Hell's Paradise-Vol.-11

Hell’s Paradise tome 11 : le temps est compté

Parmi les nombreuses licences que l’on suit, certaines réussissent à éveiller notre intérêt même après de nombreux tomes. Cela est souvent dû à la faculté de l’auteur à proposer un récit qui puisse se transformer et nous surprendre constamment. Un élément essentiel pour pouvoir briser un rythme classique et redistribuer les cartes. C’est exactement ce qu’il se passe avec la série dont on va parler aujourd’hui. Il s’agit de Hell’s Paradise, édité chez Kazé, et plus particulièrement du tome 11 qui est sorti il y a peu. Alors que l’on n’a eu de cesse d’assister à des combats dantesques au sein de cette île maudite, le conflit qui venait d’éclater avait pris une toute autre ampleur. Cela s’était autant expliqué par la menace qui se trouvait en face que par les nouveaux arrivants fraîchement débarqués dans cet enfer. Cependant, on était loin d’imaginer que cette aventure atteindrait un tel niveau à tel point que l’on ignore totalement comment cela va bien pouvoir finir. Une inquiétude constante qui va jouer un rôle primordial dans ce nouvel acte. L’heure est donc venue de retourner sur ces terres où la mort semble omniprésente.

Savoir faire fi des différences

Hell's Paradise - exécuteur

De l’aide ?

Hell’s Paradise, imaginé par Yûji Kaku, nous avait laissés alors que la situation venait de prendre une tournure inattendue. Tandis que le groupe de Gabimaru se confrontait aux Tensen, tout un arrivage d’exécuteurs et de shinobis avaient fraîchement débarqué sur cette île. Se frayant un chemin jusqu’au centre de ces terres, ces derniers avaient fait basculer le conflit en faveur de ceux qui avaient survécu. Ce fut même un coup dur pour les maîtres des lieux qui devaient accélérer leur plan sous peine d’échouer lamentablement. Si cela aurait dû permettre aux condamnés et leurs compagnons de route de souffler un peu, la réalité fut bien différente. Les épéistes venant de faire leur entrée sur ce champ de bataille ne comptaient pas du tout s’entendre avec ces tueurs et criminels. Malgré les supplications de leurs collègues, tout semblait indiquer que les hostilités allaient reprendre. C’est alors que les quelques Tensen encore en vie décidèrent de lancer un ultime stratagème pour en finir une bonne fois pour toutes avec ces intrus. Djujin se mit alors à fusionner avec Pangu pour se transformer en une bête gigantesque semant le chaos et la mort sur son passage. Un obstacle de taille qui n’avait rien à voir avec les précédents adversaires qui avaient croisé la route des envahisseurs. Même les renforts présents sur place ne savaient quoi faire face à une telle monstruosité. Tout semblait indiquer la fin de toute vie sur ce soi-disant paradis qui avait tout d’un véritable enfer.

Contaminant les tao à distance, plus personne n’était à l’abri. Les spores qui volaient dans les airs accéléraient la transformation des gens en plantes et ce n’était donc plus qu’une question de temps avant que tous se retrouvent absorbés par cette créature. Ne pouvant accepter un tel sort, les quelques guerriers qui se tenaient encore debout étaient déterminés à se sortir de ce mauvais pas. Malheureusement, comment venir à bout d’un tel être surtout quand la scission menace déjà l’équilibre précaire de ce groupe ? La réponse à cette question fut donnée par un individu fort surprenant qui prit de court l’ensemble des gens présents sur place. La seule solution possible était maintenant pour les deux camps de s’associer afin de contrer ce danger qui les menaçait tous. Une alliance improbable, mais nécessaire afin de pouvoir quitter cet endroit maudit. Après tout, ils auraient tout le temps de régler leurs différends après toute cette histoire. Ainsi débuta une manœuvre ayant pour but d’éradiquer cet ennemi colossal et où la synchronisation serait cruciale. L’horloge tourne et chaque seconde qui défile rapproche un peu plus ces hommes et femmes de leur dernier soupir. Si le plus grand obstacle se dresse devant eux, il faut toujours garder un œil sur ce qui se passe derrière. On ne sait jamais ce qui peut arriver surtout dans de telles conditions. Le plus grand combat de leur vie est sur le point de débuter alors que la fatigue est déjà bien présente chez eux. Quoi qu’il arrive, tout cela prendra fin très prochainement.

Alors que l’on pensait que cela ne pouvait pas être pire pour nos camarades, Hell’s Paradise nous montre qu’il en avait encore à revendre. Mettant en scène bien conséquent et imposant, le lecteur autant que les survivants se demandent bien comment tout cela va finir. C’est alors que va ressortir tout ce qui fait la force de cette série qui va autant nous délivrer un spectacle de grande qualité que nous proposer quelques pistes intéressantes pour la suite. Même en plein milieu de ce chaos, les divers personnages qui ponctuent le récit ne s’arrêtent jamais d’évoluer ou de faire preuve de capacités incroyables.

Une lutte toujours plus intense

Si l’on pourrait croire que cette lecture est à l’image des précédents volumes en nous servant une bonne dose d’action, cela serait passé à côté de nombreux autres points intéressants. Bien évidemment, Hell’s Paradise continue de nous délivrer de gros combats qui nous fascinent autant par l’ampleur qu’ils prennent que par ce côté samouraï et ninja que l’on apprécie tant. On a beau être face à des êtres hors du commun, l’auteur a toujours su garder cette ambiance qui fait une grande partie du charme de cette série. Outre tout ça, il est important ici de s’attarder sur certains personnages qui vont être particulièrement mis en avant. D’ailleurs, le guerrier que vous pouvez voir sur la couverture va rapidement se présenter comme un individu qui nous fascine autant par sa manière de combattre que sa façon de penser. Le genre de personnages que l’on apprécie pour leur côté désinvolte, mais surtout sur le fait que l’on ne peut jamais savoir ce qu’il pense réellement. En réalité, les Tensen et autres créatures de l’île ne sont guère importants ici. La menace a beau être très présente suite à l’apparition de ce terrible danger, c’est bel et bien les survivants qui retiennent toute notre attention. Chacun se démène pour s’en sortir et cela engendre un surplus d’intérêt et d’aura autour de tous ces combattants. On a envie de les voir se surpasser et surtout transcender leur état pour s’en sortir. On a passé tellement d’épreuves en leur compagnie que l’on ne veut plus voir la moindre perte au sein de leurs rangs.

En plus de toute cette effervescence autour du nouvel objectif à atteindre et de l’alliance incroyable qui s’organise, ce nouvel acte d’Hell’s Paradise va aussi briller par sa mise en avant de Gabimaru. Celui qui avait été un peu mis à l’écart lors des précédentes escapades va revenir sur le devant de la scène et nous éblouir par son évolution. En fait, si l’île a été un véritable enfer emportant de nombreuses victimes, elle fut aussi un lieu permettant à tous ceux qui ont tenu bon d’évoluer. Même s’ils sont tous de redoutables combattants et certains de grands criminels, il y a une sympathie qui s’est forgée entre eux et nous. C’est encore plus vrai pour Gabimaru qui n’était qu’un monstre symbolisé par le vide et tuant tout sur son passage. Si certains pourraient croire qu’il est moins fort maintenant qu’il s’est rapproché des autres, c’est tout le contraire qui se passe. Le fait de le voir espérer à une toute autre vie en dehors de cet endroit lui permet de se perfectionner et surtout d’avoir quelque chose pour laquelle se battre. A travers lui, on voit à quel point une raison de se battre et de survivre est bien plus puissant que d’être détaché de tout. Un tome qui souhaite nous offrir un nouvel acte de cette confrontation tout en représentant un autre conflit. Celui-ci est bien plus symbolique étant donné qu’il s’agit de l’opposition entre cet ancien shinobi, qui n’a eu de cesse d’obéir aux ordres, face à ce nouvel homme qui prend maintenant ses propres décisions même si cela doit le conduire à une terrible désillusion. Une avancée que l’on apprécie beaucoup étant donné qu’elle est amenée de manière sincère et pertinente.

Si le plaisir et surtout l’excitation étaient bien présents tout au long de ces quelques chapitres, Hell’s Paradise a surtout brillé ici par sa faculté à mettre en scène une situation où le danger semble partout. Il n’est plus question ici de se reposer ou même de souffler un peu. Tout s’enchaîne très vite et cela symbolise parfaitement cette tension dans laquelle se retrouve ces condamnés et exécuteurs. En plus de ça, l’auteur n’a pas son pareil pour nous présenter des combattants qui semblent toujours de plus en plus fort et qui font passer l’adversaire pour de vulgaires brindilles. Tout est encore incertain concernant ceux qui réussiront à survivre et ceux qui périront.

Hell’s Paradise se déchaîne

Hell's Paradise - danger

Dans la gueule du loup.

Hell’s Paradise n’a de cesse de combler nos attentes. Si l’on est avant tout dans un arc narratif très tourné vers l’action, cela n’empêche pas au récit de proposer de belles idées et surtout de nous séduire. On adore les nouveaux personnages qui font leur apparition et surtout ce qu’ils peuvent apporter pour la suite du récit. En tant que lecteur, on a tellement l’impression que tout peut encore arriver que l’on est tenu en haleine par ce qu’il se passe devant nous. De même, on apprécie de voir à quel point l’auteur joue sur le côté manichéen de départ pour au final proposer une œuvre où la frontière entre le bien et le mal s’efface. En ces temps troublés où la mort est partout, l’aide peut venir de ceux que l’on n’imaginait pas tendre la main. Ainsi, on arrive à avoir une certaine sympathie pour ces criminels qui ont un côté très humain alors que de l’autre, les exécuteurs fraîchement débarqués sont bien trop aveuglés par rapport à la justice qu’ils doivent rendre. Sur ces terres, l’honneur et surtout le devoir ne sont que peu utiles pour pouvoir survivre. Une aventure qui est autant dantesque par tous ces combats que fascinante par l’écriture de chaque personnage. Un manga qui, même en amenant un aspect fantastique, parvient à conserver cette ambiance féodale que l’on apprécie tant et qui donne un cachet supplémentaire à l’expérience vécue. Un rythme particulièrement bien soutenu et qui symbolise à la perfection le temps qu’il reste pour nos amis de s’échapper de ce lieu maudit.

Après maintenant onze volumes, Hell’s Paradise n’a rien perdu de sa superbe. Bien au contraire, il est intéressant de voir l’évolution de cette épopée qui a su prendre un très gros virage à la moitié du chemin. Cela nous a entraînés sur des sentiers que l’on n’imaginait pas découvrir au départ et qui nous offrent des scènes mémorables à présent. La tension monte crescendo alors que l’on est toujours ébloui par ces combattants qui ne s’arrêtent jamais de progresser même au cœur de la mêlée. Au même titre que les survivants de cette île, nous n’avons le droit à aucun répit tant le chaos est partout. On observe alors en silence ces gens se lancer à corps perdu dans ce qui pourrait bien être leur baroud d’honneur. La question n’est donc plus ici de recommander ou non ce titre, mais bel et bien de voir si le plaisir est intact. C’est encore une fois une réussite pour cette saga qui pourrait bien nous réserver encore quelques surprises avant la fin de toute cette histoire. On peut clairement dire que les questions sont légions dans notre esprit tandis que l’on suit tout ça. Est-ce que nos amis vont enfin pouvoir en finir une fois pour toutes avec les Tensen ? Finiront-ils par devenir l’engrais qui nourrira ce monstre ? Que se passera-t-il après tout ça ? Devront-ils s’affronter de nouveau ? Le futur est plus qu’incertain pour ces derniers et cela ne fait que nourrir notre désir de connaître la suite.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti concernant ce onzième volume de Hell’s Paradise. Etes-vous toujours autant convaincu par la série ? Trouvez-vous que les nouveaux venus apportent quelque chose en plus à l’ensemble de l’œuvre ? Quel est le combattant qui vous fascine le plus parmi cette galerie de personnages particulièrement riche ? Croyez-vous qu’il puisse encore y avoir une chance de salut pour les quelques condamnés qui restent ? Pensez-vous que le devoir finira par prendre le pas sur l’acceptation de l’autre ? Qu’attendez-vous pour la suite de la licence ? On reste à votre disposition pour échanger, discuter et débattre autour de ce sujet.

© 2017 Kaku Yuji, Shueisha

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.