Je suis un assassin

Je suis un assassin (et je surpasse le héros) tome 2 : a chacun sa voie

En cette semaine, on avait envie de s’attarder sur un titre que l’on avait trouvé prometteur. On était donc très curieux de voir si la suite allait conforter la bonne opinion que l’on avait de ce manga suite à notre lecture du premier tome. Après tout, il est toujours intéressant d’observer l’évolution d’une série concernant ses débuts, car cela permet alors de mieux cerner le souhait de l’auteur en matière d’écriture et de narration. C’est donc du côté de chez Doki-Doki que l’on va se rendre à présent avec le second volume de Je suis un assassin (et je surpasse le héros). Débarquant aujourd’hui dans toutes les librairies, cette œuvre était parvenue à capter notre attention par sa façon de tordre les codes du isekai pour pouvoir proposer quelque chose sortant de l’ordinaire. On se retrouvait donc en compagnie d’un tueur de l’ombre qui était propulsé au cœur d’une intrigue bien plus complexe qu’il n’y paraît. Cette deuxième virée va alors nous conforter sur le plaisir ressenti auparavant tout en travaillant plusieurs points pertinents afin d’établir des bases solides. On espère donc que vous êtes prêts pour accompagner Akira dans sa quête de vérité et de survie au sein d’un monde qui désire sa disparition.

Apprendre à survivre

Je suis un assassin - combat

Une grosse proie.

Je suis un assassin (et je surpasse le héros), scénarisé par Akai Matsuri et dessiné par Tozai, nous avait laissés alors qu’Akira et ses camarades de classe avait été appelé dans un autre monde. Après avoir compris qu’ils avaient été invoqués pour aider à vaincre le roi des démons, l’ensemble des élèves accepta avec joie cette quête. Enfin pas tous étant donné que celui qui fut choisi pour devenir un assassin trouvait tout cela bien étrange. Le simple fait qu’il ait des capacités hors du commun lui permettant de surclasser celui qui avait été désigné pour être le héros lui avait aussi mis la puce à l’oreille. C’est finalement en menant quelques recherches qu’il comprit rapidement que quelque chose clochait dans l’attitude du roi et de cette princesse. Heureusement pour lui, il a pu compter sur l’aide du capitaine des chevaliers du royaume pour l’aider à se perfectionner et mener son enquête plus en profondeur. Mais il était loin de se douter qu’il venait de mettre les pieds dans une situation fort problématique. Alors qu’il avait l’occasion d’éradiquer le souverain de ces terres, Akira ne put se résigner à commettre un tel acte. C’est à partir de ce moment précis que tout dégénéra pour lui. Accusé du meurtre du commandant qui l’avait aidé auparavant, il fut obligé de fuir et de se cacher aux yeux de tous. Un sort peu enviable, mais qui était sûrement préférable à tout ce qu’il aurait subi s’il était resté là-bas. Le plus étrange est le fait que tous ses compagnons semblaient maintenant obéir aux ordres de cette famille royale.

Son seul refuge fut le donjon dans lequel il s’était auparavant engouffré avec les autres élèves afin de parfaire et tester leurs aptitudes. Grâce à ses compétences bien supérieures à la normale, il n’eut aucun mal à franchir les premières strates et ainsi disparaître totalement pour le commun des mortels. Cependant, cette défaite ne brisa nullement les espoirs et l’esprit d’Akira. Au contraire, cela renforça son désir de se venger et surtout de mettre un terme aux manigances de cette souveraineté corrompue. Pour cela, il décide que le seul moyen d’y arriver et surtout de survivre est de s’aventurer toujours plus en profondeur dans le donjon de Kantynenn. Il est persuadé qu’il pourra trouver plus bas une nouvelle force lui permettant d’en finir avec tout ça. Le tueur de l’ombre est encore loin de se douter qu’il pourrait bien faire plus qu’une simple acquisition d’un pouvoir inédit. Sa route va alors croiser celle d’une jeune elfe répondant au nom d’Amélia. Ce simple face à face pourrait totalement changer le destin de ces deux êtres qui semblent parcourir le même sombre chemin. Pendant ce temps, notre héros va lui aussi devoir faire face à ses propres épreuves. Deux destinées qui semblent s’éloigner, mais qui pourraient bien se recroiser un beau jour.

Quand on s’est lancé pour la première fois dans Je suis un assassin, on a été fasciné par le décalage qui nous était montré. Modifiant la plupart des codes habituels du isekai, ce titre souhaitait nous montrer une autre facette de ce genre d’aventures. Cette volonté d’apporter un autre regard va s’accentuer ici tout en proposant un développement intéressant pour l’ensemble du casting. C’est presque comme si le récit souhaitait nous faire progresser simultanément sur deux chemins diamétralement opposés. Un sentiment renforçant le plaisir et l’attrait pour cette série.

Deux chemins différents

On le sait depuis le précédent volume, mais quelque chose ne va pas dans le monde de Je suis un assassin. Le fait d’avoir découvert que le roi et la princesse semblaient comploter quelque chose avait permis d’installer un climat de doute et d’angoisse quant au réel objectif de la venue de ces élèves. Ce second volume va alors autant conserver cette atmosphère si particulière tout en s’axant énormément sur l’apprentissage des compétences, la découverte de nouveaux pouvoirs et surtout la rencontre d’autres personnages. Là où ce passage va être très intéressant, c’est que l’on a l’impression de suivre deux aventures bien distinctes. D’un côté, on a Akira qui tente d’échapper à ses possibles poursuivants et de survivre dans le donjon tandis que de l’autre il y a l’épopée des autres membres de la classe. On a alors les deux facettes d’une même pièce représentée à merveille par l’assassin et le héros. Cela permet de donner plusieurs pistes possibles pour le futur de la série et surtout que le récit peut constamment renouveler notre intérêt en oscillant entre ces deux approches. En plus de ça, on a grandement apprécié le fait d’en apprendre plus sur nos amis à travers des anecdotes courtes, banales, mais qui apportent une incroyable sympathie à leur égard. De même, le parallèle qui est fait entre les deux principaux protagonistes est à la fois symbolique par leur statut que plus subtile concernant leur personnalité respective. Une dualité qui est l’un des principaux atouts du manga.

L’autre gros point fort de cette lecture a été dans son aspect spectaculaire. En effet, jusqu’ici on s’était surtout attardé sur l’intrigue qui se mettait en place. A présent, on peut aussi admirer les très nombreuses compétences de notre tueur de l’ombre qui apportent autant de moments épiques que de questions. En effet, c’est aussi l’une des raisons pour laquelle on a été captivé par cette seconde excursion. Le mystère entourant certains éléments propre à cet univers s’est renforcé, et même de nouvelles interrogations ont fait leur apparition. L’auteur démontre son habileté pour susciter la curiosité du lecteur tout en lui donnant un spectacle distrayant et impressionnant. On sent alors qu’à travers ces quelques pages, on effleure à peine tout le lore propre à cet environnement. L’action est donc bien présente et permet ainsi d’entrevoir le potentiel pour les futurs combats à venir. Une sorte de mise en bouche savoureuse étant donné que le potentiel de notre adolescent vient à peine de se dévoiler. On observe alors attentivement ses prouesses en se demandant jusqu’où il sera capable d’aller et s’il a un rôle bien précis à jouer dans cette immense mascarade qu’est cette chasse au roi des démons. Il est alors pertinent de voir que ces deux voies que l’on suit pourraient bien se croiser même si elles semblent s’éloigner l’une de l’autre. Le mal et le bien sont des notions concrètes ici, mais qui pourraient bien se mêler pour donner un conte aux multiples nuances.

Je suis un assassin peut donner l’impression de suivre une trame narrative classique, mais l’ensemble est parfaitement organisé pour que l’on ne sente jamais une sensation de lassitude. Au contraire, on est constamment intrigué par les divers éléments que l’on découvre et surtout par l’évolution de notre homme de l’ombre. On se pose moult questions qui renouvellent sans cesse notre intérêt pour l’œuvre et cela donne naissance à un divertissement de haute volée. Un manga qui a le potentiel pour devenir une formidable aventure évoluant dans deux mondes bien différents.

Je suis un assassin se perfectionne

Je suis un assassin - magie

Place à la magie.

On peut dire que ce nouveau volume de Je suis un assassin suit la voie tracée par son prédécesseur. Même si l’aspect intrigue propre à la noblesse est un petit peu développé entre ces pages, cela n’empêche pas de passer un bon moment. Au contraire, on apprécie de se centrer sur un développement plus personnel pour Akira et ainsi entrevoir réellement tout le potentiel qui se dégage de lui. Cela permet en même temps de peaufiner la puissance de ce dernier que d’avoir une plus grande sympathie à son égard. Le fait de le voir se démener pour survivre et surtout maîtriser l’ensemble des techniques mises à sa disposition donne ainsi le réel point de départ de son épopée. C’est à partir de ce second volume que notre homme de l’ombre se doit de continuer le long de cette route qui l’emmène un peu plus dans la noirceur de ce donjon. D’ailleurs, l’auteur a aussi su parfaitement jouer la carte de la symbolique entre les deux principaux protagonistes, et cela, rien que dans les lieux dans lesquels ils évoluent. Tandis que le héros avance à visage découvert dans un monde baigné de lumière, Akira se doit de rester dans les ténèbres pour ne pas éveiller de soupçons. Il y a donc une construction narrative très intéressante et pertinente qui donne encore plus de cachet aux deux groupes que l’on suit. On continue donc d’explorer un isekai aux multiples subtilités permettant de donner une identité propre à cette série qui n’a pas fini de nous étonner.

Vous l’aurez donc compris en lisant ces quelques lignes, mais on a grandement apprécié cette seconde virée dans Je suis un assassin (et je surpasse le héros). Si le côté spectaculaire et divertissant du manga explose pleinement ici, cela n’empêche pas le mangaka de parsemer son œuvre de petits détails rendant le récit aussi captivant sur le fond que sur la forme. On continue donc de recommander chaudement cette saga qui n’en est qu’à ses balbutiements et qui a déjà su faire preuve d’un immense potentiel. La plus belle réussite au sein de ces cases est sûrement cette dualité qui est au cœur de tout et va donc accentuer cette impression de vivre deux aventures uniques. Si vous avez aimé le premier tome où que vous désiriez vous plonger dans un isekai reprenant les codes du genre pour mieux les tordre alors vous serez comblé par cette expérience littéraire. En plus de ça, il est remarquable de voir que, sans même que l’on s’en rende compte, l’univers est en perpétuelle construction autour de nous. Les noms de pays, de races, les rencontres faites et les ennemis tués sont autant d’éléments qui viennent nourrir un lore déjà conséquent. A présent, il est grand temps de mettre en lumière les questions qui nous trottent dans la tête. Jusqu’où ira Akira au sein de ce donjon ? Parviendra-t-il à comprendre la situation ? Trouvera-t-il des alliés pour l’aider ? Quand est-il de notre soi-disant héros ? Va-t-il jouer un rôle crucial dans l’avenir de ces terres ? Il va falloir être patient en attendant la suite de ce récit. On a hâte de connaître le prochain acte de cette très belle pièce de théâtre.

N’hésitez pas à nous partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti concernant ce second volume de Je suis un assassin. Appréciez-vous toujours autant la manière dont nous est conté ce récit ? Trouvez-vous que notre protagoniste évolue de façon intéressante ? Etes-vous curieux de voir la route que vont prendre les autres personnages de l’histoire ? Quel est, à votre avis, le véritable but derrière leur invocation dans ce monde ? Avez-vous aimé le fait d’en apprendre plus sur certains acteurs ? Qu’attendez-vous pour la suite du récit ? On reste à votre disposition pour pouvoir échanger, discuter et débattre autour de ce sujet 🙂

© 2018 Aigamo Hiroyuki / Akai Matsuri, OVERLAP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.