300 jours avec toi

300 jours avec toi tome 1 et 2 : un roman bouleversant

ll est vrai que le genre de la romance est de plus en plus présent dans notre vie de lecteur. Un style qui peut parler à beaucoup et surtout amener des sujets importants sur la table. Il est même possible, à travers ce thème, de créer une histoire qui nous bouleverse totalement par rapport à ce que l’on observe. Ce fut le cas très récemment avec une œuvre qui nous a fait verser notre petite larme. Il s’agit de 300 jours avec toi, chez Doki-Doki, dont les deux tomes sortent aujourd’hui. Dès le départ, cette nouvelle licence avait éveillé notre intérêt par son synopsis, mais aussi ses sublimes couvertures. Nous proposant sa conclusion en même temps que ses débuts, la série nous amène au contact de deux personnages qui ont su rapidement nous séduire. On est le témoin d’une relation qui va nous faire passer par toutes les émotions possibles en jouant aussi sur un élément surnaturel très bien pensé. Une particularité qui va rapidement nous donner des frissons alors que l’on tourne fébrilement les pages en voyant ce qui se prépare. Il est donc temps d’observer en silence ce que la vie peut proposer comme bonheur, mais aussi comme souffrances.

Deux âmes sous les cerisiers

300 jours avec toi - rencontreAvant d’attaquer le résumé de cette série, il est important de noter qu’il est très compliqué de parler de ce titre sans évoquer plusieurs aspects propres à l’intrigue. On fera donc de notre mieux pour éviter les spoils, mais il est nécessaire de poser quelques bases pour bien comprendre ce qui nous attend. 300 jours avec toi, scénarisé par Masaki Kiritomo et dessiné par Kôhei Nagashii, nous plonge dans le quotidien de Naoto Sasaki, un jeune homme qui s’apprête à faire sa rentrée en première année de médecine. Pleinement concentré sur ses études, il est bien décidé à faire de son mieux pour son futur. Malgré tout, il redoute un peu le contact avec les autres notamment par rapport à tout ce qu’il a pu entendre concernant les fêtes, sorties et autres activités propres aux étudiants. Alors qu’il décide de profiter d’une belle petite balade pour se changer les idées, il va faire une rencontre qui va bouleverser sa vie. Dans un parc non loin de chez lui, son regard va se poser sur Miu Minehara, une demoiselle absolument ravissante, mais qui semble pourtant si fragile. Regardant dans le vide sous un cerisier en fleur, Naoto ne peut détourner les yeux de cette scène qui lui semble onirique. C’est finalement la jeune femme qui va s’adresser à lui en premier afin qu’il l’aide à résoudre un mystère concernant le lac du parc. Désorienté par cette proposition soudaine, il est finalement convaincu par ce projet qui lui semble insensé. Il découvre alors une autre facette de cette inconnue qui se veut particulièrement enjouée et expressive.

Il se dit même qu’elle est un peu l’opposé de ce qu’il est, lui qui est si distant en temps normal. Dans son esprit, il préfère toujours garder une certaine distance avec les autres. Une manière personnelle de se protéger, mais qui ne semble servir à rien devant cette femme à l’énergie débordante. C’est finalement au moment de se quitter que la main de Naoto va toucher celle de Miu. Dès cet instant, un étrange nombre va apparaître au-dessus de la tête de cette dernière. En voyant ça, l’étudiant en médecine se fige quelques instants. Il sait pertinemment ce que cela signifie et ne peut que ressentir une profonde tristesse en voyant ça. C’est pour cette raison précise qu’il désire ne pas être si proche des gens. Son “don” est à ses yeux une malédiction qu’il n’a jamais désirée. Un savoir que personne ne devrait connaître et qui le torture à chaque seconde de sa vie. Malgré tout, il se dit que c’est la dernière fois qu’il croise Minehara et qu’il passera finalement à autre chose. Elle le remercie pour ce moment et tous les deux retournent à leur train-train quotidien. Ce qu’il ne sait pas, c’est que toute cette affaire est loin d’être finie. Dès le jour où ils se sont croisés, leur avenir était lié. Mais qu’est-ce qui peut bien se cacher derrière ce numéro qui effraie tant Naoto ? Son existence s’apprête à connaître autant une joie incommensurable qu’une profonde tristesse dès lors que sa route retrouvera celle de la jeune femme sous le cerisier. Amour et tragédie se rencontrent pour donner naissance à un duo qui va faire de son mieux pour profiter de chaque instant.

Rien qu’à travers son résumé, 300 jours avec toi nous laisse présager de ce qui nous attend. C’est justement sa force de nous donner un constat presque inéluctable d’entrée de jeu et de pourtant nous donner espoir que cela puisse changer. Tout cela grâce à la relation qui va nous être présentée entre ces deux individus dont la rencontre reste ancrée dans notre mémoire. Un chapitre introductif qui va donner le ton de ce qui nous attend par la suite. On découvre alors un duo qui va briller d’un éclat absolument magistral tout au long de ces deux volumes. Un couple naissant d’une extrême douceur.

Une alchimie qui fonctionne

Ce qui fait le cœur de 300 jours avec toi est la relation naissante entre nos deux protagonistes. Deux individus qui semblent bien différents et qui vont pourtant se rapprocher petit à petit. Il est justement captivant de voir à quel point l’auteur et le dessinateur ont su retranscrire cet écart qui existe entre nos deux tourtereaux. Pour bien expliquer en quoi ce lien est aussi bien pensé, il faut tout d’abord s’attarder sur le caractère de chacun des deux personnages. D’un côté, on a ce jeune garçon qui reste très concentré sur le chemin qu’il choisit et qui ne sait pas vraiment ce que c’est qu’aimer. Il ne pense pas à mal, mais n’arrive jamais à être pleinement conscient de ce qui se passe autour de lui ou de lire entre les lignes. De l’autre, on a cette jeune femme d’une grande douceur et bienveillance qui ne peut cacher son ressenti. Expressive, elle est un véritable rayon de soleil pour tous ceux qui sont à ses côtés. Leur rencontre va rapidement s’inscrire dans notre esprit autant par le cadre installé que par cette opposition entre les deux. Pourtant, c’est là que le titre devient captivant. En effet, en seulement deux volumes, le mangaka va parvenir à installer une véritable complicité entre eux deux. Une amitié qui se transforme petit à petit en quelque chose de bien plus fort. Ce qui est en totale contradiction avec ce que désirait notre héros étant donné qu’il est conscient de ce que chiffre signifie au-dessus de sa camarade. On nous montre ainsi une relation forte qui va même au-delà de cette envie d’être à l’écart pour ne pas être blessé par la suite.

L’alchimie est telle entre ces deux étudiants que l’on se met à espérer au même titre que ce garçon. De ce fait, on ne tombe pas sur une romance qui va juste rapprocher les personnages principaux, mais va leur permettre aussi de grandir. Ce duo symbolise à merveille la beauté d’aimer peu importe la finalité que cela amènera pour les deux. En les contemplant dans leur quotidien, on nous montre toute l’importance de profiter de l’instant présent en compagnie de l’être aimé. Cela peut paraître classique, mais à travers le contexte si spécifique installé par le mangaka on exacerbe cette sensation pour que l’on soit touché directement en plein cœur. Un constat qui parvient à nous donner le sourire malgré le fond très sombre de cette histoire. On a beau se diriger vers une conclusion qui s’annonce tragique, on a envie de croire en ce couple dont la complicité se construit au fil des épreuves et des défis de la vie. Ce binôme fonctionne, parce qu’il déborde de sincérité même avec cet aspect “surnaturel” qui n’est au final qu’un levier pour déclencher des thématiques cruciales. Face à cette série, on se retrouve devant une épopée humaine nous racontant avant tout le destin de ces deux âmes qui se sont rapprochées et ont su créer une fabuleuse histoire commune. Une union qui arrive à nous émouvoir grâce à leur écriture et ce qu’ils transmettent à travers chacun de leur geste à l’égard de l’autre. C’est d’ailleurs parce que l’on s’attache aussi facilement à eux que cette saga nous marque autant tout au long de notre progression.

Si nos deux amis sont au cœur de 300 jours avec toi, il est aussi vital de s’attarder sur ce qui s’exprime entre les lignes. Derrière cet amour qui ne semble pouvoir durer qu’un temps se cache un profond message d’espoir, de bonheur, mais aussi de courage. On suit leur périple à travers un quotidien qui se veut doux et bienveillant, mais qui va montrer que derrière tout ça se cache une lutte incessante contre le temps. Une bataille qui va souligner l’impact que peut avoir une main tendue à l’égard de quelqu’un. Avec cette simple chaleur, on nous exprime tant de choses qui s’adressent directement au lecteur.

L’importance d’une présence

300 jours avec toi - nombreSi 300 jours avec toi brille par la douceur qui se dégage du couple principal, le manga est aussi là pour traiter de sujets sérieux et graves. Du fait de ce nombre qui plane au-dessus de la tête de cette demoiselle, cette histoire va constamment tourner autour de ces deux notions que sont la vie et la mort. Dès que l’on prend conscience de ce que notre protagoniste entrevoit, notre gorge se noue, car cela nous montre un peu la finalité qui nous attend. On a beau ne pas y croire ou espérer, le fait d’introduire cet élément d’entrée de jeu va créer un poids sur les épaules de notre héros ainsi que du lecteur. On sait quelque chose qui normalement ne devrait jamais être connu de l’être humain. Ainsi, on nous montre que le fait d’identifier cette date fatidique influence nos actes. Là où l’ignorance permet souvent de profiter pleinement de l’instant présent, ici on nous projette déjà vers un sinistre futur. Un constat de base qui va rapidement être brisé par cette jeune femme qui fait tout pour apprécier le monde comme il est. Elle désire savourer chaque instant qui passe comme si c’était le dernier et c’est ce qui va, en partie, briser la carapace de son compagnon. Elle nous montre que les joies et les peines ressenties sont des éléments essentiels à la vie. C’est ce qui fait que celle-ci est aussi magique, parce que l’on enchaîne les moments qui vont graver des souvenirs dans notre esprit. Des scènes qui vont non seulement égayer une existence, mais aussi faire perdurer la mémoire de chacun dans l’esprit de ceux qui nous accompagnent.

On rebondit ainsi sur un autre message important de la série qui n’est autre que la symbolique de cette main tendue. En se rapprochant de sa camarade de classe, notre protagoniste va non seulement grandir, évoluer et se découvrir qu’il va apporter le bonheur nécessaire à cette attachante étudiante. Les débuts ont beau être compliqués entre eux ou loin d’être vraiment tournés vers un sentiment aussi fort que l’amour, leur relation évolue petit à petit. Ils vont faire face à bien des épreuves et réussir à les traverser ensemble. C’est en étant uni et surtout l’un auprès de l’autre qu’ils vont découvrir un bonheur inédit pour eux. Il est d’ailleurs fascinant de voir la perception de ce nombre par Naoto au début de l’aventure et par la suite. Au départ, ce décompte était un prétexte pour le jeune homme de garder ses distances. Il ne voulait rien avoir à faire auprès de personnes qui allaient laisser un trou béant dans son cœur. Mais le temps qu’il a passé avec Miu va peu à peu changer sa vision du monde. Cette épée de Damoclès devient une cible à abattre pour le jeune homme qui veut venir en aide à sa moitié. La fuite laisse place au combat quotidien qui va le faire passer par des étapes terribles, mais aussi lui montrer cet espoir qu’on lui donne, mais aussi qu’il amène pour cette demoiselle. Une fable magistrale qui nous fait prendre conscience que rien n’est acquis et qu’il faut profiter de chaque instant auprès de ceux que l’on aime. A la fois empreint d’une certaine fatalité et d’une grande douceur, cette courte épopée nous raconte la beauté de la vie, mais aussi ce vide que l’on peut ressentir…

300 jours avec toi a été une lecture choc tant on a été bouleversé par cette histoire d’amour. Une série courte, mais incroyablement intense qui nous aura totalement séduits. Ce récit peut s’avérer très dur à lire, car pouvant éveiller des souvenirs douloureux. Derrière le petit élément fantastique qui va être au cœur du dilemme de notre héros se cache en réalité une fresque humaine d’une grande sincérité. Un réalisme qui nous a mis une claque terrible et sans jamais faiblir. C’est remarquable d’avoir su mettre en scène une telle ode à l’amour et à la vie en si peu de chapitres.

300 jours avec toi nous fait verser une larme

Dire que l’on a été ému par 300 jours avec toi serait un euphémisme. On a été littéralement bluffé par la façon qu’a le mangaka et le dessinateur de créer une émotion palpable et qui s’exprime pleinement à travers ces dessins. Le couple que l’on nous présente est attachant à un point que l’on ne peut que verser notre petite larme au bout d’un moment. Ce récit est celui de ces deux personnages qui tentent de profiter au mieux de ce quotidien partagé et qui symbolise cette lutte entre la vie et la mort. On a beau n’avoir que deux tomes en face de nous, cela suffit amplement pour nous conter une histoire qui s’empare de nous et ne nous lâche à aucun moment. Le lecteur assiste à la mise en place d’un duo qui s’inscrit profondément dans sa mémoire jusqu’au dénouement final qui nous noue l’estomac. D’ailleurs, il pourrait tellement y avoir à dire sur cette conclusion qui est à la fois belle et déchirante. Après avoir lu ce manga, on a été saisi par la portée du message. Comme dit un peu plus haut, l’aspect “fantastique” du titre est avant tout là pour appuyer un thème au final très réaliste. Il est facile de se transposer par rapport à Naoto et Miu qui débordent d’humanité. Même la distance que prend le premier s’explique très bien par rapport à ce qu’il craint et l’apparition de sa camarade va briser cela pour lui montrer que peu importe le temps passé ensemble, chaque souvenir est précieux. Un voyage qui nous aura émerveillé à de nombreuses reprises tout en nous ramenant à une réalité souvent difficile, mais pourtant importante à accepter. C’est une formidable invitation à aimer que cette saga nous propose.

300 jours avec toi fut un énorme coup de cœur. On a apprécié du début jusqu’à la fin cette romance qui nous fait verser bien des larmes. Un récit qui nous montre que l’on peut raconter tellement de choses pertinentes en seulement deux volumes. Il n’y a pas besoin de plus tant on a été saisi par la beauté de cette relation et tout ce qu’elle réussit à nous transmettre. La conclusion est magistrale et est empreinte d’une profonde mélancolie. Une série qui nous appâte par ses magnifiques dessins pour mieux nous donner le coup de grâce avec la profondeur de son scénario. Une histoire sans fioritures et qui a tout bonnement su nous faire passer un moment fantastique qui restera dans notre esprit pendant très longtemps. Une aventure que l’on peut recommander au plus grand nombre tant le thème est universel et bien amené. Il n’est donc plus question ici de s’interroger sur une potentielle suite, mais de simplement remercier les artistes derrière cette histoire. Une fiction qui pourtant nous a touchés par son réalisme et sa sincérité. Voilà une lecture que l’on n’est pas prêt d’oublier et qui mérite de trôner dans n’importe quelle bibliothèque.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti concernant ces deux premiers volumes de 300 jours avec toi. Avez-vous été profondément touché par le récit de ces deux êtres qui se sont trouvés ? Trouvez-vous que l’on a tout ce qu’il faut avec ces quelques chapitres afin d’être ému par ce qui nous est raconté ? Est-ce que ce manga est parvenu à transmettre des valeurs fortes à vos yeux ? La symbolique derrière cette lutte contre le temps vous a-t-elle profondément touchée ? Ce titre est-il, selon vous, une expérience littéraire à lire au vu de ce qu’elle cherche à transmettre ? On reste à votre disposition pour échanger, discuter et débattre autour de ce sujet.

© 2019 Nagashii Kouhei / Kiritomo Masaki, Square Enix

3 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.