Kingdom Hearts II : le coeur de la saga

Comme chaque dimanche de ce mois de janvier, on effectue notre rétrospective sur la saga Kingdom Hearts en vue du troisième épisode qui arrive bientôt. Cette fois, on s’attaque à du costaud avec, sans doute, l’un des opus les plus aboutis de la franchise de Square Enix. On parle bien évidemment de Kingdom Hearts II. Voici l’aventure la plus grandiose et la plus touchante qu’a pu vivre Sora depuis qu’il a été choisi par la Keyblade. Entre nouveaux éléments scénaristiques, un gameplay encore plus complet et un univers qui ne cesse de s’étendre, il est normal que cette épopée fût l’une des plus marquantes pour les joueurs. Si le destin des mondes est toujours en jeu, l’adversaire à abattre est bien plus retors que tous ceux qu’il a dû affronter jusqu’à ce jour. Un nouveau voyage qui ne met pas uniquement en avant notre élu, mais tout un tas d’autres personnages à l’importance capitale. Il est temps de se lancer  dans ce conflit où la plus grande force réside dans le coeur de chacun.

C’est reparti pour un tour

Kingdom Hearts II-reflet

Les simili débarquent.

Pour mieux appréhender l’ensemble de cette expérience vidéoludique, il est toujours bien de faire un petit rappel du contexte. Il est donc fort probable que l’on spoil certains passages pour mieux comprendre ce deuxième épisode. A la fin de Chain of Memories, Sora et ses amis rencontrent Naminé. Cette jeune fille était celle qui était chargée d’effacer sa mémoire afin qu’il puisse être utilisé par l’Organisation XIII. S’étant finalement retourné contre ses geôliers, la demoiselle lui proposa un marché. Elle pouvait lui permettre de retrouver ses souvenirs, mais cela lui ferait oublier tout ce qui s’est passé dans le Manoir Oblivion. Après un court moment de réflexion, notre jeune héros décide d’accepter sa proposition en promettant au passage qu’il ferait tout pour se rappeler d’elle. C’est ainsi que débute un long sommeil pour le porteur de la Keyblade ainsi que pour Dingo et Donald. Ce n’est qu’un an après qu’il finira par s’éveiller sans savoir dans quel état était l’ensemble des mondes.

C’est après avoir exploré la nouvelle ville où ils étaient et avoir fait la connaissance de ses habitants que notre trio va faire une rencontre qu’il n’imaginait pas. Encapuchonné à la manière des membres de l’Organisation, le roi Mickey arrive devant eux et sans explication leur donne une petite bourse avant de repartir aussitôt. Ne comprenant pas ce que cela signifie, nos trois amis décident de continuer leur chemin et font route vers la tour de Yen Sid. C’est en parlant au vieux magicien qu’ils apprennent que rien n’a réellement changé depuis leur victoire face à Ansem. Les ténèbres se font toujours plus présent et continuent de dévorer tout ce qui se trouve devant eux. Malheureusement, les sans-coeurs ne sont plus l’unique menace. D’autres créatures étranges dépourvues de coeur ont fait leur apparition. On les appelle des simili et leur but est encore inconnu. La seule chose que l’on sait, c’est qu’elles sont dirigées par les treize hommes qui constituent la fameuse Organisation XIII. Il n’en faut pas plus à Sora pour décider de repartir à l’aventure tout en continuant à chercher Riku, Kairi et Mickey.

Tellement à faire

La première chose qui saute rapidement aux yeux lorsque l’on commence le titre est le contenu gargantuesque qu’il propose. Plus on avance et plus on a de choses à faire et c’est l’une des nombreuses richesses de ce second opus. Entre les défis à réaliser, les mini-jeux à faire, la forge pour obtenir les meilleurs équipements et bien d’autres activités annexes, Kingdom Hearts II ne nous laisse à aucun moment nous ennuyer. De plus, chacune de ces expériences est parfaitement incrustée à notre périple et n’est jamais inutile. On peut bien sûr citer le fait que l’on soit obligé de remplir certaines conditions dans la plupart des challenges pour obtenir la fameuse fin secrète. Cependant, on ne s’arrête pas uniquement à ça. A chaque fois que l’on découvre l’un de ces petits jeux à réaliser, cela permet au joueur de s’immerger encore plus profondément dans la magie et la féerie des terres que l’on foulent du pied. En plus de tout ça, le cheminement principal réserve aussi son lot de surprises et d’évènements qui nous font ouvrir grand les yeux devant le spectacle qui se joue à l’écran.

