Iruma à l'école des démons-Vol.-3

Iruma à l’école des démons tome 3 : un quotidien qui s’enrichit

Ce qui est incroyable lorsque l’on découvre tous les tomes que l’on doit lire, c’est que l’on n’est jamais au bout de surprises. Entre des séries qui évoluent sans cesse, qui nous surprennent et qui réussissent à nous faire ressentir des émotions fortes, il y a toujours quelque chose à dire. C’est pour cela que l’on apprécie aussi de voir comment va progresser une saga qui a déjà su nous captiver en seulement quelques cases. Ainsi, on a décidé aujourd’hui de revenir dans un enfer des plus réjouissants et qui a envahi le catalogue de nobi nobi. On parle bien sûr d’Iruma à l’école des démons dont le troisième volume est arrivé la semaine dernière. Si nos deux précédentes excursions avaient permis de bien cerner ce qui faisait la magie de ce titre, on se demandait ce qu’allait bien pouvoir donner cette histoire sur le long terme. C’est là qu’arrivent ces chapitres qui vont répondre à de nombreuses questions et surtout sublimer une œuvre déjà captivante. Une virée qui va autant conserver le charme de ses prédécesseurs qu’apporter des éléments supplémentaires intéressants. Il est donc grand temps d’assister à de nouveaux cours en compagnie de nos camarades de classe.

Bienvenu au club

Iruma à l'école des démons - but

Un autre but.

Iruma à l’école des démons, imaginé par Osamu Nishi, s’était arrêté alors que notre cher humain continuait inlassablement son quotidien au sein de cette académie infernale. Devant à tout prix cacher le fait qu’il est un simple mortel, ses premiers pas furent loin d’être faciles. Lui qui doit être discret et rapidement devenu une célébrité parmi ses camarades à cause de tout ce qui se passe autour de lui. Sans même le vouloir, il se retrouve toujours impliqué dans des événements délirants et qui construisent sa renommée totalement fictive. En plus de ça, il ne peut plus faire un geste maintenant sans être suivi par Asmodeus et Clara qui sont devenus ses fidèles camarades. Si Iruma a pu comprendre qu’il pouvait compter sur eux, il n’en oublie pas pour autant ce qui pourrait lui arriver si la vérité venait à éclater. Lui qui n’a jamais su dire non ne savait plus quoi faire de ce quotidien qu’il ne voulait pas. C’est finalement grâce à l’intervention de la présidente du BDE, qui s’est entiché de lui, qu’il va comprendre une chose de la plus haute importance. Le véritable problème de son existence est de n’avoir jamais pensé à ce qu’il voudrait faire. Aucun objectif ni rêve n’a rythmé sa vie et il sait que cela doit changer. Cela tombe bien, car un défi de taille a fait son apparition avec le système de rang propre à l’école. Cantonné au grade le plus bas, ce jeune garçon va décider de prendre le taureau par les cornes afin de grimper les échelons et au moins ne plus être le dernier.

Un objectif louable, mais qui risque d’être bien complexe au vu des épreuves qui l’attendent. Un démon pourrait tout à fait s’en sortir, mais un humain est un être fragile. C’est encore plus vrai lorsqu’il faut participer à une partie de balle au prisonnier ayant des règles un peu particulières. D’ailleurs, Iruma est loin d’être au bout de ses surprises étant donné que tout ça n’est que le commencement d’un cursus venant tout juste de débuter. Alors qu’il pense avoir fait le plus dur, un autre obstacle va faire son apparition. C’est une période bien singulière que va vivre cet établissement avec le lancement de la chasse aux nouveaux. Un événement qui symbolise le lancement de la période de recrutement pour les différents clubs qui sont prêts à se battre pour récupérer les meilleurs éléments. Il va alors être bien difficile pour le jeune garçon de choisir surtout s’il ne sait pas refuser une proposition. Les couloirs de l’école vont être particulièrement mouvementés tandis qu’une grande décision risque d’être prise bien plus loin. Les enfers ont beau être un excellent terrain de jeu pour ces étudiants, il s’agit aussi d’un royaume devant faire face à certaines crises. De grands bouleversements pourraient bien arriver. La question est maintenant de savoir si Iruma jouera un rôle dans tout ça ou bien s’il se fera dévorer bien avant d’avoir prouvé sa valeur.

Si l’on peut se demander si Iruma à l’école des démons parvient à dégager un fil rouge en dehors de son aspect comique, force est de constater que ce troisième tome a répondu à de nombreuses attentes. En plus de garder tout ce qui fait son charme, ce manga va nous proposer une excursion qui va nous faire avoir un tout autre regard sur cet environnement que l’on pensait connaître. On se rend compte alors que l’on ignore tout de ce qui se passe en dehors des murs de cet établissement. Un enrichissement nécessaire et finement amené qui va sublimer cette épopée déjà fantastique. Une invitation à élargir notre esprit concernant tous ces démons.

Un enrichissement captivant

Si l’humour et la bienveillance sont toujours le ciment qui façonne cette route qu’a prise le récit, un autre élément de taille va venir changer la donne. En effet, ces quelques pages vont s’avérer d’une très grande richesse pour le lecteur curieux d’en apprendre plus sur ce lieu dans lequel évolue ce jeune garçon. Jusqu’à présent, nos pas n’ont jamais réellement quitté l’enceinte de cette école où il ne se passe pas un jour sans qu’il n’y ait un brin de folie. Ce troisième acte va alors nous ouvrir les portes afin que l’on puisse sortir et surtout poser un autre regard sur cet univers. Il ne faut pas longtemps pour comprendre que ces terres infernales sont bien plus grandes qu’il n’y paraît. Avec un conseil pouvant ressembler très fortement à un gouvernement, on peut entrevoir le semblant d’une société où chacun à son rôle a jouer. On peut ainsi imaginer de nombreuses possibilités pour cette aventure qui est encore loin d’avoir tout dévoilé de son potentiel. D’ailleurs, on sent que quelque chose semble se tramer et chaque nouvelle rencontre que l’on fait parvient à apporter une écriture supplémentaire à la plupart des élèves que l’on avait pu rencontrer auparavant. Un approfondissement qui va se coupler à merveille avec l’ambiance légère du titre. On a beau être au contact de personnes haut placées, on remarque rapidement qu’ils sont tout aussi loufoques que tous les démons que l’on a pu voir depuis le début du récit. Une évolution qui s’inscrit dans l’identité du manga tout en étendant ce terrain de jeu fascinant.

Cependant, la plus grande force de cette troisième escapade va surtout reposer sur l’alchimie des divers protagonistes. On a pu s’en rendre compte depuis nos précédentes visites, mais ces créatures démoniaques n’en ont que le nom. Ils ont beau jouer les durs ou faire de leur mieux pour provoquer le chaos, cela finit toujours par provoquer l’amusement du lecteur. Une parodie qui permettait de s’attacher à eux et surtout d’apporter de la couleur et de la joie à un monde souterrain qui est censé être un lieu funeste. Si cela semblait acquis, il y a tout de même un point qui va être sublimé dans ces cases. Même si Iruma n’a clairement pas sa place dans cette école, il parvient à se faire un nom et même à s’entourer de monstres qu’il peut qualifier comme ses amis. C’est encore plus vrai dans cette nouvelle virée qui va développer les liens existants au sein de ce petit groupe. A l’image d’amis que l’on aurait pu avoir, on les observe avec le sourire en voyant les échanges entre chacun d’eux. Si cela s’inscrit dans le contexte surnaturel de l’œuvre, l’amitié qui lie ces individus est d’une profonde sincérité. C’est ce qui fait que l’on est autant attaché à ce trio qui nous réchauffe le cœur et montre que le statut de démons n’est en rien péjoratif. Une manière de montrer qu’il y a du bon en chacun et de sublimer une série cherchant avant tout à nous divertir. A cela vient aussi s’ajouter un développement logique et pertinent du quotidien au sein de cet établissement qui va ainsi cultiver notre amour pour cet endroit magique et unique.

On a donc grandement apprécié ce nouvel acte d’Iruma à l’école des démons. Ce qui est incroyable, c’est surtout que l’auteur parvient à conserver ce qui faisait le charme de son œuvre tout en continuant d’approfondir son récit. En tant que lecteur, on apprécie tout particulièrement de voir au-delà de l’aspect scolaire et ainsi entrevoir de possibles évolutions pour la suite de ce conte. Cependant, la plus grande force de ce manga n’est autre que l’attachement que l’on a pour tous ces protagonistes que l’on rencontre et qui nous font passer des moments fantastiques. Une lecture qui nous donne le sourire comme rarement une licence a pu le faire.

Iruma à l’école des démons renforce ses activités

Iruma à l'école des démons - délire

Clara toujours aussi hilarante.

Iruma à l’école des démons est donc bien plus qu’un simple manga tourné vers la comédie. Ce troisième volume nous le montre à la perfection à travers le développement de l’histoire, de l’univers, mais surtout des liens entre les acteurs et actrices de ce récit. Le plaisir est intact et l’auteur nous montre qu’il ne se cantonne pas à ses acquis. Bien au contraire, cette épopée dégage quelque chose de fascinant qui s’empare de nous en seulement quelques secondes. En effet, il suffit de revoir le visage de nos camarades pour qu’un sourire apparaisse. Rare sont les œuvres à pouvoir procurer une telle émotion en un simple claquement de doigts. Une alchimie qui se fait autant au sein de ce trio qu’entre le manga et le lecteur. On est face à un conte qui nous procure une joie sans nom et permet de nous évader totalement sans pour autant stagner. Il y a clairement un tournant qui se prépare et cette excursion permet d’introduire les quelques changements qu’il devrait y avoir dans le futur. Jamais une vie scolaire n’aura été aussi mouvementée que dans cette licence qui parvient sans cesse à nous surprendre par ses facéties et surtout ses situations délirantes. Chaque individu a le droit à son moment de gloire ou devrait-on dire son instant de folie. On rit alors de bon cœur en les voyant faire de leur mieux pour transformer ce simple quotidien en une aventure grandiose. Le simple fait d’intégrer un club devient alors une quête remarquable permettant autant de passer un bon moment que d’élargir les frontières de ces terres inoubliables.

Nous en sommes déjà à trois tomes et cela permet maintenant d’avoir un avis bien plus précis sur la qualité de cette œuvre. Une saga qui prend de l’ampleur et est tout simplement un parfait divertissement pour tous ceux désireux de passer un instant de détente et de plaisir. En plus de tout ça, on sent que le mangaka est en train de préparer une toute nouvelle épreuve pour Iruma et ses amis et l’on est alors curieux de savoir si cela va servir à ajouter plus de comédie au final ou bien apporter une dose d’action et de sérieux. Voilà donc une lecture qui nous fait simplement apprécier le moment présent et où chaque gag vise en plein dans le mille. Des situations burlesques qui nourrissent cet attachement que l’on a pour ces êtres surnaturels que l’on aurait adoré avoir pour camarades de classe. On ne peut donc que recommander grandement cette saga qui a su largement démontrer tout son talent pour nous immerger dans ce périple original et savoureux. Maintenant, on ne peut s’empêcher d’avoir de nombreuses interrogations pour la suite. Est-ce que le secret d’Iruma finira par être découvert ? Qui sera le prochain souverain des démons ? Quelle est la menace qui semble se rapprocher de cette académie ? Les jours de joie continueront-ils ? On a hâte de connaître la suite de cette remarquable et plaisante épopée. Voilà une lecture qui a su parfaitement cerner l’objectif premier d’un manga qui est de divertir son public. Il faut maintenant espérer que cette magie perdure.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti concernant ce troisième volume d’Iruma à l’école des démons. Appréciez-vous toujours autant la manière dont nous est conté ce quotidien loufoque ? Quel est votre personnage préféré parmi cette galerie haute en couleur ? Trouvez-vous que le développement de nos amis est bien mené au sein de ces quelques cases ? Avez-vous aimé le fait d’en apprendre plus sur les diverses facettes de ces enfers en dehors de cette académie ? Qu’attendez-vous pour la suite de cette licence ? On reste à votre disposition pour pouvoir échanger, discuter et débattre autour de ce sujet 🙂

© 2017 Nishi Osamu, Akita Shoten

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.