Fairy Tail

Coup d’oeil sur la guilde Fairy Tail

C’est la semaine spéciale Fairy Tail et pour cette occasion, on ne pouvait pas ne pas évoquer la plus fameuse des guildes de mages de cette série. En effet, s’il y a un élément qui a rapidement su nous convaincre lors de notre découverte à l’époque de la saga édité chez Pika c’est bel et bien ce rassemblement de personnages. A la fois atypique, délirant et d’une grande diversité, c’est un lieu que le lecteur va visiter à de nombreuses reprises. C’est pour cette raison que l’on trouvait intéressant de se pencher sur cette partie du récit qui est loin d’être anecdotique et va même grandement contribuer à l’attrait que l’on peut avoir pour Natsu et ses amis. C’est en regardant ces personnages plein de vie interagir entre eux que l’on va entrevoir toute la force des liens qui se tissent entre ces murs. Sous la surveillance du vieux Makarof, ces mages de tout horizon se regroupent pour accomplir leurs missions, mais surtout pour nous offrir un spectacle chaleureux que l’on n’est pas prêt d’oublier. En franchissant ses portes, cette guilde ne fait pas que nous éblouir, elle nous donne aussi envie d’en faire partie. L’heure est donc venue de retrouver tout ce beau petit monde !

Un foyer regroupant de nombreux mages

Fairy Tail - rassemblementBien évidemment, on ne peut pas commencer à aborder le cas de Fairy Tail sans évoquer le fait qu’il s’agit avant tout d’un rassemblement de mages ayant choisi de collaborer et de vivre ensemble. Le monde dans lequel on évolue pullule de ces différents clans qui ont tous leurs propres méthodes, mais aussi leurs ambitions personnelles. Cela permet à la licence de proposer très rapidement une grande diversité dans les profils que l’on découvre. Cependant, ce lieu qui sert de second foyer à Natsu et Lucy va nous éblouir, dès les premiers instants, par cette vaste hétérogénéité par rapport à tous les sorciers qui leur servent de collègues. On a ainsi des individus mystérieux, d’autres totalement barrés et certains plus violents que d’autres. Le fait qu’il n’y ait jamais un caractère identique va grandement contribuer à l’image de Fairy Tail. Dès que l’on franchit le seuil de cette bâtisse, c’est un nouveau monde qui se présente à nous où tout semble pouvoir arriver, même les événements les plus improbables. En fait, cette guilde est la toute première que l’on découvre et cela va beaucoup jouer dans notre appréciation de tous ces personnages et dicter notre chemin par la suite. Quand on pose les yeux sur ce bâtiment et ses occupants, on a tout de suite l’image d’une zone de liberté où chacun peut être comme il veut sans avoir à s’inquiéter du regard des autres. Si le maître de guilde veille au grain pour éviter des débordements trop explosifs, on ressent cette chaleur humaine qui se dégage de ces occupants qui savourent chaque jour comme il vient. Bien sûr, les pensionnaires de ce lieu vont avoir le droit, pour une grande partie, à un développement progressif au fil de la saga. Cependant, on s’attarde ici sur l’image que renvoie cette équipe qui parvient à nous donner le sourire en seulement quelques secondes.

Pour en revenir aux gens que l’on rencontre, le fait qu’il n’y ait jamais la moindre similitude d’un mage à l’autre mise à part leur tatouage commun va susciter notre intérêt pour eux. On les observe dans leur quotidien et on s’imagine ce que peut être leur histoire ou même leurs pouvoirs. Une entrée en matière particulièrement efficace et qui va donner une sorte d’aperçu de ce qui nous attend par la suite au fil des tomes. En compagnie de ses nouveaux amis, le lecteur ouvre les yeux sur un univers au potentiel immense, mais surtout aux acteurs et actrices ayant chacun quelque chose à apporter. Que cela soit de manière comique, sérieuse ou émouvante, cette fresque que l’on a en entrant à Fairy Tail nous fascine par cette grandeur qui s’en exprime. On a beau avoir commencé ce récit il y a seulement quelques minutes, on se retrouve ici face à l’âme de cette saga. Avant même d’avoir attaqué les choses sérieuses, notre regard parcourt cette salle et ses occupants. L’imagination prend ainsi déjà le pas sur tout le reste en nous faisant miroiter un nombre incalculable de péripéties possibles au contact de ces gens. Un immense échantillon de ce que peut proposer ce manga qui va explorer un à un les nombreux chemins possibles pour notre plus grand plaisir. Le premier rôle donc de Fairy Tail n’est pas seulement de nous présenter une demeure qui se veut chaleureuse et loufoque. Il s’agit d’un reflet pertinent de ce monde dans lequel on se retrouve propulsé et où l’inimaginable devient réel. Franchir ces portes est le véritable symbole du lancement de notre épopée sur ces terres. On entre alors au contact de personnages qui sont loin d’être aussi bien perçu qu’on pourrait le croire.

Un groupe mal perçu par les autres

Même si on a l’impression d’avoir devant nous une bande sympathique et amusante, il faut comprendre que la guilde Fairy Tail n’est pas forcément bien perçue par leur entourage. On a beau être au contact de grands mages pouvant surmonter bien des défis, la réputation est aussi quelque chose d’important dans cette société où la magie est partout. Réputés pour provoquer plus de catastrophes qu’ils ne réalisent d’exploits, les membres de cette troupe finissent toujours par faire de nombreux dégâts. Cela ferait même presque partie intégrante de l’identité de cette guilde même si Makarof fait de son mieux pour calmer les ardeurs des jeunes sorciers. Ainsi, il ne faut pas longtemps au lecteur que l’on est pour prendre pleinement conscience de la position délicate dans laquelle se trouve ce rassemblement d’hommes et de femmes. Ils sont dans le collimateur des autres guildes et même des puissants de ce royaume tout en prônant ce sentiment de liberté qui leur est si précieux. On commence à comprendre à quel point Fairy Tail dénote dans ce paysage où il faut sans cesse respecter l’ordre établi et qu’ils débarquent pour faire des ravages. Même s’ils n’ont aucune intention malveillante au contraire de certains groupes, ils sont présentés comme une nuisance à de nombreuses reprises qu’il vaudrait mieux chasser plutôt que de continuer ainsi. Nos compagnons de route ont donc une énorme cible sur le dos, car tous leurs agissements sont scrupuleusement surveillés afin de profiter de la moindre occasion pour en finir avec eux. Cependant, c’est cette non-conformité des règles établies qui va aussi forger une partie de l’âme de cet endroit. Alors que le monde semble être contre eux, cette opposition va permettre d’accentuer l’esprit d’équipe et la camaraderie qui animent ces mages.

Ils ont beau avoir de temps en temps des querelles intestines, il s’agit surtout d’embrouilles amicales qui vont démontrer les liens qui unissent les membres de ce rassemblement. On a beau leur coller une étiquette d’idiots qui détruisent la réputation que doivent avoir l’ensemble des sorciers, on comprend peu à peu ce qu’il en est réellement. Il est vrai qu’ils peuvent être absurdes par moments, mais cela fait partie intégrante de leur charme. Fairy Tail est plus qu’un simple groupe. C’est un symbole autour duquel les gens se réunissent et peuvent être eux même sans avoir à craindre d’être conditionné à de simples cases. Ils prônent la liberté et ça va s’exprimer à de multiples reprises tout au long de la licence. Même en laissant un peu de casse derrière eux, ils restent fidèles à leur principe et surtout à ce lien qui unit tous les membres de la guilde entre eux. Face à un adversaire commun, ils sont tous soudés pour faire front commun là où leurs collègues peuvent être plus réticents. Finalement, ils se moquent assez de l’image qu’ils peuvent avoir en public. Natsu et ses amis savent pertinemment de quoi ils sont capables et ils n’ont donc pas ce besoin de faire étalage de leurs capacités en public. Notre groupe évolue donc en marge des autres et cela nourrit la sympathie que l’on peut avoir à leur égard, car ils sont sincères dans ce qu’ils font et disent. Les péripéties ont beau s’enchaîner, on n’a jamais ce sentiment qu’ils se détournent de leur mode de vie et de leur vision de ce que doit être un mage. Des électrons libres qui apportent beaucoup de piment à un monde magique, mais parfois trop sérieux dans les directives prises par leurs supérieurs. Pourtant, en dehors de ça, il y a aussi un autre élément de taille qui va représenter le cœur de Fairy Tail. Celui-ci n’est autre que le réconfort que l’on ressent au sein de cette bâtisse.

Un lieu chaleureux

Guilde Fairy Tail - groupeVoilà sûrement l’élément qui nous a le plus séduit quand on a découvert la guilde de Fairy Tail et qui n’a eu de cesse de se renforcer au fil des tomes. En fait, ce lieu n’est pas uniquement une zone où les membres passent pour récupérer leurs quêtes et repartir aussitôt. C’est un endroit plein de vie où il se passe toujours quelque chose. On a rapidement cette sensation que l’on a devant nous un foyer qui accueille avec bienveillance tous ceux qui y entrent. Le spectateur a beau être témoin de quelques échauffourées, cela fait partie intégrante du show que souhaite nous proposer les habitués. Alors que l’on est propulsé dans un monde dont on ignore tout, on trouve rapidement ce refuge qui nous sert parfaitement de base pour souffler un peu et apprécier les quelques moments que l’on passe en compagnie de tous ces mages. Un point de ralliement qui étend donc son rôle bien au-delà d’être un simple bâtiment administratif pour offrir une chaleur humaine qui fait du bien. Même après que l’on ait suivi Natsu, Lucy et tous les autres dans leurs affaires, on a toujours le droit à ce retour qui réchauffe le cœur. Un quartier général qui est tel un phare dans la nuit où tous peuvent se retrouver autour d’un verre. Les récits de ceux qui reviennent résonnent entre ces murs tandis que certains font les pitres sous l’œil attentif, mais bienveillant de leur chef. On n’a jamais le sentiment d’être exclu à tout ça. Bien au contraire, on est rapidement saisi par la main par nos nouveaux amis afin de nous faire intégrer à cette bande avec qui on a simplement envie de s’amuser et de profiter de ces instants de repos. Il ne faut donc pas limiter Fairy Tail à ses membres qui sont l’épine dorsale de cette guilde.

Cette simple bâtisse joue aussi un grand rôle dans notre appréciation de l’œuvre et de ces personnages. L’image que l’on a avant tout quand on entend ce nom est celle de cette immense salle qui ne semble jamais se reposer avec des histoires qui fusent d’un bout à l’autre de la pièce. Ce manga nous propulse au sein de multiples aventures grandioses où l’on en prend plein les yeux. Cependant, c’est aussi une série qui a su façonner un lieu emblématique qui nous accompagne constamment lors de notre lecture. Quand les coups fusent, les sorts s’enchaînent et les blessures apparaissent, la guilde apparaît dans notre esprit à l’idée de pouvoir profiter d’un repos bien mérité suite à toutes ces émotions. Un ressenti qui est unique à cette guilde. Il est vrai qu’elle est celle au cœur de cette épopée, mais même quand notre attention se porte aux autres groupes, on ne peut effacer cet attrait que l’on a pour ce qui se présente comme notre véritable foyer au sein de cette aventure littéraire. Chaque petit gag qui se répète sous ce toit va aussi contribuer à créer sa légende. A chaque retour, on a simplement envie de se replonger dans cette ambiance magique et drôle. L’excitation des combats et l’appel de l’aventure se mêlent ainsi au réconfort d’avoir un endroit où revenir constamment. Un sentiment totalement partagé par tous les personnages de cette série et qui déteint fortement sur le lecteur qui a l’impression de faire partie intégrante de cette formidable et hilarante famille. Un sentiment que peu de sagas parviennent à créer et qui montre la force de Fairy Tail.

Fairy Tail nous invite à sa table

On avait à coeur de parler de ce que peut apporter Fairy Tail au-delà du simple aspect divertissant et spectaculaire propre au genre du nekketsu. Hiro Mashima est parvenu à créer quelque chose de fort à travers cette guilde qui, même au sein d’une société magique, parvient à être unique en son genre. Une épopée littéraire qui prône l’aventure avant tout, mais qui n’en oublie pas d’apporter ce petit élément réconfortant qui va servir à renforcer l’attachement que l’on a pour cette licence. Ce nom qui est maintenant célèbre est avant tout symbole de liberté, d’amitié et de réconfort pour tous ceux qui décident d’entrer dans ce lieu mythique. Avec cet endroit, le mangaka nous montre que même les plus grands combattants ont ce besoin de décompresser et surtout d’avoir un endroit où revenir. Un lieu qu’ils peuvent appeler leur maison et qui les accueillera toujours avec le sourire. Cela peut sembler un détail pour beaucoup, mais cette guilde est bien plus qu’un simple attroupement de gros bras accomplissant des missions dangereuses. Il s’agit avant tout d’un groupe uni et qui a créé une atmosphère familiale pour tous ces gens qui ont pu être marqués par la vie. Cela se ressent pleinement dès notre première escapade dans cette immense bâtisse où l’on sent la sincérité qui se dégage des habitués. En fait, on entre ici en tant que simple spectateur et inconnu, mais on en ressort comme un membre de cette immense famille qui est prête à tout pour aider l’un des leurs.

Dans le lore immense qui découle de Fairy Tail, on souhaitait mettre l’accent sur un aspect qui n’a finalement rien de magique. Une partie pourtant importante dont la véritable force découle de l’humanité qui s’en dégage et de cette volonté d’offrir un réconfort à tous ceux qui se battent chaque jour pour gagner leur vie. Parfois, il suffit juste de quelques pitreries et de rires pour que le lecteur se sente comme chez lui. Un pari réussi pour ce manga qui parvient habilement à alterner ces expéditions mémorables à ces instants de répits parfois trop courts à nos yeux. L’action se repose et les liens s’expriment pleinement au sein de ce bâtiment qui bat au rythme des récits de chacun. L’idée même de représenter ça à travers une sorte de gigantesque taverne est bien pensé étant donné que cela représente à merveille la volonté qui se cache derrière. On a presque la sensation d’entendre à travers les pages tous ces cris, ces éclats de joie et ces échanges qui font vivre ce lieu. Fairy Tail, c’est avant tout une guilde dont l’âme repose entre les mains de ses membres, mais qui offre aussi un cocon bienveillant à tous ceux qui souhaitent s’éloigner un petit peu du monde extérieur. On fait face alors à de sacrés énergumènes, mais c’est justement ça qui est fantastique. Des individus qui ont su créé un petit paradis où ils se sentent chez eux.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre regard ainsi que votre ressenti concernant cette bande de joyeux lurons. La guilde de Fairy Tail est-elle parvenue à vous séduire dès les premières minutes ? Trouvez-vous qu’il y a un peu trop d’effervescence et d’animation dans cet endroit ? Appréciez-vous le contraste qui est fait entre ce groupe et les autres rassemblements de mages ? On reste à votre disposition pour échanger, discuter et débattre autour de ce sujet. Demain, c’est L’Apprenti Otaku qui prendra la relève du journal avec un reportage qui expliquera en 57 points pourquoi Erza est la meilleure. Ne ratez donc sous aucun prétexte ce moment qui s’annonce inoubliable !

© 2006 Mashima Hiro, Kodansha

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.