On ne s’ennuie jamais un seul instant et le nombre de mondes à explorer n’arrange en rien les choses. En passant de Mulan au Roi Lion tout en faisant une halte chez Jack Sparrow, il y a énormément de lieux et de personnages emblématiques que l’on peut rencontrer. Il y a toujours ce rappel à l’enfance et l’émerveillement qui en découle qui rendent Kingdom Hearts II aussi mémorable. Il s’agit de la principale force de toute la saga et qui n’a jamais faiblit au fur et à mesure des épisodes. Bien au contraire, ce sentiment ne fait que se renforcer et on a cette sensation que toutes ces figures emblématiques de Disney et Square Enix sont de vieux compagnons que l’on n’a pas revu depuis des années. L’amusement et le plaisir de parcourir ces différents mondes constituent le principal moteur qui permet au joueur d’avancer sans jamais se retourner. On se crée alors des souvenirs éternels au contact de tous ces gens qui se battent pour que la lumière puisse transpercer cette noirceur aveuglante.

Un scénario toujours plus complexe

Outre les multiples choses que l’on peut faire pour s’occuper, Kingdom Hearts II est aussi l’un des épisodes ayant le plus développé son intrigue. On se concentre ici avant tout sur le combat entre notre guerrier de lumière et les membres de la célèbre Organisation XIII. Si ce conflit peut sembler classique, au premier abord, du fait que l’on a les gentils face aux méchants, cela change rapidement au moment où l’on s’attarde un peu plus sur les éléments qui nous sont donnés. Pour commencer, il y a la vérité qui éclate concernant le secret derrière Ansem. Cette simple révélation détruit alors tout ce que l’on avait appris lors de notre périple dans le premier épisode. On est sans cesse bousculé par les mystères qui sont dévoilés, car il y a toujours cette parfaite maîtrise du studio à nous offrir quelque chose d’inattendu sans que cela soit vide de sens. Alors que l’on pensait reconstituer un puzzle bien spécifique avec les morceaux trouvés, on se rend compte que le résultat final n’est pas celui auquel on pensait sans pour autant que cela soit incohérent.

On fait alors attention à chaque petit mot qui est prononcé pour essayer de lever le voile sur le background non pas de Kingdom Hearts II, mais de l’univers global de toute la franchise. Certaines paroles sont parfois difficiles à comprendre, car on ne sait pas à quoi elles font référence. C’est aussi ça la force de la saga à savoir préparer le terrain pour tous les autres jeux à venir. Qu’il s’agisse du but de nos ennemis, la relation entre Sora et Roxas ou bien sur les anciens porteurs de clé, c’est un florilège de révélations qui nous est montré. Pourtant, malgré toutes ces réponses, on continue inlassablement à progresser dans un brouillard toujours plus épais. Les quelques informations que l’on a apportent autant une source de lumière pour notre marche dans cette brume que de multiples questionnement qui viennent assombrir l’horizon. Jamais on a senti être aussi proche et en même temps loin de la vérité que dans Kingdom Hearts II.

Kingdom Hearts II-Roxas

Une scène symbolique de la licence.

