Dragon Metropolis-T2

Dragon Metropolis tome 2 : un combat à deux facettes

Pour bien commencer cette semaine, on avait envie de voir si notre intuition s’était avérée juste concernant une nouvelle licence. En effet, il n’est pas rare de voir des titres nous offrir un premier tome captivant pour ensuite perdre un peu de leur aura. Il est donc toujours pertinent de s’attarder sur plusieurs volumes afin de voir ce qui se cache réellement derrière une licence. Nos pas vont donc nous reconduire au coeur d’une cité pour la moins singulière. Vous l’aurez compris, on va s’attarder en ce mardi sur la deuxième escapade proposée par Dragon Metropolis. Le dernier titre en date des éditions Chattochatto était parvenu à capter notre attention de par l’univers qui nous était dépeint et aussi par toutes ces petites émotions que l’on pouvait déceler et ressentir au contact des gens qui vivaient en ce lieu. Un endroit où se confronte la tradition et la modernisation tandis que l’on essayait de faire la lumière sur le passé de notre héros. On sentait qu’il y avait de quoi proposer un récit pouvant grandement s’étoffer au fil du temps et cette deuxième virée a confirmé nos dires. Il est donc grand temps de mener l’enquête sur certaines facettes obscures de ce monde.

Une enquête bien sombre

Dragon Metropolis-effort

Long a encore beaucoup de travail.

Dragon Metropolis, imaginé par Barz Jr., s’était arrêté alors que l’on avait fait plus ample connaissance avec la dynastie du Dragon, un pays riche dont l’histoire s’avère bien vaste. C’est plus précisément à Dragon Metropolis que de nombreux changements sont sur le point d’avoir lieu. Long Zhengyi, un homme amnésique, va aller à l’encontre du carnet qu’il trimballe avec lui indiquant d’éviter cette ville. C’est suite à quelques péripéties que ce jeune garçon a finalement pu trouver un logement et qu’il essaye tant bien que mal de comprendre ce qui est en train de ronger cette cité tout en tentant de faire la lumière sur son passé. C’est alors qu’il se promenait en réfléchissant à tout cela qu’il est le témoin d’une rixe entre un propriétaire et plusieurs ouvriers qui l’insultent allègrement. Il décide d’intervenir, mais se retrouve malgré lui embringué dans une affaire dont il n’aurait jamais imaginé la portée. Celle-ci concerne un fameux “renouveau des veines du Dragon”. Rien que l’utilisation de ces termes est obscure aux yeux de Long qui n’a pas suffisamment d’informations pour bien cerner dans quoi il vient de mettre les pieds. De plus, le voilà devant faire face à un véritable géant qui n’hésite pas à écraser ceux qui se dressent sur sa route. Son nom n’est autre que Tuoba Han.

Cette armoire à glace s’avère être celui à la tête de ce projet et il refuse absolument que l’on vienne lui mettre des bâtons dans les roues. Cependant, cet homme ne semble pas être la seule menace qui pèse dans cette histoire. D’autres ombres semblent se mouvoir dans l’obscurité et observer attentivement ce qu’il va se passer. Outre cela, l’arrivée de la fonctionnaire Cao Xuanzi va aussi amener de nombreuses questions sur la teneur de ce chantier. Long ne sait plus où donner de la tête avec tous ces bouleversements même s’il ne peut s’empêcher de creuser plus profondément. Sa curiosité et son envie d’aider les autres sont bien plus fortes que les nombreuses mises en garde dont il a le droit. Pourtant, rien ne le prépare à ce qu’il pourrait bien découvrir. Un danger grandissant entoure ce projet qui semble de prime abord être bénéfique pour tous les gens du quartier. Le prédateur tapi dans l’ombre attend juste le bon moment pour pouvoir fondre sur sa proie et il ne s’agit plus que d’une question de temps avant que celui-ci ne sorte au grand jour. Les puissants observent tranquillement cela en ignorant totalement ce qu’ils font endurer à l’ensemble de la population. Technologie, bienfait et énergie sont des termes pouvant faire baisser la vigilance de bon nombre de gens. L’enquête ne fait maintenant que commencer et pourrait bien révéler de terribles secrets.

Ce qui nous a profondément marqués dans ce second volume de Dragon Metropolis, c’est à quel point il y a eu un formidable travail d’écriture sur l’ensemble des éléments propres à cette histoire. On ne parle pas uniquement ici de personnages ou d’intrigue, mais bel et bien d’une grande évolution de l’intégralité du récit. En tant que lecteur, on est subjugué par tout ce qui a pu être amené dans cette lecture sans que cela ne dénote avec l’introduction d’avant. On a ainsi le droit à un véritable ascenseur émotionnel où même de simples figures secondaires parviennent à briller sur le devant de la scène.

Un véritable travail d’écriture

Lors de notre première escapade dans ce monde mêlant traditionalisme et évolution technologique, on avait beaucoup apprécié l’écart entre ces deux aspects. En effet, il semblait presque impossible qu’une cohabitation puisse exister entre les deux et cela amenait un sujet très intéressant sur la table. Si cette thématique est toujours bien présente ici, elle va aussi être amené avec un élément de poids. Il s’agit de l’émotion et de l’impact qu’ont eu ces deux modes de vie diamétralement opposés sur chacun. Si l’on avait déjà eu le droit à quelques exemples bien trouvés auparavant, ce second volume parvient à nous mettre une sacrée droite. En plus de mettre en scène une affaire prenante, celle-ci va avoir des répercussions inattendues sur certains. Autant le dire tout de suite, on ne s’attendait pas du tout à vibrer autant durant cette lecture. On en est même venu à verser une petite larme à un moment précis de ce conte. L’auteur nous prouve de ce fait qu’il maîtrise aussi cet aspect important de son ouvrage afin que le lecteur puisse avoir une forte empathie à l’égard des individus qu’il rencontre. Même certains que l’on pensait n’être que des ordures cherchant juste à instaurer leur mode de vie aux autres nous sont amenés de manière à ce que l’on comprenne leurs intentions. Au-delà du message confrontant traditions et renouveau, cette série cherche aussi à nous montrer à quel point les blessures de la vie peuvent nous faire prendre des routes guidant vers une obscurité encore plus profonde.

Alors que l’enquête est menée de main de maître par l’organisateur de toute cette histoire, on ouvre les yeux sur les souffrances de certains et cela nous implique encore plus dans cette intrigue. On est attristé, révolté, et même dégoûté par moment au même titre que Long qui se retrouve aussi être parfois le témoin impuissant de ce triste spectacle. Il y a donc une certaine transposition qui se fait entre lui et nous qui est même renforcé par son amnésie le rapprochant aussi de notre ignorance concernant ce monde. L’autre point que l’on tient aussi à souligner et qui à son importance dans le plaisir que l’on éprouve à la lecture de ce passage. Il s’agit de la manière avec laquelle l’auteur parvient à basculer d’un style à un autre sans que cela impacte la narration. Bien au contraire, cela va même renforcer notre immersion dans l’oeuvre qui va passer du thriller mêlant politique et technologie à un récit presque horrifique avant de finir sur un côté plus humain. Une polyvalence qui ne fait qu’ajouter plus de valeur à cette saga. En plus de nous toucher profondément, notre voyage va aussi attiser notre curiosité au vu de la tournure des événements et surtout des informations que l’on glane ici et là. On se retrouve alors devant une oeuvre aux multiples visages et dont on se retrouve prisonnier pour le plus grand des plaisirs tant cette lecture transpire d’une sincérité bouleversante.

Dragon Metropolis renforce l’attrait que l’on avait pour l’univers mis en scène dans ces pages. C’est vraiment à travers ce deuxième tome que l’on prend pleinement conscience à quel point tout est parfaitement réfléchi dans la construction de cette fresque. Les messages abordés, les émotions retranscrites et surtout le développement de certains acteurs font que l’on est totalement immergé dans l’action. De même, cette seconde partie va aussi réussir à flirter avec d’autres genres littéraires que l’on n’aurait pas forcément imaginé voir dedans. Cela montre à quel point ce terrain de jeu est propice à raconter une multitude d’histoires fascinantes et ainsi être constamment émerveillé.

Dragon Metropolis nous met une claque

Dragon Metropolis-monstre

Une ombre bien menaçante.

En s’attardant sur Dragon Metropolis, on se rend compte que cette lecture s’est avéré d’une immense richesse. Autant du point de vue du scénario que de l’étendue de cet univers, on ne peut s’empêcher de se dire que l’on a eu le droit à un voyage de première classe. Le lecteur se retrouve littéralement emporté par le cours des choses et observe attentivement le combat de Long et de ses amis pour lever le voile sur tous ces mystères. Notre regard passe alors d’un tableau à l’autre et l’on est alors englouti par la richesse de ce qui nous est proposé. Cet enchaînement des genres, l’ascenseur émotionnel ressenti et aussi le soin qui fut apporté au thème de base sont largement suffisants pour que l’on soit convaincu de se lancer dans la suite. D’ailleurs, il est très pertinent de voir que l’auteur ne se cantonne pas d’être pour un des deux camps qui s’affrontent. Il souhaite, tout en nous offrant un divertissement digne de ce nom, montrer que chaque côté à ses avantages et ses inconvénients. Cela est parfaitement retranscrit à travers les quelques histoires qui nous sont contés et par la lutte qui se joue devant nous. Un affrontement qui est censé être bénéfique, mais qui semble en réalité ne laisser que des peines et de la douleur derrière elle. C’est à travers ces quelques scènes que l’on sent notre coeur se serrer et que l’on aimerait voir tout cela s’arranger.

C’est donc encore un immense oui pour Dragon Metropolis qui conforte notre coup de coeur pour la série. C’est vraiment à travers ce deuxième volume que la licence prend son envol et montre de quoi elle est capable. Une épopée qui n’est pas uniquement centrée sur un aspect en particulier. Ce voyage est avant tout constitué d’une multitude de rencontres, d’histoires, de peines, mais aussi d’une volonté de se battre non pas pour ou contre le progrès, mais pour le bienfait de chacun. Un volume qui ne cesse de monter en intensité et qui nous tient en haleine de par son rythme et sa narration. Si vous avez aimé le premier tome ou que vous cherchiez une nouvelle série prenante alors vous devriez largement y trouver votre compte. De plus, le dernier acte de cette lecture nous plonge dans une action frénétique où l’on ne sait clairement pas comment tout cela va se terminer. L’impatience nous gagne alors en attendant le troisième tome et l’on se laisse alors aller à imaginer tout un tas de questions. Qui se trouve réellement derrière ce projet ? Est-ce que cela ne serait que la partie émergée de l’iceberg ? D’où vient ce mal qui prend vie dès lors que l’énergie est palpable ? Il va falloir prendre son mal en patience en attendant d’avoir des réponses à tout cela.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti concernant ce second volume de Dragon Metropolis. Avez-vous apprécié la manière dont les choses évoluent ? Croyez-vous que l’on va au devant de nombreux changements dans la vie des gens qui habitent cette métropole ? Pensez-vous que Long parviendra à faire la lumière sur ses origines ? Qui se cache, à votre avis, derrière toutes ces sombres manigances ? Selon vous, est-il possible de faire cohabiter les deux facettes de cette ville ? Qu’attendez-vous pour la suite de la licence ? On reste à votre disposition pour pouvoir échanger, discuter et débattre autour de ce sujet. 🙂

© 2016 BARZ Jr., Sun Comics

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *