dragon-seekers

Dragon Seekers tome 1 : la loi impitoyable du Far West

L’heure est venue d’entamer un voyage dans le monde du manga à travers des paysages peu communs. Dragon Seekers, édité chez Komikku, nous plonge en plein cœur du Far West pour une aventure survoltée. Cette période historique sert ici de fond de toile à une histoire où les hors-la loi rencontrent l’imaginaire. Le premier tome de Dragon Seekers arrive-t-il à accrocher suffisamment le lecteur ? Donne-t-il suffisamment envie de se lancer dans la suite ? Il est temps de s’aventurer au cœur de ces terres arides ! Préparez vos éperons et votre colt car c’est la loi du plus fort qui prime dans ces contrées.

Bienvenue en plein western

Ce shonen, réalisé par Hideyuki Yonehara, prend place sur des terres inhospitalières en pleine période du Far West. Il est dit qu’une immense créature règne sans partage sur ce continent. Peu de gens croient pourtant en cette légende, devant avant tout faire face à la dure réalité de leur quotidien. Les bandits sont légion, provoquant de vrais bains de sang là où ils passent. Malgré les efforts des forces de l’ordre, la violence et le meurtre continuent de se propager de ville en ville. On suit les péripéties d’un groupe de bandits qui évolue dans ce monde où le crime est monnaie courante. Ces derniers sont appelés les Dragons Seekers et commettent leurs méfaits sans que les autorités ne puissent rien faire. Leurs compétences hors du commun ainsi que leurs stratégies leur permettent de sortir de n’importe quelle situation avec une aisance déconcertante.

L’or ne semble pourtant pas avoir plus d’intérêt aux yeux de ces individus. Leur but est bien plus grand que de simples richesses. Pour réaliser leur rêve ils n’hésiteront pas à éliminer tous ceux qui se dresseront sur leur chemin. Leurs recherches les amèneront à pourchasser ce que tout le monde pensait n’être qu’un mythe. Le chemin qui mène à leur cible sera jonché de cadavres et de règlement de comptes. Au final, le dragon des légendes n’est-il qu’une histoire ou le vrai souverain de ces terres ? Ce premier tome pose les bases de ce qui pourrait être une grande chasse entre nos “héros” et le dragon. L’histoire arrive à nous intriguer de par ce mélange entre réalité et fantastique. On se laisse aisément emporter par le récit de ce groupe au fil des pages.

Toute l’intrigue du scénario repose avant tout sur les Dragon Seekers. Les personnages composant cette bande sont vraiment uniques et possèdent chacun un caractère des plus marquants.

Les Dragon Seekers, des bandits au coeur d’or

Ce groupe se constitue de quatre personnages aux caractéristiques bien distinctes. Tout d’abord, il y a Sand Mirage, cerveau du groupe et coordinatrice de toutes les missions qu’effectuent les autres membres. Vient ensuite Rubber Heat, un homme à la force et au physique imposant qui rappelle les indiens d’Amérique. Le suivant est Clay Cools, un jeune homme à l’attitude réfléchi et spécialisé dans les éliminations à longue portée. Enfin arrive le trublion du groupe en la personne de Rock Burst. Ce dernier est la plus fine gâchette du groupe mais aussi l’élément comique de Dragon Seekers. Il ne semble rien prendre au sérieux et passe la majorité du temps au bar à boire. Chacun a beau avoir ses propres raisons de pourchasser la même cible, ils ont décidé de se rallier sous la même bannière. Des liens étranges semblent les unir et on prend plaisir à les suivre dans leurs pérégrinations.

Dragon Seekers-équipe

Des bandits qui n’hésiteront pas à tirer à vue

Ils ont beau être des criminels, ils ne s’attaquent jamais à des gens innocents. Cependant tout change lorsqu’ils sont face à des voyous de la pire espèce. Les scènes de violence illustrent parfaitement le talent de chacun de ses combattants. Personne ne peut leur tenir tête et ceux qui deviennent leur cible se retrouvent six pieds sous terre. Comme dit précédemment, l’argent n’est pas leur motivation première, cherchant avant tout à trouver des indices les menant à la créature qu’ils pourchassent. D’ailleurs, ce premier volume joue parfaitement son rôle d’introduction à l’univers et les personnages. Ces derniers possèdent chacun un chapitre pour dévoiler les raisons de leur recherche. Au final, on s’attache rapidement à ce groupe qui nous fait rire et nous impressionne tout en gardant le mystère autour d’eux.

L’un des éléments qui captive l’attention du lecteur provient du mélange étrange des genres. Le fantastique apporte une petite touche de magie à un univers très réaliste. On se demande, à chaque page, ce que va nous réserver cette combinaison atypique.

Quand les cow-boys rencontrent le fantastique

Dans le monde vaste du manga il n’est pas rare de voir ce style d’histoires mêlant deux styles totalement différents. Même si, dès les premiers chapitres le ton est donné, la part fantastique reste très discrète. Mise à part l’introduction de la légende du dragon et les quelques équipements originaux des Dragon Seekers, l’ensemble de l’histoire reste figé dans le western. Malgré tout, il plane une ambiance particulière qui nous fait dire que bientôt ce choc des deux mondes va se réaliser. D’ailleurs, les compétences extraordinaires de nos héros les font s’élever au-dessus du commun des mortels. Cela provoque une scission entre la réalité du monde et cette touche fictive. Un autre élément qui reste mystérieux est dans la tendance de Rock à boire.

En effet, tout au long du tome il prétend que tout l’alcool dans son corps disparaît au coucher du soleil. Si l’on peut croire au début à une ineptie de sa part, plus le temps passe et plus on se rend compte que ses dires sont peut-être vrais. Il est d’ailleurs le personnage le plus mystérieux de toute la bande. Cependant, les petites allusions fantastiques ne s’arrêtent pas là. Par exemple, concernant le dragon, ce dernier est représenté comme une divinité pour certains. Cela est notamment le cas du “peuple de la forêt” qui voue un culte à cette créature mythique. On a beau parcourir un western des plus communs, il  reste toujours une pensée qui flotte dans notre esprit pour nous dire que quelque chose d’incroyable va se passer. Cette manière de faire venir chaque détail pour nous marquer est finement travaillée et nous pousse, sans le vouloir, à nous aventurer toujours plus loin dans la lecture.

Mais que serait un shonen d’action sans son lot de confrontations mémorables ? Dragon Seekers ne déroge pas à la règle et offre des affrontements sanglants qui ne ménagent nullement le lecteur.

Un shonen rythmé par le sifflement des balles

Dragon Seekers-Rock

On ne plaisante pas chez les Dragon Seekers

Entrons dans le vif du sujet en parlant des rixes qui ponctuent ce récit. Il faut l’avouer, nos héros ne sont quasiment jamais en difficulté. Ce premier tome expose parfaitement la différence de force entre les membres du groupe et les criminels lambdas. D’ailleurs, Dragon Seekers ne fait pas dans la dentelle concernant la violence de certaines scènes. Le rythme de ce shonen ne laisse aucun répit au lecteur. On ressent la puissance de chaque action et c’est avec une certaine maestria que l’auteur donne de l’impact à chaque rencontre. Dès que les Dragon Seekers entrent en action, on se doute qu’une pluie de cadavres va recouvrir leurs traces. D’ailleurs, la façon dont ils éliminent leurs opposants est magistrale, les balles fusant dans tous les sens. C’est un enfer de poudre et de sang qui attend ceux se trouvant dans leur ligne de mire.

Entre le ballet de coups de feu de Rock, la force surhumaine de Rubber et la précision mortelle de Clay, c’est un torrent d’action qui attend le lecteur. La violence, parfois exagérée, de certaines scènes sert à appuyer encore plus le danger que représentent ces hommes. Ils ont beau ne pas s’attaquer aux innocents, ce ne sont pas des tendres pour autant. Outre l’action prépondérante du titre, Dragon Seekers nous raconte avant tout une aventure prenante. Jusqu’où la quête de nos héros va-t-elle les mener ? Est-ce que les forces de l’ordre arriveront-elles à mettre le grappin dessus ? Une chasse incroyable se prépare et ce tome n’en est que les prémices. Cette poursuite à la recherche d’une légende risque fort d’offrir de nombreux autres grands affrontements qui mettront peut-être à mal nos protagonistes.

On ne peut cependant pas parler de Dragon Seekers sans l’univers western qui nous est dépeint. L’immersion dans ce milieu peu vu dans l’univers du manga est des plus intéressante.

Un voyage dépaysant dans ces contrées sauvages

Même si l’on ne connaît nullement le nom du continent où se passe l’action, on ressent aisément l’inspiration de l’époque Far West propre à l’Amérique. Les fans du genre seront heureux de retrouver l’ambiance propre à cette période. Le travail des dessins au niveau de certains paysages est bluffant. On sent vraiment l’atmosphère que l’auteur a souhaité insuffler à son récit. Même dans le design des personnages se retrouvent tous les éléments que l’on a pu voir dans certains grands films de western. Que ce soit dans le style vestimentaire, dans l’architecture des villes ou même dans le développement des voies de chemin de fer, tous les détails de cette époque sont présents. Il ne manque qu’une petite musique de duel en fond et on a l’impression de voyager dans le temps.

Cela se ressent aussi dans les différents évènements qui se déroulent dans le récit. Les saloons pleins de vies, les chevauchés dans les terres sauvages ainsi que les attaques de trains sont parfaitement retranscrits dans ce tome. Il y a beau avoir des éléments de fantasy, ce premier volume nous plonge avant tout dans ce milieu historique. C’est un très bel hommage qui est fait à cette période qui a inspiré tant d’œuvres et de récits. De plus, les paysages représentés sont criants de l’image que l’on peut se faire des types d’environnements à cette époque. Le charme opère et on se laisse guider à travers ses nombreux décors pour suivre les prochaines péripéties de notre groupe de bandits.

dragon-seekers-décors

Prêt pour lancer l’attaque ?

C’est une très grande réussite pour Dragon Seekers qui arrive à nous charmer à travers l’ambiance qu’il dégage. On ne s’ennuie à aucun moment durant la lecture et c’est sans se rendre compte du temps qui passe que l’on atteint la dernière page.

La chasse au dragon va-t-elle perdurer ?

Si le mélange du fantastique et du western peut rendre perplexe, les doutes s’envolent très vite dès les premiers chapitres. Ce tome arrive parfaitement à remplir sa tâche en tant que premier de la saga. Il place des bases solides, nous immerge dans l’univers et nous fait nous attacher à ses personnages tout en nous donnant envie de connaitre la suite. Cette fusion des genres est très bien dosée et promet une aventure inoubliable pour la suite. On rigole et on se laisse emporter par les spectaculaires combats qui s’offrent à nous. Ce premier volume de Dragon Seekers est une très bonne surprise qui mérite que l’on s’attarde dessus. De plus, les questions ne cessent de submerger notre esprit. Qu’est-ce qui peut motiver Rock à poursuivre le dragon ? Que se passera-t-il lors de la rencontre entre ses deux puissances ? Quel peut-être le vrai but des Dragon Seekers ?

C’est une oeuvre atypique qui plaira surtout aux fans d’aventure et qui parlera aux passionnés du Far West. Le rythme entraînant de l’intrigue et le plaisir de découvrir un milieu si peu utilisé dans le manga offrent une vraie bouffée d’air frais au genre. Il faut maintenant que le second tome relève le défi posé par son aîné, à savoir captivé toujours plus notre attention, tout en développant davantage le récit. Une aventure dépaysante que Esprit Otaku vous recommande chaudement. Laissez-vous tenter par ce milieu parfois hostile, mais si intriguant. Le second tome fera sujet d’un prochain article afin de savoir si la magie opère toujours.

En attendant n’hésitez pas à laisser votre avis sur le titre dans les commentaires et votre personnage préféré de cette bande de brigands 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *