Kingdom tome 9 & 10

Kingdom T9 & 10 : de nouveaux dangers

Il est des rendez-vous que l’on ne peut rater sous aucun prétexte. On l’avait dit, chaque mois sera l’occasion de se pencher sur deux tomes du manga Kingdom. C’est donc à deux doigts de changer de mois que l’on a décidé de vous parler du neuvième et dixième volume de cette saga historique incroyable qui est édité chez Meian. Après nous avoir donné énormément de matière à traiter dans les précédentes lectures, il est intéressant de voir ce que ces deux nouvelles excursions peuvent apporter en matière de développement des personnages et du monde qui gravite autour de nos deux héros. Ce qui est important dans ce nouvel arc narratif qui commence tout juste à s’installer est le fait que Shin et Ei Sei se mettent un peu en retraite pour laisser la place à d’autres acteurs captivants. Comme on l’a dit dans un précédent article, il ne s’agit pas uniquement des chroniques de ce guerrier et de son seigneur, mais bel et bien de l’ensemble des individus ayant eu un rôle dans cette époque de trouble. L’heure est donc venue de retrouver notre place d’observateur dans ce terrible conflit.

Une vie constamment menacée

Kingdom-Kyoukai

Un fossé gigantesque.

Kingdom, imaginé par Hara Yasuhisa, nous avait laissés alors qu’Ei Sei était aux prises avec plusieurs groupes d’assassins. Un contrat avait été mis sur sa tête et les plus grands clans s’étaient réunis pour accomplir ce travail. Heureusement, le jeune suzerain reçu l’aide de Shin et Ten afin de contrer la poursuite de ses assaillants. La puissance du soldat permit d’en abattre la plupart. C’est alors qu’il se retrouva nez à nez avec une vieille connaissance. Il ne s’agissait nul autre que de Kyoukai qui fut l’un de ses alliés lors de la précédente bataille. Ce mystérieux guerrier s’avérait être l’un des tueurs les plus redoutables qui ait foulé cette terre. Élevé pour devenir une véritable arme, il était à présent doté d’un talent incroyable quand il s’agissait de faire parler son épée. Le duel opposant les deux anciens compagnons résonnait dans toute la pièce. Malgré sa puissance, Shin ne pouvait rivaliser avec l’agilité et la technique de Kyoukai. Pourtant, quelque chose s’apprête à troubler à leur duel et à offrir une chance au roi et son escorte de s’en sortir vivant.

Cependant, même s’ils s’en sortent, il reste encore un mystère à découvrir. Il s’agit de l’identité du commanditaire de cette tentative d’assassinat. Un individu assez puissant et riche pour s’offrir les services d’autant de groupes et suffisamment rusé et déterminé pour s’attaquer à Ei Sei. Tous les indices semblent pointer sur un homme qui aime rester dans l’ombre et dont le pouvoir accumulé pourrait bien surpasser largement celui du nouveau chef de l’Etat de Qin. Les ennuis ne font que commencer et il est clair que notre duo ne pourra pas survivre bien longtemps s’il stagne à ce niveau. Des épreuves inédites se dressent devant eux et il se pourrait bien que la barrière à franchir soit trop grande pour eux. Une vérité qui peut faire mal, mais qui va aussi leur ouvrir les yeux sur ce qu’ils doivent faire pour continuer d’avancer. L’horizon a beau être sombre, on peut être sûr que la détermination de ces futures légendes ne faiblira jamais.

Une fois de plus, Hara Yasuhisa frappe un grand coup en détournant notre attention des deux adolescents qui sont au centre de Kingdom. On prend plaisir alors à se perdre et à côtoyer toutes ces nouveaux arrivants qui sont toujours utilisés avec le plus grand soin afin d’étendre cet univers déjà gigantesque. Une écriture soignée pour des gens qui risquent fort d’entrer dans les mémoires.

D’autres acteurs sur le devant de la scène

La particularité de ces deux tomes est de d’admirer divers individus se hisser au même niveau, voir plus, que notre fameux duo. On peut, par exemple, citer le cas de Kyoukai qui est au centre de l’attention tout au long de notre neuvième excursion. L’occasion d’en apprendre plus sur ce spectaculaire et silencieux assassin ainsi que ses origines. On voit alors ce qui le motive et le changement qui s’effectue dans son comportement et ses agissements au contact de Shin. Ce qui est aussi marquant, c’est que cela n’ajoute pas uniquement du background au personnage. Chaque élément est pensé de manière à étoffer et approfondir le monde que l’on parcourt tout au long de ces cases. C’est exactement le cas ici, car cela permet de découvrir non seulement son passé que la culture dans laquelle elle a vécu et de démontrer un peu plus le danger qui rôde sur ces terres. Pourtant, c’est au cours du tome suivant que l’on va pouvoir admirer un nouveau camp qui va redistribuer les cartes du pouvoir.

Cette fois, on part du côté du souverain de Qin. Ei Sei a toujours dû se montrer imperturbable et tenace depuis son accession au trône. Faire preuve de la moindre faiblesse serait signer son arrêt de mort face à ces opposants. On a donc toujours eu une image charismatique et solide de ce jeune homme sur lequel repose l’avenir de tout un royaume. C’est à ce moment qu’entre en action le chancelier Ryo Fui et sa suite. A partir de cet instant, on voit quelque chose d’incroyable se produire. Le jeune roi perd lentement sa splendeur pour se retrouver dans l’ombre de cet homme ayant bien plus de pouvoir que lui. Pour la première fois, on sent le dirigeant être impuissant face à un ennemi qui, en plus d’être proche de lui, ne peut rien faire pour le contrer. Bien loin du champ de bataille, cette rencontre lance les hostilités entre les deux camps même s’il y a déjà un net avantage pour celui qui est là depuis bien plus longtemps. On nous présente ainsi un adversaire impossible à vaincre, pour le moment, et qui tient presque le destin de nos héros dans le creux de sa main. Une très belle manière de surprendre le lecteur et de nous tenir en haleine en nous demandant comment il pourra parvenir à se défaire de ce politicien dont l’aura cloue sur place tout son auditoire.

Outre notre rencontre avec tous ces personnages haut en couleur, Kingdom affiche un autre point fort à travers ces deux lectures. Cela concerne les défis que vont devoir franchir nos chers camarades afin de se perfectionner et de montrer qu’ils sont capables de concrétiser le souhait qui les anime. Un entraînement qui va bien plus loin que la simple montée de niveau.

L’entraînement commence

Kingdom-chancelier

Un duel perdu d’avance.

Kingdom entre, à travers le tome 10, dans une phase qui peut sembler très classique. En effet, l’auteur met en place un début d’entraînement qui est souvent un passage obligé dans ce genre d’œuvres afin de faire grandir le personnage central et de lui permettre de se perfectionner. C’est presque devenue une étape essentielle dans la majorité des titres basés sur ce type de protagoniste. Cependant, cela était sans compter sur l’homme derrière la plume. Ici, il n’est pas simplement question de devenir plus fort ou de créer une nouvelle technique. On est devant un passage qui va servir grandement à Shin pour comprendre ce que c’est que d’être un officier. Il est sur le point de voir que commander des centaines de soldats est loin d’être une partie de plaisir. Notre jeune combattant va affûter ses talents d’épéiste, mais surtout le faire mûrir et voir ce qui lui manque pour accomplir son but. Il y a toujours cette volonté de faire grandir ce garçon qui franchit un à un les épreuves que la vie lui met sur son chemin. Un entraînement qui s’apparente avant tout comme un combat envers ses propres faiblesses pour qu’il puisse les combler et savoir guider ses hommes jusqu’à la victoire.

De plus, cela ne concerne pas uniquement notre guerrier mais aussi une bonne partie de son entourage. Jusqu’à présent, le manga se cantonnait à nous présenter des batailles grandioses avec un aspect tactique qui se développait de plus en plus. Encore une fois, on atteint un tout autre niveau sur ce dernier point, car l’histoire nous introduit les stratèges et le rôle crucial qu’ils jouent sur le terrain. Leur arme n’est pas leurs muscles ou l’épée accrochée à leur ceinture. Le plus grand atout qu’ils ont est leur intelligence et on peut ainsi voir leur manière d’apprendre et de mettre en place des stratagèmes pouvant renverser le cours d’une guerre. Si l’arrivée de ces tacticiens est aussi importante et notable, c’est que l’on peut suivre l’un de nos compagnons choisir cette voie afin de soutenir à sa manière ses amis. On peut donc admirer au loin deux chemins bien différents se dessiner. Deux manières de combattre qui vont permettre à ces gamins de prendre enfin leur envol et d’avoir les outils nécessaires à la réalisation de leurs rêves.

Si les évènements que l’on suit à travers ces deux chroniques de Kingdom sont loin d’égaler les prouesses que l’on a pu admirer par le passé sur le champ d’honneur, ils n’en sont pas moins d’une très grande importance. Un passage qui nous montre que tout ne se joue pas uniquement sur le front et que diriger un pays est une tâche tout aussi dangereuse que de prendre les armes.

Kingdom développe bien plus le royaume de Qin

On ne le dira jamais assez, mais Kingdom est une licence qui ne cesse de nous en mettre plein les yeux. On a beau savoir que l’on va vivre une fabuleuse épopée, rien ne nous prépare à ce que l’on peut observer entre ces pages. Même si l’action retombe ici, cela n’enlève en rien le côté spectaculaire et immersif de ce seinen, car on continue d’être ébahi par ce que l’on nous propose. Chaque nouveau pas nous permet d’apprécier toujours plus la grandeur de cet univers qui recèle de multiples surprises et continue de prendre de l’ampleur. Deux tomes qui se concentrent avant tout sur les problèmes internes de Qin et qui permettent de mieux apprécier chaque petit détail qui fait de ce pays un endroit unique. On écoute le récit de ces vieux guerriers qui ont déjà marqué l’Histoire de par leurs actes et leurs victoires et on voit la nouvelle génération commencer à s’élever. Cependant, la montagne à gravir est immense et chaque faux pas peut conduire à une chute fatale.

Que dire de plus si ce n’est que l’on est totalement fan de ce que la licence nous propose comme fresque historique. A chaque fois que l’on tourne la dernière page, on a qu’une envie c’est de se lancer dans la suite. De plus, l’entraînement que s’apprête à endurer Shin s’avère à la fois original et pouvant donner lieu à des moments particulièrement intenses et à une évolution intéressante du personnage. Kingdom fait partie de ces titres que l’on prend plaisir à lire en seulement quelques secondes. On est tellement happé par le périple qui se dessine devant nous que l’on oublie tout le reste. Une expérience littéraire fabuleuse qui en est déjà à son dixième tome et qui nous donne quand même la sensation que l’on est encore qu’au début de tout ce récit. A présent, on va devoir prendre notre mal en patience avant de connaître l’avenir de nos héros.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre ressenti ainsi que votre opinion concernant ces deux volumes de Kingdom. Êtes-vous impatient de voir le fruit de leur entraînement ? Pensez-vous que Shin a le potentiel pour se faire un nom dans ce conflit ? A votre avis, quel sera leur prochain adversaire ? On a hâte de connaître vos réponses. 🙂

© Hara Yasuhisa / Shueisha

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *