Blue Giant Supreme-Vol.-5-2

Blue Giant Supreme tome 5 : la puissance du jazz

Vous le savez sûrement, mais il y a des titres qui se sont rapidement inscrits comme de gros coups de cœur pour nous. Des séries dont on attend impatiemment de pouvoir se lancer dans un nouveau tome afin de voir ce qu’il va se passer et comment le récit évolue. Il est très intéressant alors de se pencher sur certains volumes qui vont apporter un changement radical dans l’expérience ressentie ainsi que la trame narrative. C’est exactement le cas avec le sujet dont on va parler aujourd’hui qui n’est autre que le tome 5 de Blue Giant Supreme. Cette série, éditée chez Glénat, nous a fasciné depuis le départ par la force qui se dégage de ces planches, mais aussi l’attachement que l’on a pu construire à l’égard de ce protagoniste. On s’amuse de voir jusqu’où il peut aller par la seule force de sa détermination dans ce rêve musical. Tandis que notre précédente escapade dans cet univers avait commencé à prendre ce tournant important pour l’intrigue principale, on est maintenant témoin de ce qui est sûrement la plus grosse épreuve pour Dai depuis ses débuts dans le jazz. On espère donc que vous êtes prêts pour assister à une représentation inoubliable.

Un groupe ayant besoin d’expérience

Blue Giant Supreme Vol. 5Blue Giant Supreme, imaginé par Ishizuka Shinichi, nous avait laissés alors que l’on venait d’assister à un tournant dans la carrière de Dai. Après que celui-ci ait décidé de quitter le Japon pour tenter de se faire un nom dans le jazz en Allemagne, il se rendit compte à quel point cela pouvait être difficile de vivre dans un autre pays. N’ayant quasiment plus aucun revenu et se donnant corps et âme à sa maîtrise de son art, l’avenir semblait bien compliqué pour ce voyageur. Malgré tout, son périple à l’étranger ne fut pas pour autant dénué de sens étant donné qu’il a pu découvrir un autre aspect de cette musique qu’il aime tant et surtout d’autres joueurs de talent. Admirant la prestation de chacun, il était décidé à former un groupe en compagnie de trois musiciens incroyables. Ayant réussi à les convaincre de tenter cette aventure, l’adolescent japonais se retrouve maintenant à devoir coordonner et maîtriser les ardeurs de ses nouveaux camarades. Un rôle bien difficile qu’il n’avait jamais eu l’occasion d’endosser par le passé. Malgré tout, sa détermination ne faiblit pas peu importe ce que peuvent dire les autres ou bien le contredire sur ses choix. Malheureusement, le travail d’équipe est loin d’être leur point fort. Chacun n’a eu de cesse d’évoluer dans sa propre sphère sans réellement se soucier de ce que signifiait jouer en groupe. S’ils ont déjà fait de nombreuses représentations chacun de leur côté, la naissance de ce groupe est une toute nouvelle expérience pour eux. Une sorte de renaissance qui pourra soit les conduire au succès, soit briser leur rêve.

C’est ainsi que Dai le saxophoniste ténor, Hannah la contrebassiste, Bruno le pianiste et Raphaël le batteur associent leurs remarquables talents dans l’espoir de se forger un avenir inédit où le succès serait au rendez-vous. Ils ont beau être tous de nationalité différente et avoir leur propre vision de la musique, ils partagent tous ce désir d’imposer leur vision du jazz. Des fortes têtes qui vont devoir collaborer malgré les épreuves à surmonter et la peur de l’échec. Heureusement pour eux, ils parviennent à décrocher une chance de jouer sur scène à Berlin. Un lieu parfait pour débuter leur carrière en tant que groupe. Cependant, il se pourrait bien que tout ne se passe pas comme prévu. La vie de musicien est semée d’embûches et c’est encore plus vrai quand il s’agit de se hisser au sommet du jazz. Les réussites passent toujours par un nombre incalculable d’échecs. La question est cependant de savoir si cette fragile entente au sein de l’équipe saura tenir face à l’adversité et aux aléas de cette vie faite d’incertitudes. Pourtant, ce nouveau départ pourrait aussi leur réserver quelques surprises à travers certaines rencontres leur permettant d’élargir leur horizon et d’entrevoir des possibilités inédites. Peu importe ce que le futur lui réserve, Dai est bien décidé à ce que sa musique finisse par retentir au-delà des frontières. Voilà donc le nouveau chapitre de ce jeune homme qui a tout plaqué pour concrétiser son rêve et qui est prêt à tout donner pour avancer en compagnie de ses nouveaux amis.