Les pièces sont sur l’échiquier

En réalité, Kingdom Hearts II nous fait vivre la plus fantastique épopée de Sora. Elle est tellement bien construite qu’au moment de vaincre le boss final, on se dit que tout est enfin fini. On arrive donc à une conclusion qui pourrait très bien mettre un terme à l’histoire de la franchise. Cependant, cela serait mal connaître l’aptitude de la licence à nous faire miroiter un avenir encore incertain. Alors que l’on est persuadé que nos héros vont enfin vivre des jours heureux et paisibles, un nouvel élément débarque. En une seule cinématique, notre esprit se remet à faire tout plein d’interprétations de ce que l’on peut observer. C’est une véritable partie d’échecs qui se joue et où nos compagnons ne sont que de simple pions. Voilà aussi ce qu’est Kingdom Hearts. Une sublime odyssée qui n’hésite pas à se jouer de nous pour mieux nous surprendre et nous faire comprendre que tout ceci n’était que le commencement d’une aventure encore plus grandiose.

Ce second chapitre des aventures de Sora peut sembler conséquent et être le coeur de la saga, elle est aussi la porte d’entrée à un troisième acte encore plus séduisant. Tout ce que l’on a vécu au sein de ces péripéties nous a profondément marqués et nous laisse penser que cela n’est rien au vu de la tempête qui se prépare. Les informations que l’on a accumulées à présent ne sont là que pour nous préparer à découvrir les origines du conflit auquel participent nos héros qui n’a rien de récent. On sent que derrière cette guerre se cache un individu qui tire les ficelles dans l’espoir d’accomplir son objectif. Notre regard commence peu à peu à changer alors que l’on comprend ce que symbolise vraiment le fait de posséder cette clé et ce que chaque décision peut engendrer comme conséquence. La partie qui est en train de se jouer en arrière-plan risque fort de décider du destin de nombreuses âmes. La frontière entre la lumière et les ténèbres est plus ténue que jamais.

Kingdom Hearts II prolonge le rêve

Kingdom Hearts II, comme la plupart des autres titres de la franchise, a su nous enchanter de par tout ce qu’il apporte à l’univers, à la profondeur de son récit, les thématiques abordées et surtout l’émotion qu’il parvient à nous faire ressentir. Si le premier épisode jouait avant tout sur l’enfant qui quittait son nid pour grandir et explorer ces mondes, cette seconde excursion va bien plus loin. Le gamin a quelque peu mûri pour comprendre ce qui était vraiment important à ses yeux et se lancer ainsi dans son plus grand et difficile combat. Lorsque l’on évoque l’évolution de Sora, on parle bien sûr de sa technique, mais surtout de sa mentalité. Lui qui, il y a un an, était avant tout poussé par son envie d’aventures et de liberté. A présent, il lutte avant tout pour ses amis et tous ceux qui souffrent de l’invasion des sans-coeurs et des plans de l’Organisation. A travers toutes ces épreuves, le jeune homme va encore franchir un pas en terme de progression.

Kingdom Hearts II aura su se graver dans l’esprit de toute une génération comme l’épisode le plus abouti de ce crossover improbable entre ces deux univers. Une alchimie qui continue de nous émouvoir et de nous faire voguer sur des mers aussi tumultueuses que resplendissantes. Aujourd’hui encore, le plaisir est toujours là sans que le temps n’ait entamé sa puissance. Du premier mot prononcé par Roxas jusqu’au dernier coup porté par Sora, tout n’aura été que magie au sein de cette épopée qui permet à la licence d’atteindre un tout autre niveau. Une plongée inoubliable au sein de tous ces royaumes qui font ressortir l’amusement à l’état pur que l’on pouvait éprouver lorsqu’on était enfant. Si l’on peut penser que l’on fait face au meilleur opus, il y en a un autre qui parvient à se hisser aisément à son statut et qui n’est autre que Birth By Sleep, mais cela sera pour une prochaine fois !

N’hésitez pas à partager dans les commentaires vos souvenirs ainsi que votre avis sur Kingdom Hearts II. Avez-vous été conquis par cette nouvelle lutte entre deux forces dont l’équilibre est précaire ? Que pensez-vous de l’intrigue générale de la série ? On est impatient de pouvoir en discuter avec vous. 🙂

Kingdom Hearts II-mille sans-coeurs

Un combat inoubliable.

© Square Enix / Disney

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *