Lupin the Third-Vol.-1---Anthology

Lupin the Third Anthology : un recueil d’histoires intéressant

Il y a des sagas de renoms dans le monde du manga qui ont permis de façonner ce médium et ont ainsi donné naissance à des personnages légendaires. Pourtant, cela ne signifie pas pour autant que l’on a forcément accès à ces titres en France. Il faut parfois attendre longtemps pour voir enfin débarquer chez nous un ouvrage permettant de découvrir une de ces licences mythiques. C’est ce qui est arrivé il y a quelques jours avec Lupin the Third Anthology qui vient de sortir chez Kana. Comme le dit si bien son nom, il s’agit d’un recueil des meilleures histoires autour de ce fameux cambrioleur et de ses acolytes de toujours. Il n’est donc pas ici question du manga en lui-même, mais d’un aperçu de tout ce qui pouvait constituer celui-ci au fil de la série d’origine et de sa suite. En voyant arriver cette annonce, on pouvait se poser naturellement la question de savoir s’il serait pertinent de sortir une anthologie pour faire découvrir cet univers aux jeunes lecteurs qui n’ont pu découvrir le nom de Lupin qu’à travers les animes et films d’animation qui ont pu dépasser nos frontières. Après cette lecture, on peut dire qu’il y a beaucoup de choses à dire sur cet ouvrage, mais aussi le futur de la licence en France. On espère donc que vous êtes prêt à suivre les péripéties d’un groupe de hors-la-loi redoutable.

Les péripéties de Lupin

Lupin the Third - débutLupin the Third Anthology, imaginé par Monkey Punch, est un recueil de plusieurs histoires autour de ce personnage emblématique du monde du manga et de la culture populaire de manière générale. Le personnage légendaire de l’auteur arrive pour la première fois en France sur papier. Un individu imaginaire pensé par un artiste de talent et qui va avoir impacté bon nombre d’auteurs de l’époque, mais aussi actuels. Une influence considérable qui montre à quel point les aventures du célèbre voleur ont fait rêver des générations entières de lecteurs même après la disparition de son papa. L’apparition de cette anthologie dans les librairies est l’occasion parfaite pour que cette figure légendaire puisse se présenter à tous ceux qui ne sont pas familiers avec l’univers de Lupin. Voici donc onze courts récits qui nous présentent diverses frasques de ce cambrioleur aux multiples visages qui finit toujours par se sortir des pires situations. Rusé, drôle, loufoque et dragueur, celui qui est le descendant du plus connu des gentlemans cambrioleurs n’a de cesse d’élaborer des plans aussi farfelus que complexes pour atteindre l’objet de ses convoitises. Envoyant à chaque fois une carte pour prévenir de son futur méfait, il prend un malin plaisir à faire tourner en bourrique les forces de l’ordre qui se retrouvent souvent prises au dépourvu par sa maîtrise du déguisement et ses nombreuses portes de sortie.

Cependant, ce n’est pas tant l’appât du gain qui le motive à se jeter au devant du danger. Il semble surtout prendre un malin plaisir à jouer ses tours à ses poursuivants et finit toujours par revenir à son mode de vie assez simple. Un homme qui ne trouve de joie que dans le fait de cambrioler et peu importe ce qu’il souhaite dérober. Rien ne lui résiste et c’est ce qui fait aussi toute la force de ce personnage qui est à la fois espiègle et imprévisible. Concernant cet ouvrage en lui-même, il s’agit des meilleurs moments des aventures cultes de cet homme qui ont été sélectionnés avec soin par le dernier éditeur de l’auteur. Un petit instant privilégié en compagnie de cet univers façonné par Monkey Punch au fil des années et qui s’est maintenant étendu à tellement de formats. Voici donc le moment de faire un point sur toutes ces petites péripéties qui ont jalonné une partie de la vie de Lupin et sa bande. Qu’il s’agisse de règlements de compte, de pièges à l’égard de la police ou de ses nombreux vols, on n’a pas le temps de s’ennuyer avec un groupe aussi déjanté et pourtant si professionnel. Un voyage dans le temps fantastique où le trait de ce grand auteur continue d’avoir autant d’impact même après toutes ces années.

Il est toujours très compliqué et aussi intéressant de se pencher sur ce type d’œuvre qu’est une anthologie. En effet, celle-ci doit réussir à capter tout ce qui fait l’essence d’une licence pour en tirer le meilleur ou au moins éveiller notre intérêt pour la série d’origine. Ce fut le cas ici avec Lupin the Third qui oscille entre nostalgie et totale découverte d’une saga dont le nom est inscrit dans l’histoire du manga. En s’attardant sur cette lecture, on découvre alors plusieurs points importants permettant de s’acclimater à cet environnement et surtout à ces personnages qui s’attirent rapidement notre sympathie.

Des virées éphémères et efficaces

Quand on parle d’anthologie, on se dit souvent que cela sert plus de compléments à une série déjà installée plutôt que premier pas vers une licence. Pourtant, Lupin the Third va faire ses débuts en France au format papier avec cette œuvre et c’est au final une idée très intéressante. En effet, ce n’est pas parce que l’on fait face à de courtes histoires que le récit n’en est pas moins prenant. On trouve même que ces petits actes donnent un excellent aperçu de tout ce qui peut faire l’âme des aventures de ce redoutable cambrioleur. Ces quelques pas nous permettent d’appréhender ses divers crimes, sa façon d’aborder chaque situation, son côté lubrique, mais aussi ses relations avec ses divers partenaires. Même s’il n’y a pas de finalité en soi, ce n’est absolument pas grave, car on s’amuse tout simplement à admirer les affaires dans lesquelles se retrouvent embarqués tout ce beau petit monde et qui mélangent récits sombres, de l’action et aussi une grande part de comédie. Tout est équilibré pour que l’on passe rapidement de l’une à l’autre sans que cela ne nuise au rythme. On peut même dire que le fait d’avoir à chaque chapitre un récit différent permet aussi de donner un échantillon de tout ce que peut nous faire ressentir cette licence qui ne se contente pas de narrer les mésaventures d’un criminel attachant. On sent qu’il y a parfois quelque chose de plus grand derrière et l’on ressort de chaque mini-aventure avec un sentiment de manque. 

Une absence qui s’exprime par ce désir de vouloir approfondir les divers éléments de cet univers. Pour ce qui est du style graphique de cet ouvrage, il peut sembler daté, mais c’est justement ce qui fait son charme. On parcourt ces pages en ayant cette sensation de faire un voyage dans le temps à travers des dessins qui soulignent habilement les situations cocasses, mais aussi l’effervescence derrière toutes les interventions de ce protagoniste. Un style graphique qui nous rappelle toute une époque et qui joue habilement sur ce sentiment de nostalgie qui nous envahit en tournant les pages. On est constamment surpris par l’ingéniosité de cet homme pour nous surprendre et parvenir à ses fins, même si cela ne signifie pas pour autant la victoire. Il y a donc un jeu constant qui est fait entre son groupe et les forces de l’ordre qui rend chaque altercation plus surprenante que la précédente. Une bouffée d’air frais où l’on ne se prend pas la tête en observant cet anti-héros suivre simplement ses désirs et être le digne héritier de cet ancêtre mythique. Un voleur insaisissable qui a toujours un atout dans sa manche. On ressent totalement ça à travers ces onze parties qui ont su parfaitement capter l’essence du personnage et qui peuvent susciter l’intérêt des lecteurs pour l’ensemble de l’œuvre. Une invitation à faire connaissance avec l’une des figures mythiques du monde du manga et dont les pitreries et autres péripéties sont toujours aussi divertissantes même après tant d’années.

Lupin the Third Anthology est une excellente lecture pour quiconque souhaite en apprendre plus ou au moins se lancer dans la découverte de cette franchise. Un ouvrage qui a su apporter ce qu’il faut en matière de récits pour attiser la curiosité du lecteur. En fait, une fois que l’on fini cette lecture, on ne demande qu’à vouloir en apprendre un peu plus sur les origines de ce professionnel du cambriolage, mais aussi sur ses comparses et autres acteurs qui gravitent autour de lui. Un voyage dans le temps redoutable et qui montre que les années n’ont pas d’emprise sur cette licence qui a tant à offrir.

Lupin the Third Anthology nous fait découvrir son univers

Lupin the Third - policeCette lecture avait un rôle assez important à endosser. En effet, il devait être la porte d’entrée à l’univers papier de Lupin the Third tout en ayant une construction spécifique du fait qu’il s’agit d’un recueil. Si la tâche était loin d’être aisée à relever, force est de constater que c’est une belle réussite. En lisant ces petites histoires, on a autant eu envie d’en voir plus que l’on a passé un bon moment en compagnie de ces protagonistes haut en couleur. Avec son savoureux mélange d’humour, de scènes plus impressionnantes et surtout d’une ambiance qui lui est propre, on est pleinement immergé dans ce que l’on nous raconte. Même s’il n’y a pas forcément un fil conducteur entre tous ces récits, cela ne dérange aucunement le plaisir ressenti, car on peut tout à fait apprécier ces divers actes pour ce qu’ils sont séparément tout en sachant que cela fait partie d’un ensemble bien plus grand. En dehors de ça, on a eu un affect tout particulier pour le trait de l’auteur qui est représentatif de toute une époque et qui nous a replongé dans certaines vieilles bandes-dessinées que l’on pouvait apprécier tout jeune et qui affichait une identité aussi marquée. Souvent drôle, parfois parodique, mais toujours efficace, on s’évade totalement en compagnie de ce trio qui n’a besoin que de quelques minutes pour que l’on adhère pleinement à leurs aventures et à leur mode de vie. Une œuvre qui sait multiplier les masques pour nous faire vivre une large palette d’émotions.

On a donc vraiment adoré cette virée à travers cette anthologie autour de Lupin the Third. C’est encore plus pertinent que l’on n’est pas si familier avec cet univers même si l’on a pu déjà suivre certaines séries autour de celle-ci. De ce fait, on a pu être directement en contact avec la plume de l’auteur et ce qu’il a voulu transmettre à travers ses personnages et le monde qu’il a construit autour d’eux. Une lecture très instructive tout en étant un bon spectacle où l’on ne s’ennuie jamais. Pour répondre à la question que l’on évoquait en introduction, ce premier contact au format papier de la saga Lupin est une excellente idée. Elle est suffisamment pertinente pour nous amuser et offrir une expérience à part qu’un éveil à cette saga qui est bien plus riche que ce que l’on peut entrevoir au sein de ces pages. Le pari est réussi, car c’est une belle invitation à se renseigner, à explorer et découvrir tout ce qui tourne autour de cette figure emblématique du monde du manga. Un titre que l’on peut recommander autant aux amoureux de Lupin qu’à ceux désireux de mettre un pied sur ce terrain propice à de multiples péripéties endiablées et fortes. Bien sûr, il n’est pas question d’évoquer des questions au vu du format de cette épopée. Malgré tout, on peut laisser notre esprit vagabonder en s’imaginant ce que notre cher cambrioleur va bien pouvoir réaliser comme exploits futurs tout en nous demandant ce qu’il a déjà vécu. On a très hâte de voir cette licence prendre plus d’essor chez nous et ce premier pas est un bon exemple d’invitation à cette initiation.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti concernant cette anthologie de Lupin the Third. Avez-vous apprécié l’ensemble de ces petites histoires qui nous sont racontées ? Trouvez-vous que cela est un bon moyen de faire découvrir le personnage de Lupin ainsi que l’univers dans lequel il évolue ? Pensez-vous que l’on aura le droit à d’autres œuvres par la suite pour venir enrichir la licence en France ? Quel est le personnage qui vous a le plus interpellé pendant cette virée au sein de ce petit groupe hors du commun ? Qu’espérez-vous pour le futur de la saga chez nous ? On reste à votre disposition pour échanger, discuter et débattre autour de ce sujet.

© 1967 Monkey Punch

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.