr l’histoire de leur père respectif qui va entrer dans la balance et offrir un parcours presque similaire. Si l’un était un joueur reconnu particulièrement hautain et l’autre un invokeur de renom, ils ont tous les deux été des figures emblématiques de leur société.

De ce fait, Tidus et Yuna ont tous les deux vécu dans leur ombre. Une situation souvent compliquée pour un enfant qui se dit qu’il se doit être à la hauteur des attentes que l’on peut avoir à son égard comme c’est le cas pour notre invokeur ou au contraire créer une envie de le dépasser au même titre que notre champion de blitzball. Ils partagent donc un chemin qui fut assez similaire et vont ainsi avoir une sorte de reflet d’eux même en regardant l’autre. Une image de ce qu’ils auraient pu devenir. Deux êtres ayant débuté au même point, mais guidés par deux ambitions différentes. C’est pour ça que Final Fantasy X est aussi une aventure très personnelle pour eux. Vaincre Sin va les conduire à affronter leur passé, mais aussi à se construire un avenir à l’opposé de celui de leur parent. En réussissant cet exploit, ils se libèrent de cette ombre qui les enserrait depuis le début pour regagner enfin une existence qui n’est façonnée que par leurs propres choix. Le regard des autres n’a plus d’importance au fur et à mesure que l’on progresse dans l’histoire et c’est fantastique de voir justement que Yuna ne se bat plus uniquement pour les autres, mais aussi pour elle-même. Pour Tidus, il ne pense plus à sa petite personne et à trouver une autre raison qui vaut le coup de se battre quitte à se condamner à une conclusion qu’il aurait préféré éviter. Le gardien amoureux accomplit cette mission qu’il s’est forgée au fil de ce long voyage en silence pour ne pas détruire ces quelques instants de bonheur qu’il a pu obtenir sur Spira.

Tidus et Yuna - danse

La vérité éclate au grand jour

La vérité est un élément très important dans le développement de l’intrigue de Final Fantasy X, mais aussi dans l’évolution de ce tandem. Elle arrive à deux moments bien précis et qui vont grandement changer la donne. La première concerne bien évidemment celle concernant le futur de l’invokeur battant Sin. Condamné à disparaître en même temps que cette entité, la mort finit par appeler la mort sans pour autant détruire à jamais cette menace. Un sacrifice qui peut sembler vain, mais qui pour les habitants de Spira et Yuna est une lueur d’espoir pour ces innocents qui vont pouvoir vivre quelque temps en paix. Une félicité provisoire et où l’obscurité finit par reprendre le pas sur la lumière. Bien entendu, Tidus ne l’entend pas de cette oreille et entre dans une rage folle alors que le désespoir le gagne. Malgré tout, il ne peut accepter cet état de fait dans lequel la plupart des gens semblent s’être résignés. Il va tout faire pour briser à sa manière cette malédiction qui ronge depuis trop longtemps ce monde et qui est aussi une histoire de famille. Cela signifie aussi que le jeune homme va aller jusqu’à s’opposer à celle qui fait battre son cœur qui a accepté ce sacrifice. Ce revirement dans le scénario va justement être là pour éprouver cette relation, mais aussi la renforcer en commençant à forger ce désir de faire bouger les choses. Cela va s’enchaîner par la suite au moment où l’on comprend ce qui se cache réellement derrière l’église et ses adeptes qui va renforcer cette sensation que Spira est un lieu avant tout guidé par les morts que les vivants.

Pour faire une parenthèse sur la célèbre scène entre nos deux amoureux, celle-ci est autant là pour symboliser cette union entre eux, mais aussi le moment où Yuna va totalement se libérer de ce fardeau qu’elle avait. Pendant quelques instants, il n’y a plus de monde à sauver ou de sacrifices à faire, mais juste deux êtres qui s’aiment et partagent un moment magique. L’autre grand passage où la vérité est cruciale vient justement de la scène finale où l’on prend conscience de ce que la victoire définitive de Sin implique pour Tidus et Yuna. En fait, dès la scène où l’on apprend l’origine de Tidus et ce qu’il est réellement, il va y avoir la possibilité de le voir un jour repartir et disparaître. Pourtant, on ne peut s’empêcher de refuser cette éventualité au même titre que Yuna. Pour nous, il est envisageable que toute cette affaire autour de Sin finisse tout de même par avoir un tribut à payer. C’est là qu’arrive cette conclusion qui nous a fait verser pas mal de larmes. On reste sans voix devant ces adieux que l’on est censé faire à l’égard d’un personnage qui nous a accompagnés pendant tant d’heures. On comprend la raison à tout ça, mais on ne peut l’accepter tant on s’est lié à cette relation qui unissait les deux individus. C’est autant tragique pour Tidus que Yuna qui partagent un dernier élan d’affection avant que le rêve ne finisse par s’effacer. Une romance tragique qui aura contribué à apporter la paix et à créer un futur où tout est possible. Voilà aussi pourquoi ce couple nous marque tant. Parce qu’il nous offre un moment que l’on n’aurait jamais cru voir un jour où le simple plaisir de jouer s’éloigne pour laisser simplement les émotions du joueur prendre le pas.

Un amour impossible

On se souvient qu’à l’époque, on avait eu un peu de mal à comprendre ce qu’il se passait dans ce final. Ce n’est qu’en refaisant une seconde fois le jeu que l’on a pris conscience de la portée émotionnelle de ce clap de fin. Il n’était pas encore question d’une suite et on se retrouvait donc avec sûrement l’une des conclusions les plus puissantes, mais aussi les plus dramatiques de la saga Final Fantasy. Un changement drastique qui fut renforcé par la force de ce lien qui unissait Tidus et Yuna. On reste alors sans voix devant ce dernier acte où les larmes de la jeune femme se transmettent au joueur qui peut aisément sentir son coeur se serrer. Si une fin pareille était déjà terrible, elle n’aurait pas eu le même impact sans tout ce qu’il s’est passé auparavant. Toute l’aventure que l’on a vécue en compagnie de ce groupe et surtout de ces deux amoureux n’a fait que nous préparer, sans le savoir, à ce moment que l’on n’imaginait pas un seul instant qu’il arriverait. Un happy end qui a un goût amer pour ceux qui restent et nous montrent à quel point cette quête affiche un lourd tribut à payer. Final Fantasy X nous conte autant le combat pour sauver Spira de la tourmente éternelle qui l’accable que celui d’un amour naissant et intense qui doit finalement voler en éclats pour amener la paix sur ces terres. C’est ça qui est incroyable, car on a beau avoir amené une tranquillité permanente sur ce monde, on a vraiment cette sensation que l’on perd tellement. Une première dans la saga de Square Enix et qui nous montre que le jeu vidéo peut être bien plus qu’un simple divertissement.

 Il s’agit d’un média qui peut nous raconter des histoires qui resteront à jamais gravées en nous et qui nous auront fait ressentir des émotions incroyables. Le cas de Tidus et Yuna en est le parfait exemple et montre à quel point la construction narrative et l’écriture de ce dixième épisode est remarquable. Il ne s’agit pas d’une simple amourette qui apparaît comme on peut le voir dans certaines œuvres entre le héros et l’héroïne. Ici, on a vraiment un désir que le joueur soit témoin d’une relation sincère où deux êtres totalement perdus finissent par avancer main dans la main pour faire face à ce futur destructeur. Le gamin énervant des premières heures à fini par disparaître au fil de ses pérégrinations pour devenir un gardien remarquable et surtout l’instigateur du changement qui s’opère sur ce monde. Il est celui qui va libérer Yuna des chaînes de son devoir et lui montrer que toute vie mérite d’être défendue, même la sienne. Le joueur de Blitzball n’est pas un héros dès le départ et on pourrait même dire qu’il ne prend jamais véritablement la première place. Il est celui qui conduira la véritable sauveuse de Spira vers un avenir plus heureux en la soutenant sur tous les plans. Une démonstration magistrale de ce que la franchise Final Fantasy peut délivrer en matière de relation humaine. Un souvenir impérissable pour nous et qui nous fait toujours autant frissonner même après avoir refait plusieurs fois ce dixième épisode qui fait partie de nos grands coups de cœur.

N’hésitez pas à nous dire si ce type de chronique vous a plus et si vous souhaitez que l’on réitère l’expérience pour de prochaines fois. Dites nous aussi dans les commentaires ce que vous avez pensé de cette relation entre ces deux personnages et surtout si vous avez apprécié la manière dont celle-ci fut construite. Ce fut un véritable petit plaisir que de réécrire sur le monde vidéoludique et on espère que ces quelques lignes auront su éveiller quelques souvenirs. L’univers de Final Fantasy est immense et c’est toujours un véritable bonheur que de s’y immerger.

Tidus et Yuna - amour

4 Comments

  • NanaCoubo dit :

    Alalala Tidus et Yuna… un amour impossible… c’est triste de le reconnaitre mais c’est le cas. Et c’est ce qui fait le grand charme de FFX concernant ce couple. C’est pour cela que la fin dite “parfaite” de FFX-2 est mauvaise de mon point de vue personnel. Je n’ai jamais cherché à l’avoir en jouant à FFX-2 d’ailleurs (la fin normal est même très bien justement).

    Un article bien détaille et analysé ! Ca fait très longtemps que j’ai joué à FFX et en lisant cet article je me suis rendue compte que le joueur/la joueuse est à travers Tidus en fait. Je me vois il y a en 15 ans en train de découvrir ce jeu et je me sentais vraiment en immersion à travers Tidus.

    • EspritOtaku dit :

      Merci beaucoup pour ton commentaire et il est vrai que cette fin est tellement puissante que cela paraît étrange d’avoir eu par la suite cette fin parfaite dans X-2. Je trouve que ce n’est pas parce qu’une conclusion est triste et même déchirante, qu’elle est mauvaise. Bien au contraire, tout ici est parfaitement pensé pour créer ce moment afin qu’il puisse avoir un profond impact sur le joueur.

  • lageekenrose dit :

    Un magnifique article pour une magnifique romance d’un jeu que j’ai découvert pour la première fois cette année. Quelle claque, et merci pour le développement quant au sens et l’utilité de cette relation. J’en ai encore des frissons (et je ne souhaite pas me lancer dans FFX-2 de peur de me gâcher ce moment à la fois triste et beau).

    • EspritOtaku dit :

      Merci beaucoup pour ton très beau compliment et je suis content que l’article t’ai plu ^^
      Ah c’est génial d’avoir justement le ressenti de personnes qui ont découvert cette histoire que récemment.
      En fait, FFX-2 apporte son lot de bonnes idées, mais il est vrai que FFX est tellement puissant dans son écriture que l’on se dit qu’il n’y a pas besoin de plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *