To-The-Abandoned Sacred Beasts

To the Abandoned Sacred Beasts épisode 3 : le dédale du minotaure

On s’apprête à atteindre un point assez crucial pour ce qui est des animes. Comme on le dit assez souvent, il est difficile de pouvoir se faire un avis définitif sur un titre dès le premier épisode. Il est nécessaire de s’attarder un peu plus pour voir si un titre a du potentiel ou s’il semble entreprendre une direction qui ne nous plaît pas forcément. Seulement, il est pertinent de savoir si le début d’une oeuvre est réussie ou non. Pour cela, on laisse toujours trois ou quatre visionnages pour vraiment nous rendre compte de tout ce que peut conter une histoire. Il est donc grand temps de voir si certains de ces animes ont su nous envoûter au fil du temps. On va donc vous parler aujourd’hui du troisième épisode de To the Abandoned Sacred Beasts qui est disponible sur Crunchyroll. Si l’on avait déjà été conquis les dernières semaines par ce récit, cette troisième escapade a su nous donner des frissons à travers une confrontation dantesque et surtout symbolique de tout ce que les Divins sont devenus. L’heure est donc venue d’entrer dans le labyrinthe du minotaure.

Une nouvelle proie

Comme toujours, il est nécessaire de faire une petite piqûre de rappel. To The Abandoned Sacred Beasts est réalisé par le studio MAPPA et est l’adaptation du manga du même nom édité chez Pika. Alors que l’on avait fait la connaissance de Charlotte et du destin tragique qui avait attendu son père, on assista alors au début de son voyage en compagnie de Hank. Le chasseur de Divins était à présent dans son collimateur, et même si elle n’avait pas réussi à accomplir sa vengeance, elle désirait le suivre dans son voyage. Elle souhaite savoir si le chemin qu’il a choisi est le bon et si ceux qui étaient autrefois des héros méritent vraiment de mourir de sa main. Absolument convaincue qu’il est encore possible de discuter avec eux, elle tient à montrer que ce qu’il fait n’est en rien une libération pour elle. C’est sa haine qui la guide et lui dicte ses paroles, mais elle va très vite se rendre compte que la réalité est bien loin d’être aussi facile. Leur première rencontre avec l’un des anciens compagnons de notre commandant va être comme un véritable coup de poing dans le ventre pour elle. Alors qu’ils sont considérés comme des monstres, elle découvre ce qu’ils sont réellement.

Il ne s’agit nul autre que d’hommes et de femmes qui ont tout donné pour leur pays et qui ont finalement succombé peu à peu à cette nature bestiale qui leur donnait l’admiration de tous. Quand la guerre est là, les bêtes sont considérées comme des sauveurs, mais une fois la paix revenue, leur statut original est très vite rappelé à l’ordre. Si elle voit à quel point ils peuvent infliger de sérieux dégâts aux habitations et gens qui les entourent, elle va aussi être témoin de la profonde blessure qui sommeille en eux. Plus qu’une défaite contre la technologie les ayant engendré, les Divins sont avant tous les victimes de ce conflit qui a laissé de profondes marques dans leur coeur. Si la population ne voit en eux que des êtres à craindre, Charlotte et Hank, en allant à leur contact, assistent à la preuve incontestable qu’ils sont avant tout des humains ayant bien trop souffert. Leur quête les guide maintenant dans une autre ville où l’ombre d’un des frères d’armes de notre héros plane sur le quotidien de ces habitants.

Ce qui rend cet épisode de To the Abandoned Sacred Beasts aussi poignant vient de l’affrontement auquel on assiste. Ce dernier joue un rôle crucial dans tout ce qui est la compréhension et l’empathie que l’on peut avoir à l’égard de ces fameux adversaires. Des ennemis que l’on prend rapidement en pitié et qui ont tous une histoire à nous raconter. L’anime montre ici qu’il parvient à retranscrire l’un des plus gros points forts de l’œuvre originale.

Abandoned Sacred Beasts 3 1

Une aide précieuse.

La peur du champ de bataille

Si cet épisode est l’occasion de voir un peu plus d’action et notamment de contempler la prestation de Hank, il y a surtout un point qui transcende tout le reste. Celui-ci repose sur la présence de Theo, l’un des anciens compagnons de guerre de notre chasseur de monstres. Ce passage, auquel on assiste, sert avant tout à le mettre en avant et de ce fait chambouler notre vision sur ces êtres fantastiques. Connu sous le nom du minotaure, ce garçon n’a jamais véritablement quitté le champ de bataille. Même après la fin des hostilités, il sentait toujours une ombre le surveiller. Pour lui, il existait toujours un ennemi qui en voulait à sa vie. C’est donc pour cette raison qu’il s’est lancé dans la construction d’une énorme forteresse sans la moindre attention pour ceux qui l’entouraient. Alors que l’on pourrait croire qu’il ne s’agit que d’un effet secondaire de sa nature bestiale, il n’en est en réalité rien. Si le Divin qui est en lui le rend menaçant et dangereux, cette psychose vient avant tout de l’humain qu’il fut autrefois. Il a toujours été apeuré depuis le moment où il a dû aller au front. Ne voulant pas mourir, il n’a jamais pu se défaire des silhouettes de ses opposants ni des cadavres des autres soldats.

Ainsi, le studio parvient à nous émouvoir en nous contant ce passé larmoyant qui est la cause de tous ces malheurs. On ne le voit alors plus comme un adversaire à abattre, mais comme un homme ordinaire qui a juste eu le malheur d’être envoyé sur ce champ de bataille qui ne l’a plus jamais quitté. Une pertinente et bouleversante preuve de ce que la guerre peut laisser comme stigmate autant sur le corps que dans l’esprit de ces soldats. Peu importe les cornes, les muscles surhumains et sa férocité. On ne peut s’enlever de la tête l’image de ce garçon recroquevillé qui était rongé par le doute et la crainte de ne pas s’en sortir. C’est alors que l’on comprend totalement ce que peut ressentir Hank alors qu’il doit abattre ses anciens amis. Au fond de lui, il ne souhaite pas cela car il sait mieux que quiconque qui sont réellement ces anciens héros. En réalité, il souhaite juste tenir la promesse qu’il leur a fait. Il représente la faucheuse chargée de guider ces pauvres âmes qui ont combattu vaillamment pour un monde où ils n’ont plus leur place. Peu importe à quel point ce geste est éprouvant, il est là pour apporter le repos que ses frères d’armes méritent. Une symbolique qui n’aurait pas pu être mieux décrite qu’à travers cette scène qui sublime l’ensemble de cet anime. Un début qui nous fait tout simplement trembler devant la tristesse que l’on peut avoir en voyant cette lutte déchirante, mais nécessaire.

En seulement trois épisodes, cette version de To the Abandoned Sacred Beasts a totalement su nous émouvoir et nous conquérir. Si les deux précédentes escapades étaient là pour nous présenter les deux principaux protagonistes ainsi que le contexte de ce récit, cette suite nous plonge totalement dans le coeur de la licence. Une fresque qui nous montre le duel opposant des militaires dotés de pouvoirs cosmiques et qui pourtant ont été les victimes d’une cause bien plus grande. Un devoir qui ne se terminera que dans l’au-delà.

Abandoned Sacred Beasts 3 1

Un adversaire au terrible passé.

To the Abandoned Sacred Beasts montre son meilleur visage

Il est maintenant tant de tirer un premier petit bilan de ce début d’anime. Même s’il a apporté quelques changements dans la narration et les situations que l’on peut avoir, le studio a su insuffler son savoir-faire pour raconter, sous un angle un peu différent, ce récit qui ne perd rien en intensité. On a largement été convaincu et touché par ce que l’on a pu voir pour comprendre la grande importance qui a été donnée au contexte ainsi qu’aux personnages. Ce n’est pas tant par ses combats que la série va briller, car ce n’est pas son véritable point fort. Ce qui nous fascine et attire notre regard n’est rien d’autre que cette lutte désespérée que mène ces hommes et femmes contre un monde qui n’a plus rien faire d’eux. Un duel qu’ils ne peuvent quasiment pas gagner et où la folie finit par prendre le pas avant que le dernier coup ne soit porté. Un récit qui nous fait nous attacher autant aux protagonistes qu’à leurs adversaires.

C’est donc avec beaucoup de plaisir que l’on vous recommande grandement To the Abandoned Sacred Beasts en anime. Il faudra bien sûr attendre la fin de la série pour donner un verdict définitif, mais de par le chemin qu’elle prend, cette histoire a tous les atouts nécessaires pour devenir un hit de cette saison. Le genre d’aventures qui s’empare de nous et qui nous laisse à jamais des traces. On est très curieux de voir si la rencontre avec les autres Divins sera aussi puissante que celle à laquelle on vient d’assister. Il y a des épopées qui nous séduisent de par leur aspect comique, leur volonté de distraire ou leur action frénétique. Cependant, ce titre mise avant tout sur l’émotion et l’empathie que l’on peut avoir pour toutes ces âmes torturées. Une bien belle découverte qui doit continuer à suivre cette voie. En tout cas, on sera au rendez-vous pour la suite.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti concernant ce troisième épisode de To the Abandoned Sacred Beasts. Avez-vous été touché par la confrontation entre Hank et son ami ? Pensez-vous qu’il existe un autre moyen d’arrêter les Divins que par la mort ? Croyez-vous que Charlotte finira par accepter cela et fera le deuil de son père ? Qu’attendez-vous pour la suite de la série ? Pensez-vous que c’est une bonne adaptation pour le moment ? On a hâte de pouvoir discuter de cet anime avec vous ! 🙂

© Maybe / MAPPA / Crunchyroll

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *