Komikku

1 éditeur – 5 recommandations : Komikku

Après avoir vu votre enthousiasme pour le premier numéro d’un éditeur, une recommandation, je me suis dit que cela serait intéressant de continuer cette aventure. On avait abordé le jeune éditeur VEGA-Dupuis précédemment et aujourd’hui on a décidé de se pencher vers une maison d’édition qui sait depuis longtemps comment capter notre attention. Il s’agit de Komikku dont le catalogue a eu le temps de s’étoffer au fil des années. Bien évidemment, on se restreint ici à seulement cinq propositions, mais la collection de l’éditeur recèle bien d’autres trésors à lire. Il est d’ailleurs possible que ces autres séries fassent l’objet d’une future chronique. Le but reste ici de faire découvrir ces mangas qui ont su nous enchanter et qui méritent amplement que l’on braque les lumières sur eux. En plus de ça, il va y avoir une certaine diversité dans les titres évoqués ici. De la fantasy, de l’action, de la romance et de l’horreur sont au programme. N’hésitez d’ailleurs pas à nous mettre en commentaires vos propres suggestions d’aventures littéraires de Komikku. L’heure est donc venue pour une nouvelle salve d’épopées.

Pétales de Réincarnation

Pétales de Réincarnation Vol. 14

Dans la longue liste des titres qui font partie du catalogue de Komikku, il y a une série que l’on était obligé d’évoquer. Un manga coup de cœur qui parvient à chaque tome à nous surprendre. Il s’agit de Pétales de Réincarnation et son combat opposant les figures historiques du passé aux humains du présent. Un récit qui fait partie de cette petite catégorie d’œuvres mettant en scène de très nombreux noms connus de l’Histoire. Mais ce qui est le plus captivant avec cette licence, c’est bel et bien ce qui se passe en arrière-plan. En effet, si l’on est happé par ce qui se passe et les combats spectaculaires que l’on voit se dessiner devant nous, ce manga est aussi un récit abordant des thèmes importants. Il montre à quel point le fait d’être banal peut peser pour certains désireux de trouver leur domaine de prédilection. Une opposition forte entre les individus talentueux et ceux qui doivent fournir bien des efforts sans certitude de réussir. Ainsi, le périple de notre jeune protagoniste va être l’occasion de faire face à ce mur qui peut se dresser devant de nombreuses personnes. Des êtres désespérés qui préfèrent se réfugier dans le passé plutôt que d’avancer vers un futur pouvant être effrayant. En plus de ça, on a le droit à de nombreux personnages charismatiques qui vont assurer le spectacle afin de nous en mettre plein la vue. Un parfait mélange entre le récit d’action et des réflexions pertinentes sur le chemin que chacun doit prendre. Une saga qui va aussi faire grandement évoluer ses protagonistes afin qu’il ne stagne jamais suite aux nombreux défis qu’ils doivent relever. Une très belle surprise qui confirme toutes ses qualités au fur et à mesure des chapitres et qui va même se permettre des changements surprenants pour construire son intrigue. 


Le Fossoyeur

Le Fossoyeur Vol. 4

On enchaîne notre sélection au sein du catalogue de Komikku avec un titre récent qui a su nous bluffer. Il s’agit du Fossoyeur et son récit qui aborde la question de la mort avec une redoutable efficacité. En suivant le parcours de ce jeune garçon obligé de porter un fardeau bien trop lourd pour lui, on est directement en contact avec l’horreur de son quotidien. Une vie faite de combats et qui ne laisse pas de place à la vie. En traquant ces mauvais esprits, la notion de sauvetage est bien différente de ce que l’on pourrait avoir dans d’autres séries. Afin de protéger ces innocents, le protagoniste est obligé d’arracher leur dernier souffle de vie. Un exécuteur qui offre le salut dans l’autre monde et doit ainsi continuer à exister avec le poids de toutes ces vies arrachées. Un court et intense récit qui nous délivre une bonne dose d’action, mais qui va aussi être remarquable par rapport à tout ce questionnement autour de ces deux facettes de l’existence. Après Pygmalion, l’auteur nous délivre une nouvelle œuvre puissante et surtout qui réussit à nous surprendre à de nombreuses reprises. C’est notamment le cas dans sa seconde moitié qui va parfaitement jouer sur la corde sensible. Une licence où l’espoir est toujours synonyme de sacrifices et qui va profondément nous toucher par le destin de son héros et de ses compagnons. De même, il est très intéressant de voir dans cette saga comment est travaillé la figure du héros qui en réalité est bien loin de l’image que l’on pourrait avoir. Un adolescent qui n’a rien d’une figure héroïque et qui doit juste mener un combat éprouvant qui ne peut que conduire à la disparition d’un des deux camps. Une aventure qui pourra combler tous ceux désirant une épopée sombre et brutale où la victoire ne peut être gagnée sans verser la moindre goutte de sang.


Les Tisserands de la Vérité

Les Tisserands de la Vérité Vol. 4 - Komikku

Concernant le titre que l’on va aborder cette fois, il s’agit d’une des plus belles surprises récentes du catalogue de la maison d’édition. Les Tisserands de la Vérité est un récit haletant nous plongeant dans le quotidien de sorciers détestés par tout un royaume et qui ne sont considérés que comme des armes pouvant à tout moment imploser. En abordant un contexte géopolitique particulièrement difficile et fragile, cette série nous emmène au contact d’individus marqués par cette vie à être considérés comme des parias. A la fois utile par leur magie et craint pour celle-ci, on sent cette tristesse et ce désespoir qui animent chaque personnage. Tout ça est parfaitement symbolisé par les deux protagonistes que l’on va suivre. Deux êtres diamétralement opposés et qui vont pourtant être unis par un profond lien. On ne peut qu’être impliqué dans le destin de ces magiciens qui cherchent simplement à trouver leur place en ce monde sans avoir à être asservi. Des hommes et des femmes qui ont énormément souffert et cherchent juste à vivre en paix. Cela amène de nombreuses questions importantes tout en créant un univers d’une grande richesse. A la fois nous menant sur le terrain politique, militaire et humain, cette saga ne cesse de multiplier les qualités et surtout arrive à emboîter tous ses éléments pour que cela donne un fabuleux résultat. Un récit qui mise énormément sur l’émotion que l’on ressent au contact de toutes ces âmes et qui donne lieu à certaines relations fantastiques notamment entre cet élève et son mentor. On est plongé au cœur de ces contrées en proie au chaos en se demandant sans cesse qui finira par l’emporter. Une fenêtre ouverte sur cette peur de l’inconnu qui peut assaillir n’importe qui et le conduire aux pires agissements.


Faraway Paladin

Faraway Paladin Vol. 7 - Komikku

Dans les autres titres de Komikku que l’on avait envie de citer, il y a Faraway Paladin. Si l’on peut avoir le sentiment d’être en face d’un isekai tout à fait classique au premier abord, on se rend rapidement compte de toute la richesse de ce titre. Dès le départ, on sent la volonté de l’auteur de proposer un récit dense et lent afin de pouvoir décrire au mieux tout ce qui gravite autour de notre protagoniste. Plus qu’une aventure, c’est tout un monde que l’on découvre et chaque chapitre est l’occasion d’en apprendre plus sur celui-ci. Cela n’empêche pas ce manga de nous offrir un divertissement de haute qualité dès que l’action prend les devants. Mais la plus grande force de cette œuvre réside bel et bien dans la richesse de son lore. Proposant sa propre mythologie, tout un panthéon de dieux et une Histoire unique à ces terres, on a le sentiment de faire partie d’une épopée gigantesque. C’est alors un pur plaisir que de simplement voyager en compagnie de ce groupe et de voir à quel point notre jeune héros peut influencer cet environnement. Un paladin qui va peu à peu prendre conscience des devoirs qu’il a en tant que tel et qui va devoir se retrousser les manches pour accomplir son but. Il n’est pas uniquement question ici d’un périple nous emmenant aux confins de ces terres. On aborde ici des thèmes assez rares comme la politique, la religion, la gestion d’une ville, mais aussi des choses plus personnelles. Une impressionnante quête pour que ce jeune homme puisse comprendre ce qu’il veut devenir et surtout les efforts qu’il va devoir faire pour être digne des attentes qu’on a de lui. C’est une très belle trouvaille qui arrive à se démarquer au sein d’un genre qui ne cesse de se multiplier et qui surtout prend son temps pour que l’on soit totalement immergé dans ce qu’il raconte.


Goodbye, my Rose Garden

Goodbye, my Rose Garden Vol. 1 - Komikku

Il était impossible de ne pas conclure cette petite sélection spéciale Komikku sans évoquer le cas de Goodbye, my Rose Garden. Une courte série en trois volumes qui a su nous faire vivre de fortes émotions au contact de ces deux jeunes femmes désireuses de pouvoir vivre de leur amour. Prenant place dans un contexte historique bien spécifique, l’auteur se sert habilement de celui-ci pour amener de multiples sujets qui sont encore d’actualité. On est tellement emporté par ce qui se passe que l’on a presque le désir de les voir tous plaquer pour partir vivre toutes les deux loin de tous ces problèmes. Si l’auteur souhaite, à travers ce manga, nous raconter ce combat pour être accepté tel que l’on est peu importe nos préférences, nos orientations et autres différences dans un contexte en totale opposition à cette notion de liberté, il faut aussi entrevoir autre chose. Ce n’est pas uniquement un récit désireux de mettre en avant la difficulté d’une époque où tout devait être selon les codes de la société. En effet, cette tolérance qu’il est nécessaire d’avoir et surtout le fait d’accepter les gens tels qu’ils sont est un propos qui est toujours d’actualité de nos jours. Une série qui transcende les âges pour nous parler et nous ouvrir les yeux sur le fait que ce qui était déjà complexe à l’époque l’est encore de nos jours. Devant cette licence, on ne peut qu’être profondément touché par le combat que mènent nos deux protagonistes. Une magnifique leçon de courage, d’amour et d’acceptation qui se dresse face à des idéaux rétrogrades. Sûrement l’un des petits bijoux du catalogue de l’éditeur qui recèle bien d’autres surprises. C’est aussi pour ce genre de récit que l’on aime le manga. Un formidable médium pouvant donner vie à des récits porteurs de messages importants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.