Si l’on avait très envie de parler de ce cinquième volume de Blue Giant Supreme, c’est qu’il aborde un tournant majeur pour la saga qui avait déjà été amorcé dans le précédent volume. Cette fois, il n’est pas uniquement question de Dai, mais bel et bien de tout un groupe où chacun a sa propre vision des choses. Cette lecture va alors exposer à merveille à quel point une collaboration peut être compliquée surtout en compagnie de musiciens aussi talentueux, mais qui ont toujours privilégié leurs compétences personnelles. Un travail de longue haleine parfaitement retranscrit au sein de ces pages.

Un récit où chacun grandit

Si le précédent volume nous avait permis d’assister à l’élaboration de ce groupe et surtout à la difficulté de convaincre chacun de ces musiciens d’adhérer à l’idée de Dai, cette nouvelle lecture va amener son lot de nouveaux défis. En effet, Blue Giant Supreme est bien décidé à en faire baver un maximum à ces protagonistes qui ont pourtant tout ce qu’il faut pour briller en solo. Voici déjà le premier élément qui rend cet acte aussi palpitant à suivre. Il nous démontre l’énorme écart qu’il y a entre se produire seul sur scène et faire partie d’une équipe qui doit travailler main dans la main. La synchronisation est cruciale et c’est encore plus complexe quand on fait face à des caractères aussi marqués que ceux de ce groupe. Il est donc fascinant de voir à quel point ces musiciens talentueux doivent tout de même apprendre et s’entraîner comme s’ils n’étaient que débutants, car ayant beaucoup trop de mal à maîtriser une telle collaboration. C’est ce qui fait tout l’intérêt de ce passage qui nous donne tous les éléments nécessaires pour nous montrer que l’on peut assister à la naissance d’une team légendaire dans le monde du jazz si celle-ci parvient à se coordonner. Il n’est donc plus question uniquement d’assister aux progrès de Dai, mais d’un ensemble d’artistes qui sont déterminés à montrer de quoi ils sont capables. Une évolution importante et vitale, car elle va aussi permettre d’aborder un autre sujet sur la table qui n’est autre que la complexité d’être un leader surtout au sein d’un tel rassemblement.

On le sait, notre jeune japonais a déjà su faire étalage de sa puissance dès le moment où il souffle dans son instrument. Malgré tout, il parvient encore à nous surprendre en nous montrant qu’il en a encore sous le pied. Mais le plus grand défi qu’il doit relever est de réussir à transformer cette tentative de groupe en un franc succès. Une fois de plus, on aborde ici un ensemble de détails qui vont montrer à quel point chaque chose à son importance. Le fait de savoir parler plusieurs langues, d’être diplomate, de savoir tempérer les ardeurs de ses coéquipiers, composer et trouver des salles sont autant d’aspects importants que doit réussir à accomplir le chef de bande. Ce qui est fantastique dans ce récit, mais aussi particulièrement difficile, est qu’il n’est jamais question de gagner constamment. Même après avoir fait des efforts monstres pour réussir à atteindre une certaine harmonie, tout peut encore arriver, en bien comme en mal. Il suffit ainsi d’une fausse note pour que l’ensemble des rouages se coincent et qu’une soirée de rêve se transforme en véritable cauchemar. Ce tome nous démontre ça et correspond totalement à la vision de l’auteur depuis le début de son œuvre. Il veut nous montrer l’adversité de se lancer dans un tel domaine, mais aussi le fait que chaque voie amène forcément son lot d’échecs et de succès. Il faut savoir se relever pour continuer d’avancer sous peine de ne pouvoir simplement que reculer. Un manga qui ne se limite pas uniquement à nous en mettre plein la vue et qui est tout simplement complet à bien des niveaux.

On le dit assez souvent, mais chaque nouveau volume de la saga Blue Giant Supreme est un pur bonheur. Bien évidemment, on continue de souligner tout le talent de l’auteur pour retranscrire la puissance de cet art musical à travers son trait d’une grande puissance tout en étant élégant. Cependant, cette lecture nous montre aussi que cette série n’est pas uniquement sublime par ses dessins, mais aussi par la justesse d’écriture de ses personnages. Des individus portés par des ambitions personnelles et qui doivent tout faire pour maintenant avancer ensemble dans la même direction.

Blue Giant Supreme ensorcèle nos oreilles

Blue Giant Supreme - chantQue dire de plus sur ce tome de Blue Giant Supreme si ce n’est qu’il démontre tout le talent de l’auteur pour nous conter ce qui constitue la vie de musicien. On n’est pas seulement ici dans une optique de voir Dai atteindre son but. Il est avant tout question d’un voyage bien plus grand où les échecs sont souvent plus nombreux que les succès. Cette lecture nous le montre très clairement et fait que l’on est encore plus happé par ce qu’il se passe étant donné que cela peut mettre un frein définitif à ses ambitions. De même, le fait de ne plus suivre uniquement notre ami japonais, mais tout un groupe est aussi un atout indéniable pour la série. On avait déjà pu en avoir un aperçu dans Blue Giant, mais ici tout est développé de manière à transformer cette aventure solitaire en une quête collective. En seulement quelques pages, on comprend que notre saxophoniste est encore très loin d’avoir tout ce qu’il faut pour aller au bout de son rêve. Il doit continuer à apprendre et surtout à se démarquer des autres à travers sa musique. Le mangaka a parfaitement su amener cette transition qui amène son protagoniste à un tout autre niveau où la moindre erreur peut être fatale pour le moral. En dehors de ça, il y a aussi un excellent travail de fait au niveau de l’écriture des divers personnages qui ponctuent le récit. On n’est jamais dans l’exagération et chacun fait de son mieux pour nous partager son souhait et surtout sa détermination. Un périple autant musical que profondément humain.

C’est vrai que cette saga n’arrête jamais de nous émerveiller. Mais ce qui est le plus marquant dans Blue Giant et Blue Giant Supreme, c’est justement cette faculté qu’a l’auteur de ne jamais se reposer sur ses acquis. On sent toutes les recherches qui ont dû être effectuées de sa part pour que sa fiction se rapproche le plus de notre réalité. Sans oublier que son trait ne faiblit aucunement. On est toujours sous le charme de ces représentations où l’on a presque cette sensation d’entendre les notes s’échapper du papier. Une ode aux rêves qui peuvent tout à fait s’exaucer si tant est que l’on soit suffisamment déterminé pour surmonter les obstacles qui se dresseront sur la route. Il est tout à fait possible de transposer l’histoire de Dai à tout un tas d’autres domaines. Cela prouve la pertinence de ce récit qui sublime cet art, mais qui a aussi une portée universelle. Un immense coup de cœur que l’on continue de vous recommander vivement. A présent, il est grand temps d’aborder les quelques interrogations qui nous viennent à l’esprit pour la suite. Est-ce que ce groupe parviendra à atteindre de nouveaux sommets ? Peuvent-ils vraiment travailler main dans la main pour atteindre leur objectif commun ? Parviendront-ils à surmonter les échecs qui se dresseront sur leur route ? Ils sont encore au tout début de leur périple et c’est à eux d’écrire leur légende.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti concernant ce nouveau volume de Blue Giant Supreme. Avez-vous été conquis par la tournure que prend la constitution de ce groupe ? Trouvez-vous qu’il y a une évolution satisfaisante des divers protagonistes de cette histoire ? Croyez-vous que l’on assistera à des prestations d’anthologie de la part de cette team qui a encore un long chemin à parcourir ? Trouvez-vous que la licence continue de garder une qualité remarquable après tous ces tomes ? Qu’attendez-vous pour la suite de la licence ? On reste à votre disposition pour échanger, discuter et débattre autour de ce sujet.

© 2017 Ishizuka Shinichi, Shogakukan

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.